Suisse/Allemagne

Publiée le 10/07/2015
Entre Rhin et Danube

Du 1er au 10 juillet

Difficile de trouver un moment pour écrire sur le blog,  ou du moins de prendre le temps d'y écrire. Notre devise ? Facile à deviner: dormir manger pédaler (répéter jusqu'a plus soif!)

Je (Laure) vais vous faire un rapide récapitulatif de ces 10 premiers jours,  qui sont passés très vite!


Mercredi 1/07

Départ de Yerville vers 9h30. On dit au revoir aux parents de Clément,  3 trains différents nous attendent. Pour tout vous dire, on s' est quand même demandé dans quoi on se lançait quand on a enfourché nos vélos. ..

Petit arrêt shopping à Paris, au Vieux Campeur pour acheter de belles sacoches Ortlieb. 

Arrives à Mulhouse à 17h sous un  soleil de plomb... allez, cette fois c'est vraiment parti pour la grande aventure! Bien que la journée fut longue avec les différents trajets en train, on a profité de la fraîche pour avancer un peu : 55km. 1ère nuit en sauvage en Allemagne, dans un champ.

Au départ de yerville

Jeudi 2 /07

Il fait très chaud sur l'euro vélo 6. On navigue entre Allemagne et Suisse, le long du Rhin.

Pendant une pause Radler (biere-limonade), on fait la connaissance de Paul, un soixantenaire qui nous fait pensé à un autre: cheveux poivre et sel, regard clair et sincère, amateur de cigarillos... tiens, un autre Wilfrid ! (Le papa de Clement)

Malgré la chaleur on boucle cette 'vraie' première journée avec 88km au compteur. Pour arriver à Istanbul à temps, il en faut 70/jour.


Le Rhin. On le longera pendant 3 jours

Vendredi 3/07

On a beaucoup roulé mais on s' est surtout beaucoup baigné: ici le Rhin est clair, tout le monde s' y baigne.

93 km au compteur

L'euro velo 6: moitié chemin, moitié piste cyclable

Samedi 4/07

Ceux qui pensent que l'euro vélo 6 est plat se trompent! Oui, rouler le long d'un fleuve est relativement plat. Mais quand il faut relier Rhin et Danube, Bonjour la grimpette! On est arrives en haut d'un sommet, à 680m d'altitude. C'était long mais vraiment beau une fois la-haut.

Pour résumer la journee:

- beaucoup de grimpette (+/- longues mais très frequentes)

- premières glaces comme en Italie

- premier bain dans le Danube

- une SUPER nouvelle pour Laure  ( encore merci copine Charlotte!) (Et merci pour vos félicitations ;) )

- une glace offerte par le propriétaire d'un bar qui organisait ce soir là 'un songe d'une nuit d'ete' de Shakespeare

90 km au compteur

Laure se rhabille après s' être baignée dans le Danube.

Dimanche 5/07

Direction Ulm, sur la route on croise énormément de cigognes; elles guettent les tracteurs qui fauchent les champs de blé. 

Journée encore très chaude, on roule près du Danube mais il ne nous offre pas de place pour s' y baigner. Vers 17h, miracle, un lac nous tend les bras! 

A Ulm, on a mangé sur le pouce dans un Imbiss asiatique accompagné de la Radley.  On a encore profite de la fraîcheur du soir pour avancer.

125 km au compteur

Bouiboui pas terrible.  Au menu, Schnitzel und pommes. Mais belle nouvelle de France pour Laure

Lundi 6/07

Nuit au ciel menaçant mais pas une goutte. Journée vélo, aux paysages assez monotones. Et qui dit velo, fit fatigue et manque de concentration. Laure se paie son premier gadin. Petit bobo au genou, bien soigné,  bien pansé.

116 km au compteur   

Repas du midi juste après les courses. Du coup, ya du frais, du lourd, du bon!

Mardi 7/07

journée encore plus chaude. On trouve un lac avec eau claire et imbiss. Tout est à proximité pour passer une bonne apres-midi.  On y rencontre une Allemande qui nous parle du Donau Fähre, un must-do comme elle dit. On cherche donc un coin pour dormir près de l'embarcadere: demain matin on embarquera nos vélos sur un bateau entre Kloster et Kelheim.

50 km au compteur 

Petite ville allemande

Mercredi 8 /07

Pour la première fois nous avions décidé de monter la tente sans le toit. Humour de la nature, c'est cette nuit la qu'elle décide de se fâcher.  De l'eau on en a eu, mais seulement après avoir reçu des grêlons gros comme des balles de golf. Entre glace et bourrasque violentes,  Clément a fait son bonhomme : "ça va bien se passer ma chérie. .." (rires de Laure...)

La tente a bien résisté. Pourtant les quelques kilomètres nous séparant de l'embarcadere nous ont montré la violence de la tempête et les dégâts qu'elle a provoqués.  

A l'embarcadere (cloître le plus vieux du monde), on rencontré 2 Turcs souriants, en vélo, et qui vont aussi à Istanbul. On décide naturellement de faire route commune.

... à suivre... 

Grêlon (celui là est petit mais à rouler jusque dans mes sacoches)
Les dégâts suite à la tempête
5 commentaires

François

RonronEtYoyo

Conservez vous un compteur total de vos trajets ? Je suis vraiment curieux de savoir combien de kilomètres vous enchainez en pédalant ! Faites courage, c'est chouette à suivre !

  • il y a 4 ans

helenedom

Awesome! Ca a l'air top, courage pour la suite! :-) Moi je vais plutôt profiter de la chaise longue et des glaces et je vous envoie des good vibes normandes. Encore bravo Laure, succès mérité! Des bises! Ton ancienne voisine de salle :-)

  • il y a 4 ans
Timothée

TimEtCam

Excellent, voilà une aventure qui commence sur les chapeaux de roue, je suis assez impressionné du nombre de bornes par journée ! Hâte de lire la suite, profitez bien !

  • il y a 4 ans

Bebelle

Sous le soleil timide de Normandie je vis vos aventures avec une certaine fierté et beaucoup d envie.
Prenez soin de vous mes jeunes!
On vous aime.!

  • il y a 4 ans

Marc

Wouah que de kilomètres déjà!! Vous pouvez être fiers de vous! Bon courage pour la suite et vivement le prochain article! Des gros bisous!!!

  • il y a 4 ans