Grau du roi _ Narbonne

Publiée le 16/01/2022
Grau du roi-Palavas a pied, Montpellier-narbonne en train

Depart vers le Grau du roi le lendemain avec Gaetan. Chaleureux au revoir, une 'festive' baguette sur le dos. Marche jusqu'à (presque palavas les flots, bus et tram jusqu'à Montpellier, traversée de Montpellier, déjeuner avec les brocolis de la marchande de la Joliette et du pâté de Benoît. Je fais du stop avec mon panneau pendant 2 heures vers Bezier. C'est long, et je croise de multiples regards, et souvent un sourire d'un homme ou d'une femme rayonnante me redonne de l'enthousiasme. J'écoute 1h30 du podcast thinkerview d'Eric Sadin. Multiples réflexions. Une expérience, de lâcher prise finalement car je décide d'aller à la gare de Montpellier. Je prends le train jusqu'à Narbonne, à moindre coût car je filoute (pour changer..!).
Je visite le vieux narbonne, sa cathédrale, traverse me dirige vers l'entrée d'autoroute ou je fais du stop de 18h à 20h, sans résultats jusqu'à l'arrivée de Thierry ! Whaou merci le coup de pouce du destin. Finalement celui ci me dit chercher le cinéma CGR du coin. Je n'en sais rien, mais il est chaud à m'inviter chez lui pour la nuit ! Nous allons voir 'PLACÉS' ensemble, concernant la vie dans une Maison à Caractère Social pour les jeunes de L'AISE, que je recommande !
Très bon moment de détente, qui fait une pause coupe dans ces premières expériences intenses. Thierry a été éducateur par la rénovation de bateaux anciens pendant 10 ans. Super intéressant ! Il gère depuis 20 ans l'association Aventure Pluriel qui rénove des bateaux anciens sur la côte bleue.
Je dors chez lui à 10 bornes au nord de Narbonne, où il me présente le lendemain à 8h la 'sainte Hélène', la plus vieille péniche circulant au monde datant de 1860, qu'il retape depuis 1 an avec le fidèle et sympathique 'Paulo', charpentier de formation. 150 000 de budget, la même somme en attente de financement, ça coûte le bois ma parole ! Quelle aventure ce bateau de 27 mètres en rénovation ! Intéressantes et profondes discussions avec Thierry, qui me raconte en retournant sur Narbonne notamment qu'il emmène les 30 moines de l'île de lerins sur un trois mats deux fois par an. En échange, il y fait des rencontres parents-enfants pour présenter le patrimoine maritime de la France notamment.
Il me dit aussi : le bateau c'est synonyme de liberté et de loisir dans l'imaginaire collectif mais c'est surtout beaucoup de contraintes pour l'entretenir et naviguer avec. Par l'enjeu de sûreté des naviguants, pleins de jeunes qui passent avec moi prennent des responsabilités, et donc confiance en eux. Métaphore de la vie, jusqu'au bout ? À vous d'en juger, en tout cas elle me plaît beaucoup. 

1 commentaire

Titel

Quelle belle rencontre !!!

  • il y a 4 mois