Aktau

Publiée le 07/08/2017
Une rencontre culturelle et festive avec une famille kazakhe ! A cultural and festive meeting with a Kazakh family!

Français:

Le 28 Octobre, nous quittons Janaozen pour aller à Aktau. Après le petit-déjeuner, nous demandons à l’hôtel de nous appeler un taxi pour aller à la gare routière. Nous sommes surpris de voir la gérante de l’hôtel monter avec nous en voiture. Une fois arrivés, c’est elle qui paye la course malgré nos protestations. Puis elle nous amène au guichet, nous achète 2 tickets et refuse que nous la remboursions ! Nous ne savons pas trop ce qui nous vaut autant de générosité, peut-être est-ce le fait que nous ayons dû payer trois le prix la veille pour aller à Beket Ata ( mais ce n’était pas vraiment sa faute). Ceci étant, nous la remercions bien et nous voilà de nouveau dans un marshrutka.


English:

On 28th October, we leave Janaozen to go to Aktau. After breakfast, we ask the hotel to call a taxi to bring us to the bus station. We are surprised to see the hotel’s owner come with us in the taxi. Once at the bus station, she pays the fare despite our protests. Then she goes to the ticket office, buys us 2 tickets and refuses that we pay her back! We don’t know why she is so generous, maybe because the day before we have paid 3 times the normal price to go to Beket Ata (but it was not really her fault). Anyway we thank her a lot and then we are back again in a marshrutka.

Batiment soviétique repeint / Painted Soviet type building

Français:

Le trajet est rapide (environ 1h) pour atteindre Aktau. Il y a partout des barres d’immeubles de type soviétique, avec parfois des couleurs soutenues. Nous passons la plus grosse partie de l’après-midi dans un café, à nous reposer et à écrire notre blog. A la fin de la journée, nous retrouvons Nazym dans un restaurant turc, elle nous accueille généreusement chez elle pour quelques nuits. Nous lui disons notre surprise que les rues n’aient pas toujours de noms, et que nous étions perdus dans la ville. Selon elle, ce n’est pas un problème pour les habitants qui connaissent leur ville par cœur. Nous buvons une boisson turque à base de lait et mangeons ce qui ressemble à une pizza turque. Et bien sûr, nous prenons des pâtisseries orientales à emporter, pour accompagner le thé une fois chez elle.

Elle travaille pour une entreprise qui fabrique des produits chimiques pour l’industrie pétrolière. 80% des emplois de la région sont liés à l’industrie pétrolière, car Manguistau est la première région de production de pétrole du Kazakhstan. Nazym vit dans un joli appartement avec sa mère juste en face de la côte. 


English:

The fare is quick to go to Aktau (around one hour). Everywhere there are Soviet apartment blocks, sometimes with flashy colors. We spend most of the afternoon in a café, resting and writing our blog. At the end of the day, we meet Nazym in a Turkish restaurant, she’s nicely hosting us for few nights. We tell her that it is surprising because there are often no streets’ names in the city, so we were lost! She tells us that it’s not really a problem for citizens who know their city by heart. We have Turkish beverage (kind of milk) and kind of Turkish pizza. We take-away some Turkish delights to have tea at home and some chat.

She is working at a chemical company selling products for the oil industry. Indeed 80% of the jobs here are related to the oil industry, because Mangystau is the most important oil-producing region of Kazakhstan. She lives with her mother in a beautiful apartment just in front of the coastline.

Nazym et nous / Nazym and us
Yoghurt turc (ayran) / Turkish yoghurt
Baklava turc / Turkish delights

Français:

Le lendemain nous quittons seulement l’appartement pour faire quelques courses et envoyer un colis avec nos habits d’été en France (il fait froid maintenant et nous en n'avons plus besoin). Le soir, Nazym et sa mère sont invitées à une soirée par des amis de la famille, elles nous proposent de se joindre à elles. C’est une superbe opportunité pour découvrir une soirée kazakhe et nous acceptons évidemment ! La maison des hôtes est pleine à craquer, ils célèbrent l’ « entrée dans la vie » d’un des enfants. Premièrement, nous mangeons le traditionnel Beshbarmak, composé de nouilles plates et de viande d’agneau (avec parfois de la viande de cheval, mais pas cette fois). Tout le monde mange avec ses mains car c’est la tradition. Pour nous, c’est un peu bizarre mais nous essayons. Pour accompagner le plat, nous buvons du lait de chamelle frais, c’est moins fort et moins pétillant que lorsqu’il est fermenté. Tout est vraiment délicieux et nous nous sentons privilégiés.

Dans la culture kazakhe, les personnalités les plus respectées, en général les plus âgées, ont droit aux meilleurs morceaux du mouton, dont la tête. C’est un privilège ! En tant qu’étrangers, nous faisons figure d’invités d’honneur…vous pouvez imaginer ce qui s’est passé : une tête de mouton est arrivée sur un plateau devant nous ! Bien sûr, nous ne pouvons pas refuser, car ce serait impoli. Nous prenons chacun un morceau d’une oreille, et ce n’est pas mauvais.


English:

The day after, we only leave home to do some shopping for food and send a parcel with summer clothes to France (it is cold now, so no more shorts!). For dinner, Nazym and her mother are invited by relatives to a party. They suggest us to come. It is a great opportunity to discover Kazakh dinner and party, we agree! The house is full of people, they are here to celebrate a “baby entrance in the life”. First of all we have the traditional Beshbarmak, a dish composed by flat noodles and sheep meat (with sometimes horse meat, but not this case). Everybody eat with their hands, it is a tradition. For us it is quite embarrassing because we are not familiar with hand eating, but we try. We drink also fresh camel milk, it’s less strong and sparkling than the fermented one. Everything is really delicious, and we feel very lucky to be here.

In Kazakh culture, the most respected people, usually the elders, can eat the best pieces of the sheep, including the head. It is a privilege! As we are foreigner we are considered as special guests, so you can imagine what happened... we see a man handing a sheep head to us on a platter! We cannot say no, it is not polite! So both of us take an ear, and it’s not bad.

La vue depuis chez Nazym / The view from Nazym's window
Beshbarmak

Français:

Le diner se termine et il est temps de passer à la cérémonie. Tout le monde se rassemble autour d’un tapis sur lequel se trouvent des jouets, des instruments de musique et des livres. Le père utilise une corde pour attacher ensemble les deux jambes de l’enfant, puis son cousin coupe la corde qui empêche l’enfant de marcher, il fait alors « ses premiers pas dans la vie ». La 1ère chose que le bébé touche sur le tapis est une sorte de guitare et son père s’exclame fièrement « il sera musicien ! ». L’ambiance est festive, certains hommes jouent de la guitare et des femmes lancent des bonbons en l’air, les enfants sont comblés et courent partout pour ramasser les friandises.


English:

The dinner is finished and it is time to give the celebration for the baby. Everybody gather around a carpet where there are toys, musical instruments and books. The father uses a rope to wrap the baby's legs. One of the cousins cuts the link and the baby does his “first steps in life”! Afterward, the first thing the baby touches on the carpet is a guitar and the father said proudly “he will become a musician!”. The atmosphere is festive. Some men are playing guitar and some women throw sweets in the air! Children are so happy and run everywhere to pick up the sweets.

Le tapis et les objets / The carpet with the different objects
Le bébé / The baby

Français:

Quelqu’un nous fait signe de passer dans une autre pièce où il y a des montagnes de nourriture sur la table. Nous sommes abasourdis et nous comprenons que le diner n’est pas du tout fini. Il y a tellement de nourriture que l’on aurait presque la tête qui tourne (cf. la photo ci-dessous). Tout le monde s’assoit et commence à manger : il y a des crudités, du poisson, des fruits, du fromage, des sucreries…. Et c’est vraiment bon. Au bout d’un moment, une vieille dame se lève, tout le monde se tait et l’écoute. Elle souhaite à l’enfant d’être en bonne santé, d’avoir de la chance et d’avoir une bonne éducation. Ensuite une autre personne se lève et adresse aussi ses vœux à l’enfant. Tout le long du repas, tout le monde se lève un par un et fait un petit discours, les plus vieux d’abord jusqu’au plus jeunes. A un moment, c’est bien sûr à nous que le maître de maison demande de dire quelques mots. Euh… nous devons faire un discours en anglais, alors que ce n’est pas notre langue maternelle, devant des Kazakhs qui ne parlent par anglais !? Bien sûr Nazym fait la traduction pour nous : Flavie souhaite que tout le monde ouvre son cœur aux étrangers comme cela est dit dans la chanson « Aux Champs-Elysées » et comme nos hôtes le font ce soir pour nous. Nous souhaitons une vie prospère au bébé et qu’il apprenne les langues étrangères mieux que nous, car nous sommes déçus de ne pas pouvoir parler une de leurs langues (Kazakh ou Russe). Enfin nous finissons en les remerciant pour cette soirée. Il semble que notre discours soit apprécié, nos hôtes nous redisent que nous sommes les bienvenus et qu’ils sont contents de nous rencontrer.


English:

Someone tells us to go to another room where there are mountains of food on a long table. We are shocked and we understand that the diner is not finished at all! You can feel dizzy by seeing all this foods. The picture is the best explanation. Everybody sit and start to eat: there are fish, vegetables, fruits, cheese, sweets… It is delicious. After a while the oldest women stands up and gives a speech, while everybody is keeping quiet. She wishes good luck, good health and high education to the baby. Then another person stands up and does another speech. All along the diner, one by one, people stand up and give a speech, from the oldest to the youngest person. After a while, the house’s master asks us to do a speech. Hummm... we have to do a speech in English, which is not our mother tongue, in front of Kazakh people who don't speak English!? Of course Nazym will do the translation. Flavie talks about the song “Aux Champs-Elysées” and says that everybody have to open their heart to foreigners, like the song says and like our hosts are doing with us. We finished by wishing a prosperous life to the baby, and we hope that he will be able to learn foreign languages better than us, because we are sorry that we cannot speak with them in one of their languages (Kazakh or Russian). It seems that they like our speech and the house’s master says we are welcome in their house and they are happy to meet us.

Tellement de nourriture !  / So much food !
Miam miam ! Yummy !
Friandises de fromage / Kind of cheese sweets

Français:

Durant la soirée, de nombreuses chansons traditionnelles kazakhes sont chantées, reconnaissables au fait que tout le monde chante ensemble, comme les gens le font lorsqu’ils chantent les chansons de leur enfance, celles qu’ils connaissent depuis toujours. L’un des guitaristes est musicien professionnel (ainsi que chanteur), et il se lance parfois dans des solos. Bien entendu, nous sommes mis-à-contribution et nous décidons de chanter « Aux Champs-Elysées », accompagnés à la guitare, car Joe Dassin a l’air d’être un peu connu ici aussi. C’était très sympa.

Cette soirée est aussi l’occasion de découvrir les habitudes locales: ce sont les plus jeunes femmes qui sont en charge du service, et elles viennent régulièrement faire le tour des convives pour remplir les tasses de thé. Le thé noir (accompagné de lait) est la boisson principale et il n’y a pas d’alcools puisque nos hôtes sont musulmans. Nous entendons aussi quelques blagues, dont l’une d’elles sur le ton de l’autodérision : un certain nombre d’enfants au Kazakhstan n’ont pas les toilettes dans leurs maisons (elles sont dans une cabane au fond du jardin), mais devine-quoi ? Ils ont un iPhone 7 pour s’éclairer la nuit quand ils y vont ;-)

Nous quittons la soirée vers minuit, plus que ravis de cette expérience.


English:

During the party, a lot of traditional Kazakh songs are sung, which can be easily recognized because everybody is singing together, as people do when they sing songs they know since their childhood. One of the guitarists is professional musician (as well as singer), and he is sometimes playing alone. Of course, we are roped in the party by singing “Aux Champs-Elysées” accompanied by the guitar (it seems that Joe Dassin is quiet known here too). It was fun!

This party is also a good opportunity to discover the local way of living: young ladies are responsible to serve the others persons, and they regularly come to refill the tea cups of the guests. Black tea served with milk is the main drink and there is no alcohol, as our hosts are Muslims. We also hear some jokes, one of them is the following: quite a lot of children do not have toilets in their houses (toilets are sometimes in a hut at the end of the garden), but guess what? They have an iPhone 7 to light the path when they are going to the toilets in the night ;-)

Around midnight we leave the party more than happy by this experience.

Bonne ambiance ! / Good mood !
Nazym et sa maman / Nazym and her mother

Français:

Le 30 Octobre, nous devons nous lever à 6h du matin car nous avons prévu de passer la journée en excursion à Shakpak Ata avec un groupe de Kazakhs. Nazym connaît certaines personnes du groupe, c'est elle qui nous a inscrits (mais elle ne se joint pas à nous, car elle veut passer un peu de temps avec sa mère). Tous les dimanches, les responsables du groupe louent un bus pour une quinzaine de personnes et ils partent en excursion dans les alentours d’Aktau. C'est marrant parce que nous retrouvons une fille avec qui nous avions déjà discuté à Beket Ata ! Il y a 3 heures de route pour atteindre Shapak Ata. Sur le chemin, nous nous arrêtons pour admirer la vue : nous sommes au milieu de nulle part ! Il y a beaucoup de vent, c'est désertique, et aussi partiellement couvert, mais les couleurs du ciel vont bien avec les couleurs du sol. Cela donne une impression de sol lunaire. C'est très beau et on se sent tout petit.


English:

On the 30th October 2016 we have to wake up at 6 am because we plan to spend all the day in Shakpak Ata with a group of Kazakh people. Nazym knows some people of the group and she has booked two seats for us in the bus (today she decides to stay at home with her mother). Almost every Sundays the leaders of the group rent a mini-bus for about fifteen people and they go visiting around Aktau. It's funny because we see again a girl that we have already seen in Beket Ata. We have to drive almost 3 hours to reach Shakpak Ata. On the way we stop to admire the view...we are in the middle of nowhere! It is windy and arid as you can see on the picture! It is partially cloudy but the sky color fits perfectly well with the colors of the ground. It gives a feeling of lunar landscape. It is very beautiful. We feel so small!

Dans le désert / In the desert
Sympa non ? / Beautiful isn't it ?
Dans la faille / In the rift

Français:

Quelques kilomètres plus tard, nous atteignons une cavité dans la falaise. Le bus s'arrête et nous allons voir. Il s'agit d'un lieu de prière où les gens peuvent venir en retraite. Certains doivent venir plusieurs jours, car nous pouvons voir qu'ils restent quelques effets personnels. Avant d'entrer tout le monde doit porter un pantalon long (ou une robe pour les femmes) et ces dernières doivent se couvrir les cheveux en signe de respect. C'est assez grand, le trou a du se creuser naturellement au début, puis être agrandi par les hommes ensuite.


English:

Few kilometers later we reach a big hole in the cliff. The bus stops and we go to have a look. Before entering, everybody have to wear long pants (a dress for women is better) and women have to wear head-scarf (to show respect). Basically it is a big hole dug in the wall probably naturally at the beginning and with human help after. It is a place where people can be alone and pray (they are Muslim). Some people stayed here for few days because we can see some personal belongings left.

La cavité / The hole
A l'intérieur / Inside

Français:

Depuis la cavité, certains personnes du groupe marchent dans le canyon pendant que d'autres prennent le bus pour aller un peu plus loin. En marchant, on se sent vraiment petit au milieu de ce paysage minéral et le silence est impressionnant. Il y a un énorme trou dans la falaise, sous lequel des arbres ont pu pousser grâce à la lumière apportée. Certaines personnes du groupe s'enlacent aux arbres, peut-être pour se connecter à la spiritualité du lieu.

La balade à pied est aussi une bonne opportunité pour discuter avec les autres personnes du groupe. 3 filles parlent Anglais : celle que nous avions déjà vue à Beket Ata et deux d'origine azérie. Il faut dire que l’Azerbaïdjan est juste de l'autre côté de la mer Caspienne, et il est donc logique qu'il y ait des migrations. L'une des deux filles s'appelle Rena et a encore de la famille, notamment son grand-père, à Baku, qu'elle va voir au moins une fois par an. Elle nous dit que Baku, la capitale de l'Azerbaïdjan est la plus jolie ville qu'elle ait vue. Etant donné que c'est notre prochaine destination, nous sommes plutôt intéressés d'apprendre ça.

En fait, l'Azerbaïdjan et la Kazakhstan sont deux pays qui appartiennent à la même famille culturelle, d'origine turque (de même que d'autres pays d'Asie Centrale, tels que l’Ouzbékistan, le Kirghizstan ou la province du Ouïghour en Chine). Et il y a donc des similitudes entre les langues. 


English:

From there some people walk along the canyon while the other take the bus. All along the 20 minutes’ walk we can feel how much we are small. And the silence! There is another big hole in the cliff, and some trees have grown up here thanks to the light. Some walkers have hugs with threes, maybe to be more connected with the spirituality of the place.

The walk is also a good opportunity to chat with the other persons of the group. They are three girls who can speak English, the one what we have already met in Beket Ata and two others girls with Azerbaijan origins. In fact, Azerbaijan is just on the other side of the Caspian Sea, so it is logical that there are migrations between both sides. One of the two girls, Rena, still has part of her family in Baku, like her grand-father, and she goes there once a year to visit her family. She tells us that Baku, the capital city of Azerbaijan, is the most beautiful city she has ever seen. As it is our next destination, we are quiet interested in hearing that.

In fact Azerbaijan and Kazakhstan belong to the same “cultural group”, from Turkish influence. And there are similarities between the two languages.

Impressionnant ! / Impressive !
Le long de la falaise / Along the cliff
Calin / Hug
C'est mieux avec le soleil ! / Better with the sun !

Français:

Il est midi quand nous atteignons Shakpak Ata. Il y a une petite maison où nous pouvons nous reposer et déjeuner. Après avoir donné de la nourriture au gérant (pour sa consommation personnelle et celles des prochains pèlerins), tout le monde se rassemble autour de la table pour partager son pique-nique. Comme d'habitude, ce sont les jeunes filles qui préparent le thé. C'est compliqué pour nous de faire partie de la conversation mais nous apprécions de passer du temps avec le groupe. Et nous pouvons goûter différents plats fait maison :-)


English:

It is noon when we reach Shakpak Ata. There is a small house where when can have a rest and have lunch. After giving some food to the owner (as donation for him and the next groups) everybody gather around a table to share food. As usual, the youngest ladies prepare the tea. It is difficult for us to be part of the discussion but we enjoy spending time with the group. And we can taste different homemade food.

La maison pour les pélerins / House for pilgrims
A table ! / Time to eat !

Français:

Après le repas, nous marchons jusqu'à la mosquée troglodyte, c'est l'un des monuments les plus impressionnants de la région de Mangystau. Il a été construit au 10ème siècle et les archéologues ont même trouvés des traces de vie datant de l'Age de Pierre et de l'Age de Bronze. D'après la légende, dans une grotte creusée dans la paroi de calcaire d'une grande colline vivait un vieux homme appelé Shakpak Ata, qui pouvait soigner toutes les maladies que la médecine ne guérissait pas. Les siècles ont passés et les gens continuent de venir ici pour se faire guérir de problèmes mentaux ou physiques. Pendant longtemps, l'endroit a aussi été occupé par des Zoroastriens, qui vouaient un culte au feu. Les gens de Mangystau continuent de préserver cette tradition : avant d'entrer dans la mosquée, nous pouvons purifier notre corps avec la fumée d'un feu, telles des ablutions. Si vous avez mal aux genoux, vous pouvez  aussi appliquer la fumée sur vos genoux pour les guérir.


English:

After lunch, we all walk to Shakpak Ata underground mosque. It is one of the most impressive monuments of Mangystau, which was built at the 10th century. Archaeologists used to find traces of Stone and Bronze Ages people’s activities. As the legend says, in the cave dug in the limestone slope of a huge hill lived an old man called Shakpak ata, who was able to cure every disease that medicine could not. Centuries went by and people still keep coming over here to be cured, either physically or mentally. For a long time, before Islam, the cave was also used by fire worshippers (Zoroastrianism). Population of Mangystau preserved this tradition. Before entering into the mosque we can purify our body with the smokes of a fire, it is a kind of “body washing”. If you have painful knees, you can take the heated air and place it on your knees.

Devant la mosquée souterraine / Underground mosque entrance

Français:

L'intérieur de la mosquée est vraiment spacieux. Du dehors on n'imagine pas qu'il y a plusieurs pièces. Il y a des sortes de scènes, où il est possible de s'asseoir sur des tapis, de prier ou même de dormir, comme le firent Flavie et d'autres filles. En allant de pièce en pièce, on arrive au sommet de la colline. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il y a des cavités naturelles et le sol est très friable. Au loin, vous pouvez voir le petit bâtiment où nous avons déjeuné (à côté du bâtiment bleu).


English:

The mosque’s indoor is very spacious! From outside you can't believe there are several rooms inside. There are kind of stages where you can seat on carpets, pray or even have a nap, like Flavie and other girls did. Going room by room, you finish at the top of the hill. As you can see on the picture, there are natural cavities and the ground is very friable. Far away, you can see the small place where we had lunch before (next to the blue building).

A l'intérieur / Inside
Depuis le haut de la colline / From the hilltop
Un foyer / A fireplace

Français:

Sur la photo, vous pouvez voir la mosquée: l'entrée se fait par les escaliers en bas et vous ressortez par la porte au sommet. La vue est magnifique, il n'y a rien que du sable et des chameaux. Très relaxant !


English:

This picture shows the underground mosque. You enter by the stairs at the bottom and you go out by the square building at the top. The view is wonderful: there is nothing but sand and camels. Very relaxing !

Un peu de recul sur la mosquée / A better view of the mosque
Un troupeau de chameaux / A camels' herd

Français:

Il reste un peu de temps avant le retour et nous décidons de nous approcher du troupeau de chameaux et de dromadaires. Ils sont tranquillement en train de manger du foin, ils ne sont pas sauvages et n'ont pas peur. En nous rapprochant, nous pouvons voir qu'ils ont des lettres marquées sur leurs fourrures. Sur la photo, on dirait que le chameau rigole, c'est marrant. Nous restons un long moment à les regarder manger et régurgiter l'herbe dans leurs bouches pour la remâcher une seconde fois, c'est trop bizarre. Julien s'approche pour le caresser, mais Flavie a trop peur qu'il lui crache dessus (même si ce n'est pas un lama). C'est un gros animal, on ne sait jamais !


English:

There is time left before leaving. We decide to get closer to the camel herd. They are calmly eating dry grass. They are not wild and not afraid of humans. As we get closer we can see some letters on their coats. On this picture the camel looks like smiling, It is funny! We stay a long time to see them eating and regurgitate the grass in their mouth to swallow it a second time! Too weird! Julien gets closer to touch it but Flavie is too scary that the camel spits at her (even if it’s not a llama). It is a big animal, we never know!

D'un peu plus près / Going closer
Est-ce qu'il ne sourit pas ? / Isn't it smiling ?

Français:

Il est temps de retourner à Aktau. Une fois le trajet de bus fini, nous retournons chez Nazym, où nous mangeons un morceau en lui racontant notre journée. Le 31 Octobre, nous nous levons tôt et nous quittons Nazym au moment où elle part au travail. Nous la remercions bien ainsi que sa mère. Le ciel se lève, ce qui le rend rose.

Le but de la journée est d'acheter nos tickets de bateau pour aller en Azerbaïdjan. La première chose est de trouver l'agence de voyage. Nous avons deux adresses que nous avons trouvées sur Internet. La première ne semble plus être d'actualité, car une fois sur place nous ne voyons rien qui ressemble à un bureau de vente. Mais nous trouvons une agence de voyage à la deuxième adresse. Il est 8h du matin, et nous n'avons rien d'autre à faire que d'attendre que le bureau ouvre à 9h.

Il n'y a pas de bateaux de passagers qui font la traversée régulière de la mer Caspienne entre le Kazakhstan et l'Azerbaïdjan. Il nous faut prendre un bateau de marchandises, certains d’entre eux acceptent de prendre des voyageurs lorsqu'ils ont des cabines de libre. Cependant il n'y a pas de jours ni d'horaires de départ fixes. Nous espérons avoir de la chance et pouvoir prendre un bateau aujourd'hui...


English:

Time to go back to Aktau. After the bus fare, we go back to Nazym house, where we have a meal and we tell her our journey in Shakpak Ata. On the 31st October we get up early and we say goodbye to Nazym as she goes to work. We thank her and her mother a lot. The sun is rising which makes the sky pink.

Our main task today is to buy boat tickets to go to Azerbaijan. First thing is to find the ticket office; we have two addresses found on Internet. First one seems to be wrong because once there we can't see anything like a ticket office. But we find a boat ticket selling agency at the 2nd address. It is around 8 am and we have nothing to do, except waiting until 9 am the office opening.

There is no passengers’ boat crossing the Caspian Sea between Kazakhstan and Azerbaijan. We have to take a freight vessel, some of them accept to take passengers when they have free rooms. But there is no schedule, so we hope to be lucky and that we can take the boat today, but nothing is sure…

Au petit matin à Aktau / Early morning in Aktau

Français:

Lorsque que l’agence ouvre, après un petit moment d’attente, on nous fait comprendre qu’un bateau devrait partir ce soir vers 22h, mais que rien n’est sûr. Il faut revenir à 17h et nous en serons plus à ce moment-là.

Peu après notre entrée dans l’agence, un couple de Français arrive, ils viennent pour la même chose que nous ; après avoir quitté les lieux, nous faisons connaissance. Nous avons la journée à tuer, et nous commençons par aller dans un café. Gérald et Marion sont en voyage depuis plus d’un an, ils sont sur le chemin du retour et veulent arriver en France pour Noël comme nous. Nous sympathisons rapidement, Marion est infirmière et Gérald informaticien. Nous sommes contents de parler Français, ça fait un moment que nous n’avions pas rencontré de compatriotes.


English:

When the agency opens, after a while, employees explain us that a boat could leave tonight around 10 pm, but nothing is sure. We have to come back at 5 pm and they will tell us more at that moment.

Few minutes after we enter in the agency, another French couple arrives for the same thing than us, and after leaving the place, we start talking. In fact we have the whole day to wait, so we go first to a café. Gérald and Marion are travelling for more than 1 year and they are on the way back to France. They want to arrive around Christmas in France, like us. They are very nice, Marion is a nurse and Gérald is working in computing sciences. We are happy to speak French, it was a moment that we haven’t meet French people.

balade en front de mer / the seaside
Nos compatriotes / Our compatriots

Français:

Nous allons ensuite dans un restaurant turc pour le déjeuner, nous mangeons des kebab avec des frites. Ce n’est pas le plus dépaysant, mais de temps en temps ça fait plaisir. Nous nous promenons aussi jusqu’à la plage, l’occasion de prendre une petite photo, puis nous retournons au café, avant d’aller à l’agence. Apparemment c’est bon, le bateau part ce soir, nous achetons donc nos tickets, puis nous retournons nous mettre au chaud dans un café. Vers 21h nous essayons d’héler un taxi pour aller jusqu’au port, un passant s’arrête pour nous aider et paye la course à notre place. Encore une âme généreuse ! Une fois au port, nous trouvons le guichet et remplissons les formulaires. Mais apparemment notre bateau n’est pas pour tout de suite. Vers minuit et demi, Marion décide de vérifier les visas pour l’Azerbaïdjan sur Internet et se rend compte qu’il faut un visa même pour les voyages de transit (moins de 72h). Ils n’ont pas de visa car ils pensaient ne pas en avoir besoin. La pression monte un peu pour eux et après avoir demandé confirmation aux douanes kazakhes, il semble qu’il leur faut bien un visa. Pour nous, il n’y a pas de problème car nous avons un visa de touriste valable 30 jours que nous avions obtenu au Kirghizstan. Ils nous quittent donc de façon imprévue : ils vont trouver un hôtel et essayer d’obtenir un visa azéri à Aktau, avant l’expiration de leur visa kazakh dans 5 jours, pour retenter la traversée. Sinon ils prendront l’avion… Nous prenons leur numéro de téléphone et leur souhaitons bonne chance. Nous sommes un peu déçus car nous pensions passer la traversée ensemble, mais ce sont les aléas du voyage.


English:

Then we go to a Turkish restaurant for lunch. We eat kebab with French fries, it’s not really original, but sometimes it’s good to eat something you know. We go to the beach, where we take pictures and then go to a café again before going to the agency. Apparently a boat is leaving tonight and we buy our tickets, then we go back to a café to avoid the cold. Around 9 pm we try to stop a taxi to go to the harbor, a passer-by stops to help us and pays the fare! Another generous person! Once at the harbor, we fill the forms and start to wait, because we are not leaving soon. Around half past midnight, Marion decides to check the visa for Azerbaijan and discovers that transit visas are compulsory. But they don’t have it because they thought they didn’t need it. Pressure is coming… until Kazakh customs confirm it. So they leave us unexpectedly in the middle of the night to find a hotel, tomorrow they will try to get a visa in Aktau for Azerbaijan before their Kazakh visas expire (i.e. in five days). If they can’t, they would take the plane. We wish them good luck, but we are a little bit disappointed because we thought to spend the crossing together. Anyway that’s part of the twists and turns of traveling.

Il fait peur le mec non ? / Who's that scary man ?

Français:

Nous restons donc seuls dans la salle d’attente du port, avec un autre voyageur asiatique qui semble attendre le même bateau que nous. Après trois ou quatre heures de sommeil sur des fauteuils, nous sommes réveillés à 6h du matin par les douaniers. C’est bon notre bateau est là, il faut y aller. Une fois la douane passée, nous montons sur le navire, où l’on nous installe tous les trois dans un dortoir de six lits. Nous nous couchons directement pour faire la grasse matinée. C’est parti pour la traversée de la mer Caspienne ! Au revoir le Kazakhstan ! Nous n’avons pas tout vu, mais en trois fois nous aurons traversé ce gigantesque pays plein de surprises d’Est en Ouest :-)


English:

So we stay alone in the waiting area with another Asiatic traveler who seems to wait the same boat than us. After 3 or 4 hours of sleep on chairs, we are wake up at 6 am by customs officers. Our boat is here, it’s time to go. Once the border crossed, we go into the boat, where the three of us are installed in a dormitory of 6 beds. We directly go to sleep to have a rest. Let’s go for the crossing of the Caspian Sea (while we are sleeping ;-) Goodbye Kazakhstan ! We haven’t seen all the country, but in three times we have crossed this huge country full of surprises from East to West :-)

Embarquement immédiat / Boarding time
1 commentaire

Hawkkz

Super!! So happy to read this post, one of my favorites :) Sad that this is the last blog post for KZ, but looking forward to the next adventures ;) Hopefully we'll get to meet up there some time in the future!

  • il y a 3 ans
10 Voyages | 60 Étapes
Aktau, Manguistaou, Kazakhstan
Étape du voyage
Début du voyage : 25/10/2016
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux