Itinéraire : visiter la Thaïlande en 3 semaines

Itinéraire proposé par TimEtCamTimothée

A propos de notre itinéraire de trois semaines en Thaïlande

Après avoir passé 1 mois en Thaïlande à vadrouiller, et ayant un avis plus que positif de notre voyage, on a pensé que ça pouvait être intéressant d’exposer notre programme et nos conseils de choix d’activités.

Pour le situer dans le temps, ce voyage s’est déroulé du 1er au 31 mai 2014.
Notre mode de voyage est plutôt itinérant avec un sac sur le dos, en décidant au jour le jour des activités et du logement. Seulement quelques étapes majeures et immanquables sont définies avant le départ. Revenant à l’époque de 7 mois en Nouvelle-Zélande où nous n’avions pas un gros pouvoir d’achat, ce stop en Thaïlande nous a permis de nous faire plaisir et de profiter des activités proposées sans avoir un oeil permanent sur les dépenses.
Nos trajets dans le pays ont principalement été en train et bus, mis à part deux vols intérieurs entre Chiang Mai et Ko Samui pour rejoindre les îles du Sud puis pour rentrer à Bangkok. Voyager en train permet de ressentir et de découvrir de plus près la culture locale.
Le train à la thaïlandaise et loin d’être aussi monotone qu’un TGV français. Certes la cadence se rapproche plus d’un TER vieillissant, mais il est possible de manger tout ce que vous voulez à bord, tant les vendeurs ambulants n’ont de cesse de traverser les wagons avec des boissons, des fruits ou encore des plats préparés (à des prix défiant toute concurrence). Les arrêts sont multiples et l’on ne s’ennuie pas à bord ! Et si c’est le cas, il vous est toujours possible de tenter une conversation avec votre voisin, rires assurés !
Une chose à savoir : Faites attention de ne pas laisser vos chaussures accrochées à votre sac à dos quand vous le placez dans les rangements en hauteur, elles sont considérées comme impures dans la culture thaï (car en contact avec les pieds) et n’ont rien à faire au dessus de la tête (pure cette fois-ci) des gens.

Le budget à prévoir : une idée des prix thaïlandais

La monnaie en Thaïlande s'appelle le Baht (THB). Il faut savoir que 40 bahts correspondent à quelque chose près à 1€.
On peut donc dire que 100 baths font approximativement 2.50€.

Quelques idées de prix en Thaïlande :
  • Un repas dans la rue : 40 à 80 baths (1 à 2€)
  • Une repas dans un restaurant : 150 à 300 baths (3,75 à 7,50€)
  • Une nuit dans une guesthouse de qualité basique : 200 à 400 bahts (5 à 10€)
  • Une nuit dans une guesthouse de qualité supérieure : 400 à 800 bahts (10 à 20€)
Attention, les prix peuvent aller du simple au double en fonction du lieu, les îles très touristiques comme Phuket ou Ko Samui sont par exemple particulièrement chères.
Aussi, la période la plus touristique de l'année étant de début décembre à fin janvier, bon nombre d'établissements appliquent des prix "haute saison" qui font encore grimper l'addition.

Les étapes détaillées de l'itinéraire en Thaïlande

Avion
J 1-2-3

Bangkok

Bangkok possède de nombreux points d’intérêt, il ne faut donc pas trop traîner si l’on veut en profiter au maximum. 
La ville possède un bon nombre de temples magnifiques. Les plus connus et immanquables sont les suivants :

Le Wat Pho ou temple du Bouddha couché

Le Wat Phra Kaeo ou temple du Bouddha d'émeraude

Le Palais Royal,

Le Wat Arun ou temple de l’aube

(attention les escaliers sont très raides et un peu sportifs).

Il est préférable d’y aller tôt le matin pour éviter les cars de touristes et ne pas trop subir la chaleur. Prévoyez de quoi vous couvrir les épaules et les jambes, ou vous pourriez vous voir l’entrée refusée. Dans le cas où vous n’avez pas d’habits longs à disposition, les temples les plus connus proposent de vous louer de quoi vous couvrir le temps de votre visite. C’est en général peu cher mais il y a souvent une file d’attente assez longue.

Visite des Klongs à bord d’un longtail-boat

Cela permet de voir la ville sous un autre angle et visiter via les canaux des quartiers où une bonne partie de la population vit. Ces bateaux sont assez puissants et les chauffeurs s’amusent régulièrement à faire des pointes de vitesse, de quoi vous décoiffer (sans toutefois faire peur !).

Les marchés

Les marchés sont divers dans la ville et on y trouve de tout (dont des choses qui sont restées un mystère pour nous, censées être mangées notamment). Ces marchés ont l’avantage de vous plonger dans la culture thaï et de vous mettre dans l’ambiance. Ne dit-on pas que la première chose à faire en arrivant dans un pays est d’aller sur un marché ?

L'arrivée à Bangkok, selon la saison, peut nécessiter un ou deux jours d’acclimatation. En effet l’air peut être très humide et la chaleur omniprésente, même la nuit. Cependant notre corps s’habitue plutôt rapidement et on prend vite les réflexes pour se protéger du coup de chaud. Il faut notamment toujours avoir une bouteille d’eau fraîche avec soi (vous trouverez de nombreuses supérettes type 7-Eleven partout dans le pays), et porter des vêtements légers et longs, permettant de rentrer dans les temples et ne pas finir totalement brûlé par le soleil. Vérifiez bien que les ventilateurs marchent dans les guesthouses sous peine de passer de longues nuits à combattre la chaleur.

Train
J 4

Khao Yai National Park

Après être arrivés à Pak Chong en train le soir du troisième jour (pris à la gare Hua Lamphong Railway Station de Bangkok), nous nous lançons dans la visite du Khao Yai National Park. Ce parc possède une faune très variée, on compte parmi ses habitants des éléphants, des macaques, des gibbons, des calaos, des buffles d’Asie, des scorpions... Green Leaf Tour nous a proposé une super visite avec des guides pro et sympas ! Nous avons choisi de faire le trek sur un jour et demi, avec retour à la guesthouse après la première demi-journée. C’est un premier pas dans la jungle thaï avant de se lancer pour la journée complète, qui nous a notamment permis de voir au coucher du soleil, plusieurs centaines de milliers de chauves-souris sortir d’une grotte pour aller chasser. Expérience à faire et émotions garanties !


Train
J 5

Ayutthaya

Au cours de la journée, retour dans le centre du pays à Ayutthaya (en train à nouveau) pour découvrir cette ancienne capitale chargée d’histoire. On dénombre sur le site archéologique d’Ayutthaya plusieurs centaines de temples. Il est préférable de louer des vélos pour en rater le moins possible. L’image très connue que l’on a quand on pense à Ayutthaya est la tête du bouddha coincée dans les racines d’un figuier (nom du temple : le Wat Phra Mahathat).
Ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO vaut sans hésitation le détour.
Train
J 6

Lopburi puis Phitsanulok

Lopburi ou la ville aux singes vaut le détour mais pas forcément d’y passer beaucoup de temps, s’arrêter une demi-journée avant de reprendre le train pour Phitsanulok peut être une bonne chose à faire. Les singes sont partout dans la ville et il est amusant de les voir évoluer au milieu des gens et de la circulation. Certains sont joueurs, attention tout de même à ne pas vous faire chaparder des affaires.
Phitsanulok est une ville assez peu touristique. S’il est possible de visiter un atelier de fabrication de bouddhas, un jardin des oiseaux et des temples, c’est surtout pour découvrir une ville thaïlandaise authentique qu’il faut s’arrêter. Ici, peu de restaurants ont une carte traduite, les gens qui parlent anglais se font rare et le tourisme massif n’a pas encore changé la mentalité des gens (qui ne voient pas encore en vous de potentiels clients de treks/massages/tours). En résumé, c’est un stop parfait pour faire des découvertes inattendues, être au calme, et se balader sans savoir où les rues vont vous mener.
Bus
J 7-8

Sukhothai

Le matin du 7e jour, nous partons pour Sukhothai en bus (pas d’accès en train). Il existe deux parties à cette ville que l’on appelle respectivement Old et New Sukhotai qui sont distantes de 15km environ. Historiquement elle a été la première capitale du Siam (nom Khmer donné au pays avant qu’il devienne la Thaïlande). La partie ancienne de la ville recèle de nombreux temples. Le site est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et accueille un nombre incalculable de touristes. Comme pour tous les monuments incontournables, il est donc préférable de s’y rendre tôt voire très tôt le matin. LA chose à faire pour visiter Old Sukhotai est de louer un vélo et d’arpenter les chemins plutôt boisés entre les multiples et superbes temples. Plusieurs locations de vélos sont présentes à l’entrée du site (bien vérifier l’état du vélo et le gonflage des pneus avant de se lancer). Cette visite est un must-do si vous visitez cette partie de la Thaïlande.
Côté logement, il est préférable de miser sur New Sukhotai qui présente un plus grand nombre de guesthouses à des prix plus bas. La ville est plus animée de jour comme de nuit en comparaison de la partie Old qui est historique mais peu vivante. Des navettes entre la ville Old et New sont très fréquentes et peu chères, les locaux en profitent également. Renseignez vous dans votre guesthouse pour déterminer l’arrêt le plus proche pour grimper dans une navette.
Bus
J 9-10-11

Chiang Mai

Le matin du 9e jour, départ en bus direction le nord et la ville de Chiang Mai. Cette ville est l’une des plus peuplées voire la plus peuplée du nord du pays. Située sur l’ancienne route de la soie, elle est très dynamique. Il est possible d’y trouver des produits artisanaux à ramener tel que des tissus/vêtements en soie (ça ne s’invente pas), des bijoux, des sculptures en bois. Chiang Mai est un endroit plutôt intéressant pour faire son stock de souvenirs à ramener. Son nightmarket notamment regorge de souvenirs.

Côté visites, même si la ville possède quelques temples assez sympas (dont un, le Wat Phra Doï Suthep planté sur une colline avec une superbe vue sur la ville), après avoir vu Ayutthaya, Sukhotai, et quelques autres temples durant la première partie du séjour, ils ne deviennent en général plus une priorité. Les attraits principaux de la ville sont les treks (certains à la journée comme sur 3-4 jours) et les cours de cuisine.

En effet la situation géographique de Chiang Mai permet de découvrir la partie plus montagneuse de la Thaïlande ainsi que la culture du peuple Karen (d’origine birmane) qui vit dans le nord. Des agences proposent des treks faisant découvrir paysages, cultures agricoles, vie des tribus… Des balades à dos d’éléphants sont aussi proposées. Toutefois, et si le budget le permet, il est préférable d’opter pour une visite des centres de soins pour éléphants plutôt que de grimper sur leurs dos. Bon nombre de ces animaux marchent à longueur de journées sur le même sentier et sont réprimandés au moindre faux pas (sans parler des techniques de dressage très controversées).

Les cours de cuisine sont une autre grosse attraction de la ville. Principalement à la demi-journée ou à la journée, les professeurs de cuisine vous feront en général découvrir les légumes/fruits/plantes aromatiques locaux avant de vous les faire cuisiner. Vous passerez donc la journée à concocter des plats typiques délicieux (vous avez l’avantage pour une fois de pouvoir doser le piment dans la préparation) avant de les déguster : super expérience.

Pour toutes ces activités, les prix sont abordables et il faut en général compter une dizaine voire une vingtaine d’euros par jour tout compris.

Bus
J 12-13

Chiang Rai

En fonction de votre tempo et de vos envies, il est possible de pousser le voyage encore plus au nord pour découvrir la ville de Chiang Rai. Ici aussi, l’un des intérêts est le trek dans la montagne vers la frontière Birmane ou celle du Laos. Si vous ne suivez pas cet itinéraire et que vous avez un peu de temps à consacrer au nord du pays pour expérimenter la randonnée en montagne, préférez les longs treks, moins fréquentés et donc plus authentiques. Ils vous emmèneront dans des vallées où le touriste se fait rare.

Côté temple, ne manquez surtout pas le magnifique temple blanc : Wat Rong Khun qui se situe à une grosse dizaine de kilomètres de la ville.

Avion
J 14-15

Vol intérieur pour les îles du sud

A noter qu'il est tout à fait possible de faire le trajet en train/bus selon le budget, mais le voyage peut être très long.

Concernant les îles, tout est question de goût :

  • Si vous cherchez une ambiance (très) festive, le monde et les coins les plus connus (notamment la fameuse île du film “La Plage” : Ko Phi phi) direction l’Ouest et Phuket.
  • Si vous cherchez un peu plus de calme (même si les Full Moon Party sont à portée de main), des spots de plongée, direction l’Est et Ko Samui (et son petit aéroport très mignon), Ko Pha Ngan et Koh Tao.

Ceci dit, c’est un avis personnel basé sur des expériences partagées par des amis qui ont voyagés sur les deux côtes (et nous sur les îles côté Est). La distinction entre les deux n’est sûrement pas si radicale.

Vous l’aurez compris, nous nous arrêtons donc dans le golfe de Thailande, sur Ko Samui plus précisément, pour une journée plage avant d’y passer la nuit, départ le lendemain matin pour Koh Tao à bord d’un ferry qui fera un arrêt intermédiaire à Ko Pha Ngan.

Bateau
J 16-17-18

Le golfe de Thaïlande et les plages de Koh Tao

En arrivant sur l‘île, n’hésitez pas à vous éloigner de Sairee Beach, la plus grande plage et ville de l’île (vous pourrez toujours y revenir facilement histoire de déguster un bon poisson frais au barbecue) et à vous diriger vers les petites criques plus sauvages de l’est de l’île. Il ne vous restera plus qu’à profiter des sublimes plages désertes, des fonds marins colorés et de la “fraîcheur” des nuits en cabane le long des plages. Aussi, il est souvent possible de louer un kayak de mer à des prix vraiment très abordables. Vous pourrez alors profiter des fonds marins de criques isolées avec un brin d'égoïsme : un vrai plaisir ! De nombreux clubs de plongée se trouvent à Sairee Beach et proposent des sorties à prix divers en fonction de la destination, du niveau des plongeurs. Il est aussi possible de passer ses niveaux de plongée bien moins cher qu’en France. Koh Tao possède des spots de plongée réputés mondialement. La dernière chose à ne pas manquer est l’île de Nang Yuan : à quelques minutes de longtail boat de Sairee beach, cette île bien que très fréquentée reste un must du coin. Il est possible d’y faire du snorkeling et des initiations à la plongée.

Bateau
J 19

Retour à Ko Samui

Le service de bateau entre Ko Samui et les autres îles du golfe de Thailande est très développé et très facile d’accès : aucune crainte à avoir, même la ponctualité est en général au rendez-vous.

Avion
J 20-21

Retour à Bangkok

Depuis Ko Samui, il est possible de revenir en avion avec un vol direct, ou alors de décoller de Surat Thani (après un transfert en ferry + bus), ou encore en train/bus si le temps vous le permet. A noter que la compagnie Air Asia prend en général en charge les transferts en bateau et bus entre les îles et les aéroports. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner au préalable et à faire attention au moment de l’achat des billets.

Le voyage touche à sa fin, il ne reste plus qu'une journée pour profiter de la capitale et se diriger le lendemain vers l’aéroport pour la fin des aventures thaï.



Et voilà, c’est là-dessus que la présentation de cet itinéraire de trois semaines en Thailande se termine, j’espère que cela pourra vous inspirer pour votre prochain voyage dans ce beau pays. N’hésitez pas à nous poser des questions et à lire les blogs de voyage en Thaïlande pour voir plus de photos et avoir une idée plus précise de ce que vous allez découvrir.

Cet itinéraire en Thaïlande vous a été utile ? Faites-le savoir à son auteur
4.9/5(36 votes)