Le delta du Mékong à Vinh Long

Publiée le 07/12/2019
Du 25/11 au 27/11. Nos visas vietnamiens prennent fin dans une semaine, le temps pour nous d'arpenter le mythique delta du Mékong. Première étape au cœur de cette région, 3 jours à Vinh Long, en plein centre de ce labyrinthe de rivières, de ruisseaux et de marécages.

Le bus de nuit entre Buôn Ma Thuột et Hô Chi Minh-Ville s'avère moins pénible que d'habitude. Nous profitons à nous seuls des 5 sièges allongés au fond du bus : plus de place pour les jambes !

Nous arrivons à 6h00 sur l'ancienne Saigon, déjà en ébullition. Des scooters par milliers déboulent dans tous les sens à grand renfort de klaxons (voir l'article précédent 😉). Encore plus fou qu'à Hanoï quelques semaines plus tôt.

Nous ne ferons que traverser la ville vers la station de bus du Sud, c'est de là que partent les bus vers le delta du Mékong. On profite de cette grande ville pour chercher des sandales, mais toujours rien à notre goût.

La chaleur est accablante, l'air est humide : nous souffrons et suons à grosses gouttes. Nous décidons d'arrêter là notre séance shopping, et achetons les billets de bus pour Vinh Long.

Mine de rien, il est déjà midi quand nous quittons la plus grande ville du Vietnam. L'heure de manger un Bánh mì réconfortant et de faire la sieste dans le bus. Ça sera facile puisque c'est un sleeper bus, les mêmes sièges allongés que pour les bus de nuit. Arrivés en fin de journée à Vinh Long, nous nous posons sur une terrasse au bord du Mékong pour un rafraîchissement.

Il fait 34 degrés, c'est dur pour nous ! (En même temps vous avez vos premières gelées en France, on ne va pas se plaindre quand même !)

Bière au bord du Mékong

Pour notre première journée ici, on décide de louer des vélos (enfin ils lâchent leurs scooters !).

Nous passons le bac, rempli de motocyclistes, pour rejoindre l'île de An Binh, au milieu du Mekong. 

Passage par le bac

Cette petite île est quadrillée de canaux, de chemins et de ponts plus ou moins solides.

On roule à notre rythme, celui du Mékong. À l'image des habitants en majorité allongés dans leurs hamacs, la vie est paisible ici.

Ile d'An Binh
Ile d'An Binh
Ile d'An Binh
Ile d'An Binh

L'île abrite essentiellement des plantations d'arbres fruitiers : longanes, jacquiers, etc.

Longanes
Ile d'An Binh
Ile d'An Binh
Ile d'An Binh
Ile d'An Binh
Poissons qui sèchent au soleil !

Encore un Bun à midi et nous repassons le bac pour changer de rive.

Il fait maintenant trop chaud pour rouler, nous enchaînons les pauses pour s'arrêter boire des jus de fruits frais et autres boissons glacées, toujours au bord du fleuve mythique.

Jus frais !

C'est étonnant car les locaux, les femmes surtout, sont très couverts : pulls, capuche, masque sur le visage. Ils se protègent du soleil ainsi, mais on se demande combien de degrés il fait sous ces pulls !?

Il y en a même qui ont des gants. Ils enlèvent tout ça lorsqu'il sont à l'ombre.

De leur côté, ils prennent Tanguy pour un fou lorsqu'il pédale torse nu. Mais nous avons de la crème solaire donc tout va bien. D'ailleurs dans les magasins ici la crème solaire est indice 50 minimum, il y a même de l'indice 81.

Bien couvertes par 35°C !

Nous achetons quelques fruits locaux au marché. L'idée est de goûter à tous les fruits que l'on n'a pas encore pu manger.

Aujourd'hui la découverte est faite de couilles de singe, de son vrai nom le ramboutan. Fruit surprenant se rapprochant du litchi, avec un goût de raisin sucré.

Couilles de singe
Couilles de singe
Papaye

Enfin, au marché nous trouvons une vendeuse de Dá Cầu, ou Jianzi en Chine (rappelez vous).

On finit l'après-midi à s'entraîner sur la place centrale. Certains habitants passent à côté et rigolent en nous voyant. On se dit que ça pourrait nous permettre de passer un moment avec des gens d'ici à l'occasion. Et puis, on a besoin de s'améliorer💪

Le soir, nous verrons le coucher de soleil sur le Mékong depuis la ville. Nous croiserons un bateau en train de couler (si si !), le mec dans le bateau pas inquiet du tout, écope l'eau avec un seau. On se demande s'il a pu arriver au bout tout de même !

Coucher de soleil sur le Mékong
Sur le delta du Mékong
Bateau en train de couler !

Rizières et cocotiers. C'est la carte postale du delta du Mékong. Notre objectif pour la seconde journée à Vinh Long. Il faut s'enfoncer un peu dans les terres. Du coup, vous me voyez venir : scooter.

Aussitôt sortis de la ville que les rizières vertes s'étendent à perte de vue.

Delta du Mékong
Delta du Mékong
Delta du Mékong
Delta du Mékong

Nous passerons la journée à passer des ponts, longer des rizières, s'allonger près des cocotiers.

Le matin, nous croisons quelques hommes travaillant au repiquage du riz.

Delta du Mékong
Delta du Mékong
Delta du Mékong
Tranquille

Plus loin, nous nous retrouvons dans un village spécialisé dans la fabrication de briques en terre cuite. La forme typique des fours se repère de loin.

Fours
Fours
Fours
Delta du Mékong
Rizières prêtes à la récolte
Affiche communiste

Pour le midi, on bat des records : moins d'1€ pour 2 bonnes assiettes bien remplies. On laissera la monnaie à la mamie bien sympathique, qui pourrait augmenter ses prix car c'était très bon.

L'après midi c'est pause coiffeur pour tous les deux ! Certains rigolent lorsqu'on leur demande si c'est possible de nous les couper, mais d'autres, surtout pour Anaïs prennent peur.

Ça commence par elle d'ailleurs, pas très rassurée il faut le dire. L'expérience sera ... spéciale.

Après avoir essuyé plusieurs refus de la part des coiffeurs, elle en trouve un qui parait pas trop mal et qui veut bien la coiffer. En rentrant, elle s'aperçoit que la coiffeuse est en fait aussi une fermière, les nombreux coqs et oies nous font profiter d'un fond sonore exceptionnel ! Nous ne le saurons jamais mais nous aurions bien voulu savoir si elle avait un diplôme de coiffure celle-là.

Au Vietnam, la coupe se fait sur cheveux secs et le shampoing vient ensuite ! Tout se  passe sans encombres jusqu'au moment du shampoing où c'est au client de choisir son shampoing parmi une sélection. Tout étant noté en vietnamien, elle choisira au hasard.

Après 6 ou 7 shampoings, Anaïs a même droit à un nettoyage du visage et un massage (très violent il faut le dire) du cou. Le tout pour 2,5€. Imbattable !

Expérience réussie.

Coiffeur
Coiffeur

Pour Tanguy, le salon est plus classique que la dernière fois lors du marché de Can Cau. Le gars lui fait choisir sa coupe sur des photos collées au mur.

Tu as le choix entre la coupe Justin Bieber et des chanteurs vietnamiens connus, pas trop à mon goût. On essaie tant bien que mal de se faire comprendre. Au final ça sera pas trop mal. Heureusement pour le coiffeur car sa femme filmait en Facebook live !

Coiffeur

C'est donc la tête aérée que nous prenons le goûter : une noix de coco fraîche !

Noix de coco fraîche
A boire sans modération !

Voilà deux jours passés au rythme du fleuve. Nous continuerons d'explorer le delta plus à l'Ouest, dans la ville de Châu Dôc. Dernière étape avant de quitter le pays !

0 commentaire

1 Voyage | 43 Étapes
Vĩnh Long, Vietnam
87e jour (26/11/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 01/09/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux