Membre : balade en forêt et camps du maquis

Publiée le 21/09/2017
Découverte du petit village de Membre (Belgique), balade aux alentours et visite d'un ancien camp du maquis.

Bienvenue dans un écrin de verdure !

A la recherche d'un séjour mêlant calme, nature et activités diverses, j'ai jeté mon dévolu sur une magnifique région : l'Ardenne Belge. A cette période de l'année (fin Septembre), les prix sont très abordables, et les visiteurs se font rares...   

Hébergé dans un studio (A découvrir ici) à deux pas (littéralement) des bois, j'ai pu pleinement profiter du clapotis de l'eau, du gazouillis des oiseaux et autres grommellements de sangliers, qui peuplent les sous-bois. 

Vue panoramique du balcon

L'Ardenne Belge : ses 3 régions principales

Bièvre, Gedinne, Vresse. Trois noms qui résument l’Ardenne. Les forêts mystérieuses, les légendes fabuleuses, au fil des étangs, des rivières, des moulins à farine ou à huile. Des personnages étranges peuplent les cavernes. Mais point d'inquiétude, les seuls trolls que vous croiserez seront sous forme liquide.

Mon pied à terre étant situé dans la région de Vresse, la plupart de mes excursions se situent dans cette partie des Ardennes.

La Semois : la rivière de tous les plaisirs

Comme de nombreux villages composant la commune de Vresse (12 au total), Membre est traversé par la Semois, un affluent de la Meuse. Vous pourrez facilement la repérer : elle est en bleu sur la carte. 

La Semois fait le bonheur des baigneurs, pêcheurs, kayakistes... Quelques retours négatifs de la part de plongeurs en eaux profondes cependant. 

Membre inférieur : la Semois t'aimer.

Accentuant le contraste avec le relief environnant, la Semois se fraie un chemin à travers la végétation, tel un serpent géant approchant subrepticement sa proie (ou un festivalier ivre tentant d'atteindre la buvette)

La Semois : "Danser, chanter, en liberté tout l'été"

Randonnées à travers bois et champs

De nombreux circuits de randonnées sont disponibles, au départ de chacun des villages. Très bien indiqués, dans des sentiers aménagés, de dénivelés variés. Quel que soit votre niveau, votre âge, ou votre motivation, tout le monde pourra se lancer, à son rythme ! 

Un ingénieux système de couleurs (vert / orange / rouge / noir) permet de se retrouver facilement,

Les Daltoniens sont nos amis, il faut les aimer aussi.

"Moi qui suis daltonien, ça va pas être trop galère ?"

Que nenni. Laissez les codes couleurs pour les gens prévisibles, et adonnez-vous de manière décomplexée à ce qu'on appelle la "Roulette Belge", qui consiste à remettre le choix de l'itinéraire entre les mains du destin. Comme disait Averell, le plus grand de tous les Daltoniens : "La rando, c'est comme une boîte de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber."

Au départ de l'appart, j'ai donc opté pour un circuit d'environ 2 heures, à travers la forêt. (Au passage, il va falloir vous habituer à m'entendre parler de bois et d'eau durant ce voyage... :) Si vous n'aimez pas ça, c'est bien dommage pour vous parce que le papier c'est quand même bien utile, et que c'est super important de bien s'hydrater.) 

Ardennes Belges : balade dans la forêt de Membre

Après une bonne heure de marche dans la forêt, le chant des oiseaux rythmant mes pas approximatifs, le sentier rejoint la route, et offre une vue bien plus dégagée. 

Profitez de cette parenthèse pour renouer avec le monde extérieur, et découvrir la faune sauvage de alentours. (Moutons, ânes, et autres John Deere sauvages.)

1er contact avec la civilisation extérieure. Appréhension & excitation
Établissement pénitentiaire pour résineux mineurs récidivistes

Le sentier alterne en permanence entre passages en forêt, découvertes de clairières, et paysages plus "ouverts". De quoi agrémenter la rando de petites surprises !  

A la découverte du camp du "Maquis des blaireaux"

Au cours de cette balade, je suis tombé par hasard sur un ancien camp, utilisé durant la seconde guerre mondiale. Il est niché au fin fond de la forêt, à un emplacement indétectable pour des personnes découvrant la région. (Enfin à l'époque hein, maintenant y'a des panneaux partout, c'est plutôt pratique...)

Arrivée au camps de Maquisards

La Vresse, terre de Maquis pendant l'occupation.

Le village de Membre se situe sur la "Route du Maquis", circuit de plus de 160 km dans les Ardennes, passant par Vresse-sur-Semois, Bièvre et Gedinne. Le relief, les hauts plateaux et collines, ainsi que les accès escarpés de cette région étaient tout indiqués pour les maquisards. 

Le massif forestier, où se mêlent routes et sentiers sinueux, était idéal pour l'organisation d'embuscades des troupes ennemies ou de sabotages en tous genres.

Ce camp symbolise la résistance armée en 1943 et 1944 et ceux qui ont contribué, par leurs actions incessantes, à ralentir la progression et à la démoralisation des troupes allemandes. 

Baraques dortoirs
Chapelle

A l'instar des Chasseurs Ardennais, les maquisards de ce camp portaient le béret vert à la hure. Ce camp est le seul de la région à avoir été reconstruit après la guerre et à être entretenu, pour faire vivre la mémoire des maquisards.

Coin cuisine
Cave pour les vivres

Cette journée a été placée sous le signe de la nature, de la découverte de paysages, et de pans de notre histoire. C'était un premier aperçu des richesses dont regorge cette région, sur tous les plans (humain, historique...) 

0 commentaire