Zhangjiajie, le parc Avatar

Publiée le 22/10/2019
Du 18/10 au 22/10. Coché depuis le début des préparatifs dans la To Do List de notre tour du monde, le Parc National de Zhangjiajie et ses pics karstiques se dressent majestueusement devant nous. Les paysages qui ont inspiré les montagnes volantes d'Avatar ne nous ont pas déçus. Retour sur images.

18h. Durée du voyage depuis Chengdu jusqu'à Zhangjiajie. Train de nuit pour Huaihua. Correspondance d'1h30 le temps d'avaler le petit déj' et c'est reparti. Arrivée à destination ce Vendredi pour midi.

18h. Nombre d'heures de marches cumulées entre Vendredi AM et Lundi soir. Au programme 2,5 jours dans le parc national forestier de Zhangjiajie, et 1 journée au sommet de la montagne Tianmen.

18h. Temps de lecture à prévoir pour cet article...

Je blague, restez, il n'y en a pas pour longtemps. En plus c'est beau. Promis.

Pour vous motiver, voici un avant-goût.

Parc National de Zhangjiajie

Parc National Forestier de Zhangjiajie

Arrivés aux alentours de midi à Zhangjiajie, nous rejoignons notre auberge pour la nuit, aux portes du parc naturel, à Wulingyuan. 1h de bus plus tard, nous sommes sur place. Il fait beau, pas sûr que cela dure. Du coup, à peine le temps d'engloutir un bol de pâtes que nous partons à l'assaut du mont Tianzi.


Mont Tianzi

Le mont Tianzi, point culminant du parc, s'élève à 1 250m. La montagne du fils du ciel demande de bonnes jambes et 3 bonnes heures de montée. N'étant dans le parc que pour 4 heures (avant la fermeture), et pas fan des sentiers de randonnées aménagés (ou plutôt bétonnés) à 95% d'escaliers, nous optons pour le téléphérique.

Nous ferons les quelques 4 000 marches à la redescente, malheureusement pour les genoux !

Direction donc le téléphérique, pour remonter les 2km de câbles en 7 minutes, et découvrir des premiers pics rocheux. Surprenant.

Téléphérique, au plus proche des pics
Téléphérique, au plus proche des pics

L'arrivée au sommet se fait au cœur de la végétation. La vue se dégage à mesure que nous marchons vers les sentiers en bord de falaise. Devant nous, une forêt également, mais d'un autre genre. Une forêt de pierre. Incroyable.

Comment fait-il pour pousser ici ?
Forêt de pierres
Forêt de pierres

Les piliers de roche nous font face. Le spectacle donne des frissons. On a tellement vu ces images en photos que nous avions peur de ne pas être surpris. Finalement, ça prend tout de même aux tripes. 

Du coup, même si on adore nos photos, dites vous que ça ne rend qu'une partie de la beauté et de la grandeur du paysage. Cela n'égale en rien la vision réelle des choses sur place.

Parc National de Zhangjiajie

Nous redescendrons donc à pied. Croisant quelques âmes en peine, en pleine ascension, Bon courage ! 

Le lendemain, Samedi, réveil plus que matinal. Ça devient une habitude. Comme toujours, l'objectif est d'éviter les foules. Il faut savoir que le parc de Zhangjiajie accueille 20 millions de visiteurs par an, 55 000 par jour. 3 x plus que la Tour Eiffel. Bon, le parc est tellement grand que l'on trouvera toujours des endroits et chemins tranquilles. Mais les sites majeurs sont, eux, très fréquentés.

Grosse claque lorsqu'à 7h30, nous débarquons sur l’esplanade de l'entrée du parc. Disneyland ! On se fraie un chemin à travers les groupes de touristes et leurs guides, repérables au drapeau qu'il tendent vers le ciel et au son du micro dans lequel ils gueulent sans arrêts. On croirait que les guides jouent à celui qui criera le plus fort. Cacophonie générale. La journée peut, malgré tout, commencer.

Programme chargé aujourd'hui, puisque nous souhaitons visiter toute la partie haute du parc. La partie basse, avec balade au pied des colosses calcaires, est prévue Dimanche.


Mont Tianzi Bis

Dans le même esprit qu'hier, nous prenons le téléphérique direction Tianzi Moutain. Mêmes paysages que la veille, découverts sous la lumière du soleil levant.

Forêt de pierres

Fields in the sky

En quittant Tianzi Moutain, nous nous dirigeons vers les différents points de vue de la partie haute du parc. Une fois hors des zones les plus visitées, le calme est de retour, et nous profitons un maximum de la nature qui s'offre à nous.

Oiseaux et montagnes
Parc National de Zhangjiajie
Parc National de Zhangjiajie

Nous arrivons aux Fields in the sky, champs cultivés sur le sommet des pics. Nous y trouvons tout ce dont nous avons besoin pour pique-niquer : un belvédère "abandonné", la solitude, la quiétude. Top.

L'endroit idéal

De là, nous apercevons, s'extirpant de la montagne, l'ascenseur Bailong. 360m de haut, à flanc de falaise. C'est le second point d'accès à la partie haute du parc ne nécessitant pas l'usage de ses jambes. Autant dire qu'il est pris d'assaut par nos compères touristes chinois. 

La construction est impressionnante, et ne s'intègre finalement pas trop mal dans le paysage. Ils auraient pu faire bien pire.

Nous !

Le tourisme domestique

Comme vous pourrez le ressentir à travers nos textes, nous sommes ravis de notre découverte de la Chine pour sa culture, ses paysages, etc. Cependant un sujet commence à nous titiller. Le tourisme, plus particulièrement le tourisme national.

Plusieurs sujets : 

  • Tout est aménagé, partout. Hormis à Tagong, dans les montagnes, nous n'avons jamais trouver de sentiers de randonnée naturels. Ce qui débouche sur des chemins casse pattes bétonnés, ou en escaliers lorsqu'il y a du dénivelé, merci pour les genoux.
  • Le second point est que ces chemins aménagés ne servent que lorsqu'il n'y a pas d'alternatives. En effet, les touristes chinois sont sédentaires. Du coup, il y a des bus/navettes dès qu'il y a plus de 5 minutes de marche. Dans les zones escarpées, sans moyens de locomotion autre que le corps, des porteurs sont toujours présents. Ils ont l'air de ne pas chômer !
  • Enfin, les chinois voyagent en groupe, avec bien souvent des guides équipés de micros au son réglé très fort (voir dans l'article). Cela créé pas mal de bousculades, et personne ne se gêne pour pousser l'autre afin d’avoir le meilleur point de vue.

Voici un portrait peu reluisant du touriste chinois. Ce qui est étonnant, c'est que lorsque nous rencontrons d'autres locaux, dans un contexte non touristique, ils sont tous très gentils et polis - malgré leurs manières spéciales : crachats, rots, etc.

L'idée de s'éloigner des lieux touristiques peut être bonne. Mais, en même temps, si ces lieux sont touristiques, ce n'est pas pour rien. C'est aussi pour ça que l'on a choisi ces endroits. 

Et puis, dans un pays à 1,3 milliards d'habitants, tu peux considérer que des touristes, il y en a partout !

Après le déjeuner, nous continuons vers l'Ouest, en direction de la zone de Yangjiajie. 


Yangjiajie

Ici, encore moins de touristes, si ce n'est au départ de la randonnée, où un second téléphérique dépose les voyageurs en provenance de la ville de Zhangjiajie.

Quelques dizaines de mètres et nous sommes seuls. C'est parti pour une bonne heure de grimpette, toujours sur les chemins bétonnés (quel dommage !).

L'idée est de rejoindre le "One step to Heaven". Les non anglophones utiliseront Google Trad. 

Après un dernier effort pour escalader l'échelle de 15m nous menant au sommet du pic, nous atterrissons sur une plateforme étroite. Vue à 360°. La dépense d'énergie en valait la peine.

L'échelle de la peur
À un pas du paradis
À un pas du paradis
À un pas du paradis

Nos corps sont retournés vers l'entrée de Yangjiajie, nos têtes sont restées là-haut.

Retour sur terre lorsque l'on se rend compte que la fermeture du parc n'est plus si lointaine. Il nous reste 1h pour descendre, et nous n'avons pas eu le temps de faire la zone de Yuanjiajie, prévue pour aujourd'hui. Surtout, l'ensemble des chemins pour rentrer à pied prennent 1h30 à 2h. 


Yuanjiajie

Seule solution : passer en coup de vent devant Hallelujah Moutain. Soleil rasant. On s'arrête tout de même pour la photo, et on lui donne RDV demain !

La suite est moins enchanteresse : descente obligatoire par l’ascenseur Bailong. Dépense supplémentaire non prévue. A l'arrivée en bas, un bon millier de touristes retardataires, comme nous, attendent encore les différents bus pour sortir du parc. Résultat, nous ferons une bonne heure de queue avant de pouvoir rentrer vers l'hôtel.

Pour le dernier jour, changement de programme. Nous raccourcissons la randonnée en partie basse, pour pouvoir profiter plus longuement de la zone haute de Yuangjiajie, que nous avons dû survoler la veille.


Golden Whip Stream

De l'entrée Ouest du parc, nous remontons la Golden Whip Stream, un chemin longeant la rivière et ondulant entre les pieds des immenses colonnes. 

Vue d'en bas
Vue d'en bas

Un changement de perspective qui permet d'apprécier plus encore l'immensité de ces pics. La proportion entre hauteur et épaisseur des aiguilles sont étonnantes. Quand la nature défie la gravité.

Parc National de Zhangjiajie
Parc National de Zhangjiajie

Nous croiserons quelques singes sur le chemin, mais ils ne pourront retenir notre attention que peu de temps. Nous sommes littéralement envoûtés par le spectacle au dessus de nos têtes.

Parc National de Zhangjiajie
L'heure du goûter

Avant la fin de cette randonnée, nous bifurquons à gauche. Les escaliers vers Yuanjiajie se proposent à nous. 1h de montée pour environ 2 500 marches - soit l'équivalent de 140 étages, easy. L'alternative gratuite et peu fréquentée à l’ascenseur Bailong nous séduit. Nous l'arpenterons également pour la descente.

Effort intense qui n'en rendra l'arrivée là haut que plus savoureuse. Pique-nique time devant ces paysages pour régénérer les batteries.

Courage !
Parc National de Zhangjiajie

Yuanjiajie Bis

Nous y sommes, Yuanjiajie, dernier point fort de notre visite. Le meilleur pour la fin. Au programme : Vues superbes, arche naturelle, et Hallelujah mountain (LA montagne qui a inspiré le film Avatar).

Il y a beaucoup de monde, mais après 1 mois (déjà !?) en Chine, nous sommes rodés. Jouer des coudes, avec le sourire et le tour est joué. 

C'est la partie la plus visitée du parc et c'est mérité. La vue te fait oublier le brouhaha autour de toi, et tu n'as qu'une envie, profiter.

Parc National de Zhangjiajie
Parc National de Zhangjiajie

Le moment fort de cette section, c'est bien sûr la montagne d'Avatar. 150m de hauteur, elle aussi droite comme un i. Une petite statue d'un Toruk (revoir le film !) attire tous les amateurs de selfie. Tant mieux, ça nous fera plus de place pour l'observation du colosse le plus impressionnant du parc. Grandiose !

Hallelujah Mountain
Parc National de Zhangjiajie

Après un bon moment passé là-haut, nous descendons finir la randonnée suivant la rivière. C'en est fini du parc national forestier de Zhangjiajie. Il aura tenu toutes ses promesses. Malgré l'incapacité à conserver la nature intacte (chemins bétonnés, nombreuses routes dans le parc) et les nombreux visiteurs, les lieux restent magiques avec une atmosphère particulière. Qui plus est la météo a été au top !

Tianmen Mountain

Lundi matin, départ de Wulingyuan pour rejoindre Zhangjiajie. Le temps est bon, nous décidons donc de faire la visite de TianmenShan (Shan = mont, en chinois).

La montagne Tianmen est connue pour plusieurs raisons :

  • Son sommet est connecté à la ville de Zhangjiajie par le plus long téléphérique du monde (7,5km de long, 1,2km de dénivelé : Et le téléphérique est français #Cocorico).
  • Le haut de la montagne est "troué", créant ainsi la porte du paradis. Les amateurs de wingsuit doivent connaitre (Voir le milieu de la vidéo)
  • La route d'accès : 11km et 99 virages.
  • Et enfin ses passerelles en verre, suspendues à flanc de falaise, au dessus de 300 m de vide.

Le mont Tianmen culmine à 1 520m d'altitude, c'est une montagne particulière grâce aux caractéristiques citées plus haut mais aussi à la forme de son sommet. Celui-ci est plat et propose une sorte de grande plateforme entourée de vide. On peut donc en faire le tour en quasi suspension au dessus du vide. Sujets au vertige s'abstenir ! 

Le temps de rejoindre Zhangjiajie, et de déposer les sacs à l'auberge de ce soir, nous sommes au téléphérique pour 8h45. La billeterie ouvre à 8h00. La déception se lit sur nos visages quand on apprend qu'il n'y a déjà plus de places disponibles pour monter ou descendre par le téléphérique. Nous ferons l'aller-retour vers là-haut par le bus et la route aux 99 virages. 

Route aux 99 virages
Route aux 99 virages

Arrivés au sommet, les 999 marches pour accéder à l'arche se présentent à nos pieds.

Hier c'était 2 500. Qui peut le plus, peut le moins ! De la rigolade. Elles sont franchies en quelques minutes.

En haut, nous croisons des touristes reposés, ils ont préféré l'escalator !

Nous voilà dans l'arche, 130m de haut par 37m de large. 

L'arche
Tanguy en route vers les portes du Paradis

Direction ensuite le haut de la montagne. Pour ça, les ingénieurs chinois ont fait dans le pratique : tunnel au milieu de la montagne et on y installe 7 escalators de suite. 

Nous voilà au sommet, sans trop d'efforts. En avant pour le tour du mont, d'Est en Ouest. Entre passerelles en verres et chemins à flancs de falaises.

Flancs de falaise
Sous ses fesses : 300m de vide
Tianmen Mountain
Tianmen Mountain
Tianmen Mountain
Tianmen Mountain

Après 4 heures passées là-haut, retour par la route à nouveau. Aucun mal des transports à signaler, malgré une légère appréhension.

Mardi, journée plus posée. Après une grasse matinée bien méritée, on attendra le train du soir pour la région de Guilin. Au programme, rédaction du blog (live!), lecture et geekage. 

On se retrouve dans quelques jours du côté de Xingping, un petit village dans la région karstique de Guilin, dans le Guangxi. Normalement moins fréquenté que Zhangjiajie. L'occasion de prendre du bon temps, et de fêter comme il se doit l’anniversaire de Tanguy, 27 ans déjà.

0 commentaire

1 Voyage | 46 Étapes
Zhangjiajie, Hunan, Chine
49e jour (19/10/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 01/09/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux