Les trésors du Karnataka

Publiée le 11/12/2017
À bord de notre moyen de transport préféré (les bus de nuit !), nous avons sillonné le Karnataka, entre villes, campagne, jungle, hautes technologies, histoire et artisanat local.

Promenade(s) au cœur des traditions

Notre première halte nous a transportés au royaume des dieux-singes - ou, plus historiquement, au cœur de l'empire Vijayanagar qui régnait sur Hampi au 15eme S. Dans la mythologie hindoue, ce serait ici que le prince Rama rencontra les dieux-singes qui l'aidèrent à délivrer sa belle, prisonnière du démon du Sri Lanka (les plus curieux d'entre vous pourront aller lire ce récit, connu de tous les petits et grands en Inde : le Ramayana). Dans un paysage irréel (presque lunaire), on marche ainsi au milieu de bananeraies et de blocs de pierre volcanique, pour tomber par hasard sur les ruines des temples et des anciennes demeures royales...

Et puis il y a Bangalore : ville moderne indienne par excellence, qui fourmille de microbrasseries, de cinémas, de joggeurs dans les parcs fleuris, et de salles de jeux en réalité augmentée. On change donc radicalement de décor et d'ambiance, y compris dans les dortoirs que les voyageurs partagent ici avec les étudiants et les jeunes travailleurs, crise du logement oblige !

À quelques centaines de kilomètres de là, on retombe dans la poésie de l'histoire des maharajas avec le palais de Mysore. On se croirait dans le récit des mille et une nuits, et dans les marchés on n'est pas loin de la caverne d'Ali Baba. Les poudres de couleur tiennent magiquement en cônes parfaits sur les étals des marchands, les rouleurs d'encens fabriquent 1000 bâtonnets à l'heure sur des tabourets de bois, et la soie tissée main est embaumée par les effluves de bois de santal, de lotus et de fleur de Mysore. Un petit paradis des sens... qui se prête d'ailleurs très bien à quelques "salutations au soleil" pour les nombreux yogis ayant posé leurs bagages ici.

Hampi, paysage lunaire...
Le palais du Maharaja
Mysore nous a encensés !

Du café dans la jungle !

Nous avons ensuite posé nos valises dans une plantation de café au milieu de la jungle. Nous avons été accueillis (logés et merveilleusement nourris) par un jeune couple de Calcutta qui a fait le pari fou de reprendre une plantation de café bio dans la jungle. C'est ainsi que nous avons atterri dans leur ferme, "Tat Vam Asi" (qui a une belle signification en sanskrit : "tu es ce qui t'entoure").

Décembre est le début de la saison de récolte : les fruits deviennent rouges, et il est temps de les ramasser à la main. Armés d'un sac et de produit anti-sangsue (ça n'est pas la jungle pour rien !), nous avons donc fait la première cueillette de l'année, après la traditionnelle "bénédiction du feu" qui, chez les hindous, apporte chance et prospérité. On est encore loin des 80 kg journaliers ramassés par les indiennes expérimentées... mais on avait ce qu'il fallait pour espérer faire quelques tasses ! Car avec 150g de fruits ramassés, on obtient... 15g de poudre de café (soit une tasse). 

En effet, une fois cueillis, les fruits sont séchés au soleil, puis "épluchés" à l'aide d'une machine pour qu'il ne reste que les grains : on perd donc beaucoup de matière ! À ce stade, les grains de café sont jaune-vert, et sentent... la vanille voire le chocolat ! Ils sont ensuite grillés au degré souhaité, puis broyés avant de finir dans une bonne tasse :)

Durant notre séjour au milieu des léopards, des tigres et des écureuils géants (bon, on n'a vu que l'écureuil géant hein !), vous vous douterez bien qu'on a bu le meilleur café du monde. Mais (étonnamment), ce n'était pas celui fait avec nos grains (il va mettre plusieurs semaines à sécher). Le meilleur café qu'on ait jamais bu, c'est celui du "silver cat" (ou chat sauvage). Comment fait ce gros chat aux allures d'écureuil pour faire du café ? Eh bien, en grand gourmand, il mange les fruits bien rouges et bien juteux des caféiers (il les aime à parfaite maturité). Ensuite, il les digère (avec des sucs gastriques dont lui seul a le secret). Pour finir, il rejette dans ses selles ce qui ne lui plaît pas... et c'est justement ce qui nous intéresse puisqu'il s'agit des grains de café ! Il suffit donc aux patients ramasseurs de suivre à la trace ce cher animal, de récupérer les précieux grains de café, de les laver (bien entendu), de les sécher, et de les griller. Et ça donne du "silver cat" café ! Incomparable, on vous promet.


Riches de cette nouvelle expérience humaine, et une nouvelle fois nostalgiques en quittant ce qui avait été notre chez nous pendant deux semaines... nous voilà maintenant sur la route du Kerala, qui va nous mener à l'extrême sud de l'Inde...

Au milieu de la jungle...
Des caféiers par centaines !
Notre belle récolte :)
Les grains de café juste avant d'être grillés, ça sent bon !
6 commentaires

Mamie

Coucou. Enfin des nouvelles. Les photos sont très belles ainsi que le commentaire. de gros bisous de nous tous

  • il y a 5 mois
François

RonronEtYoyo

Très belles photos

  • il y a 5 mois

siscogomez

Bonsoir à vous deux.
Quels merveilleux paysages !
Continuez à profiter pleinement de ce voyage.
Pensons fort à vous.
Gros bisous.
Papa, Maman, Nathalie, Camille.

  • il y a 4 mois

edwina

Magnifique magnifique magnifique! Vous devez vous régaler...Profitez bisous à tous les deux!

  • il y a 4 mois
Isabelle

isayoga

Merci pour toutes ces merveilles, et oui Rama et la princesse Sita tout un programme!
Bises

  • il y a 4 mois
François

RonronEtYoyo

Vos photos sont incroyables, bravo ! Nous adorons !

  • il y a 3 mois