Ile des Pins - week end prolongé

Publiée le 20/12/2014
Nous partons pour 5 jours à l'île des Pins ... à 107km de Nouméa. On commencera le week end avec tous les collègues de Sabine dans un gîte assez traditionnel pour touristes, et pour finir on ira chez Michel, un ami Kanak de Manu. Autant vous dire tout de suite qu'après un tel week end, on s'y fait bien à la vie des îles et que la reprise du boulot a été assez hard.

Vue de la baie Kaa Nuë Méra

Départ différé

Tandis que les hommes (Manu, Damien, Cristophe et Michel) partent avec le bateau (toute petite coque alu) de Michel le samedi matin à 4h30... dire qu'ils y étaient serrés est peu dire vu qu'ils avaient emporté la boisson, la nourriture, le matériel de camping et le matos de chantier...

Nous, Sabine, Nino et moi, partons en taxi une heure après direction le port. Nous, nous prenons la navette "Betico 2" avec tous les collègues de Sabine.

Et oui, sa boîte fête ses 10ans, et du coup on prends tout le monde, conjoint-enfant-patron-employé pour 2jours de folies à l'île des Pins tout frais payé par la boîte ! Sympa hein ? On veut tous une place dans une entreprise pareille ! Damien et moi, venons à nos frais tout en squattant les bons plans ! :)

On enregistre nos bagages en soute, on présente les billets et pièces d'identités, on embarque et c'est parti pour 3h30 de houle sous le soleil. Section VIP, classe confort et pont inférieur pour gens normaux,  avec accès au bar-snack sous une climatisation excessive. Ouf, on peut aller au dehors admirer la vue sur l'océan avec le vent dans les cheveux...

Betico 2 - Catamaran à grande vitesse

Arrivée PA-RA-DI-SIA-QUEEEEE

L'exitation poussée à bloc nous arrivons enfin par la baie de Kuto. Sable blanc à perte de vue, pins colonnaires en second plan et des nuances de bleus à peine croyable. On pensait déjà en avoir vu de toutes les couleurs au bout de 2mois. Pffft ...RIEN DU TOUT !

De plus, sur le pont du Betico 2, j'ai vu de tout petits îlots, ou même des plages flottantes, des gros cailloux sortis de nul part (icebierg du pacifique) ...

Mais alors là, cette arrivée en beauté, en fanfare, tout en couleurs ... GRANDIOSE !


Baie de Kuto

Gîte Nataiwatch

Descente du bateau, nous sommes 48 personnes à aller au même gîte, le Nataiwatch.

Nous prenons nos cases-chambrettes, entamons l'apéro et plongeons dans l'eau turquoise en quête de poissons colorés.

En moins d'une douzaine de coups de palmes on trouve des poissons. Des petits, des grands, des longs et fins, des multicolores, des curieux, des qui-mangent le corail, des qui-fuient dans nos bulles d'air...

On se gave juqu'au coucher du soleil avec un petit Molki.

Vient l'heure de l'open bar et du repas, direction le faré et c'est parti ! La fête a battu son plein jusqu'à 5h du mat' pour certains, plus tôt pour d'autres pour raison d'activités de visite et sportives.

Lendemain matin, levé aux aurores. Un rayon de soleil traverse pile poil le terrain d'ombre d'arbres où nous avons posé notre tente (oui, nous étions sous tente, scout toujours!). Et paf la tente, paf la chaleur et paf notre tête... une fourmilière sur les sinaps nous partons à la plage. Natation ou brasse coulée le matin ça fait du bien !

Midi se presse à l'ombre des cocotiers et Manu part chercher notre repas. Escargots et langoustes pêchés par Michel, cuisiné par Ghyslaine (Dédicasse à ma maman ;) ... Michel est pêcheur et Ghyslaine vends des escargots préparés maison. Délicieux !!!

On prends le chemin de la baie de Kuto à pied en amoureux pour l'après midi.

Et en fin de journée, on loue une voiture du gîte, on remballe les sacs, on prends la route pour nous rendre chez Michel à la baie de Vao.

Cases
Baignade dans la baie de Kaa Nuë Méra
Pause Molki
Coucher de soleil
Selfie avec retardateur au petit matin avec nos fourmis
Escargots "Bulime" - guest star de l'île des pins - mangeable uniquement sur l'île des Pïns - interdits à l'exportation.

Bulime farcis

Comment arriver à manger des bulimes farcis en 6 étapes :

1- aller à la chasse en forêt (sans se faire piquer par les fourmis électriques!)
2 - les faire tremper dans l'eau une journée
3 - bien les nettoyer, enlever les bouts de forêt et excréments
4 - farcir avec une pate au beurre, ail, échalotte, persil, sel, poivre
5 - cuire au fait tout
6 - déguster et savourer

ou se rendre chez Ghyslaine et lui passer commande ... (ou au resto .. elle livre chez eux !)

Langouste de Michel ...une demi suffit par personne !
Baie de Kuto en amoureux
Sous l'océan...

On déménage chez Michel

Dimanche ... fin de journée, on dit aurevoir à tous les collègues, on loue une voiture au gîte et on fonce chez Michel (qui lui est bloqué malheureusement sur Nouméa, on ne le reverra pas du séjour).

Grand terrain au dessus de la baie de Vao, case au milieu, bloc sanitaire et maison assez grande avec un 1er étage en construction (là ou Manu va y tirer des cables pour l'élec et la plomberie).

Ghyslaine nous accueille comme des rois, on plante la tente en pensant cette fois au lendemain matin, pour qu'aucun rayon de soleil ne puisse passer.

M'enfin... toute la journée du lendemain va se passer sous des trombes d'eau....

Case chez Michel
Maison en travaux

Journée pluvieuse

On ne se démonte pas, on retends bien la toile de la tente pour éviter les fuites et on part direction les Grottes de la reine Hortense.
On accroche direct avec la femme qui tient la cabotte de la grotte, on lui montre notre lampe torche (visa pour aller au bout de la grotte) et on parcours les 500 mètres dans une forêt humide et endémique à la recherche de l'entrée de la grotte.

Flore du chemin
Fougère arborescente endémique
On a trouvé la grotte!
Au fin fond de la grotte, où des arbres banians vont laisser leur racines descendre bien bas

La vanilleraie

A la sortie de la grotte, petite éclaircie dans le ciel, on en profite, on fonce à Gadji au nord de l'île, sur la baie des crabes, pour visiter la vanilleraie.

(d'ailleurs, en face de la baie, une multitude d'îlot. L'un deux, nous explique Geoffrey qui aide sa mère à la vanilleraie, est un des îlots où a été tourné une des émissions KOH LANTA !)

Une gousse de vanille, en fait, ça ressemble à çà ?

Une boîte aux lettres à l'entrée, qui sert de caisse et de droit d'entrée.

500 francs par personne qui donne droit à un petit chemin ludique qui explique la fabrication de la vanille.

Elle se présente sous forme de liane, avec pleins de petites gousses. Après floraison de la plante, chaque fleur est fécondé à la main. 8 à 9 mois de pousse, quand les gousses commencent à devenir jaune aux extrémités et qu'elles ne sont pas encore fendues dans la longueur, on les cueille. Vient maintenant le temps de séchage (9 mois environs). Puis après deux/trois opérations plus ou moins secrètes, elles sont mises en fagots ... devenues brunes, odorantes et savoureuses telles que nous les connaissont, elles seront commercialisées.

Geoffrey... merci à toi !

Sur la fin de notre visite solitaire, nous croisons Geoffrey. Fils de la propriétaire. Il nous questionne sur notre visite, si cela nous a plus, ainsi que ses panneaux ludiques, puis, après réponses positives de notre part, nous explique un peu son histoire, celle des chefferies de l'île, de leurs réunions...

Il nous nomme quelques arbres, nous informe des légendes "qu'avant il y avait de l'eau partout, que des os humains ont été retrouvés sous des cailloux" (...) Moment super avec un mec local !

Puis l'éclaircie sympatique s'en va .. place aux trombes !

Geoffrey nous explique comment fendre une coco, récolter son eau, manger sa chair ... toujours sous les nuages qui se déversent ... Il prend pitié de nous, quoique malgré pas en sucre, il nous fait monter à bord de son 4*4 pick up toutes options et nous ramène où nous avions garé la voiture.

Fin de journée sans pouvoir sécher, mais pour une fois au frais. Nous cuisinons pour Ghyslaine qui est reparti à la chasse aux escargots tout l'après midi (elle aussi sous la pluie).

Baie des Crabes
Gousses de Vanille
Liane de Vanille
Bulime trouvé à la Vanilleraie

Piscine naturelle

Lieu incontournable de l'île des Pins.

La fille de Michel nous y enmènne et là ... on en a encore plein la vue !


Patates & poissons où que l'on regarde ...

On laissera la vidéo finale et les photos parler d'elles mêmes.

Piscine naturelle
1er poisson
Sous l'océan...
Quelques poissons
Zancle Cornu ou chef de l'aquarium dans Némo
Corail & Bénitier
Sorte d'oursin

Ascension du pic N'ga - 262 mètres au dessus de la mer

Mercredi matin, on se réveille à 4h30 du matin pour aller monter le pic N'ga à la fraîche. C'est à dire qu'à 7h du matin ça chauffe déja en masse. En une grosse demi heure, on est arrivé en haut, avec une vue à 360° sur toute l'île. De l'îlot Brosse aux îlots de la baie de Gadji. Magnifique. Pour changer. On ne se lasse pas de telles couleurs !

Avec la montée en puissance de luminosité du lever du soleil, les turquoises des eaux se révèlent petit à petit. Au top !

Rencontre avec un boeuf

Sur la descente, on tombe sur un boeuf entravé sur le chemin.
On se dit que les animaux sont nos amis, et que en tant que cousin éloigné de notre Thérèse, on pouvait bien lui faire une caresse.
En moins d'deux, il baisse la tête et nous "charge" gentillement... on se décalle vite fait sur le coté dans les hautes herbes, avec juste un petit bout de peau en moins sur la main pour Lulu. Rencontre avec la corne du boeuf...

Pensée pour Stephan, lui, il aurait  bien rigolé de cet entrevu !!! :)


Vue du pic N'ga
îlot Brosse
Tressage de feuille de palmiers
Coucher de soleil
2 commentaires

François

RonronEtYoyo

quel article ;) de très belles photos !

  • il y a 5 ans

axeletdodo

Merciiii!! Des milliers de bisous!!

  • il y a 5 ans