le salar d'Uyuni et le sud Lipez

Publiée le 15/06/2018
Une étape riche de paysages spectaculaires et donc de photos !

Uyuni

pour aller de la Paz à la ville d'Uyuni, nous prenons encore un bus de nuit. Celui ci est confortable, pas inclinable à 180° mais le résultat est déjà pas mal, les sièges sont larges et nous avons une couverture. What else !

Nous sommes arrivés à  6 h du matin dans un froid glacial et dans la nuit (nous sommes toujours haut perchés, ici nous sommes à 3650m). Les rues semblaient glauques et dégageaient une délicieuse aura de fin du monde. Heureusement, le propriétaire de l'auberge de jeunesse nous a gentiment ouvert et installé dans une chambre dans laquelle nous avons terminé notre nuit

ce sont les chiens qui sont rois la nuit
En plein jour, c'est une ville aux airs de far west avec un gros zeste de "no man's land"

Départ pour 3 jours dans le désert

On ne fait pas la Bolivie sans faire le salar d'Uyuni et le sud Lipez. C'est un incontournable. Pouquoi? : parce que c'est tout simplement beau, superbe, fabuleux !

Nous  partons à  la recherche d'une agence sérieuse et sûre que nous trouvons à un prix correct: Quechua Connexion. Et nous voici donc partis dans un convoi de trois 4×4. 

Le cimetière des trains

Première étape : le reste des trains qui transportaient les minerais vers le Chili

Tout un  tas de locomotives rouillent en plein désert
C'est un véritable terrain de jeux pour des photos  peu  communes
Les ASM (Agent Secret Militaire) reprennent du service
Les ASM (Agent Secret Militaire) doivent faire face à une attaque de train
Maël devant d'antiques  inscriptions
Allez, après la culture, un peu d'exercice avec un petit altère
un échoué du Paris Dakar qui s'est arrêté là

le salar d'Uyuni

Un lieu magique : du blanc à perte de vue. Ce n'est pas de la neige, ni la banquise, mais du sel. Le salar d'Uyuni est le plus grand désert de sel du monde... à 3650 m d'altitude ! De plus de 12000 km2, équivalent à la taille de 2 départements français, son épaisseur est de 120m. Ces dépots remontent à l'assèchement progressif de grands paléo-lacs, qui se sont formés lors de la poussée de la cordillère des andes car avant il y avait la mer. ici !

L'impression d'être seul au monde
L'immensité avec et pour nous
C'est parti pour 1 heure de bicyclette en plein désert de sel
Un déjeuner bien organisé nous attend après notre effort
Le Paris-Dakar est passé ici en 2016 et Maël Bourreau est passé  en 2018 !
Les drapeaux des nationalités représentées au Paris-Dakar sont sur un îlot de sel
Et même le drapeau breton. ...!
C'était trop facile de faire sortir un lapin de mon chapeau. ....
une blonde peut en cacher une autre !
Trop fort notre viking !
Mais il est tout rikiki notre Titi !!!
Essaye, toi, de tenir en équilibre sur un lacet de godasse ....!!!
Holà Soiz, attention !!!!
Bizarre ça ;  nous faisons face à nous même  ...!!

C'est fou ce qu'on trouve dans une boîte de Pringles.  Mais saurez vous nous retrouver ? 

l'Isla Incahuasi : une île au milieu du désert

*

Mais est-ce une île ou une oasis. ?...
Perdue dans un désert de sel qui fut océan,  mais qu'est elle ?
De majestueux cactus nous disent que c'est  une oasis
Et pourtant, ce sont bien des coraux sur lesquels nous marchons. C'est donc une île !
Allez une dernière et on bouge !

Et enfin le coucher du soleil sur le désert !

*

Le désert se révèle sous des aspects bien différents: est-ce de la neige ou du sel ?
Même Doudou ne sait plus vraiment car il fait si froid qu'on pourrait bien être à la neige
Le charme du moment où le soleil vient juste de disparaître
Moment que nous prolongeons. ...
Effet miroir
Il fait froid dans la chambre alors soirée bonnet !

Le sud Lipez

Une région sauvage au diable qu'on ne traverse que sur des pistes. On retrouve là l'altiplano et les andes éternelles, nus et balayés par les vents, avec les lacs d'altitude fréquentés par les flamands roses. Au dessus, volcans et sommets au delà de  5000m.

