Santa Marta et Minca

Publiée le 18/01/2020
Contraste entre grande ville et havre de paix

C'est parti pour dix heures de bus avec la compagnie Expresso Brasilia, Alex a commandé un Tuk-Tuk pour nous emmener au terminal de bus, le temps de payer à la réception de notre AirBnB et le chauffeur s'est endormi et roupille sévèrement, ça promet! Nous arrivons sains et saufs au terminal et partons pour Santa Marta. Nous sommes agréablement surpris, pour une fois les Colombiens auront respecté le temps du trajet alors qu'en général nous prévoyons environ deux heures de retard, ça a été le cas pendant tout notre voyage jusqu'ici! Il est vingt heures et prenons un taxi car la gare est excentrée, une fois de plus Alex jouera les durs négociateurs envers le taxi, on gagnera comme d'habitude plus ou moins cinq milles pesos Colombiens! Le chauffeur est à mourir de rire et passera son temps à ricaner avec Alex notamment sur mon prénom que les Colombiens ont beaucoup de mal à prononcer (comme dans toute l'Amérique latine d'ailleurs) alors les deux rigolos m'appelleront désormais Patricia… Infériorité féminine, je laisse couler…

Nous arrivons dans notre hôtel qui se situe dans le centre historique et profitons d'être arrivés plus tôt (ou à l'heure :) ) pour nous trouver un bon petit restau.  Le quartier est très animé, nous arrivons dans une petite rue avec de nombreux restaurants, les "terrasses" sur les côtés de la rue piétonne sont prises d'assaut, les danseurs font leurs shows pour ramasser quelques tips ainsi que les musiciens qui ont d'ailleurs beaucoup de mérite. Vous l'aurez compris, cet environnement n'a rien à voir avec notre précédente étape

  Les réjouissances seront de courte durée, Alex s'est cassé une dent (et pas qu'un peu!) et il faut aller en urgence chez un dentiste. Dans notre malheur nous sommes vernis, ça arrive alors que nous sommes dans une grande ville et mettrons pas longtemps à trouver un cabinet qui paraît très sérieux sur l'hygiène. Merci à Georges de notre hôtel pour nous avoir donné l'adresse! Le pauvre Alex passera malheureusement deux jours à se faire soigner (couronne urgente obligatoire) mais c'est pour la bonne cause, le dentiste est méticuleux et devinez quoi? Notre négociateur invétéré a aussi réussi malgré la douleur à négocier le prix de la couronne!!!

  De mon côté, je profiterais de ce temps libre pour pofiner notre blog et visiter le centre de Santa Marta qui n'a franchement rien d'extraordinaire, je suis un peu déçue après toutes les belles villes que nous avons pu visiter jusqu'ici. Quant au front de mer, il est à côté du port, l'eau est sale et il y a très peu de place pour s'installer sur le sable. Alex de retour, nous décidons donc d'aller profiter tous les deux des plages de Taganga et nous ne serons pas déçus. Nous avons pris un bus local et arrivons sur place au bout de vingt minutes, le dépaysement est total et, certes, il y a du monde mais l'eau est superbe et ultra rafraîchissante! Alex profitera de la destination pour réserver une plongée le lendemain. Le pauvre se lèvera tôt pour retourner depuis Santa Marta sur Taganga et fera son cours de "rafraîchissement" pendant une heure pour se remémorer les bons gestes de plongée mais tout ça en vain… le vent souffle beaucoup trop fort et le bateau ne peut pas partir en mer. Nous profiterons alors ensemble d'une nouvelle plage à l'écart de la ville et partons une nouvelle fois à la recherche d'une canne à pêche rétractable mais sans succès, ça fait plus d'un mois qu'on en cherche une mais impossible d'en trouver sur la côte!

Arrivé sur Santa Marta, les rues sont bien animées
Pause rafraîchissante à l'hôtel
Help! Dentista ayudame!
Visite de Santa Marta
Le front de mer de Santa Marta
Taganga playa!

  C'est samedi soir et nous décidons de sortir pour l'occasion, on nous a fortement conseillé de nous rendre chez une française expatriée à " mi casa es tu casa" pour prendre un bon apéro fromage et vin rouge! Alex ne s'est pas fait prier en voyant le menu et nous partons faire la connaissance de Lucie, la propriétaire du lieu, dans le centre. A notre arrivée, on voit que nous ne sommes pas les seuls Français à avoir fait le détour, on est accueilli comme des rois et le barman nous concocte de merveilleux cocktails à la demande. Le fromage fait son entrée… ça y est, on entend plus Alex qui s'est jeté sur le plateau de fromage et me dit fermement qu'on reviendra le lendemain avant de partir de la ville (et il tiendra parole!). Il ne fallait pas y goûter… moi qui ne suis pas très "fromage", il est vrai que Lucie nous a ramené en France quelques instants avec son fromage de chèvre, son roquefort et son bon pain. Nous poursuivrons la soirée avec notre groupe dont Lucie qui sortira avec nous, on profitera tous ensemble d'une agréable soirée jusqu'à l'"after" qui devait se passer dans un bar mais nous avons trouvé ce dernier encerclé par la police Colombienne. On a mis un moment à comprendre qu'il s'agissait de flics corrompus qui cherchaient de l'argent envers les "gringos" un samedi soir. On est resté un moment jusqu'à ce qu'un ami Français, qu'on avait revu par hasard dans la soirée alors qu'on l'avait rencontré plus tôt sur Isla Fuerte lors du festival, nous dise de fuir. On a écouté ses conseils en laissant nos amis avec regret et heureusement, les flics sont partis dans notre direction, on a marché très vite pour atteindre notre hôtel, ils nous ont sifflé mais on n'a pas bronché et avons continué à marcher atteignant ainsi notre hôtel. En rentrant, on voit sur un groupe Facebook qu'un Français s'est fait courser de la même manière mais d'autres policiers l'attendaient plus loin pour le racketter et l'emmener à un distributeur… Heureusement que notre hôtel était proche! Beaucoup de Français nous ont parlé de Santa Marta en bien mais nous n'avons pas du tout eu cette impression, c'est la première fois que nous nous sentons en insécurité dans une ville Colombienne. Le lendemain matin, je demande à Alex de faire une course pour moi mais c'était dimanche et les rues étaient désertes, il apercevra des Colombiens se frapper entre eux entre autres… Il est grand temps de quitter cette ville, direction la Sierra Nevada sur Minca, un tout autre paysage qui nous fait rêver d'avance!    

Détente à l'hôtel!
Un samedi soir bien animé
Quel bonheur, retour temporaire en France :)

Nous avons réservé là-bas une tente dans un hôtel de standing dont on pourra profiter mais à bas prix avec cette option. Nous prenons le bus avec nos gros sacs et partons pour ce havre de paix. La tente est cinq étoiles, nous avons un vrai lit à l'intérieur et l'hôtel possède une piscine qui donne directement sur la rivière tant convoitée de Minca, c'est magnifique! Nous partons le lendemain après une bonne nuit fraiche  voir les "cascadas Marinca". La pseudo "route" est difficile en moto le tout sur une pente ascendante mais nous arrivons enfin dans le parc et nous nous réjouissons d'une bonne baignade en bas des cascades. Le spot est splendide, le parc bien entretenu, nous regrettons de ne pas avoir plus de temps pour profiter de ce petit coin de paradis mais nous avons loué la moto à l'heure et nous devons encore aller au "pueblo" pour faire des courses. Nous apprécions beaucoup notre excursion sur Minca mais on n'a jamais autant souffert des moustiques. Mes jambes sont ravagées malgré la tonne de répulsif étalé dessus toutes les 30 secondes. Ici les moustiques sont de sortie la journée et vous laisse tranquille uniquement la nuit tombée. J'ai eu le malheur de me rafraîchir à la rivière en maillot de bain et ce n'est pas moins d'une centaine de piqûres qui m'ont fait rentrer en courant jusqu'à la tente en attendant que le soleil se couche! Bon allez, un p'tit rhum pour oublier que mes jambes sont défigurées et au dodo!

Départ pour Minca!
Tente de luxe!
On est pas bien là?!!
Petite baignade aux cascades Marinca
Alex veut plus partir!

Au programme du lendemain: excursion à la Finca de cacao et de café qui est incontournable quand vous allez sur Minca. Petit problème, quand on demande combien de temps il faut marcher pour y aller sachant que ça grimpe tout le long, les réponses varient de 40 min à 2h de marche (à noter que les moto-taxi qui veulent vendre le trajet nous dise 2h). Bon, ça fait un petit moment qu'on larve sur le sable depuis qu'on est sur la côte alors on décide de marcher… OK, les moto-taxi n'était pas en tort que ça, c'était un bon trek pour y arriver mais on est plutôt fiers de nous! On arrive "just in time" pour le "cacao tour" et même si on voulait absolument voir celui du café c'était super intéressant, nous avons vu tous le process, du fruit sur l'arbre à la dégustation du chocolat chaud. Bonus en prime, j'ai eu le droit à un masque au chocolat sur le visage. La ferme est arborée d'un jolie parc fleuri et nous avons tout de même vu les graines de café étalées sur le sol par une employée.

Le retour à pieds sera de courte durée, Alex veut absolument se baigner et arrête une moto-taxi pour nous ramener au Chunuu hôtel. Dernière nuit sur Minca, on est plutôt fiers d'avoir trouvé de quoi nous cuisiner un "petit salé" dans la cuisine de l'hôtel et préparons nos sacs à dos pour de nouvelles aventures. Nous partirons dès  le lendemain matin prendre un bus dans le centre qui nous ramènera sur Santa Marta. L'escale nous sera utile pour acheter une bonne bouteille de vin et prendrons un autre bus pour Palomino, notre prochaine destination! Au programme? On vous laisse deviner… des plages à gogo! C'est dur de voyager à l'autre bout du monde…:)

Une ballade bien sportive en direction de la Finca!
Un trek qui nous permettra d'avoir cette vue sur Santa Marta!
Arrivée à la Finca, délivrance!
Cacao tour!
Les fèves de cacao à ce stade sont délicieuses
Et bien sûr, dégustation d'un bon chocolat chaud!
Les graines de café ratissées sur le sol
On oublie les moustiques et on garde le sourire :)
Un proverbe qui nous parle désormais beaucoup!
2 commentaires

Bridgetdebron

Très très sympath' de pouvoir vous suivre et de voir vos magnifiques photos.
Bonne continuation mes baroudeurs chéris, plein de bisous

  • il y a 1 mois

Francoise74

Très agréable d avoir de vos nouvelles on vous embrasse très fort tatie tonton

  • il y a 1 mois