Etape 2 : Paï et la campagne thaïlandaise

Publiée le 14/02/2018
Après 4 jours complets dans la ville de Chiang Mai, nous nous éloignons légèrement au Nord afin de découvrir Paï et sa campagne environnante.

Dimanche 11 février 2018

On se fait amener pour 10h par un Uber à la gare de bus de Chiang Mai. On reprend les mauvaises habitudes, mais ça reste encore le meilleur moyen de se déplacer sans avoir l’impression de trop se faire prendre pour un touriste. La ville de Pai n’est distante que de 80km de Chiang Mai, mais il nous faudra quand même 3h de route pour nous y rendre. Nous ne céderons qu’un léger mal de vente face aux nombreux virages qui séparent les 2 villes.

Une fois arrivés, nous reprenons des forces (= manger) et nous rendons en taxi à notre maison d’hôte, située à 6km du centre-ville. Et là, le bonheur : nous sommes accueilli par Mark et Tair dans leur superbe jardin. Lui, anglais, s’est installé depuis 6 ans ici, et a fait construire 2 maisonnettes à côté de la sienne, dans un lieu superbe, avec hamac et petit étang au milieu… On vous laisse regarder par ailleurs à quoi ça ressemble...

Mark nous ramène en fin d’après-midi en ville, afin que nous puissions louer un scooter pour les 3 prochains jours, pour la modique somme de 450 baths soit 11,6€. Le soir, nous découvrons Pai, ville hippie par excellence mais dont l’atmosphère est très agréable. Nous n’avons pas souvenir d’avoir croisé autant de dreadlocks en aussi peu de temps. Le marché de nuit est aussi animé que diversifié : nourriture, jus, vêtements…

Notre petite maison dans la prairie (à gauche)

Lundi 12 février 2018

Nous passons la journée à visiter les environs proches de Pai : une (petite) faille sismique apparue en 2009 mais dont l’intérêt nous paraît un peu limité (le jus d’hibiscus qui nous est servi en revanche y est très rafraîchissant et appréciable), une cascade assez tarie et un superbe pont entièrement fait de bambou. On regrettera uniquement que les rizières qu’il enjambe soient vides… Le spectacle aurait été d’autant plus magnifique.

On enchaîne par un tour sur le Tai-Pai bridge (aussi appelé Memorial Bridge). Initialement construit pendant la 2nde Guerre Mondiale par les habitants locaux, sous la contrainte de l’armée japonaise qui souhaitait attaquer la Birmanie (alors sous protectorat anglais), il a d’abord été détruit, avant d’être reconstruit par les villageois locaux, afin de faciliter le transport de personnes et de marchandises. Sur le chemin, nous sommes consternés de voir des éléphants gardés en cage et des touristes leur grimper sur le dos pour une balade… On doute sérieusement qu’ils soient traités correctement…

Nous terminons la journée sur le canyon de Pai, afin d’y admirer les petites falaises qui le compose, ainsi que la coucher de soleil.

Activité 1 : la faille sismique de Pai
Activité 2 :le bambou bridge
Activité 3 : le Memorial bridge
Activité 4 : le canyon

Mardi 13 février 2018

Nous décidons de tracer notre route direction le nord-ouest. La route est superbe, et on prend bien le temps d'apprécier la vue des rizières qui la longent, tout comme le panorama depuis le col que l'on emprunte. Nous voulions initialement aller faire un tour dans la ville de Mae Hong Son, ville qui touche quasiment la frontière birmane. Mais faute de temps sur une journée (l’aller-retour en scooter prend 6h…), nous choisissons de nous arrêter sur le chemin dans les villages de Ban Jabo, depuis lequel un superbe point de vue s’offre à nous, et surtout Mae Lana.

Dans ce dernier, nous faisons un petit tour de scooter : le village paraît vide, pas un seul occidental à l'horizon, un vrai dépaysement. Nous en profitons pour visiter la grotte locale. Habitués à ce genre de visite, notamment grâce à notre escale à Hpa-An une semaine avant (pour ceux qui ont bien suivi), nous pensions cette étape être une simple « formalité ». C’est absolument le contraire qui se présente à nous : accompagnés d’un guide, nous entrons dans les entrailles de la montagne, avec seule une lampe frontale chacun pour nous éclairer.

Pour vous donner un ordre d’idée, nous descendons un ruisseau qui passe en dessous de la montagne sur une distance d’1,5km (la distance totale est en réalité de 12km !!!), en escaladant des rochers ou en empruntant des échelles de bois. Pour celles et ceux qui ont déjà fait des randonnées d’eau, c’est exactement la même chose, sauf que c’est sous la montagne, à 3, sans harnais, sans "vraie" lumière, sans réseau, sans grand-chose au final… Nous sommes partagés entre l’incroyable spectacle qui s’offre à nous, à savoir une grotte dont la hauteur atteint facilement les 60m et les roches sédimentés qui longent notre parcours, et l’envie de sortir assez rapidement. Sur ce dernier point, s’il arrive quoi que ce soit (éboulement, blessure), une évacuation paraît assez compliquée. L’obscurité qui nous entoure n’aide pas vraiment à nous rassurer.

Au bout de 2h de marche, nous sortons sains et saufs de la cave, très contents du défi relevé et de l’authenticité de la visite (en dehors de nous, seules 2 personnes avaient effectuées la visite sur les dernières 48h). Nous avalerons rapidement les 1h30 de trajet retour et surtout les délicieuses brochettes et autres gyozas que nous offre le marché de nuit. Nous n’aurons en revanche pas l’occasion de goûter aux fameuses pizze à Pai...

Le magnifique point de vue depuis le village de Ban Jabo (c'est encore plus beau en vrai)

Mercredi 14 février 2018

Petite grasse matinée au programme, qui nous permet également de profiter de notre lieu de villégiature. L’après-midi, nous tentons de rallier une cascade située à quelques kilomètres de chez nous, mais, partis un peu tardivement, et l’eau étant peu abondante, nous décidons finalement de faire demi-tour. En revanche, l’heure et demi passée sur le chemin nous permettant de rejoindre la cascade nous ravi au plus haut point : cours d’eau, soleil, forêt luxuriante… Un cadre idyllique !

Après avoir rendu le scooter, nous prenons un dernier apéro au bungalow, en nous répétant que nous aurions difficilement pu trouver mieux comme endroit. Au final, 3 jours et demi alternant visites et repos : nous repartons d’ici entièrement conquis !

Sur le chemin pour nous rendre à la cascade Hua Chang... Que nous ne verrons jamais !
2 commentaires

Luc

Coucou les chéris. Merci pour vos récits et les bons jeux de mots qu’ils contiennent. On en redemande ! Des bisous.

  • il y a 1 an

PierreAndCo

Merci beaucoup ! :-D Les jeux de mots sont bien évidemment très recherchés, comme tu peux le constater. Grosses bises.

  • il y a 1 an