La route est bordée de volcans
Nous traversons une voie ferrée qui semble se perdre dans le désert
Mince des touristes sont coincés sur la voie: vite les ASM....
Les ASM (Agent Secret Militaire) vont arrêter le convoi qui arrive !
Mission accomplie. Le train était chargé de minerais en direction du Chili
Plaines désertiques et Volcans : c'est notre menu "grandiose"
Est-ce que tout le monde comprend bien les pictogrammes ?
Un viking dans le désert
un volcan finissant par a (je ne sais plus lequel est-ce)
la laguna Hedionda
Pardon: roses !
Un remake de la montagne aux 7 couleurs d'Argentine
Les trois 4x4 sont en panne !
Nous croisons un renard en plein milieu du désert
Il est très méfiant mais se jette sur la nourriture que certains lui lancent

 Arrêt dans un endroit où au milieu du désert se trouve un troupeau de pierres gigantesques posées là . Il y a même un arbre de pierre. Ces roches sont arrivées ici suite à une irruption volcanique. 

L'arbre de pierre
Le viking de pierre ...
Alors là, trop fort..... sur 1 seul pied ...!!!!
Ben moi, sans les pieds ...!!!
La famille Pierre ....

Le lac Colorada

C'est un lac rouge : et, oui, il est vraiment rouge. La présence d'une source d’eau chaude a fait pousser une algue rouge. Les constrastes sont saisissants : le bleu du ciel, le rouge, les traces blanches de Borax et quelques flamants roses au loin. Nous serions bien restés plus longtemps, juste pour admirer cette beauté.

UNIQUE !
Rouge, vous avez dit rouge ?....
Contraste !
Ça manquait d'un peu de bleu sur la photo....🤔
Panorama multicolore
Soiz insiste pour une dernière photo car elle est amoureuse de ce lac ...😍😗😘

Les geysers

*

Mince, nous n'arriverons pas aux 5 000 mètres. ..
En fait de geysers, ce sont plutôt des fumerolles. ...
Un peu mystique ce feu intérieur de notre terre ...
Ah si, un petit geyser !

la nuit glaciale

Brrrr .....

Les sommiers sont en pierres, le sol en gravier et nos pieds en glaçons
-15 °c dehors mais 37°c dans les hot-springs ! !!
Un délice que nous savourerons pendant plus d'une heure
Allez bonne nuit, bonnets et compagnie...
Bonne nuit Doudou
Lever du soleil (et oui, nous sommes déjà levés. ..)
L'extérieur de notre "hôtel"
L'hôtel est spartiate mais la vue est sublime
Le lendemain, nous ne sommes que 5 (dont 3 Bourreau) à avoir le courage d'aller plus loin
Chaque volcan a sa particularité: celui-ci a un superbe lac au milieu.
Nous retrouvons un vieux copain: le volcan Licancabur
Nous voici rendus à la laguna blanco puis à la laguna verde
Un drôle de couple de Boliviens devant le lac vert et le volcan Licancabur....
le désert de Dali
Halte dans un village où se trouve un important nid de lamas !
Ben qouaaa... elles sont pas belles mes boucles d'oreilles et ma médaille ? ??

Nous nous arrêtons plus loin au milieu de belles formations rocheuses rouges ciselées par l’érosion en arches et fenêtres.  Puis, nous nous baladons dans une zone humide et verte, cachée par les rochers. Nous atteignons un lac caché au milieu « la laguna negra ».

Ça fait du bien de voir du vert !
Une viscache (mi lapin-mi écureuil) se prélasse tout en haut des rochers
Pourtant, lui, il est zen ici ...!
Devinez qui prend la photo, debout sur le toit du 4x4 ?...
Maël fait un remake du  film "le roi lion" en brandissant une peluche (un lama)
C'est la fête des mères au village....
retrouvailles avec nos amis toulousains le temps d'un repas
Les ASM (Agent Secret Militaire) s'en vont vers une autre mission....
0 commentaire

1 Voyage | 67 Étapes
Salar d'Uyuni, Bolivie
290e jour (23/05/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/08/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux