Kuala Lumpur, moderne et multicuturelle

Publiée le 08/06/2019
L'Etat malaisien a décidé de faire de Kuala Lumpur la vitrine de sa politique modernisatrice. Depuis la construction des tours Petronas en 1998, les projets de buildings vertigineux se sont multipliés, sans pour autant faire disparaître les bâtisses coloniales et les quartiers communautaires.

Notre hôtel, Ahyu.
Le quartier indien où nous résidons.
Repas indien.
Servis comme des maharajas.
Un peu de douceur après les épices.
La place merdaka de nuit.
Quai des brumes.
L'arrivée dans le quartier des affaires.
Les tours jumelles Petronas.
Au pied des tours.
A bout de bras.
Suspendue.
Vue depuis le 33eme étage de l'hôtel Traders.
Contrastes.
Le métro aérien
Tarzan en plein centre-ville.
Le monde à l'envers.
Traditions et modernité.
La place de la liberté.
Le plus haut mât du monde (100m).
Inspiration orientale
Comme des stars
💕
Vue large de la place Merdeka, avec la pelouse de Cricket.
Les façades coloniales.
Le temple chinois Guan Di.
Le Sri Mahamaramman temple.
Le quartier chinois.
Des montres de qualité, ou peu s'en faut.
Le musée d'histoire nationale.
De quel bois ils se chauffaient.
Un poignard dernier Kris.
Sans blague.
Un calao (ou hornbill) s'invite au déjeuner ❤️❤️❤️
Famille singe en liberté vers le parking d'un jardin publique
Anthropocène: du coca pour les singes.
Depuis la passerelle entre les tours Petronas.
Vue sur le parc et les grattes-ciel.
Vertigineux.
Au sommet.
Tours de verre.
A 451 mètres du sol.
Soleil couchant.
Gucci, le bon goût de l'Italie.
Light show.
0 commentaire

1 Voyage | 82 Étapes
Kuala Lumpur, Territoire fédéral de Kuala Lumpur, Malaisie
121e jour (07/06/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 07/02/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux