Jour 4, ver le Bouchet St Nicolas et son lac

Publiée le 27/09/2020
Une étape qui commence bien et qui se termine dans la douleur, effet 4ème jour selon les randonneurs aguerris...

Ce matin, on ne change pas les bonnes vieilles habitudes, ça démarre par une grimpette, bien carabinée celle-là ! A froid, ça pique ! Avantage, cette montée se fait à l'ombre.

Assez rapidement, j'ai mal au pieds. Mes deux petits orteils, les fourbes, semblent rebelles à la randonnée. Ils se venge en mode, puisque c'est ça, ampoule ! Na ! Bon je verrai ça à la fin de l'étape. Pour le moment, je marche.

Une fois que j'arrive sur le plat, enfin faux-plat plus précisément, je retrouve des paysages semblables à ceux des jours précédents. Peu d'arbres, chemins de pouzzolane rouge, un espace qui semble infini cerné de volcans éteints. J'adore !

Je fais une petite pose café à Ussel. 

A Montagnac
Il y a toujours un ancien volcan éteint qui traîne !
Et au milieu coule une rivière, enfin un ruisseau
Retour vers le plateau
Sur le chemin en pouzzolane
Espace infini

Bon, ce n'est pas le tout, il me reste quasiment 9km avant le Bouchet, en route !

Au niveau de Costaros, je passe à côté d'un lac très sympa, le maar du Péchay de Costaros, si, si, c'est bien son nom, j'ai fait des recherche (merci internet !) et pour info, un maar est un cratère volcanique d'explosion. Le lac du Bouchet en est également un.

A partir de là, je vois une dizaine de milan en train de se laisser porter par les thermiques à la recherche de leur repas. Les paysages changent un petit peu. Il commence à y avoir des blocs de granit, un peu comme en Margeride.

Quand j'arrive au Bouchet avec un peu moins de 14km au compteur, soyons honnête, je suis au bout de ma vie ! Pieds en feu (bienvenu à mes 2 premières ampoules), épaule en vrac, bref, cuite à point !  Je subis de plein fouet la malédiction du 4ème jour du randonneur !!! 😂😂😂😂 Je renonce à aller au lac et me pose ou, plutôt, me laisse tomber au gîte d'étape. 

Le maar du Péchay de Costaros
Résineux et granit, ça change un peu
Formation que je trouve surprenante juste avant le Bouchet
Le Bouchet St Nicolas

Après une bière, je commence à discuté avec deux lorrains, Patrick et Louis, de grands randonneurs. J'entends par là qu'ils ont fait, entre autre, une foultitude de chemin de Compostelle (Camino Francés, via Podiensis et d'autres dont je n'ai pas retenu le nom). Marie-Agnès nous rejoins. Elle aussi randonne beaucoup. Bref, à côté d'eux je suis une quiche !

Nous passons une soirée super sympa et en plus, demain soir, nous sommes dans la même auberge à Pradelles. Cool !

0 commentaire