Palomino et Costeños Playa

Publiée le 28/01/2020
On continue sur la côte!

Direction Palomino! Nous avons eu des avis mitigés à propos de cette destination et nous avons hâte de pouvoir nous faire notre propre opinion. Depuis Santa Marta nous avons très rapidement trouvé le bus qui rejoint la grande ville à Palomino, ça n'a pas été très difficile car la destination est prisée sachant que le même bus passe par le fameux Parc Tayrona. Ce grand parc très apprécié par les touristes jusqu'ici fermera ses portes en février à la demande des communautés indigènes qui y vivent, le site commence à souffrir du tourisme abondant, raison pour laquelle nous n'avons pas souhaité y aller. Sans compter le fait que l'entrée n'est pas donnée, il y a visiblement de belles rando à faire mais il y a beaucoup trop de monde, les plages sont bondées surtout à cette période, nous avons longuement hésité mais avons boycotté la destination en privilégiant Minca et Costeños playa qui sont des endroits beaucoup plus authentiques.

Nous n'avons pas regretté pour Minca (notre précédente étape) et allons découvrir, après Palomino, les plages Costeños.

Après deux heures de trajet et de nombreux stops, nous arrivons sur Palomino… la première impression ne fut pas la meilleure car l'arrêt est situé dans la grande rue principale où nous ne verrons que des "tiendas" et un brouhaha Colombien. Nous prenons un Tuk-Tuk et partons pour notre Hostel situé à quelques mètres du front de mer. Nous découvrons finalement le Palomino que tout le monde aime, une grande avenue non goudronnée inondée de bars et de restaurants dans une ambiance chaleureuse, les locaux sont beaucoup moins présents mais nous constatons que l'endroit est très touristique… L'Hostel  est très paisible, nous sommes installés dans une petite chambre double en dessous des dortoirs et moustiquaire obligatoire! Nous partons sur la plage et constatons avec surprise qu'il est difficile de se baigner car les vagues sont en fureur! Nous tentons quand même un petit plouf tour à tour avec Alex mais il est dangereux de s'y baigner, de plus les plages sont quasi inexistantes car la mer monte très haut. De retour à l'Hostel, nous n'aurons pas le temps de pouvoir visiter la ville à pieds car Alex n'a visiblement pas bien digéré l'empanada prise sur le pouce dans la grande rue quelques heures plus tôt… C'est le lendemain que nous partirons examiner Palomino et ses plages et nous n'avons pas été déçus! Il faut en fait longer la plage à pieds  malgré la marée haute pour découvrir la beauté des playas de Palomino. Il suffit de partir en maillot de bain car trempage assuré à cause de la cadence des vagues mais c'est incroyable, les vagues effacent les traces des précédents passagers sur le sable et le paysage est intact, les palmiers sont superbes et donnent sur l'eau et nous pensons pendants quelques minutes de marche être seuls au monde au sein de ce paysage de carte postale. Malgré le fait que le beau temps ne soit pas au rendez-vous, nous apprécions énormément cette ballade qui nous emmène jusqu'au "pic" de la plage où le fameux "Rio" de Palomino se jette dans la mer… Eau douce paisible d'un côté et eau salée et déchaînée de l'autre! Evidemment un ou deux restos se sont montés à cet endroit et nous profiterons de l'occasion pour déguster leur bonne pêche, comida locale et délicieuse!

Bienvenue dans notre Hostel!
Seuls au monde!
Poisson frais au choix :)
Les vagues sont déchaînées!

Alex me demande de le suivre le lendemain pour partir faire du "tubing" le long de la rivière, je ne comprenais pas pourquoi il y avait tant de chambres à air de camions dans tous les Hostels et différents magasins, il s'agit en réalité de bouées sur lesquelles il est possible de descendre le "rio" jusqu'à atteindre la mer. Je ne me suis faite prier très longtemps et prenons des mototaxis avec nos bouées calées sur nos épaules pour aller faire notre activité du jour. On nous arrête en bas d'un chemin où il faudra marcher et suer un peu avant d'avoir le bonheur de se tremper dans l'eau fraîche. Petite ascension d'environ quarante minutes et le bonheur absolu… nous nous jetons dans l'eau puis sur nos bouées pour enfin suivre le courant plutôt tranquille du rio (tranquille oui je vous donne un exemple Alex dégustait sa bière pendant la descente!). Premier petit aléas : le courant nous emmène vers les arbres et Alex croisera un gros serpent perché sur l'un deux alors que sa bouée passait en dessous… Ca amuse visiblement nos guides alors nous continuons en évitant les côtés de la rivière! Second problème: cette fois-ci ça se passe de mon côté, je passe à un endroit où il n'y a plus de fond et ma chambre à air se coince sur un tronc de palmier tranchant qui crève ma bouée! Malheur malheur… il reste une heure trente de tubing! Notre guide très fin et petit propose donc sa bouée à Alex car celle-ci est toute petite comparée aux nôtres, je prends la bouée d'Alex et notre guide continuera à pieds! Le problème est qu'Alex manque de se casser la figure à de nombreuses reprises sur sa bouée de mini-pouces, au final c'était bien marrant cette histoire de crevaison! (le guide rira beaucoup moins mais un compatriote lui prêtera une demi-heure plus tard une autre bouée pour finir tranquillement la balade).

  Nous avons continué à découvrir Palomino de jour comme de nuit, la police est plutôt stricte et les bars doivent fermer assez tôt en semaine, nous avons fait la connaissance de quelques Français plutôt festifs qui ont l'air de se plaire sur Palomino. Nous avons aussi recroisé un ami Allemand que nous avions connu quelques mois plus tôt au Pérou sur Arequipa, c'est complètement dingue! Ah oui, dernière petite chose, Alex change de look et il était temps de faire un grand ménage chez le barbier héhé! A notre grande surprise, nous avons eu à faire à un grand pro qui a pris soin d'Alex pendant un moment, cheveux, barbe, nez et sourcils… tout y est passé!!

Arrivés à la baignade après une bonne marche!
La grande rue prisée des touristes
... le palmier ne va pas tenir bien longtemps
Grand ménage :)

Il est temps de refaire nos sacs pour partir voir les plages Costeños dans un endroit qui nous a été fortement recommandé: los hermanos. Il s'agit d'un Hostel en front de mer géré par trois frères Ch'tits, on nous en a dit que du bien mais surtout que les frères sont complètement dégantés ce qui en fait une destination obligatoire! En repartant avec nos sacs nous décidons de nous arrêter au "bikini" pour y boire un café, nous avons fait la rencontre du patron Français expatrié depuis 25 ans, une très belle personne qui ne mâche pas ses mots avec qui nous avons beaucoup discuté et il était ravis que nous partions voir les trois frangins qu'il s'est empressé d'appeler! Sur la route pour prendre le bus, nous restons sans voix… Nous revoyons la Franco-Allemande Constance…encore une fois! Nous l'avions connu sur Salta en Argentine puis l'avions recroisé sur Guatapé le jour de noël où l'on avait dîner ensemble et jouer au billard puis on la revoit ici, c'est incroyable! Elle revient des plages Costeños où nous nous dirigeons, nous profitons de la rencontre pour nous échanger les bons plans des lieux et on se dit " à bientôt" puisqu'on se croise sans cesse!

Départ pour Costeños playa!

Plus tard, le bus nous dépose non loin de chez les frangins et une mototaxi nous emmène à l'endroit tant attendu… rien que sur le chemin nous sommes ébahis par la merveille des lieux, nous traversons des champs de palmiers, le lieu est si authentique et préservé et nous comprenons pourquoi: deux ou trois Hostels dont celui de "los hermanos" sont à l'écart et nous ne pouvons accéder un portail gardé par un Colombien que si notre identité est vérifiée. Nous pensons l'endroit privatisé, nous avons oublié de demander des précisions aux gérants mais quand on voit que les lieux sont intacts ça ne peut pas être possible autrement. L'Hostel est magnifique et nous avons une "cabane-tente" en bois pour dormir, le tout sur le sable au beau milieu d'une magnifique végétation tropicale, en front de mer avec restaurant sur la plage, filet de beach-volley, table de ping-pong, hamacs, cocotiers,… Ils ont vraiment tout compris les Ch'tits quand on voit le petit prix que nous avons payé pour notre tente! Nous avons profité le premier jour de l'endroit puis nous sommes partis le deuxième jour faire une superbe ballade pour admirer les cascades du coin. C'était inouï, nous étions tout seuls une fois arrivés sur place après une longue marche à travers des plantations de toutes sortes dont de nombreux bananiers. Nous avons profité de ces instants de paix pour ensuite retourner voir les trois frères qui ne manquent jamais d'imagination pour mettre de l'ambiance dans leur petit coin de paradis. Tournoi de Beach-volley au programme, ensuite Karaoké puis un autre jour beer-pong et soirée ambiancée au bar… Nous avons fait la connaissance du troisième frère Charles le dernier soir et on a vite compris que c'était le plus fou des trois! La tête sur les épaules et un franc parlé couronné d'un humour à en faire pâlir les plus réservés, nous avons pris des fous rires trois heures durant avant de décider d'aller se coucher par contrainte car nous partions le lendemain matin et un long trajet nous attendait pour retourner sur Santa Marta puis sur Carthagène. Nous avons clairement passé quatre jours de folie chez los Hermanos, tant pour la beauté de l'endroit que pour l'ambiance chaleureuse et festive, nous y avons fait de nombreuses rencontres et si nous n'avions pas notre avion depuis Carthagène pour San Andrès, nous serions volontiers restés plus longtemps! Dernier mot de Charles le troisième frère avant de se quitter: ils sont fous ces lyonnais! … En tout cas bravo et merci les frangins, on part pour de nouvelles aventures. Nos sacs sont prêts et avons hâte de prendre l'avion, la destination finale est l'île Providencia, nous avons une envie pressante de découvrir cette petite île paradisiaque et tant recommandée par ceux qui y sont déjà allés. Nous avons cassé la tirelire pour l'occasion mais visiblement nous ne serons pas déçus et nous nous empressons de prendre notre bus, la prochaine étape sera certainement bombardée de photos dignes de celles des plus belles cartes postales alors accrochez-vous :) 

Hola!!!
Attention attention, une pro en action hahaa!
Les allées chez les frangins c'est ça!
Et pour y accéder ça donne ça!
Petit feu de joie pour Loulou
Jamais vu une petite piscine avec autant de charmes sous les palmiers!
Sur la route pour les cascades
Un beau nid de fourmis!!!!
Une baignade seuls au monde, ça valait le coup de marcher!
On est au top!
Nous longeons le rio pour rentrer
Bon ok, on a craqué sur le retour en voyant les moto taxis pour le dernier kilomètre!
Retour et repos chez les frangins!
Les vagues sont féroces ici aussi!
Vous voyez les chaises là-bas? On y larve très facilement toute une journée hihiiiii!
0 commentaire