Moñitos, Isla Fuerte et Tolù

Publiée le 12/01/2020
Les pieds dans l'eau....

   Nos sacs sont fins prêts à partir pour la plage. Nous prenons dans un premier temps un bus depuis Guatapé qui nous ramènera sur Medellin pour ensuite prendre un autre bus pour Montería. La gare sur Medellin est immense et nous pensions avoir beaucoup d'avance et prendre le temps de manger sur place mais la foule devant le guichet pour imprimer nos tickets ne désemplit pas et nous seront finalement presque juste pour attraper notre convoi!

Arrivée sur Montería : 1h du matin. Que dire si ce n'est qu'à cette heure-ci la ville fait terriblement peur, nous arrivons à notre hôtel qui ne met pas non plus franchement en confiance mais qu'importe, nous nous enfuiront dès le lever du soleil pour partir tremper les orteils dans la mer! Nous nous levons et le terrifiant silence a laissé place à une foule de Colombiens très bruyants dans la rue, la chaleur et les rues sont étouffantes, nous avons hâte de quitter cette ville qui n'a aucun charme d'autant plus que nous sommes très vite dévisagés par les locaux! Nous hésiterons longtemps sur le moyen de transport pour aller en direction du "pueblo" de Monitos à deux heures en voiture de là et trouverons finalement un bon compromis avec un Uber, improbable!!! Le roi de la négociation Alex a encore frappé! Le trajet ne sera pas non plus de tout repos, le chauffeur essaie d'aller vite mais les routes ne sont pas en bon état et évitons par-ci par-là d'écraser des iguanes se traînant au beau milieu de la route, c'est rigolo mai dangereux quand on voit les coups de volants donnés par notre conducteur!

Arrivée sur Medellin nous prenons le bus pour Monteria
Escale à Monterìa

 Un beau paysage tropical commence tout doucement à se dessiner, les palmiers et bananiers dominent tandis que les immeubles et magasins ont laissés place à de jolies petites maisons en formes de huttes et aux toits en paille. Nous arrivons enfin à destination et on se rend vite compte que notre hôtel est au beau milieu de nulle part après avoir longé plusieurs dizaines de minutes durant de belles plantations de bananiers. Notre habitation donne directement sur la mer aux vagues déchaînées…Quelle sensation de liberté et de tranquillité! Le village est à quarante minutes à pieds mais nous sommes abandonnés dans un vrai petit coin de paradis! Nous profitons de la mer pour nous rafraîchir un peu et demandons une moto taxi à la nuit tombée pour aller au village nous restaurer et faire des courses pour les prochains jours. Notre chauffeur roulera avec prudence car nous serons trois sur la moto taxi mais ça à l'air d'être une habitude dans le coin, c'est une première pour nous et l'on prendra vite goût au mode de circulation à la locale! Nous visitons le "pueblo" et mangeons au calme sur la plage presque les pieds dans l'eau, un vrai régal! En revanche, nous avons eu le malheur d'acheter une bouteille de vin au supermarché de 2015 pour la ramener au resto, grossière erreur vu la chaleur qu'il faisait dans le magasin… un bon vinaigre à boire!

  Les jours suivants se passeront dans le calme et la détente. Alex mettra un peu d'ambiance à notre rythme de farniente en se faisant piquer deux fois de suite dans la même journée par des méduses…je passerai donc les jours suivants à prendre des douches extérieures en guise de baignades!!! Les locaux me crieront dessus pour faire pipi sur Alex mais je sais pas pourquoi c'est le genre de chose qui vous bloque l'envie du pissou…

 Ces quatre jours non loin du village de Moñitos ressembleront  à peu près à un épisode de deux naufragés échoués sur une plage avec comme essentiel compagnon notre barman de la "cabaña" installée sur la plage qui fera plus de bruit qu'un village entier avec ses grosses enceintes typiquement Colombiennes! Peu importe, l'ambiance y est, nous profitons tout simplement de l'endroit paradisiaque et nos seules préoccupations seront de nous préparer à manger, chasser les moustiques de la chambre le soir et jouer au Monopoly! D'autant plus que nous avons trouvé du bon vin…

Il est temps de chercher comment faire et surtout la manière la plus économique pour atteindre l'île sur laquelle nous fêterons le nouvel an. Nous avons acheté lorsque nous étions sur Cusco nos tickets pour le festival "la playita festival" sur les conseils d'une rencontre faite plus tôt sur Arequipa, Sixtine, une française qui nous a fait rêver en nous parlant de cette fête sur quatre jours les pieds dans l'eau… Après beaucoup de discussions et pensant devoir retourner sur le port, nous trouvons le moyen de prendre une lancha directement aux pieds de notre hôtel, le grand luxe! Bon ok, le bateau sera rempli par la suite à ras bord le long de la plage mais c'est quand même top et nous payerons moitié prix! 

La plage des naufragés :)
Comme vous le constaterez notre hôtel est loin de la plage!!!!
Visite du village le premier soir
Une belle cuvée!
On est pas si mal!
On a la chance de profiter d'une cérémonie de mariage sur la plage!
Alex déguste après s'être fait piquer par la première méduse!
On savoure les doigts de pieds en éventail!

 Direction Isla Fuerte, nous avons précieusement mis les capotes sur nos sacs pour prendre le bateau (merci Alex!) et heureusement car les vagues se donneront à cœur joie pour éclabousser nos deux compagnons de voyage!

 Nous découvrons l'île avec joie et admirons une eau scintillante et turquoise sur le pourtour de l'île, la plus belle que nous ayons vu jusqu'ici, c'est magnifique… On se rend compte que peu de touristes logent sur l'île, presque tous font l'aller-retour dans la même journée mais les autres festivaliers sont aussi chargés que nous.

 Nous logerons dans un Hostel rudimentaire, il n'y a pas de wifi sur l'île et avons que très rarement du réseau avec notre puce locale. Il n'y a pas d'électricité non plus et à la tombée de la nuit l'Hostel met en route un générateur très bruyant jusqu'à 8h du matin, quand notre propriétaire veut bien acheter de l'essence hum… Nous nous acclimaterons très vite et faisons la découverte du festival à deux minutes à pieds (l'île n'est pas très grande), tout est prêt pour quatre jours de festivités et accueillir 2020! La population est de suite très différente et beaucoup moins locale, on rencontre quelques Français d'ailleurs alors que ça faisait bien longtemps que nous n'en n'avions pas croisé. A la "Timetable" de la grande scène nous faisons la rencontre de nos alliés du festival, Juliette et Eric qui voyagent depuis deux mois, on ne se quittera plus jusqu'à la fin du festival! Nous ferons aussi beaucoup d'autres connaissances, on profitera de la musique (ça fait tellement du bien d'écouter de la musique autre que colombienne que nous écoutons à longueur de journée!), nous verrons de beaux lever de soleil avec une vue imprenable depuis la playita toujours au rythme du son des DJ qui ne cessent de se relayer les platines. Nous croiserons aussi une DJ Allemande que nous avions rencontré plus tôt sur Medellin et qui avait joué dans notre Hostel quelques semaines plus tôt. C'est une première pour nous ce nouvel an sous les cocotiers, "cuidado coco"! Il sera inoubliable…

Alex se réjouira aussi de ses séances de snorkling durant la journée, bien que j'ai failli aller le chercher en bateau un beau matin tellement ça faisait longtemps qu'il était parti nager… ma plus grosse frayeur depuis notre départ… cette tête de linotte n'avait pas vu le temps passer!!! Et bibi est passée pour une folle auprès des autres festivaliers…Argh!!!

Il est temps de nous inquiéter de la manière dont nous allons retourner sur le continent puisque nous n'avons pas voulu passer par le festival les prix étant exorbitants. Nous avons rencontré des Français qui construisent un Hostel sur une île en face de Isla Fuerte et doivent aussi passer par la terre ferme, nous partagerons donc leur bateau pour le retour. 

Dernier apéro avec Juliette et Eric, nous ne ferons pas de vieux os le dernier soir car la fatigue est là et nous avons besoin de repos! J'espère qu'ils nous liront et encore merci à vous deux pour ces quatre journées bien festives partagées ensemble, vous étiez notre binôme adoré du nouvel an 2020 et vous êtes une superbe rencontre! Suerte pour la suite de votre voyage :)

C'est parti pour Isla Fuerte!
Arrivée sur l'île
Nous découvrons la mainstage de jour
Les festivités commencent!
Alex se requinque gentiment après avoir sévèrement négocié le prix!
On trouve du beau monde sur l'île
Détente le jour sur la playita
On passe un nouvel fantastique avec Eric et Juliette!
...les festivités continuent :)
Un lever de soleil comme on les aime :)
Une belle scène Jungle :)
Vue depuis notre dodo hahaaa
Détente...

Nos sacs sont prêts (préparés dans le noir avant de se coucher, Halice est de pire en pire et n'a pas mis d'essence…), nous prenons la lancha pour Paso Nuevo puis un taxi avec nos compagnons Français afin de partager les frais et les quittons un peu plus loin pour prendre un bus en direction de la côte, puis encore un autre après s'être restaurés pour arriver sur Tolù. Ce sera une journée très rude pour nous, il fait très chaud et les sacs sont difficiles à porter… Nous avons dégoté un AirBnB en front de mer à prix raisonnable ce qui n'était pas gagné d'avance car c'est la haute saison pour cette destination touristique Colombienne. En revanche, nous allons nous rendre compte pendant tout le séjour que nous serons les seuls "Gringos", cette petite ville balnéaire est prise d'assaut par les touristes mais uniquement des Colombiens. Quoiqu'il arrive, nous sommes très chanceux. Nous avons trouvé le meilleur endroit au monde pour nous remettre de nos festivités. Notre AirBnB donne sur la plage avec une superbe terrasse, nous avons une kitchenette pour des repas petits budgets et le p'tit dej' est inclus dans la location… Bref, on va clairement se reposer au rythme des vagues juste devant notre habitation! Comme on se le répétera pendant ces quelques jours avec Alex, on prend des vacances hihiii!!!

Après un peu de repos nous visiterons bien sûr le village mais la chaleur est très vite pesante. Nous profiterons beaucoup plus de nos ballades à la nuit tombée. Un grand marché de nuit longe la plage au niveau du centre, nous partagerons aussi une soirée dans un billard plus que local où je deviens très vite l'attraction des locaux… Plusieurs Colombiens viendront m'aider à maîtriser ma canne pour faire rentrer les boules et battre Alex, la seule gringa du village qui vient jouer au billard dans un endroit exclusivement masculin…je ne suis pas passée inaperçue!

Dans notre logement l'eau fait encore des siennes et les douches deviennent rares, plus de chasse d'eau, nous prenons le jus quand nous voulons faire cuire des pâtes bref, nous avons tout de même hâte d'arriver sur la grande ville de Santa Marta avec un peu plus de confort et enfin pouvoir communiquer avec nos proches par téléphone! Nos tickets de bus sont réservés et préparons nos sacs. On profite quand même d'un dernier coucher de soleil au bord de l'eau…il est à couper le souffle ici! Chaque soir nous serons restés silencieux tous les deux pendant une vingtaine de minutes devant ce spectacle extraordinaire.

Merci à Tolù pour ce strict contraste après la fête du nouvel an, sa tranquillité et son front de mer fantastique nous a très vite requinqués!

Ahora, Santa Marta, on arrive!!!!!  

Arrivée sur Tolù après une journée intense de transports
Nous profitons de ce superbe sunset!
Petite ballade en front de mer
Nous visitons le village
Autour de la place principale
Nous tentons de nous promener sous ce soleil de plomb
....
....
.
Notre taxi pour aller au terminal de  bus, pas facile avec les sacs...
0 commentaire