Taraz

Publiée le 30/11/2016
Caravansérail et marijuana Caravanserai and marijuana

Français:

Après avoir passé la journée dans le marshrutka et au poste de frontière nous arrivons finalement à Taraz, le 10 Octobre, à 21h. Nous sommes accueillis en couchsurfing chez Kate, une jeune fille de 24 ans qui vit chez sa mère avec sa sœur et leurs animaux. Nous n'avons pas dîner et sa mère nous propose une soupe à base de pommes de terre, carottes et de viande de mouton (du borsh ?). Pendant que la soupe réchauffe, Kate amène tout un tas d'autres plats kazakhs ou russes. On ne sait plus où donner de la tête tant il y a de nourriture pour seulement 2 petits estomacs : soupe, beshbarmak, gâteau à la crème, aux pommes de terre et à la viande émincée, salade de pâtes coréenne (il y a une grosse communauté coréenne au Kazakhstan), salade de champignons, pain traditionnel, thé, petits gâteaux et chocolats. Sa mère est cuisinière dans un restaurant et elle a ramené les surplus. On goûte à tout, c'est excellent ! On finit repu !


English:

After spending the day in the marshrutka and at the border checkpoint, we finally arrive in Taraz, on 10th October around 9 pm. We are hosted by Kate via couchsurfing, a 24th-year old girl who is living at her mother's house with her sister and their pets. We haven't had diner yet and her mother proposes us a soup made with potatoes, carrots and mutton meat (maybe called “borsh”). When the soup is reheated, Kate brings a lot of Russian or Kazakh dishes. There is so much food for 2 persons: soup, beshbarmak, cake with cream, potatoes and minced meat, Korean noodles soup (there is an important Korean population in Kazakhstan), mushrooms' salad, bread, tea, biscuits and chocolates. Her mother is cooker in a restaurant and she has brought back the rests. We taste everything and it's delicious ! We are full when we are done.

Plats kazakhs et russes / Russian and kazakh food

Français :

On profite du repas pour faire connaissance avec nos hôtes. Kate a quitté son travail dans une salle de sport pour voyager pendant 8 mois. Elle vient juste de revenir il y a trois semaines (et veut déjà repartir). Sa sœur est une ancienne championne d'haltérophilie en catégorie junior et travaille comme prof de sport dans un salle de fitness. Et leur père vit et travaille à Kaliningrad, une enclave de la Russie entre l'Allemagne et la Pologne.


English:

We take time to know each other: Kate quited her job in a sport center to travel for 8 months . She just came back 3 weeks ago (and she already wants to go traveling again). Her sister is a former weightlifting champion in junior category and she works as sport teacher too. Their father is living and working in Kaliningrad, a Russian territory between Germany and Poland.

Dans l'enceinte du mausolée d'Aisha-bibi / In the Aisha-bibi mausoleum's enclosure

Français :

Après une fraîche nuit, nous partons en visite en compagnie de Kate qui a du temps libre et qui est ravie de nous présenter sa ville. On commence par prendre un taxi pour nous rendre au mausolée d'Aisha-Bibi, une ancienne princesse kazakhe. Son prince est enterré en ville, nous irons voir son mausolée plus tard dans la journée. Il est possible de visiter l’intérieur du mausolée mais les photos sont interdites. Le bâtiment est joli et le jardin de roses encore plus !


English:

After a cool night, we go to sightsee with Kate, who has free time and is happy to show us her city. We start with taking a taxi to go to the mausoleum of Aisha-Bibi, a Kazakh princess. Her prince is buried in the city center and we will go to visit his tomb later. It's possible to enter in the mausoleum but taking pictures is forbidden. The building is nice and the roses' garden even more !

Jardin de roses / Roses' garden

Français :

On continue notre journée de visites par la grande mosquée de Taraz. Après avoir voilé nos têtes (pour les filles), nous entrons dans ce lieu à dominante vert clair. Le silence est de rigueur, pendant que quelques personnes sont en train de prier. La pièce principale est magnifique et nous restons 10 minutes à la contempler sans bouger.


English:

We continue the day with the visit of the Central Mosque of Taraz. After putting a scarf on our heads (for women), we enter in this light green place. Silence is the rule and few persons are praying. The main room is nice and we stay 10 minutes looking at it.

L'intérieur de la mosquée / Inside the Central Mosque
Vue de l'extérieur / View from outside

Français :

500 mètres séparent la mosquée de la cathédrale. Toujours têtes couvertes nous entrons dans la pièce principale qui est très colorée et chargée de dorures. Flavie a l'air très pieuse sur cette photo !


English:

The cathedral is only 500 meters far from the mosque. Still wearing our scarves, we enter in the main room which is very colourful and golden. Flavie looks very religious on this picture.

Soeurs Flavie et Kate / Sisters Flavie and Kate

Français :

Ensuite nous passons rapidement voir une autre mosquée pour admirer sa porte. C'est plutôt impressionnant cet énorme livre, n'est-ce pas ? Après une courte marche nous arrivons sur une petite place couverte de fleurs et de choux ! Oui oui ils utilisent des choux violets pour ornementer les parterres de fleurs ! Original.


English:

Then we go quickly to see the front of another mosque, which looks like a book. Isn't it impressive ? After a short walk, we arrive on a small place decorated with flowers and cabbages. Yes they use cabbages to decorate flowerbeds. Original !

Façade d'une mosquée en forme de livre / Mosque frontage like a book
Jardin / Garden

Français :

Notre prochaine visite correspond aux ruines d'un caravansérail fraîchement découvert. L'équipe archéologique creuse la terre et ils sont étonnés de nous voir car le site n'est pas ouvert à la visite. Un des travailleurs nous fait quand même signe d'entrer et nous conduit vers le bâtiment le plus en état. Il nous explique qu'ils comptent en faire un musée. L'ouverture en prévue pour mi-2017 dit-il tout en rigolant parce qu'il n'y croit pas du tout. Le sol est couvert de pavés disposés en cercle. Dans l'espace en fouille, ils ont trouvé un bloc en pierre de forme ronde certainement utilisé pour puiser de l'eau (un animal était utilisé pour faire tourner la roue qui faisait remonter l'eau).


English:

Our next visit is the ruins of a caravanserai, newly discovered. The archaeologists are digging the ground and are surprised to see us because the place is not open for tourists. One of the workers still tells us to come and is happy to show us the best preserved building. He explains us that they intend to transform it in a museum. The opening is planned for mid-2017, he says while laughing because he is not confident at all regarding this planning. The ground is covered with cobblestones disposed in a circle shape. Where they are digging, there is a round stone probably used to collect water (an animal was used to move the wheel which collected water).

Un ancien caravanserail / An old caravanserai
Les ruines /The ruins
Vue d'ensemble / General view

Français :

Plus loin dans la ville, Kate nous amène voir un deuxième caravansérail. Cette fois-ci on voit clairement la délimitation des bassins et saunas datant de l'époque de la route de la Soie. Après cette journée de visites très intéressantes, nous décidons de faire un pause. Nous sommes rejoins par Jasmila, une amie de Kate, et nous prenons une bière tout en discutant de la culture kazakhe. Nous apprenons par exemple qu'il y a aujourd'hui une certaine pression sociale sur les citoyens kazakhs d'origine kazakh pour qu'ils sachent parler le kazakh, alors que les citoyens kazakhs d'origine russe sont « excusés » de ne savoir parler que le russe. C'est une situation paradoxale car à l'époque soviétique (qui s'est terminée il y a seulement 25 ans) il n'était pas bien vu de parler kazakh, au point que certains Kazakhs traumatisés par la répression russe ne voulaient plus parler kazakh et ne l'ont pas appris à leurs enfants. Or on demande aujourd'hui à ces mêmes enfants, à qui on n'a pas appris le kazakh, de savoir le parler, au risque d'être considérés comme des « traîtres ». Bref les gens se retrouvent pris entre différents feux au gré des événements géopolitiques. Sans parler que mondialisation oblige, les enfants doivent aussi parler anglais et si possible chinois (la dernière puissance mondiale en date).


English:

Further in the city, Kate brings us to see another caravanserai. This time, we can clearly see the limits of the saunas and basins from the Silk Road period. After these interesting visits, we are joined by Jamila, a Kate's friend and we go to have a beer, while talking about the Kazakh culture. We learn for example that it exists a social pressure on Kazakh citizens of Kazakh origin so that they are able to speak the Kazakh language. On the other hand, Kazakh citizens of Russian origin are excused to be able to speak only Russian. It is paradoxical because at the Soviet period, it was not well seen to speak Kazakh, such that some Kazakh people traumatized by the Russian repression didn't want to speak Kazakh anymore and didn't teach it to their children. Yet today these children are asked to be able to speak, and if they can't, they are sometimes considered like “traitors”. It shows how geopolitical events can change the people's everyday life. And in addition, now because of the globalization, Kazakh children are asked to speak English and if possible Chinese (the latest world powerful nation).

Ruines d'un autre caravansérail / Ruins of another caravanserai

Français :

Aujourd'hui 12 octobre c'est déjà l'heure de dire au revoir à Kate. Nous partons pour Turkestan. Sur le chemin pour aller au bus, nous voyons plein de pieds de marijuana. Il faut savoir que la marijuana pousse ici comme de la menthe dans votre jardin ! Il y en a partout, dans les jardins, sur le bord des routes ou encore tout autour des arrêts de bus comme vous pouvez le voir sur cette photo. Bien entendu, cultiver de la marijuana dans son jardin est complètement interdit sauf si elle pousse sans que vous le vouliez ! ;-)


English:

Today 12nd October, it's already time to leave Kate and her family and to go to Turkestan. On the way to the bus stop, we can see a lot of marijuana plants. In fact, marijuana here is growing like mint in your garden. There are it everywhere, in the gardens, along the roads and around the bus stops, as you can see on this picture. Of course, growing marijuana in your garden is forbidden, except if it's growing by itself ! ;-)

Plant de marijuana dans la rue... / Marijuana plant in the street...
...ou près de l'arrêt de bus / ...or near the bus stop
1 commentaire

Hawkkz

Je suis contente que vous avez reussi a visiter Taraz!

  • il y a 4 ans
10 Voyages | 60 Étapes
Taraz, Oblys de Djamboul, Kazakhstan
Étape du voyage
Début du voyage : 10/10/2016
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux