Bắc Hà : Le Nord du Vietnam à moto

Publiée le 13/11/2019
Du 6/11 au 10/11. A la recherche d’un secteur plus « reculé » que SaPa dans le Nord du pays, nous avons opté pour Bắc Hà. Cette ville est la plaque tournante du district éponyme, que nous avons sillonné au guidon de notre bolide à 2 roues. Nouvelle passion ?

Départ Mercredi 6/11 de SaPa. Nous avons 3h de bus dans la journée pour rejoindre Bắc Hà. Il y a pas mal de bus ici, donc pas besoin de se presser. Nous prenons le bus autour de 10h30, direction Lào Cai (Non, on ne retourne pas en Chine !).

1h plus tard, nous arrivons aux portes de Lào Cai. Alors que l’arrivée est proche, l’employé gérant les tickets nous demande où nous allons ensuite. On se dit qu’il va appeler des amis à lui pour nous proposer une navette privée « 2 fois plus rapide » que le bus, tout ça pour 3 fois le prix du bus, comme partout en fait.

Finalement, on est tombé sur un gars sympa : En roulant dans la ville, nous croisons un autre bus. Il fait alors stopper ce bus, et le nôtre, en pleine rue. A ce moment-là, on est perdu. Mais on comprend que ce bus va à Bắc Hà. Le transfert des sacs se fait en 10 secondes chrono, nous sommes littéralement jetés dans l’autre véhicule. Ça va trop vite pour réfléchir. Finalement, c’est le bon bus et au bon prix. Ouf !

Le trajet vers Bắc Hà se fait sans encombre, au milieu des cartons, sacs de riz et autres objets inattendus.  Imagine-toi dans un Ouibus qui fait Chronopost en gros 📦

Nous sommes à Bắc Hà, à peine 3h après avoir quitté SaPa, et trouvons rapidement un hôtel pas trop cher (et avec le petit déjeuner !) après la classique et désormais maîtrisée négociation.

C’est pas le tout mais nous avons faim ! On se met en quête du plat de rue typique et pas cher : Le Phở.

Bon, c’est pas compliqué à trouver, il y en a tous les 20 mètres. On se pose, à l’instinct, chez une mamie tout sourire. Les tables du « resto », sont juste à côté du salon de la cuisinière, c’est familial. Et pas à tortiller, ici tu es là pour manger ton Phở (un vrai Phở, ahah, obligé de la faire), donc pas de menu.

La devanture ne paie pas de mine, mais l'important est le contenu de l'assiette
Mmmmhh, ça donne envie

Après l’initiation au scooter entre les pics karstiques de Guilin en Chine, et la randonnée moto autour de Sapa dernièrement, nous avons pris goût à ces journées de totale liberté. C’est aussi l’occasion de découvrir des villages isolés, des habitants souriants, et de bien manger dans des gargotes peu engageantes au premier abord.

Bref, à la recherche de boucles pour les deux roues dans le secteur, nous trouvons en Bắc Hà un lieu idéal pour explorer la campagne environnante et les marchés ethniques de la région.

Le gérant de l’hôtel s’avère de bons conseils et il loue des motos à moins de 4€ la journée. Nous allons donc réaliser 3 boucles différentes, avec retour sur Bắc Hà chaque soir. La boucle en itinérance est remise à plus tard !

Ça a bien l’apparence d’un scooter, mais le bolide est apparemment un 135cm3

Jeudi 7/11. Bắc Hà – Bản Liền – Tả Củ Tỷ – Lùng Phìn – Bắc Hà

Boucle n°1 donc, suggérée par le boss de l’hôtel himself. Direction l’Est et le Nord de Bắc Hà. 80km, sans compter les détours, volontaires ou non (ça, ça dépend du copilote).

Et bonne nouvelle : le compteur de vitesse fonctionne enfin. On sait désormais à combien nous roulons, ou plutôt à partir de quelle vitesse Anaïs me dit « ralentis tu vas trop vite ». Un bon 45 km/h …

Au programme : rizières, plantations de thé et de maïs, jungle et cascades sauvages. Mais aussi et surtout la traversée de petits villages et hameaux habités par différentes ethnies.

Avant ça, le petit déjeuner nous réserve une surprise : chocolat chaud ! Pas un Nesquik hein, un vrai :) C’est rare donc apprécié.

Cette journée c’est le kiff absolu. Tout le monde que l’on croise a un geste pour nous. Les motos nous klaxonnent : normal tu me diras, c’est le Vietnam. Oui mais non c’est différent.

Tout le monde nous sourit et tous les enfants nous adressent des « hello » et « bye bye ».

Tout ça commence par une route tranquille vers Bản Liền.

À priori, c'est la bonne route

La brume nous accompagne encore aujourd’hui. On a beau être bretons, le ciel bleu commence à nous manquer.

Malgré tout, la visibilité est assez bonne. On découvre ici et là des maisons traditionnelles entre rizières et plantations de thé. On se sent au beau milieu de nulle part !

Honnêtement, nous n’aurions pas su reconnaître le thé. Mais, pendant une pause photos, une femme de l’ethnie des Hmongs colorés, sort des fourrés par surprise. Elle cueille des feuilles à droite à gauche et nous sourit. C’est le moment pour Anaïs de sortir son meilleur langage des signes possible pour comprendre que c’est bien du thé et que ça se boit !

Impossible de les prendre en stop
Plantations de thé
Village dans la brume
Rizières dans la brume
Pause bien méritée
Rizières dans la brume

La traversée de Bản Liền se fait au rythme endiablé du karaoké du village. Le son a beau être au max, personne n’est là pour chanter. Ça doit être plus animé le soir.

Le village de Bản Liền
Le village de Bản Liền

Après Bản Liền, le paysage change et les cultures se font plus rares. Place à la jungle : cascades, fougères immenses, bananiers.

On tente une excursion vers une cascade enfoncée dans la forêt. Pas une réussite ! 

Journée moto
Cascade sauvage
Expédition
Fougères géantes
Encore une cascade

La route continue à travers cette forêt tropicale jusqu’au village de Tả Củ Tỷ. Nous arrivons devant l’école : on devient en quelques secondes les stars du village.

A noter que depuis notre arrivée au Vietnam, nous observons que seules les écoles sont construites en "dur" dans les campagnes. Surement payées par l'état ou par des associations. Du coup, dans chaque village, il y a un beau bâtiment coloré : c'est l'école. Le reste ne sont généralement que des maisons en bois.

Nous stoppons la moto ici, et entrons dans ce qui semble être le restaurant du village. Là, pas de menu. Tant mieux, nous faisons confiance au cuistot. Au menu : riz, poulet, tofu, porc et rouleaux de printemps. Seule la petite soupe qui accompagne le tout ne passe pas.

Comme d’hab’, la langue des signes fait le job. Surtout vers la fin du repas, quand la femme revient vers Tanguy avec une cuillère. Cela voudrait dire que je galère avec les baguettes 🥢? Pourtant les progrès depuis 2 mois ont été remarquables ! Mais je partais de très loin… Pour ma défense, il ne reste que quelques grains de riz dans mon assiette. Les habitués des baguettes pourront confirmer que c’est à ce moment là que ça commence à devenir compliqué ;)

Village de Tả Củ Tỷ
Menu du jour : Tofu et porc grillés, morceaux de poulet, nems végétariens et riz blanc.

En dessert, bananes locales offertes par notre hôte. Déjà que le prix du repas était dérisoire. Nous cherchons à lui payer les bananes tout de même. Mais pas moyen de négocier là-dessus.

Nous repartons ravis de cette générosité et de ces sourires.

Enfin avant de repartir, il faudrait déjà pouvoir redémarrer ! Arrivés sur la moto, le neiman est fermé. Nous ne savons pas comment insérer la clé. La honte, alors que tous les enfants nous regardent.

Finalement un jeune ado viendra nous aider en rigolant. Le cache du neiman avait dû être manipulé par les gamins pendant que l’on mangeait. Ils ont du bien se marrer !

La mésaventure passée, nous arpentons de nouveaux cols et vallées. Impossible d’être lassés par les paysages défilant près de nous.

Paysages
Paysages
Paysages

Le soir, la fatigue nous fait craquer pour un burger réconfortant.

Vendredi 8/11. Bắc Hà – Cốc Ly – Bắc Hà

Vendredi, on hésite pas mal avant de prendre la moto. Nous avons des envies de randonnées. Au départ de Bắc Hà et sans guide, pas grand-chose si ce n’est de la balade de 1 à 2 heures.

Et puis, vu le prix de la location, on peut toujours prendre la moto et se faire une rando plus loin si ça nous chante. Direction donc le Sud-Ouest cette fois, vers Cốc Ly et la rivière Chay.

La première partie de la journée se fait tout en descente, et sur une route en travaux. Naviguer entre camions et poussière n’est pas l’idéal. Et les chantiers, ça rappelle le boulot 👷 Nous décidons alors de suivre le chemin vers un village indiqué à 2km.

Le début du chemin est chaotique. On part en mode moto-cross en espérant que le chemin soit meilleur ensuite. Résultat village introuvable. Bonne galère mais c’est l’aventure !

Serein

On récupère la route principale et on poursuit notre descente jusque dans les vallées successives.

Ce midi, le rituel pique-nique est de retour. On aperçoit un chemin qui a l’air d’avoir une vue dégagée. L’accès se fait facilement, sauf pour le pied d’Anaïs qui termine sa route dans la boue.

Paysages
Paysages
Beau spot pique-nique
Chemin d'accès compliqué
Résultat : Embourbée
Noix de cajou qui sèchent
Paysages

Après cette pause sous le soleil 😎 (enfin️ !!!), nous arrivons sur les hauteurs de Cốc Ly.

Au-dessus de Cốc Ly
Au-dessus de Cốc Ly
Au-dessus de Cốc Ly

Une dernière série d’épingles et nous voilà sur le pont de la rivière Chay.

Non, non, pas Kwaï, c’est en Thaïlande ça. Révise ta géographie !

Là un jeune viet souriant veut absolument un selfie avec les stars à moto. Normal.

Avoir du style dans n'importe quelle situation

Le paysage est différent ici, et il fait chaud. Direction le bas du pont pour goûter l’eau, juste les pieds. Puis nous remontons jusqu’à un barrage plus haut, permettant aux villageois de Cốc Ly de pêcher.

Rivière Chay
Bateau sans son pêcheur

Sur le retour, nous sommes en quête d’un itinéraire différent, histoire de boucler la boucle. Parfaite idée pour se perdre !

Au final, on en prend plein la vue, mais la conclusion est la même à chaque fois : Ça ne bouclera pas vers Bắc Hà.

Retour donc sur la route principale pour un retour définitif vers la civilisation. En chemin, un dernier arrêt pour cueillir une papaye. Pas mure, immangeable, tant pis.

Papayer

RAS pour la fin de journée … Sauf une manœuvre compliquée pour Anaïs au guidon de la moto. De quoi bien faire rire les locaux qui nous dépassent 😓

Sans tout vous dévoiler, elle s’est cassée la gueule avec le bolide à environ 5km/h…sauf que j’étais aussi dessus : Femme au volant ...

Samedi 9/11. Bắc Hà – Can Cau Market – Si Ma Cai – Tả Van Chư – Bản Phố – Bắc Hà

Jour de marché ! On se lève tôt pour tracer en direction de Can Cau. Sur la route, on n’aura jamais autant croisé de motos, qui vont ou reviennent du marché.

Arrivés sur place, c’est la folie. Pas facile de trouver une place pour se garer. Un peu comme un samedi de soldes à Atlantis pour les Nantais, ou un samedi de match autour du Roazhon Park pour les Rennais.

Arrivée sur le marché

Le marché est divisé en secteurs distincts. On commence au hasard par le quartier « textiles », où sont exposés les costumes traditionnels fait mains. Certaines femmes sont d’ailleurs en pleine couture. 

Textile local
Textile local
Textile local

Quelques mètres plus loin et plus bas, un spectacle inattendu : un marché aux buffles !

A priori, après renseignements, un buffle coûte l’équivalent de 1 000€. Quand le salaire moyen au Vietnam tourne autour des 200€ par mois. Sauf qu’ici, au milieu de nulle part, on ne sait même pas si on peut parler de salaire !

Du coup, l’achat du buffle pour cultiver les rizières est l’investissement d’une vie.

Marché aux buffles
Marché aux buffles
Marché aux buffles
Marché aux buffles
Marché aux buffles

Nos déambulations dans ce marché vont durer deux bonnes heures …

Marché de Can Cau
Marché de Can Cau
Marché de Can Cau
Marché de Can Cau
Marché de Can Cau
Marché de Can Cau
Marché de Can Cau

… jusqu’à ce que l’on remarque ces coiffeurs ambulants, miroir sur la selle de la moto et ciseaux à la main. Tanguy dit depuis quelques jours qu’un petit tour chez le coiffeur serait le bienvenu : il en profite pour tenter l’expérience.

Pour 20.000 VND, soit 80 centimes d’€, la coupe est faite. Et bien faite ! Presque 45 minutes, le travail est fait avec grand soin. Je crois que jamais en France le coiffeur n’avait pris autant d’attention. En plus, la barbe est taillée. Coiffeur taille patron 👍

Ça a bien fait rire quelques locaux aussi ;) Et halluciner un couple de touristes croisés en fin de marché.

Il proposera la même chose à Anaïs (sans la barbe!), pas encore assez aventurière, elle refusera.

Coiffeur
Coiffeur

Nous reprenons ensuite la route vers le Nord, et la ville de Si Ma Cai. Nous revoilà à quelques kms de la Chine. Vu qu’on apprécie plutôt bien les vietnamiens, on resterait bien chez eux. On décide de s’arrêter ici pour manger, puis nous repartons vers le Sud.

Sur le retour, nous repassons près du marché de Can Cau. Les étals se vident, et nous croisons des motos chargées comme jamais.

Dernier détour pluvieux par les villages de Tả Van Chư et Bản Phố, pour profiter une dernière fois des paysages du Nord du Vietnam, de sa population et de notre bolide !

Paysages
Paysages
Paysages
Paysages

Dimanche c’est encore jour de marché, mais à Bắc Hà. Le plus grand marché du district. Le plus touristique aussi. On le remarque depuis la veille au soir, où l’on croise plus d’occidentaux dans la rue et devant les hôtels. Souvent en groupe, souvent français : 90% des touristes croisés ici sont français, merci pour le dépaysement !

Pour autant ce n’est pas SaPa non plus. Nous avons en revanche l’impression qu’en revenant dans 5 ou 10 ans, la ville sera à l’image de SaPa.

La journée commence par un petit déjeuner royal. Buffet à volonté contrairement aux autres jours. L’hôtel reçoit des groupes le Dimanche matin et midi à manger, sans doute des arrangements avec les guides qui font visiter le marché. Il y a pas mal de monde, donc pour se simplifier la tâche, le petit déjeuner à la carte est remplacé par un buffet. Ce n’est pas pour nous déplaire !

Nous faisons une balade matinale dans le marché. Il est en effet très grand et, comme à Can Cau, organisé par « secteurs » : Fruits, légumes, viandes, poissons, vêtements, restaurants, etc. 

Légumes racines
Marché de Bắc Hà
Fais pas ta tête de cochon !
Marché de Bắc Hà
Marché de Bắc Hà
Fruits en tout genre
A la recherche de la meilleure échalote
Comment choisir : Du riz c'est du riz non ?

On remarque que les femmes aux jolies coiffes sont nombreuses. Mais contrairement à Can Cau, elles sont plus souvent côté clients. Ceux qui tiennent les stands sont rarement en habits traditionnels. L’ambiance est différente aussi, peut être à cause de nous les touristes (le comportement de certains est plus que limite) ?

Malgré tout, le marché c’est l’idéal pour découvrir la vie locale. Et certains locaux sont vraiment souriants, surtout au niveau des étals de restauration, où l’alcool de maïs coule à flots !

Secteur fruits et légumes
Marché de Bắc Hà
Poisson !
Choisis ton poisson
Marché de Bắc Hà
Choisis ton piment
A la vôtre
Marché de Bắc Hà

Nous verrons des scènes non aperçues hier à Can Cau : Découpe du bambou, abattage et préparation des oies pour le repas (On vous épargne la vidéo de l’abattage du volatile #L214). Par contre, nos potes les coiffeurs ambulants ne sont pas là.

Découpe du bambou
Découpe du bambou
Découpe du bambou

On s'apercevra quelque temps après cette journée, et même après l'écriture de l'article, que ce n'est pas du bambou ! C'est de la canne à sucre. Botanistes en herbe !

Préparation des oies

Nous poursuivons notre matinée par une marche dans les environs, vers le village de Bản Phố. Nous marchons un peu au hasard et reconnaissons une portion que l’on a déjà franchie à moto.

Village
Village

En attendant le départ de notre bus de nuit pour Hanoï, le gérant nous fait le plaisir de profiter gratuitement de notre chambre pour la fin de journée. Cela nous permettra de nous atteler à notre programme habituel des fameux jours « off » : Lecture, rédaction du blog, sieste, etc.

Ce changement de plan aura été une riche idée. On est très contents de ces quelques jours dans le Nord, notamment grâce à la moto qui nous permet de rejoindre des lieux isolés et magnifiques. Nous avons pu avoir plus d’échanges avec des locaux souriants et accueillants.

Direction Hanoï maintenant, d’où nous allons explorer les sites incroyables de la Baie d’Halong (la vraie) et de la Baie d’Halong terrestre à Tam Coc.

0 commentaire

1 Voyage | 46 Étapes
Bac Ha, Lào Cai, Vietnam
70e jour (09/11/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 01/09/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux