Leticia et Puerto Nariño

Publiée le 17/12/2019
Immersion en pleine jungle Amazonienne

Comme nous l'avons indiqué à la fin de notre dernière étape, nous sommes arrivés sur la petite ville Leticia en Colombie et avons loupé le coche pour signaler notre arrivée sur le territoire. Nous avons finalement pu mettre à jour nos passeports dès le lendemain matin au bureau de l'immigration Colombienne qui se trouve sur le port. Nous n'avions pas anticiper de réservation d'hôtel ou d'auberge ce qu'on a vite regretté car il a été difficile de trouver quelque chose de libre mais on a fini par avoir une chambre chez Leticias Guest House avec en prime une jolie petite piscine et une agréable gérante prénommée Louisa.

Nous profitons de la ville et de ses alentours pendant 2 jours. C'est vraiment mignon ici et tout se fait à pied, nous rencontrons rapidement Juan, un franco-colombien avec qui l'on passe notre première soirée, super rencontre et on a pu fêter son anniversaire autour d'un verre quand on a su que c'était le jour de ses 32 bougies.

On décide sur les conseils de Juan d'aller louer un scooter pour une journée de balade à l'extérieur de la ville. C'était vraiment une super idée car il y a une longue route qui mène tout droit à des communautés indigènes, des lacs, des réserves et des petits havres de paix ou les locaux se baignent avec joie. Petit baignade pour Alex, la pluie nous fait défaut et il faut rentrer au plus vite. Nous y retournons le lendemain matin à la première heure car nous n'avons pas pu visiter la réserve que nous avait conseillé Louisa "Mundo Amazonico". Nous avons été agréablement surpris par cette superbe réserve familiale et son gigantesque parc rempli d'arbres et de plantes médicinales locales entres autres. Le rôle de chaque feuille et de chaque arbre nous est expliqué avec beaucoup de passion et nous n'en perdons pas une miette. Nous sommes chamboulés par les bienfaits que peuvent apporter toute cette flore et son utilité pour les indigènes. Anti-inflammatoires, anesthésiants, anti-coliques… tout y est. Nous pensons curieusement à tous les cachets que nous pourrions éviter de prendre avec tout ça…

Le mode de vie de la communauté nous est aussi expliqué avec petite activité de tir à l'arc en prime et on se débrouille plutôt pas mal!

Bienvenue à Leticia! vue depuis le port :)
Nous vous présentons l'ancien QG de Pablo Escobar! l'endroit reste intouchable!
Une usine Coca-Cola au beau milieu de cette toute petite ville!
Un bonheur cette piscine avec cette chaleur!
Petite virée en scoot, on est bien!!!
Petite baignade comme les locaux!
On projetait de se baigner mais pas besoin d'aller dans l'eau! Hola Mosquitos!!!!
Voilà ce que ça donnait avant qu'il pleuve!
Petite balade avec cours sur les plantes médicinales locales
Ici on prépare Noël avec sérieux!

Nous rentrons à l'Hostel et Louisa nous propose un circuit de trois jours pour profiter de la jungle en direction de Puerto Nariño, nous ne mettons pas longtemps à être séduits par le tour et faisons nos sacs à dos que nous laisserons à l'Hostel pour embarquer le strict nécessaire. Bottes obligatoires, ponchos, manches longues et pantalons pour faire face aux moustiques, Saoul vient nous chercher pour entamer cette superbe aventure au cœur de l'Amazonie.

Direction le port de Leticia pour 40 minutes de traversée en bateau, Saoul nous fait sortir du "bote" à Santa Sofia d'où nous reprenons une petite pirogue. Vingt minutes plus tard, nous entrons enfin dans la magie de la Jungle et marchons une heure durant à l'intérieur de la Selva. Au beau milieu de nulle part, entre des arbres gigantesques, des palmiers, des fleurs de toutes les couleurs, entourés de ces bruits rustiques provoqués par les troncs d'arbres se balançant au gré du vent, Saoul vient à nous présenter son petit chez lui et sa famille! Et oui, juste là se tient une petite cabana avec des hamacs. Un peu plus loin, nous retrouvons une petite terrasse/cuisine, c'est tout simplement la coquette demeure de Saoul et sa famille! C'est magnifique, tout est là, la douche, les toilettes, la cuisine, le coin nuit, on se dit qu'ils n'ont vraiment rien à envier à personne entourés de ce petit paradis. Toute la famille est adorable, nous faisons la connaissance de Gloria la maman et de ses trois fils, José, Mathéo et Jean-Pierre (nous avons cru que c'était une blague jusqu'au bout mais il s'appelle bien comme ça!). Il manque seulement l'aîné Saoul junior qui étudie sur Bogota, les 3 autres sont en vacances scolaires. Pendant cette immersion avec notre groupe d'indigènes, nous apprenons comment fonctionne leur communauté et la manière dont tous s'entraident pour construire leurs cabanes entre autres. Gloria est l'institutrice de la communauté et enseigne aux petits de 7 à 10 ans. Les trois garçons sont très intéressants et s'occupent de nous sans arrêt notamment en allumant régulièrement des anti-moustiques à nos pieds!

Saoul nous demande de reprendre des forces pour partir dans la jungle. Trois heures de sueur intense plus tard, nous comptons les piqûres de moustiques par dizaines et nous sommes envahis par cette magie mystique… Les bruits des arbres, des animaux en tout genre, les grincements des troncs d'arbres, le craquement des branches humides sous nos pieds et cette humidité ensorcelante, le tout provoque bizarrement un sentiment de bien-être malgré les centaines de moustiques qui nous tournent autour. C'est étrange mais la magie de la Jungle ne s'explique pas, on peut difficilement décrire cette sensation provoquée par la Selva. Nous sommes attentifs à chaque pas et mis en gardes par notre guide… Que dire de plus si ce n'est qu'on a adoré cette balade et on en redemande. Saoul nous emmènera donc après dîner et dans l'obscurité totale de nouveau en dehors de son habitation…

Nous avalons encore et encore le plat typiquement local: du riz, du poisson, des lentilles et des bananes plantains cuites, le tout cuisiné avec amour par Gloria et dans une ambiance chaleureuse à la lumière des bougies.

Il est l'heure d'assumer notre requête et repartons à la frontale dans la Selva. Saoul ne met pas longtemps à nous monter une énorme tarentule, puis une autre, nous croiserons aussi le chemin d'un bébé anaconda que notre guide prendra fièrement sur lui et verrons d'autres insectes un peu moins effrayants!

Nous passons la nuit en hamac et heureusement la cabana est entourée d'une moustiquaire qui nous sauve des piqûres de moustiques.

Riz et bananes plantains pour commencer une nouvelle journée, Saoul nous organise une activité peinture. La toile sur laquelle nous peignons est faite d'écorce et ce qui fait office de peinture provient uniquement du jardin car nous utilisons les feuilles et les fleurs cueillis le matin même pour notre plus beau chef-d'œuvre! Alex nous montrera ses talents d'artiste mais préférera très rapidement jouer aux dominos avec les garçons, quant à moi je suis saluée par Gloria pour mon perroquet. Nous devons dire au-revoir à la petite famille et nous le faisons avec beaucoup d'émotions, nous avons souvent été accueillis avec beaucoup de gentillesse mais ici nous avions l'impression de faire partis de la famille , ils ne parlaient jamais entre eux et nous ont toujours intégrés à toutes les conversations, quel regret de les quitter! 

Arrivée à Santa Sofia!
Traversée en pirogue en direction de la jungle
1h de traversée dans la jungle ça donne chaud!!!!!
Pfiou! Nous arrivons chez Saoul!
Magnifique oeuvre de jeunes de la communauté dans le jardin
Petite sieste avant de repartir dans la jungle
Notre guide joue aux singes dans la jungle :)
Alex monte beaucoup moins haut :)
Nous rentrons à la cabaña pour un repos bien mérité nous sommes en nage!
Petite virée nocturne avec présentation des tarentules!
...et d'un bébé anaconda!
Atelier peinture naturelle :)
Alex joue avec les frangins
Et nous quittons la famille qui nous a tant touché!

Nous repartons en direction de Santa Sofia à travers Jungle puis prenons la pirogue et ramons avec notre guide jusqu'à arriver au point de rendez-vous pour reprendre le bateau rapide pour Puerto Nariño. Une heure trente plus tard, nous arrivons à destination accompagnés de Miguel, notre nouveau guide pour la suite du tour. Nous déjeunons sur Puerto Nariño et pouvons ôter nos bottes, nous circulerons désormais essentiellement en petit bateau de pêcheur. Dans ce village il n'y a ni moto, ni scooter, ni voiture, tout se fait à pieds ou par l'amazone.

Miguel nous emmène chez lui pour que l'on puisse déposer nos affaires, l'ambiance y sera moins chaleureuse que dans notre précédent hébergement et nous serons un peu plus à l'écart car la cabane est partagée par plusieurs membres de la famille entre frères et sœurs. Nous aurons le dernier étage très spacieux et ses hamacs suspendus avec une magnifique vue sur le fleuve.

Nous reprenons le bateau pour partir admirer les dauphins roses du lac Tarrapoto. Nous avons la chance d'en voir plusieurs remontant à la surface et sautons plus tard par-dessus bord pour une petite baignade bien méritée!

Miguel nous emmène à quelques centaines de mètres de chez lui dans la communauté pour manger chez ses parents. Nous faisons la rencontre de son gentil papa qui aime visiblement beaucoup choyer les touristes de passage chez lui (même si ça n'a pas été chose facile de comprendre ce qu'il nous racontait!).

C'est reparti pour une excursion nocturne avec Miguel à la recherche des Caïmans. Notre guide nous avoue que nous ne jouons pas de chance car l'eau du fleuve est très haute et les monstres marins sont en profondeur. Nous poursuivons tout de même les recherches et tout à coup un énorme caïman prend peur à la vue de la lampe torche et secoue notre bateau en plongeant dans l'eau… Nous le retrouverons un peu plus loin grâce à ses grands yeux ouverts qui n'ont pas échappées à Miguel… quelle chance! Nous retournons à la cabane et ma gourmandise va me faire défaut… Je prends un petit biscuit mais la cabane est uniquement allumée à la bougie et je n'y vois pas grand-chose… une fourmi géante "ormiga" s'était introduite dans le gâteau et me pique plusieurs fois sur la langue et la gencive! Croyez-moi ou non, c'est vraiment très douloureux pendant quelques heures, un peu de dentifrice sur la langue me soulagera un peu. J'apprendrais plus tard que ces "ormigas" injecte un venin en piquant mais qui n'est pas toxique pour l'homme… Bref, mauvais souvenir, nous passons une nouvelle nuit dans les hamacs en nous calfeutrant dans les moustiquaires. Le lendemain matin, nous prenons le petit déjeuner dans la communauté et devinez quoi? Riz et bananes plantains au menu! Le père de Miguel nous montre avec joie ses plus belles dents de Caïmans, on s'amuse à admirer les têtes du squelette des caïmans et papy Miguel nous sort le grand jeu en nous montrant avec sa lance comment il fait pour tuer les gros croco.

Ce matin, Miguel nous emmène pêcher le piranha. Bon, alors autant vous dire qu'en temps normal la pêche c'est un moment de tranquillité mais alors avec ces bêtes-là, nous n'avions pas un moment de répit! A peine la viande installée au bout de l'hameçon, il ne leur faut pas plus de 2 secondes pour vous dévorer l'appât! Score de la pêche aux piranhas: Alex=1 / Maud: 2 ! Nous avons réussi à pêcher des bébés Piranhas que Miguel relâchera rapidement dans le lac. 

Bienvenue chez Miguel et sa famille
Nos lits pour la nuit...
Nous avons une superbe vue pour un beau couché de soleil comme on les aime!
Nous partons voir les dauphins roses!
Pêche aux piranhas avec Miguel!
Les petites sont trop marrantes et s'amusent de rien...
La cuisine de la cabaña.... qui fait mieux?
Alex s'est fait croquer!

Il est temps de dire au-revoir à Miguel qui nous ramène sur Puerto Nariño toujours avec son petit bateau. Nous déjeunons rapidement puis repartons en direction de l'Hostel Alto del Aguila qui nous a fortement été conseillé par des touristes Français. Nous avions prévenu Louisa que nous ne rentrerions pas de suite après notre excursion sur Leticia et avait appelé pour nous les propriétaires de l'Hostel pour nous réserver une cabane (chose impossible par le net dans les parages!).

On nous propose d'y aller en bateau mais nous préférons nous dégourdir les jambes puisqu'il est possible d'y aller "caminando"… Possible…HUM… on a juste oublié de nous dire que c'était bottes OBLIGATOIRES, mes tongs glissent dans la boue et pour couronner le tout nous nous sommes perdus en nous aventurant dans un chemin marécageux… Après quelques gamelles, pieds nus et pleine de boue je supplie Alex d'aller demander de l'aide en revenant sur nos pas et un hôte de l'hostel passant par là nous remet sur le droit chemin.

Je maudit l'Hostel avant même d'y avoir mis les pieds et veux déjà rentrer sur Leticia tellement énervée par la situation. Mais comme on dit il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, car c'était avant de connaître ce paradis en pleine jungle. Mon seul regret tout comme Alex sera finalement de ne pas pouvoir rester plus longtemps avec Helena et Hector les gérants de l'Hostel. Après une bonne douche ou plutôt un désembouage, nous faisons la connaissance des stars de l'endroit, José le perroquet rouge et ses deux acolytes aux plumages bleu ciel, Narenja la petite singe et leurs amis chiens et chats. Plus tard, vers 17h nous verrons arriver une dizaine de petits singes (une autre espèce que Narenja) se joignant à la petite famille. Tous vivent ensemble dans le jardin de l'Hostel et c'est vraiment incroyable. Narenja fait des câlins à José le perroquet, les petits singes eux s'endorment la nuit tombée sous la charpente de l'Hostel… "Cabana Pépé" sera notre cabane pour 2 jours dans cet endroit insolite. Orlando qui travaille pour l'Hostel nous emmène à plusieurs reprises en bateau au centre du village pour qu'on puisse acheter de quoi se faire à manger.

Au-delà de l'endroit paradisiaque, nous avons fait de superbes rencontres et partagé quelques repas avec de nouveaux amis dont Mattéo, Elisa et Guillaume qui font un long trip tout comme nous. Nous espérons retrouver Guillaume et Elisa pour le nouvel an en Colombie sur Isla Fuerte (ils doivent réfléchir à la proposition car ils partent pour le moment dans le sens contraire) et nous devons retrouver Mattéo dans quelques jours sur Medellin!

L'ambiance est géniale ici, les rencontres se succèdent et nous nous amusons des singes en liberté qui sautent sur nos épaules dès que nous avons un morceau de pain ou quelques cacahuètes à leur donner. Narenja quant à elle se contente de gros câlins et ne se fait pas prier pour venir sur nous, en la berçant quelques minutes elle s'est endormie dans mes bras comme un gros bébé!

Hector et Helena nous mettent à disposition une petite barque à rames et après une matinée de pêche avec Orlando nous décidons de pagayer jusqu'au lac pour observer les dauphins et se baigner un peu. Le coucher de soleil est magnifique, nous nous sommes arrêtés au beau milieu du lac et apercevons quelques dauphins que nous verrons de plus près que les dernières fois certainement parce-que notre bateau n'a pas de moteur pour les faire fuir.

Tout est parfait, cette semaine aura été magique, nous sommes déçus de devoir quitter cet endroit mais il faut rentrer sur Leticia car nous devons bientôt prendre l'avion. La Jungle et ses mystères, le fleuve, les fleurs et arbres de toute beauté, les indigènes, les dauphins et tous les autres animaux dont nos amis les petits singes… Cette merveilleuse étape aura été complètement folle et intense en émotions, nous n'oublierons jamais…

Nous reprenons le bateau depuis Puerto Nariño en direction de Leticia et retrouvons maman Louisa. Enfin des affaires propres! Petite détente au bord de la piscine avant de refaire les sacs et de reprendre l'avion pour Bogota puis Medellin.

Nous allons à la découverte de la Colombie!

Arrivée à notre hostel alto del aguila
....et ses cabañas!
Première rencontre: José notre amour de perroquet!
....puis de Narenja, on est sous le charme avec cette petite singe!
....puis des petits singes un peu plus sauvages mais pas tant que ça!
On repart à la pêche avec Orlando!
Mais il n'y a que lui qui pêchera un piranha cette fois!
Nous retrouvons nos amis perroquets, singes, chiens et chats!
Quel bonheur d'aller faire ses courses en bateau avec cette vue!!!
Nous disons au-revoir à nos amis avec nostalgie et cacahuètes en prime!
1 commentaire

Bridgetdebron

Merci une nouvelle fois pour ce magnifique reportage de votre virée dans la jungle.
Votre voyage nous passionne. Que c'est bon de pouvoir lire le récit de vos aventures. Bravo à vous deux et Maud quel talent de narratrice !

  • il y a 8 mois