L'Inde du Nord

Publiée le 18/11/2017
L'Inde tant rêvé et désiré de Jo et tant redouté par moi. Il n'y a pas de mot pour exprimer ce bruit et celle saleté omniprésente. Toutefois la culture, l'histoire et l'architecture de l'Inde du Nord restent et resteront magnifiques.

15 jours au Rajasthan

Suite à des difficultés de paiements, nous optons pour un tour organisé de 15 jours avec chauffeur que maintenant nous ne regrettons plus après avoir rencontré d'autres touristes et surtout avoir goûté aux joies des retards de train! (Ironie vous comprendrez plus loin)

Pendant nos 15 jours ça sera la fête Diwali pour les Indiens : fête des lumières. Initialement, ça devait durer que 5 jours mais à chaque ville c'était encore la fête !!

Attention : quasiment toutes les photos ont été prises avec notre smartphone, désolé donc pour la qualité...

Mandawa et Bikaner

Nous découvrons les avantages et les inconvénients de faire un tour touristique avec un chauffeur privé.

+ : très pratique, plus rapide en voiture et de beaux hôtels (anciens Haveli) 

- : une conduite très sportive, un anglais très très limité du chauffeur, des magasins et des restaurants commissionnés. Tout ce que nous détestons... pas de chance pour lui, nous n'achetons pas et nous ne mangeons pas car c'est tres cher !

Le désert de Jaisalmer et le début des catastrophes...
Udaipur
Johpur la ville bleue et son fort

Johpur est un endroit contrasté. Contraste entre les cris et les bousculades du marché de clock tower où les femmes se jettent sur les sacs à main bon marché avec le calme et le silence des petites rues bleues à peine assez larges pour que 2 vaches se croisent (oui on calcule en vache maintenant ^^). Contraste entre le blanc frais, les teintes de bleu des murs et des toits avec la dureté de l'ocre du fort des maharajas s'élevant de sa colline pour venir défier les aigles noirs.

C'est ici que nous faisons la connaissance de Chleo et Simon, un couple de tourdumondiste ch'tis (mais sympas pour des Lillois ;-) ) qui terminent leur périple. Nous nous reverrons à Pushkar et je l'espère de retour en France aussi. N'ayant pas trop de photos je vous invite à aller voir leur blog car les leurs sont magnifiques : http://voyagesdepuislautreboutdusalon.fr . Jodhpur la belle devient ma ville indienne coup de coeur (Jo).

Jaipur

C'est clairement la ville que l'on a le moins aimé. Le fort est particulier en revanche, un vrai labyrinthe de briques dorées où nous avons pu voir la réalisation d'un film Bollywood à gros budget, avec des éléphants, une armée, des costumes magnifiques, etc. Durant la visite on a plusieurs fois eu l'occasion d'entendre " couper ! L'éléphant vient encore de chier devant la caméra ! " enfin je suppose quoi, je parle pas indien non plus... ^^. Une fête survitaminé en couleurs nous a permis de voir des centaines de femmes vêtues de tenues rouges et de bijoux, tourner autours d'arbres, ambiance garantie. C'est le visage de l'Inde qu'on aimerait voir plus souvent. Mais à part ça : les mêmes problèmes perpétuels de wifi, de pollution, de bruit, de saleté, de misère humaine... À ce stade ça commence vraiment à peser sur notre moral...

Pushkar : camel market, sadhu et fête des lumières

Pushkar m'a surpris. Petite ville entourant un lac, elle est l'une des plus sacrée d'Inde. Nous avons eu la chance d'y arriver pendant le festival pour lequel des centaines de chameliers s'y rendent en traversant le désert, pour y acheter et vendre des bêtes. Ce spectacle n'est pas toujours agréable à voir (on passe les détails) mais le nombre de chameau au mètre carré ferait rougir le cirque Pinder.

Le soir de notre arrivée des milliers de petites bougies ont été allumées tout autour du lac, rendant une atmosphère festive et délicieuse. Marchant parmi les mandalas au sol et les croyants, nous observons les sadhus, ces hommes nayant pour seule possession qu'un drap le servant de vêtement, une gamelle pour recevoir de l'argent et de la nourriture et un bâton. Ayant tout abandonné pour parcourir l'Inde et le Népal, ils représentent la catégorie à mes yeux la plus spirituelle de ce pays.

Ce majestueux Taj Mahal à Agra

Qui est le con qui a offert un palais tout en marbre blanc incrusté de pierres semi précieuses à sa femme au milieu de l'Inde ??? C'est super beau j'avoue mais le problème c'est que le gars surpasse tout le monde au niveau preuve d'amour là ! Comment je rivalise moi après ? Je vais pas aller loin si je propose à Lisa un weekend en Bretagne... Bon bah pas de palais... pas de palais... (les meilleurs trouverons la référence ;).

Blague a part nous avions peur d'être déçus une fois de plus par un monument déjà vus 100 fois en photos, mais finalement pas du tout. Ce palais est vraiment la perle de l'Inde, un gros coup de coeur pour tous les deux. 

Varanasi
1 semaine de méditation et de yoga dans un ashram à Rishikesh

Enfin l'occasion pour nous de décompresser après tant de galères dans cette "incredible India". Initialement cette retraite à la source du Gange (c'est pour ça que l'eau est si belle, pas comme dans le reste de l'Indeˆˆ) non loin du Népal m'avait été inspirée par le film "mange, prie, aime" avec Julia Roberts. L'idée était d'y passer 1 mois pour vraiment prendre conscience de tout ce qu'on peut y vivre et y ressentir, avec le calme, le silence, la pratique du yoga (le vrai yoga, pas celui qu'on apprend en occident), pour s'imprégner de cette pratique. Mais avec Lisa comme copilote de voyage, qui n'est pas du tout dans l'état d'esprit j'ai du faire des concessions et notamment sur la durée... Mais au moins nous avons pu le faire ensemble :-).

Debout donc à 5h tous les matins pour 30 minutes de méditation dans le froid, à la lueur d'une bougie. Je vous mets au défis de rester assis 30 minutes en tailleur dans un pièces à 10 degrès avant le levé du soleil, ce n'est pas évident. Suivi d'1h30 de yoga (positions) plutôt difficile pour nos pauvres petits corps plutôt pas habitués. Une fois la classe terminé nous descendons tous pour 30 minutes de Kirtan, c'est un chant rituel autour d'un feu pour avoir une bonne énergie toute la journée. Je ne vous raconte pas la dureté de chanter en indien, je n'ai réussi à m'y faire que l'avant dernier jour, alors que Lisa a carrément laisser tomber^^. A la fin du chant il est temps d'aller prendre le petit dèj, toujours assis en tailleur bien sûr, sinon c'est pas drôle on ne souffrirait pas... Puis temps libre à 9h. Et bien croyez moi on a l'impression qu'on a déjà fait notre journée à 9h, si bien que le premier jour on est partit se recoucher jusqu'à 11h ^^. Ah oui je l'ai pas dit mais tout ça (sauf le kirtan) se fait dans le silence le plus complet car il est interdit de parler entre le dodo et 9h du matin...

Le premier jour ça fait vraiment bizarre et on s'est vraiment demandé où est ce qu'on débarquait... Mais finalement nous avons survécu à notre semaine, avec nos 3 repas végétariens par jour, nos 2 classes de yoga quotidiennes, et nos chants continuels (OMMMMMMMMM = son universel du monde). Je resort plus satisfait de cette expérience que Lisa, mais avec un léger goût de trop peu en terme de durée. ET, ET, ET j'ai réussi à faire le pont !!! Vous pouvez applaudir car c'est la première fois de ma vie que je le réussi sans me bloquer un muscle ou une côte ! Voilà je ne sais pas si ça vous donne envie , mais ce n'est pas le but de toute façon. Une chose de plus à cocher sur ma bucket list :-)

Bilan :

Lisa: Nous l'avions souvent lu l'Inde c'est quitte ou double soit tu aimes soit tu détestes. Je n'irai pas au point de dire détester mais ca sera de loin même très loin mon coup de coeur. Plusieurs fois, je me suis dit " aller nous oublions et tout repart à zéro " en essayant de relativiser : les Indiens sont comme ils sont, accepte les et tout ira mieux ! Malheureusement, je n'ai pas réussi a apprécier le Rajasthan malgré la beauté des monuments, tous les a côtés prenaient le dessus : arnaque, malhonnête, saleté, odeurs, personne sourit où si uniquement pour te vendre quelque chose et une oppression perpétuelle. Toutefois, je reviendrai en Inde du Sud afin d'avoir une vision plus globale du pays, en espérant repartir avec moins de rancoeur. Bon après la tirade de Jo je me sens obligée de reprendre mon texte.. 

L'Inde bien sûre nous a fait grandir car c'est tellement différent et indescriptible même après 15 jours je commence tout juste a relativiser grâce à la gentilesse des Birmans. Ce qui a été compliqué pour nous c'est qu'après un bon 1 mois de pure plaisir, de tranquillité et confiance en nous, nous nous sommes pris une  belle claque dès l'aéroport qui s'est renouvelé plusieurs fois. Fini le monde des bisounours, nous revenons à notre monde de renard (référence à Coq) où nous devons nous méfier et faire confiance à personne. 

J'ai laissé Jo écrire l'article sur l'Ashram car c'était son souhait, je suis contente de l'avoir fait comme le Rajasthan mais je ne renouvellerai pas l'expérience en France ( je resterai tranquille pendant que Jo fera son "Yogy"). Le Yoga ce n'est pas pour moi par contre la méditation est une très bonne manière de prendre du recul. 


Jo : Alala... Trop dur de faire un si petit paragraphe sur 3 semaines intenses, diversifiées, épuisantes... Ce n'est pas mon pays préféré et je le ne conseillerais pas à quelqu'un qui souhaite allez se reposer dans un pays étranger durant 15 jours. Néanmoins je tenais absolument aller voir de mes yeux ce pays si différent du notre et pour le coup ma curiosité a été satisfaite ! Le gros point positif ce sont tous ces palais, ces forts, ces couleurs, ces odeurs (+), ces plats, ces animaux. Mais les gros points négatifs sont le bruit, les arnaques, les odeurs (-), les déchets, la saleté, la poussière, la misère, notre chauffeur, les attrape touristes, et j'en passe... Et malheuresement pas assez de positif pour rattrapper le négatif. Je pense que cela est tout à fait subjectif, A un autre moment, dans d'autres villes, avec d'autres rencontres, notre voyage n'aurait pas du tout été le même, et aurait même pu nous ravir, qui sait ? J'en repart tout de même changé, grandit. Je pense en revanche qu'un paquet de personne ferait bien d'y mettre les pieds pour relativiser un peu sur nos tous petits malheurs. J'ai vu une femme nourrir son bébé à même le sol entre un scooter et une vache faisant ses besoins, à moins d'un mètre des voitures crachant leur fumée et de leur conducteurs crachant tout court. J'ai vu un homme 100 fois plus riche que l'intégralité de la famille qui passait à côté de lui, et je me suis rendu compte que c'était mon reflet... J'ai vu des centaines de personnes porter des centaines de kilos de matériel, de nourriture, chacun, du soir au matin, simplement pour survivre; lorsque certains chez nous en France font la grêve pour pas grand chose. Bref je suis content d'avoir pu me rendre compte par moi-même de ce qu'on raconte sur le bout du monde.

1 commentaire

Alan

Faire le pont ? C'est à dire se tenir debout les jambes écartées ? Bravo Jojo ?
Elio y arrive depuis 5 mois déjà ... :)
Bisettes à vous et merci pour ce récit.

  • il y a 1 an