Bukit Lawang, première rencontre avec les orang outans

Publiée le 16/10/2016
04/10/16 : premiers pas dans la jungle depuis le petit village de Bukit Lawang

> Gunung Leuser

Bukit Lawang est la porte d'entrée sur le Gunung Leuser, un parc national de 8000km2 constitué de montagnes recouvertes d'une végétation luxuriante. Dernier refuge d'animaux comme le tigre de Sumatra et les orang outans, le parc bénéficie d'une biodiversité très importante. Malheureusement cette biodiversité est mise à mal, notamment à cause de la déforestation associée aux plantations d'huile de palme.

On peut réaliser des treks dans le parc à partir de plusieurs villages, notamment Bukit Lawang, et Ketambe où nous sommes allés un peu plus tard.


> Arrivée à Bukit Lawang

Nous voila installés à notre guest house, chambre au confort rudimentaire mais avec un certain charme. Située le long de la rivière, proposant une vue imprenable sur la jungle voisine. On voit notamment plusieurs petits singes en fin de journée sur les grands arbres aux abords de la rivière

(Pas de pub pour la guesthouse, nous n'avons pas aimé ce lieu à cause de tensions avec le patron (Obiwan... véridique !) qui essayait à tout prix de nous vendre différentes prestations)

Nous réservons un trek de 3h avec un descente en "tubing" , dans une guesthouse voisine où nous avons un meilleur feeling avec le patron.

> Départ en balade.

C'est parti pour 3 heures de ballades sur les hauteurs de Bukit Lawang dans le parc du Gunung Leuser avec notre guide Erwin. Suivez nous :-)

Les débuts sont un peu difficiles techniquement, ça glisse, la pente est raide et abrupte, parfois il faut s'accrocher aux lianes et aux racines pour réussir à avancer.

Première étape, un arbre centenaire. On se sent ridiculement petit a coté et on pense de suite au nombre de touristes qu'il a pu voir ...

Finalement, après une bonne trentaines de minutes de marche :

"Vite sors l'appareil, il y a un orang outan !". C'est en fait même deux orang outans : une mère et son bébé.

C'est une chose de voir ces primates dans un zoo, mais les voir évoluer ici, en pleine jungle, dans leur milieu naturel et surtout avec une telle proximité, c'est assez bluffant.  Nous restons de longues minutes à guetter les yeux écarquillés les moindres faits et gestes de ce vieux cousin éloigné. Une jolie scène que nous ont proposée ce petit et sa mere . Mais on ne s'attarde pas trop, notre guide nous emmène dans une autre zone.

Bébé orang outan qui tête

Le bébé n'était pas franchement farouche, on sent une curiosité assez prononcé. Il nous a occupés un long moment, mais tout en restant proche de sa mère.

Bébé orang outan
Maman orang outan
Maman et bébé orang outan
Orang outan
Orang outan

Les jeunes orang outans ont un certain sens du spectacle. 

Nous marchons quelques minutes de plus et nous trouvons une autre mère avec son bébé. Ils sont assez hauts et difficiles à apercevoir nous n'avons donc pas de photo d'eux.

Nous continuons notre balade jusqu'à dénicher une autre espece de singe : des gibbons. Ils ont une vivacité impressionnante, ce qui contraste avec les orang outans qui sont plutôt nonchalants. Ils emmettent des cris assez caractéristiques et bien différents des autres primates ("Ouuuuuuuw Ouuuuuuw") Leur pelages leur donne un coté assez mondain, avec leurs mains blanches on croirait qu'ils portent des gants, c'est assez amusant.

Gibbons à mains blanches
Gibbon à mains blanches
Orang outan
Petite minute de désespoir...
Orang outan
Orang outan

Nous rentrerons finalement en "tubbing", c'est à dire via une descente de la riviere sur des chambres à air de camion. Pour se rendre au point de départ, nous traversons l'ancienne base de réintroduction des orang outans. On peux y voir des cages et des batiments désafecté gagnés par la jungle.

Parce qu'il faut savoir que le village de Bukit Lawang avait été choisi par la WWF afin de réintroduire des orang outans captifs venus de cirques, de zoos ou de particuliers. Ce programme est aujourd'hui terminé depuis plusieurs années, les guides étant bien formés et la population de singes stabilisée, l'organisme a terminé sa mission.

Cette plate forme de réintroduction a rendu Bukit Lawang très populaire aux yeux des touristes, c'est l'endroit numéro 1 pour aller voir des orang outans à Sumatra. On a trouvé ce tourisme un peu trop massif, et les treks un peu trop bien rodés, au détriment de l'authenticité. Les guides donnent des fruits aux singes, qui se laissent donc approcher de très près, mais peut-on encore parler d'animaux sauvages ? Cette expérience nous a laissé un gout mitigé mais le point positif est que nous avons pu approcher ces géants roux à quelques mètres seulement. Nous avons finalement préféré notre expérience à Ketambe, largement plus authentique.

Toutes les photos, et en haute qualité, c'est par ici : http://etin.yourphototravel.com/fr/player/preview/chapter/3523/

1 commentaire

Pascalinette

C'est peut-être trop touristique sur place mais vu d'ici on a envie de vous rejoindre et d'aller observer ces "hommes de la forêt"

  • il y a 2 ans