La fin

Publiée le 24/11/2019
La fin...chapitre important de cette aventure, il me semble...

Rentrer à la maison

Très dur. La confrontation à la "réalité"

Bien évidemment...ma vie en NZ était en opposition totale avec celle que je menais à Bordeaux, depuis 6 ans...
J'ai voulu exploiter une partie de moi, qui me tenais à cœur, depuis longtemps. Voir ce qu'il y avait dans mes tripes, me découvrir avant tout.  Me confronter à l'inconnu. Etre seule, hors du cadre. Ce cadre, celui qu'on m'a imposé, celui avec lequel j'ai grandi. La famille, les amis, une ville, un pays. Toujours le même entourage.  A force...un ennui, une perte de sens, une quête de sens...qui s'est dévoilée dans l'envie de partir.

Partir, être déboussolé. Complètement, se déraciner, c'est dur. Inconfortable. Désagréable. Mais jouissif. Je sais que j'en ai besoin, pour mon devenir. Même si wow la douleur, le pincement est là, mais il est normal. Je le sais. Alors avec assurance je ne me laisse pas abattre, par ces sentiments qui me disent, mais qu'est ce que tu fou putain, à l'autre bout du monde, loin des gens que t'aimes ?? Non, il faut que je le fasse. Parce que grandir c'est pas rester dans son confort. Grandir c'est découvrir, faire des expériences, des rencontres aller vers l'inconnu. 

Résultat très positif quand j'arrive à destination. Effervescence d'énergies positives. Incroyable. Les gens sont tous ouverts. J'ai eu la chance de rencontrer Mathias très tôt ce qui m'a permis d'avoir un partenaire avec lequel découvrir toute cette belle énergie, et surtout d'apprendre l'anglais. Il n'aurait pas été là, ça aurait été un différent voyage, mais je l'aurais tout autant apprécié. Car dès le début, j'ai ressenti cette magie. Etre seul, à l'autre bout du monde, dans une auberge de jeunesse, c'est être ouvert à toute opportunité possible. C'est l’expérience de la liberté la plus totale. C'est tellement excitant ! Aujourd'hui est aujourd'hui. Demain est demain. On ne se pose pas la question, on se laisse couler... Beaucoup d'autres voyagent seuls, venant de plein de pays différents, ils ont tous leur histoire à raconter...Pour beaucoup ce n'est pas leur premier voyage. Cette multitude de personnalités différentes me rempli de chaleur. Une chaleur que je retrouvais jusque là quand je travaillais à L'Ombrière : être au contact de plein de gens venant de plein d'univers différent...

Mon voyage se déroule comme prévu, un peu de galères au début lié aux prémisses de l'indépendance. Car oui jusque ici c'était chez maman que je vivais.  Mais sinon, que du positif, des supers rencontres. J'ai réalisé beaucoup de choses, en me coupant du monde. J'ai compris que je ne m'accomplissait pas totalement là où j'étais depuis 6 ans, mes études ne me passionnaient plus, besoin de prendre mon indépendance, besoin de me détacher, besoin de faire ma vie. Faire ma vie en connaissance de moi même, et non en connaissance de ce que me dit mon entourage de faire. Car la personne qui te connaît le mieux c'est bien sensé être toi. Y a que toi qui peut savoir ce qui est bon pour toi. Comment le savoir si tu ne te connais pas ? Et ben alors part à la recherche de ton être, et pour ça, t'es obligé de te déraciner, c'est comme ça. Ca fait mal au début, certes. Mais mon dieu que c'est bon après coup. 

Alors bien sur après toutes ces découvertes, sur moi ; à mon retour, j'ai beaucoup changé. J'ai arrêté de fumer,  je suis devenue végétarienne, je suis moins stressée, plus apaisée, me contente d'un rien pour être heureuse, apprécie d'autant plus la nature, me sens libre, comme sur un petit nuage. Cependant j'ai besoin de vivre en accord avec mon "nouveau mode de vie". Bien sur ma mère et moi on ne se comprend plus. Ben oui on est face à une crise d'identité, moi, besoin de m'affirmer, en fait, juste besoin de m'envoler.

Mes amis m'ont reproché de ne pas leur avoir donné de nouvelles. Je les comprend...J'en suis navrée...Mais le déroulement des choses, notamment le fait d'être tombé amoureuse, m'a donné envie, pour le peu de temps que j'avais, d'en profiter à fond. Parce que je savais que ça allait s'arrêter. 

Au début, je voulais continuer à voyager. C'était tellement magique ! Mais pour aller où ? Faire quoi ? Je n'en savais rien. Avant cela, je vais chez mon père, à 500km de Bordeaux, au moins je pars de cet endroit que j'ai assez vu. Besoin de quitter ma mère. Puis finalement...virement vers...l'apprentissage.  Etre libre, c'est bien, voyager aussi. Mais cela m'a stressé de ne pas avoir de perspective claire d'avenir.. J'ai réalisé que tout humain avait besoin de liberté mais que lui appartenait de trouver l'équilibre justement entre liberté ET sécurité. La sécurité est importante... Simultanément on se décide d'aller 1 semaine en vacance à Strasbourg, fin septembre, alors qu'une Université de philosophie y réside.... Je demande en avance si les inscriptions sont toujours possibles., la rentrée ayant eu lieue 2 semaines auparavant...je décroche un rdv... et je suis prise. Je suis super heureuse. Prête pour une nouvelle vie. 

Me reconnecter petit à petit à la "vraie vie" me fait du bien. Faire des choses "normales", ne pas lutter contre le système. Accepter les croyances des autres. Accepter que mes croyances sont muables... Cultiver l'intellect. Et surtout rester en paix avec l'environnement dans lequel je suis. Ne pas être revendicatrice, ne pas être extrême dans mes pensées. J'ai grandi, ça m'a apporté la tolérance, la prise de distance, la réflexivité. M'être découvert à impliqué beaucoup de choses, notamment la perte d'amis qui m'étaient chers, un bouleversement familial, mais je crois que devenir adulte c'est ça. Devenir adulte c'est faire des choix pour soi et non pour les autres. C'est être égoïste, juste le temps de se trouver. Se trouver, ça permet de mieux donner par la suite, et de manière plus belle...

Fais ta vie pour toi d'abord. Demande toi quels sont tes besoins. Il n'est pas question que tout le monde aie à partir à l'autre bout du monde mais plutôt que chacun prenne un peu de recul sur sa vie. L’expérience de la solitude le permet je pense avant tout. L’expérience de la rencontre de personnes d'autres univers, c'est ça qui t'ouvre l'esprit, et qui te fait relativiser...

Ainsi pour moi aujourd'hui il n'y a que du positif : je suis intéressée par mes études, rencontre un tas de gens super intéressants, me suis renoué avec une partie de ma famille qui résidait à Strasbourg, je me sens bien. Çà y'est, j'ai choisi là où je voulais vraiment être, pour construire quelque chose, en réel accord avec mes valeurs.... Mathias est moins loin de moi maintenant; mais alors que lui a pour objectif de quitter la société pour construire quelque chose proche de la nature, moi je veux me réintégrer. Car c'est une question d'équilibre. La vraie valeur des choses s'apprécient quand elles sont par simonie : la solitude, la nature, la liberté. A leur extrême, elles deviennent flippantes...

Ainsi, j'ai conclu qu'il fallait un pied en société, un pied en dehors. Etre sécure, être libre. L'équilibre reste le plus difficile à trouver, il paraît...pour ma part, je le construit....le monde me reste ouvert... Investie dans mon univers proche, ayant pour objectif futur de pouvoir faire des choses bonnes pour notre société, à mon échelle...

A mes 20 ans...




:)
1 commentaire

Etoile

https://m.youtube.com/watch?v=dGBQUcQZmYQ
🎥 SINSEMILIA - Tout Le Bonheur Du Monde (Clip Officiel ...
💖⭐🍀

  • il y a 9 mois