RETOUR A TOKYO

Publiée le 31/03/2020
Retour à notre point de départ avant de retourner en France

Dernière soirée

Nous avons décidé de rentrer à Tokyo la veille de notre vol, alors qu’initialement nous avions prévu de prendre le train et d’aller direct d’Osaka à l’aéroport. Mais nous avons compris en allant réserver notre place qu’il risquait d’y avoir un problème. En cette période de fête et de vacances les japonais prennent beaucoup le train et nous avons compris que les trains étaient archi pleins. Pas possible de réserver une place alors nous avons fait la queue directement sur le quai. Nous avons chopé un train et eu des places assises de justesse. Beaucoup de gens montés après nous se sont retrouvés debout pendant tout le trajet. On s’en est bien sorti. Nous avions réservé une chambre dans un appart à Shinjuku. Le soir nous sommes allés boire un verre à Golden Gai, quartier où sortent les japonais après le travail et dont beaucoup de bars sont réservés aux hommes japonais. Nous en avons trouvé un qui acceptait tout le monde ainsi que les non-japonais. En haut d’un escalier on a trouvé une petite pièce en longueur avec un bar et une mezzanine où un type jouait aux jeux vidéos. L’ambiance est sympa. On boit un verre mais on ne s’attarde pas non plus, demain nous avons notre vol retour..

Tokyo

Comment on a raté notre avion

Nous quittons notre Airbnb avec juste ce qu’il faut d’avance pour aller à l’aéroport. On met notre pocket wifi dans l’enveloppe retour et on la jette dans une boite avant de prendre le métro. On connait le chemin pour aller à Haneda (l’aéroport par lequel nous sommes arrivés) alors pas de problème. C’est après quelques stations et plus très loin de l’aéroport (Haneda est assez proche de la ville) qu’il me prend de regarder nos billets. Et là en une seconde je comprends que j’ai fait une connerie. On repart de Narita... J’en ai les jambes qui flageolent. A ma tête mon fils comprend tout de suite qu’il y a un problème. Tant bien que mal nous arrivons à faire comprendre à quelqu’un notre problème pour qu’il nous indique le bon chemin pour rejoindre l’autre aéroport (et oui, nous n’avons plus de pocket wi-fi...). On attrape un métro mais quelqu’un nous fait comprendre qu’il faut plus d’une heure pour y aller. C’est mort on n’arrivera jamais à temps. Je m’en veux !! Pourquoi je n’ai pas vérifié, c’est la base de la base.

On arrive enfin mais je n’y crois plus. On court comme des malades, on arrive au comptoir mais évidemment l’enregistrement est terminé, l’avion part dans 20 mn. Impossible de monter à bord. L’hôtesse fait le nécessaire pour nous replacer sur le vol du soir, depuis Haneda la bonne blague ;) Cette plaisanterie m’aura coûté 500 euros pour deux (on ne s’en sort pas trop mal finalement) plus la réservation des sièges dans l’avion que j’avais faite la veille pour environ 80 euros car j’avais pris des sièges bien placés...

On fait contre mauvaise fortune bon coeur en se disant qu’on a gagné une journée à Tokyo. On reprend le métro, on laisse nos bagages à la consigne de la gare de Shinjuku (non sans mal car les grosses consignes sont prises d’assaut) et on part faire du shopping. On n’est plus à quelques euros près. Du coup mon fils s’achète un yukata (kimono d’été)  et moi un couteau. On n’a plus de sous, là c’est sûr ;) Après j’en veux aussi à l’agence, Go Voyages pour ne pas la citer, car au moment de la résa ils pourraient mettre une alerte du genre « attention aéroport différent à l’aller et au retour » ça ne leur coûterait rien et ça éveillerait l’attention des acheteurs. J’aurais pu tenter une réclamation mais je pense que ça n’aurait servi à rien et puis j’avais aussi ma part de responsabilité dans cette affaire...

La dernière journée fut donc mémorable même si sur le coup on était hyper stressé (enfin surtout moi) après on en rigole et ça devient une anecdote.

Voilà, ce voyage est terminé. Le Japon est un pays tellement différent et à part de tout ce que nous avons pu faire avant qu’il restera un pays marquant. Nous aimerions bien y retourner pour découvrir d’autres endroits.et d’autres saisons.

Temple

On a kiffé

En vrac :

Les ptits metros avec banquette en velour facon wagon lit

Les toilettes chauffants Surtout en plein hiver

Les cui-cui d’oiseaux dans les toilettes pour couvrir les bruits inconvenants

Les thés chauds en bouteille aux distributeurs 

Les japonais qui te proposent leur aide alors que tu n as pas encore demandé ton chemin

Les jolis plats

Les ptits beignets

La livraison des bagages

La neige sur le toit des temples

Les jardins zen et leurs sculptures de sable

Le bruit des oiseaux aux passages pietons

Les marquages au sol pour mal voyants absolument partout même dans les trous perdus

Temple

INFOS PRATIQUES

Pocket Wifi : l’outil indispensable. Il permet d’avoir la wifi partout où on va donc pour se repérer c’est idéal. On peut le prendre (et le rendre) à l’aéroport mais tout dépend de vos horaires et jours d’arrivée. Nous ça ne collait pas car on arrivait trop tard et les comptoirs étaient fermés, c’est pour ça qu’on l’a pris en ville. 

AIRBNB : de loin la méthode la moins chère pour se loger. On voit rarement les personnes car tout est prévu. Les portes fonctionnent avec des codes donc pas de clés. Parfois il arrive que les apparts soient partagés avec d’autres. C’est toujours super propre. En général pas de chauffage sauf dans les chambres. C’est souvent petit mais je pense que tous les apparts sont petits au Japon. Mais comme on est dehors tout le temps ce n’est pas un problème.

Les Ryokans : hébergements plus onéreux mais qui peuvent présenter certains avantages. Souvent ce sont de beaux endroits avec des chambres traditionnelles. Il peut aussi y avoir des bains. Bref c’est à faire au moins une fois. 


LES TRANSPORTS 

Shinkansen : super train, très rapide. Il vaut mieux réserver à certaines périodes mais on peut toujours monter et rester 

Transports en commun Tokyo : super simple. On a pris une carte que l’on chargeait au fur et à mesure.  se décompte en fonction de la longueur du trajet. Si jamais il vous manque du crédit à un moment vous pouvez passer sur demande et recharger plus loin. Il y a quasiment toujours une possibilité de trouver une borne pour charger. Si vous activer votre JR pass vous pouvez alors prendre les lignes JR sur votre pass ce qui peut être intéressant mais tout dépend des dates de votre JR. Le métro est non seulement rapide, safe mais hyper pratique et tranquille. Ca marche toujours bien, pas de problème d’aucune sorte bref un vrai plaisir.

JR Pass : il faut bien réfléchir et regrouper au maximum vos trajets pour els dates d’activation. Toutes les lignes ne sont pas JR donc il faut étudier vos trajets avant d’acheter un pass et prendre celui de la compagnie qui correspond aux trajets à effectuer. C’est vraiment un moyen intéressant pour se déplacer à condition d’avoir bien anticiper. Les résas ne sont pas obligatoires mais recommandées sur certaines destinations/dates. 

Transports Kyoto : beaucoup moins bien desservie que Tokyo. Il y a beaucoup de bus mais faut s’accrocher parce qu’on ne comprend pas grand chose. Ou alors il faut une bonne appli mais quand même. On l’a pris qq fois mais on a un peu galéré pour trouver les arrêts et les bonnes directions. Le vélo est de loin le meilleur moyen pour visiter. 

Livraison de bagages : ça se fait à peu près partout et ça fonctionne bien. Il faut juste avoir des adresses précises et être sûr d’être là pour les récupérer. Nous on l’a utilisé pour déplacer nos bagages de Kyoto à Osaka parce qu’on partait pour la journée en visite et ça nous évitait de revenir sur Kyoto pour récupérer nos bagages. Et en plus ce n’est pas très cher. 


Temple
0 commentaire

2 Voyages | 25 Étapes
Tōkyō, Tokyo, Japon
14e jour (04/01/2018)
Étape du voyage
Début du voyage : 22/12/2017
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux