Bilan de la Jordanie

Publiée le 23/10/2022
Notre traditionnel bilan !

Place dorénavant au bilan de ces 10 jours. Le bilan est extrêmement positif, encore plus que ce à quoi nous nous imaginions. Même si nous avons un peu organisé le voyage au dernier moment, cela fait très longtemps que ce pays nous attire, surtout grâce à l’imaginaire lié à Pétra.

En terme de transport nous avons tout réalisé au volant d’une voiture, pour un total de 1150 km parcourus. Les hébergements ont été 7 nuits dans des petits hôtels ou guesthouse et 3 nuits dans une tente bédouine. Globalement les hébergements étaient bons marchés (de 35 à 65 € la nuit pour deux), sauf à la mer Morte où les prix explosent. Pas de mauvaises surprises dans nos hébergements, que de très bonnes infrastructures avec un accueil toujours impeccable.


La nourriture est globalement excellente, avec des influences égyptiennes, libanaises ou encore syriennes. Mezze, shawarma, kefta, pâtisseries bien mielleuses, thé à la menthe, et bien d’autres spécialités, vous n’allez pas mourir de faim dans ce pays. Les quantités sont souvent astronomiques, de même que les litres de thé ingérés.


Enfin, pas grand-chose à contempler niveau animaux, à l’exceptions des nombreux dromadaires et ânes qui jalonnent le pays, de quelques oiseaux, renards et lézards, ce n’est clairement pas le point fort du pays, climat oblige.

Le sud du Wadi Rum

Voici maintenant nos habituels tops et flops :


-   Ce qui marque d’emblée dans ce pays est l’hospitalité et la gentillesse des habitants. Toujours souriants, le cœur sur la main, la fameuse hospitalité jordanienne n’a pas failli à sa réputation, bien au contraire. De même, vous vous sentez totalement en sécurité partout dans ce pays (peut être moins au volant mais nous y reviendrons). De même, à l’inverse par exemple de son voisin égyptien, les vendeurs de rue et autres taxis ne sont jamais trop insistants, et c’est bien appréciable dans les zones touristiques.

- Il faut bien évidemment placer les paysages jordaniens comme un gros top. Que ce soit la région de Dana, les reliefs ocres de Petra, le désert envoutant du Wadi Rum ou les fonds sous-marins d’Aqaba, les paysages sont bien plus diversifiés qu’attendu. Un vrai régal à parcourir et à photographier, le tout avec une météo idéale oscillant entre 22 et 26 degrés à l’exception de la mer Morte où il fait toujours bien plus chaud.

- Le côté historique, culturel et architectural de ce pays. Entre les différents sites historiques (citadelle d’Amman, Jerash, les châteaux du désert, Karak etc…), le site incroyable de Pétra et les touches spirituelles qui ponctuent ce pays, notamment vers la mer Morte, ce pays reste l’un des berceaux de notre planète et cela se ressent partout.

-   L’état et la beauté des routes. Les infrastructures routières sont bonnes (et gratuites) et très agréables à parcourir, avec une mention pour la sublime route du roi qui traverse le pays du nord au sud.

Jerash

Les (petits) flops :

-   La conduite. Bien que j’ai personnellement pris du plaisir à conduire là-bas en m’adaptant à leur conduite (en gros plus d’usage du clignotant et de pas mal de règles du code de la route), il faut bien avouer que cela reste un point négatif, bien que ce soit nettement plus aisé qu’en Egypte par exemple. Une véritable anarchie en ville, des humains, des chats ou des moutons qui traversent partout et des dos d’ânes sur l’autoroute, ceci est le quotidien d’un conducteur en Jordanie : )


-   Amman. Nous avons apprécié notre court séjour dans la capitale mais il faut bien avouer que les points d’intérêts sont extrêmement limités : une fois le théâtre, la citadelle et la ville basse visités, le reste n’a que peu d’intérêt. Donc pas un réel flop mais une petite déception malgré tout. De même Jerash vaut pour son incroyable site archéologique mais la ville en elle-même n’a aucun charme.

La beauté du Wadi Rum

Enfin, pour conclure, voici nos 3 endroits / régions préférés :

3 La région de Dana. Entre la superbe route du roi pour y parvenir, notre nuit délicieuse passée dans un camp possédant un panorama vertigineux, les nombreuses possibilités de randonnées et l’ambiance très détendue de la vieille ville de Dana, nous aurions aimé rester une journée de plus dans ce magnifique coin.

2 Petra. Enormément d’attente de nôtre côté avec la peur légitime d’être déçus. Mais bien au contraire, la journée très physique passée à Pétra fut grandiose, l’impression de retomber en enfance et de devenir un explorateur le temps de la visite. Malgré tous les à-côtés un peu déprimants, Petra reste une merveille du monde à absolument voir au moins une fois dans sa vie.

1 Le Wadi Rum. Bien que la première journée fut par moment déstabilisante au regard de l’usine touristique que ce désert est devenu, la second journée et les deux nuits sur le camp furent clairement les points forts de notre voyage. Quel plaisir de sillonner ce désert, d’admirer le panel incroyable de teintes, que ce soit au lever ou au coucher du soleil, de siroter un thé à la menthe au coin du feu en contemplant le ciel étoilé… Des moments hors du temps que nous n’oublieront probablement jamais.

Pause aquatique à Aqaba

Ce voyage, bien que plus court que nos « gros » voyages habituels, fut un condensé d’émotions en seulement 10 jours. Très facile à visiter par soi-même, possédant à la fois des paysages, des vestiges historiques et des habitants exceptionnels, ce pays est un petit bijou qui ne se limite pas à Petra. Nous ne pouvons que vous conseiller d’y aller, afin de profiter des richesses et de la beauté de ce petit pays !

RDV en 2023 pour notre prochain voyage, qui sera plus long et bien différent…

La place ovale de Jerash
Au-revoir Petra et la Jordanie
1 commentaire

Carmela

Merci :)

  • il y a 1 an