Siem Reap : Quand y'en a plus y'en a Angkor

Publiée le 19/12/2019
Du 10/12 au 14/12. Certaines étapes de notre périple mériteraient un voyage à elles seules. C'est le cas de la cité d'Angkor et de ses temples, parfois millénaires. C'est parti pour 4 jours à se lever aux aurores pour profiter du spectacle.

De Kep à Siem Reap en passant par ... partout

Suite aux 8 nuits douillettes dans notre bungalow de Kep, bercés par les bruits nocturnes de la jungle, on se remet en mode backpackers avec un bon vieux bus de nuit. Direction Siem Reap, 2nde ville du pays.

Nous qui pensions ne plus pouvoir être surpris par les bus de nuit, on s'est bien plantés. Ça commence par un bus dans l'après midi, de Kep à Kampot car le vrai bus ne nous prendra que là-bas ce soir. De quoi refaire des courses et ré-explorer la ville pendant quelques heures.

Au moment du départ : "Désolé le bus ne vient pas à Kampot ce soir, prenez cet autre bus qui va vous amener à la rencontre avec le "vrai" bus à Sihanoukville." Hum ... OK, après tout ce n'est qu'une heure de route.

Après 1h30 de "bumpy road", on est débarqué sur une aire pour changer de bus.

Premier mauvais signe : pas de place en soute pour les sacs.

Deuxième mauvais signe : à l'entrée dans le bus, on comprend que ça va être différent. Contrairement à la Chine et au Vietnam, le bus a une allée centrale avec des lits de part et d'autre. Ça fait beaucoup moins de places ! En fait non ... puisqu'on est 2 par lit. Pour un couple ça passe mais avec un inconnu c'est plutôt intime.

Troisième soucis : Notre "place" mentionnée sur le ticket est prise. Pareil pour les autres occidentaux avec nous. On se dirige vers le fond pour mettre les sacs dans le coffre. Puis on nous montre 2 compartiments déjà occupés par un cambodgien chacun. Anaïs refusant catégoriquement de "dormir" avec un inconnu fait comprendre que l'on veut être à côté. Après ne pas l'avoir lâché pendant plusieurs minutes, l'employé en charge des bagages regroupe les deux autres dans une cabine. On aura donc notre cabine privée ! Ouf.

Quatrième problème : Il y a une tarée à l'avant du bus. C'est triste pour elle car la dame avait des crises de démences. Mais c'est flippant et impossible de dormir malgré que ses accompagnants essayent de la calmer. Les cris d'horreurs puis les pleurs, et de nouveaux des cris. Horrible. Tant bien que mal, les crises s'arrêtent, nous fermons les yeux et ... Le bus s'arrête ! On est à Phnomh Penh. On a connu plus "direct" pour un bus non stop. On est en train de décrire un "Z" sur les routes du Cambodge.

Après une pause et un turnover important au niveau des passagers, on est enfin repartis. La fin sera plus calme, jusqu'au retour des crises de démences, quelques kms avant Siem Reap. Je peux vous dire qu'on ne va pas oublier ce trajet de si tôt.

À bicyclette

Ce premier jour à Siem Reap est l'occasion de récupérer de ce voyage spécial et de préparer les 3 prochains jours de visites.

C'est décidé, nous prendrons des vélos pour sillonner le grand parc de 400 km2. Après une négociation habile avec le loueur, nous bénéficions de la fin de journée gratuite avec les 2 roues. Nous en profitons pour aller acheter nos billets d'entrée sur le site et, comme un prologue au reste du séjour, admirer le temple d'Angkor Wat au coucher du soleil.

Premières impressions ? Waaaahhh !
Angkor Wat au crépuscule
Angkor Wat au crépuscule
Angkor Wat au crépuscule
Angkor Wat au crépuscule
Angkor Wat au crépuscule
Angkor Wat au crépuscule

Jour 1. La petite boucle

Le premier jour est dédié à la petite boucle de 30 km, que l'on parcoure à vélo en sens inverse pour éviter les cars de touristes chinois (on a hâte des retrouvailles avec nos touristes préférés 🤔)

Prasat Kravan

Le premier temple qui se dresse sur notre route est le Prasat Kravan. Il a été édifié en 921 pour le culte hindou. À l'intérieur des tours se trouvent des sculptures de Vishnou.

Nous étions seuls lors de cette visite car arrivés avant l'heure officielle d'ouverture, mais le gardien nous laissera l'exclusivité du site pour quelques minutes 👍

Prasat Kravan
Prasat Kravan

Banteay Kdei

Voici le premier "gros" temple de notre visite. Il date de la fin du 12ème siècle, et est en grande partie en ruines. Cela s'explique par la mauvaise qualité du grès utilisé pour sa construction. Nous sommes encore de bonne heure ce matin, et avons la chance de n'être qu'une dizaine de personnes sur l'ensemble du site.

Banteay Kdei
Banteay Kdei
Banteay Kdei
Banteay Kdei
Banteay Kdei

Srah Srang

Juste en face de l'entrée Est du Banteay Kdei se trouve le bassin de Srah Srang.. C'est ce qu'on appelle un baray, un bassin endigué permettant le captage des eaux de pluies ou de crue des rivières pour la redistribution aux terres de cultures. L'ensemble du système hydraulique d'Angkor est très élaboré et a permis à la cité de prospérer.

Ce bassin fait 700m de long par 350m de large. Le plus grand baray d'Angkor est le baray oriental, il fait 8km de long !

Ça sera l'endroit idéal pour prendre le petit déjeuner. Et oui, il n'est que 8h30, nous profitons de la fraîcheur matinale pour commencer nos visites.

Srah Srang

Ta Prohm

Requinqués par cette pause au bord du bassin, nous voilà arrivés au mythique Ta Prohm. Ce temple est connu pour avoir été le décor de Tomb Raider ou Indiana Jones. Il est impressionnant puisqu'il a été laissé quasiment tel quel depuis les fouilles des années 60. La nature a repris le dessus sur la construction et les racines des fromagers (nom de ces arbres) prennent place directement sur la pierre. Magnifique.

Il y a un peu plus de monde dans ce temple, mais l'heure relativement tôt nous permet de profiter tranquillement du lieu.

Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Voilà notre groupe de gentils moines
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm

Ta Nei

Après 2 bonnes heures à arpenter Ta Prohm, on se dirige vers Ta Nei. C'est un petit temple, à distance de la route principale. Cet éloignement nous permet encore d'être seuls sur place. Le temple du 12ème siècle est le plus en ruines de tout ceux vus pour le moment. Il y a même quelques fouilles archéologiques à l'arrière de celui-ci.

Après avoir crapahuté dans le dédale de pierres, nous faisons une pause pour manger notre fried rice acheté ce matin à la guesthouse..

Ta Nei
Ta Nei
Ta Nei
Ta Nei
Ta Nei
Ta Nei

Ta Keo

Datant du 11ème siècle, ce temple est le premier temple-montagne que l'on a la chance de voir ici. Cet édifice nous fait penser aux architectures Incas.

La petite grimpette sous le cagnard n'est pas pour favoriser la digestion ! 

Ta Keo
Ta Keo
Ta Keo

Chau Say Tevoda

Plus loin sur la route, avant l'entrée dans la cité royale d'Angkor Thom, nous nous arrêtons devant deux temples qui se font face de part et d'autre de la route. On commence au Sud avec le Chau Say Tevoda, et son allée de bornes qui mènent à la rivière Siem Reap.

Chau Say Tevoda
Chau Say Tevoda

Thommanon

Au Nord donc, le Thommanon.

Les deux temples ont été construits en même temps, au 12ème siècle, et érigés dans le style du futur Angkor Wat.

Thommanon
Thommanon
Thommanon

Angkor Thom

La cité royale d'Angkor Thom abrite, à l'intérieur de ses remparts, une dizaine de temples plus ou moins importants, dont le plus connu est le Bayon, que nous visiterons plus tard. La cité est située juste au Nord d'Angkor Wat. 

On y entre par la Victory Gate, ainsi nommée car elle était utilisée par les rois Khmers rentrants vainqueurs de leurs batailles.

Nous visiterons quelques temples ainsi que la terrasse des éléphants aujourd'hui. Nous gardons le reste pour demain.

Victory Gate
East Top Temple
Terrasse des éléphants
Terrasse des éléphants

Jour 2. La grande boucle

Pour la seconde journée, c'est la grande boucle. Nous avons eu le sentiment de moins profiter en fin de boucle hier avec la chaleur et la fatigue du vélo et des visites cumulées. Du coup : Scooter électrique ! Avec pas mal de style 😎

Le mec à prendre au sérieux

Pre Rup

On démarre cette nouvelle journée à l'Est d'Angkor, par la visite du Pre Rup. Datant de 961, c'est un temple hindouiste.. Les pierres utilisées pour sa construction lui ont permis de conserver sa couleur rouge initiale. Ce n'est pas le cas de la plupart des temples qui, du rouge initial, ont virés au gris avec le temps.

Pre Rup
Pre Rup
Pre Rup
Pre Rup

East Mebon

Le temple East Mebon est plus âgé que le Pre Rup de 8 années. Les deux temples ont été construits sur les mêmes plans. La ressemblance est saisissante, même si Pre Rup est plus impressionnant car sa base est plus élevée.

Direction East Mebon
East Mebon
East Mebon
East Mebon
East Mebon

Ta Som

Le temple de Ta Som nous fait d'entrée penser au Ta Prohm visité hier. Il est en pleine jungle et peu fréquenté ce matin, une aubaine pour nous. Situé à l'extrémité Nord-Est d'Angkor, c'est un des temples les plus récents, mais le temps y a aussi fait son travail !

Ta Som
Ta Som
Ta Som

Neak Pean

Neak Pean est un temple bouddhique situé sur une île artificielle. Il est différent des autres temples du site car les édifices sont petits et peu nombreux. La beauté du temple tient à ses bassins, en eaux lors de notre visite. Ceux-ci sont à sec à la saison sèche, en Mars, Avril.

Neak Pean
Neak Pean

Preah Khan

Construit sous le règne de Jayavarman 7, ce temple est dédié au père du roi. D'ailleurs, le Ta Prohm, visité hier, a été construit par le même roi mais dédié à sa mère cette fois.

Le gros morceau de la journée pour nous, nous y resterons 2 heures à profiter des nombreuses ruines pour se cacher du soleil. Celui-ci également nous donne l'impression d'être en plein Indiana Jones !

Preah Khan
Preah Khan
Preah Khan
Preah Khan
Preah Khan
Preah Khan
Preah Khan
Preah Khan

Baksei Chamkrong

Nous passons près de ce temple en se rendant chez son voisin, le Phnom Bakheng. Il nous attire l’œil depuis la route, une pause s'impose. Quelques minutes seulement, mais largement de quoi profiter.

Baksei Chamkrong

Phnom Bakheng

Nous finissons la journée sur le temple de la "colline de Shiva". C'est le premier temple édifié sur le site d'Angkor, et il se mérite ! 20 bonnes minutes de montée sous la chaleur ambiante. Il est en pleine restauration, donc une seule partie du site est ouverte.

De là haut, on peut découvrir le temple d'Angkor Wat au loin.

Avant rénovation
En pleine rénovation: chaque pierre est numérotée
Après rénovation
Angkor Wat au loin
Angkor Wat au loin

Jour 3. Angkor Wat & Bayon, le top du top

Dernière journée consacrée aux trois derniers temples que nous n'avons pas réellement explorés.

Mais surtout, on a programmé un réveil à 4h30 pour aller faire le lever de soleil sur Angkor Wat, histoire de boucler la boucle. Malgré un réveil compliqué, les 6 kms qui séparent notre hôtel du temple mythique sont rapidement parcourus à la lumière de nos lampes frontales.

Au vu du nombre de tuks tuks et de voitures sur la route, on sait qu'on ne sera pas seuls. Arrivés à 5h15 sur site, 1h avant de pouvoir sentir les premiers rayons nous réchauffer.

Il y a déjà une bonne centaine de personnes : nous trouvons tout de même une place pour profiter du spectacle. On ne pourra pas en dire autant des retardataires. Au total, il doit bien y avoir mille personnes, voire plus.

Voilà pour l'envers du décor, pour le vrai spectacle c'est par ici :

Lever de soleil sur Angkor Wat
Lever de soleil sur Angkor Wat
Lever de soleil sur Angkor Wat
Lever de soleil sur Angkor Wat
Lever de soleil sur Angkor Wat

Angkor Wat

La tête d'affiche ! Après ce lever de soleil très fréquenté, mais surtout incroyablement beau, nous enchaînons avec la visite de ce chef d'oeuvre pour les 2 prochaines heures. C'est le plus grand de tous les temples du site et le mieux conservé : il n'a jamais été abandonné contrairement à ses voisins.

Dans le mur d'enceinte de 3,6km de long vivaient 20 000 personnes ! 

Entre ses galeries sculptées dans la roche, sa tour principale de 65m de haut, l'aménagement des jardins, on en a pris plein la vue !

Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat
Les singes d'Angkor Wat
Les singes d'Angkor Wat

Bayon

Aussi appelé le temple des visages, le Bayon est, selon nous, le plus beau temple d'Angkor. Toutes ses tours sont ornées de visages de Bouddha semblant sourire. 

On se retrouve au milieu de 216 visages, magique !

Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Bayon
Tous les tuk-tuks attendent les touristes
En attendant ils jouent sur leur portable
ou font une petite sieste

Baphûon

Finissons ces 3 jours de visite au temple Baphûon, temple-montagne rénové jusqu'en 2011 par une équipe d'architectes français. 

Baphûon
Baphûon
Baphûon
Baphûon

Bon, et à part les temples ?

Et bien pas grand chose si ce n'est Siem Reap. Ville asiatique assez classique avec son night market, ses bars et restaurants.

Nous avons pu assouvir notre passion pour le Lok Lak, boire des bières à 0,5$ pendant l'happy hour (généralement entre l'heure d'ouverture et de fermeture ^^), et faire du shopping. On a trouvé des sandales et une magnifique chemise pour Tanguy (voir précédemment) !

Happy Hours, from open to close ! =)
Match de boxe
Restaurant où nous avons mangé !
Les cambodgiens inventent des Tintins...

2 étapes bien différentes pour 2 belles semaines au Cambodge. Après le repos au Sud et la frénésie de Siem Reap, il est temps pour nous de rejoindre le Laos, que nous explorerons plus en profondeur.

0 commentaire

1 Voyage | 43 Étapes
Siem Reap, Cambodge
103e jour (12/12/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 01/09/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux