Le trek des Gorges du Saut du Tigre

Publiée le 01/11/2019
Du 28/10 au 29/10. Le fameux et redouté trek de 2 jours sur les hauteurs de la rivière Jinsha, à la naissance de l'Himalaya, entre grosses difficultés et paysages à couper le souffle. Récit.

C'est reposés et revigorés que nous quittons Xingping, avec toujours plus de magnifiques paysages dans nos pensées.

Pour info, nous avons pris une décision importante pour la suite de notre périple : nous n'irons pas en Birmanie. Le but ? Se laisser plus de temps pour les autres pays au programme. On a parfois l'impression de ne pas prendre le temps, et nous voulons découvrir, en plus des incontournables, des lieux plus à l'écart. Pour cela nous pensons donc à ralentir le rythme.

De plus, nous souhaitons changer d'air et de pays rapidement. Nous avons hâte de découvrir le Vietnam. Du coup, la découverte du Yunnan va être amputée de quelques étapes. Après moult discussions entre nous, deux RdV nous paraissent malgré tout immanquables avant de quitter la Chine. 

Le premier RdV est sportif : un trek de 2 jours dans les Gorges du Saut du Tigre. Il est qualifié comme difficile et dangereux par le Lonely Planet, Anaïs doute quelque peu avant de se laissée convaincre par la promesse de nouveaux panoramas impressionnants. 

Va-t-on réussir à vaincre les 25 km et 2400 m de dénivelé cumulé positif qui nous attendent ?

Mais si tu mets la photo c'est que tu as réussi le trek, non ?

Une fois arrivés à Qiaotou, village départ du trek, nous n'avons qu'une envie : faire la sieste. Les 30 heures de voyage depuis Xingping doivent être digérées avant le départ de demain. 

Un petit coup de fil d'Anaïs à ses parents juste au cas où ... et dodo.

Jour 1.

Lundi, 7h53. Les gros sacs sont laissés à la guesthouse où nous les récupérerons au retour. Nous gardons dans nos petits sacs le minimum vital : eaux, fruits, manteaux et quelques affaires de toilettes pour la nuit. 

Chauds comme la braise, nous rallions le départ officiel du "High Trail" à 45 minutes de là. Pas la plus agréable partie de la randonnée puisque nous marchons sur la route, en plus ça commence déjà à grimper. 

Nous trouvons rapidement des vues dégagées sur l'entrée du canyon, dont les hauteurs sont au-dessus des nuages. 

Départ du trek
Entrée des gorges

L'entrée des gorges n'est pas très agréable en ce moment, puisque les autorités chinoises font comme partout : elles détruisent le paysage afin de le rendre plus facilement accessible à tous. Aussi pas moins de 2 ponts débouchant sur des tunnels, ainsi qu'un barrage sont en construction près de Qiaotou.

Heureusement, nous passons dans cette zone assez tôt ce qui nous permet d'éviter les camions de chantier sur la route.

Entrée des gorges

Une fois l'entrée du chemin trouvée, les choses sérieuses commencent. Un premier raidillon d'une bonne heure et demi, puis une redescente vers le village de Zhong Nuo Yu. C'est ici que le ciel se dégage enfin, et nous laisse apercevoir les pics enneigés de l'autre côté du canyon. Là-haut se dresse notamment la Jade Dragon Snow Moutain à 5596m.

Petite pause fruits afin de reprendre nos forces, nous admirons la vue.

Entrée des gorges
Zhong Nuo Yu
Zhong Nuo Yu

10h30, on s'attaque à la difficulté majeure de la journée : la voie des 28 lacets. 450 mètres de dénivelé sur 2km, dont la dernière partie où l'on grimpe d' 1 mètre tous les 2 mètres parcourus. 

Au milieu de l'ascension, avant que la pente ne se raidisse, un stand tenue par une mamie nous propose, au choix : eau, coca, noix ou ... marijuana ! Et oui, il en pousse un peu partout le long du chemin. Ça donnerait de l'énergie pour la montée. Pas testé désolé.

"Gagner de l'énergie pour s'attaquer aux 28 virages"

2h de montée d'annoncées dans la plupart des guides et blogs à notre disposition, ainsi que par la guesthouse d'hier. La partie redoutée pour Anaïs.

Au final, c'est elle qui imprime le rythme et nous serons en haut en moins d'1h20, malgré quelques pauses photos. En sueur mais fiers.

Dur dur la montée

Et la récompense est à la hauteur.

La vue d'en haut

Là-haut nous prenons le temps de profiter, et comme toujours, d'immortaliser l'instant. 

Pics enneigés
Jade Dragon Snow Moutain
Rois du monde
Gorges du Saut du Tigre

Après un peu moins d'une heure, nous reprenons notre chemin car nous sommes affamés ! Le prochain village est à 2km. Nous nous y arrêtons le temps d'avaler une assiette de riz. On y croise, ou re croise pour certains, d'autres randonneurs.

Village où l'on a mangé le midi

Les batteries rechargées, nous repartons pour environ deux nouvelles heures à crapahuter, sur un sentier plus ou moins plat cette fois. 

Et c'est reparti après notre plat de riz !!
Gorges du Saut du Tigre
Gorges du Saut du Tigre
Gorges du Saut du Tigre

Direction un petit village, nommé Bendiwan, et reconnu comme étant le lieu de repos du premier soir du trek. Il y a notamment la bien nommée Halfway guesthouse dans laquelle la majeure partie des backpackers s'arrêtent. On a déjà rencontré quelques personnes comme nous entre la veille et la journée sur les sentiers, alors on se met en quête d'un coin plus tranquille pour la nuit. 

Et bien nous en a pris puisque nous trouvons une chambre dans la Family Guesthouse. Peu cher, sans eau chaude (sinon c'est pas drôle) et nous dormirons avec la plus grosse araignée que nous n'avions jamais vu (sans déconner, elle faisait la taille d'un paume de main).

Mais, nous serons les seuls clients. Et cette vue 👍

A la vôtre ! Vue depuis le balcon de la chambre

Le soir venu, encore une assiette de riz, ou de nouilles : large choix au menu. Nous mangeons dans la salle commune. Nos hôtes trinquent en rigolant et nous apportent de quoi faire de même.

Alcool de riz. Bien fort. Ça nous réchauffe par cette soirée glaciale (on se rapproche des 0°C). On passera un moment bien marrant avec eux même s'ils descendent bien plus de verres que nous ! 

L'heure de se coucher arrive vite puisqu'une nouvelle journée bien chargée nous attend demain.

Anaïs trinque avec notre hôte

Jour 2.

Départ dans les mêmes heures que la vieille. Après avoir avalé, devinez quoi ? Une assiette de riz 🍚

Le chemin prend vite un aspect plus escarpé avec des zones peu stables. Heureusement le temps est toujours avec nous. Ça ne doit pas être drôle de passer par ici sous la pluie.

Qui dit escarpé, dit à flanc de montagne et donc encore de magnifique passages et points de vue.

Gorges du Saut du Tigre

Le point d'orgue de cette section : une cascade qui traverse le chemin, ou l'inverse. À vous de juger.

Mais où est Anaïs ?
Cascade
Cascade

S'ensuit une descente vers la route qui sillonne le bas des gorges. Là bas, nous nous rendons chez Tina dont la guesthouse propose des retours en car vers Lijiang pour le soir même. Le temps d'acheter les tickets et de prendre un petit chocolat chaud, nous repartons pour la dernière partie de notre trek. Une boucle de 3h vers le fond des gorges.

Pourquoi les Gorges du Saut du Tigre ? La légende raconte que pour échapper à des chasseurs qui l'avaient encerclé et bloqué face à la rivière, un tigre sauta depuis un rocher jusqu'à l'autre rive. Un saut d'une trentaine de mètres tout de même ! 

Allons donc voir ce fameux rocher. Depuis hier, sur les hauteurs, nous entendons un bruissement venant du fleuve. Le courant fait un bruit impressionnant. Hâte d'être en bas pour voir ça de plus près.

Pour accéder en bas des gorges, il faut payer à des villageois locaux un droit d'accès. Ils ont en quelque sorte privatisé le truc. Pas sûr que ce soit très légal, mais on était prévenu et tout le monde s'acquitte de ces yuans. Mafia chinoise.

Plus on se rapproche plus le bruit de la rivière Jinsha gronde. C'est un affluent du Yang-Tsé, le 3ème plus long fleuve du monde. Le débit moyen est de 30 000 m3 par seconde ! Mathématiques pour les nuls : ça fait 30 millions de litres par seconde. Autant dire que pour le rafting, tu oublies.

Gorges du Saut du Tigre

Arrivés en bas, il faut re payer si tu veux accéder au bord de l'eau et re re payer si tu veux monter sur LE rocher. Ok pour l'accès au bord, par contre les rochers voisins feront l'affaire. Encore une fois dans ces 2 jours, on se sent tout petit face à la nature.

Gorges du Saut du Tigre
Gorges du Saut du Tigre
Gorges du Saut du Tigre
Gorges du Saut du Tigre
Gorges du Saut du Tigre

Après quelques temps à ne plus rien entendre d'autre que le déferlement de l'eau sur les rochers, l'estomac nous creuse. C'est parti pour la remontée vers chez Tina. 400 mètres de dénivelé sur 1km de sentier. Bonne grosse grimpette. 

Après quelques minutes, nous avons même le droit de s'essayer à l'échelle. Une échelle de plus de 20 mètres, parfaitement verticale.

L'échelle
Elle a le vertige !
Tanguy sur l'échelle

L'heure nécessaire pour remonter sera la plus difficile de tout le trek. Nous attendrons le bus chez Tina en profitant d'un dernier repas, sans riz. On fera même péter l'assiette de frites  😀

Ah des frites !!!! On les a bien méritées =)

La seconde étape que nous ne pouvions pas louper dans le Yunnan se trouve à 800 km au Sud. Ça tombe bien c'est la route pour le Vietnam. Nous avons encore un long voyage pour atteindre la région de Yuanyang et ses rizières.

D'ailleurs cet article est écrit en direct du bus qui nous amène à Xinjie, près de Yuanyang, dont le chauffeur prend la première place de notre classement de la conduite de merde 😱

0 commentaire