De La Romieu à Larressingle

Publiée le 18/02/2021
18 km mais j'ai appris hier soir que c'était probablement mort pour faire le chemin en Espagne. Du coup, chute du mental et journée difficile

Élucubrations canines

Je me faisais une joie au début du chemin de ne plus avoir vraiment peur des chiens, que j'arrivais à côtoyer sans trop de difficultés.  J'ai même réussi à en caresser 2/3, à faire un petit bout de chemin avec l'un d'entre eux et à regarder d'un air narquois les bergers allemands s'époumoner derrière un grillage.

Las ! Une mauvais rencontre et toute ma sérénité de surface s'est envolée d'un coup, d'un seul. Je marchais tranquillement suivi par un grand chien mi joueur mi agressif, à qui je parlais chemin faisant (parler aux chiens est un conseil qui revient souvent) quand un deuxième du même acabit m'a bondi dessus depuis le haut d'un talus. Encerclée, je me suis mise à hurler des injures loin de la sérénité évoquée en faisant des moulinets de bâtons. En terme de visuel, ça se rapprochait sûrement plus de l'aveugle qui cherche une marche que d'un samouraï. Depuis, j'ai une frousse bleue du moindre mouvement de feuille à proximité d'une ferme et je rentre les épaules y compris en cas de grillage...

0 commentaire