Flamsbana et Vatnahalsen : des trains dans les hauteurs

Publiée le 18/08/2018
Après avoir remonté le Sognefjord en ferry, nous montons à bord du Flamsbana, une ligne ferroviaire emblématique du pays pour rejoindre le Vatnahalsen Hotel, un hôtel centenaire perché sur les hauteurs.

La Flamsbana, la ligne ferroviaire emblématique

Rappelle toi, nous t'avons laissé lors de la dernière étape à notre arrivée à Flåm où nous descendions du ferry sur le fjord. Désormais, nous comptons monter sur les hauteurs, et ça grâce au train !

La ligne à voie unique mesure 20,2 km de long. Le terminus Myrdal se situe à 865 m d'altitude, alors que Flåm se situe au niveau de la mer. De façon à gagner de l'altitude, la ligne est assez sinueuse, et emprunte 20 tunnels. Malgré cela, l'inclinaison maximale est de 1:18, ce qui fait de cette ligne la troisième ligne de train à adhérence roue-rail la plus pentue au monde.

Ce tracé était difficile. La construction commença en 1923, mais la ligne ne fut achevée qu'en 1947. Du fait de son inclinaison importante et des paysages traversés, la ligne est une attraction touristique majeure.

La Flamsbana, une ligne touristique mais effectivement très impressionnante

C'est en effet remplis de touristes (dont nous) que les wagons partent à l'ascension. Tout est fait pour profiter de l'expérience : l'histoire de la ligne est diffusée sur des écrans, des commentaires audio sont retranscris en 3 langues. C'est presque trop, mais il faut bien avouer que le cadre est exceptionnel : la vue, les précipices, l'altitude qui augmente et le train en lui même qui reste très authentique.

Les amoureux du rail sont servis.

Dans le Flamsbana

La minute Disneyland et la cascade Kjosfoss

Les panoramas se succèdent lors de notre passage sur la ligne emblématique, mais s'il fallait décrire un passage, ce serait celui devant la cascade de Kjosfoss. Le train propose un stop de 5 minutes, où tous peuvent descendre des voies pour aller voir de plus prêt une cascade, il est vrai, impressionnante de puissance.

En revanche, si quelqu'un ne se sentait pas encore dans une organisation pour touristes, ce passage en est le clou du spectacle.

Imagine toi devant la cascade, sur une place aménagée le long de le voie, face à la cascade. Et là... une musique épique qui démarre. T'es entouré de dizaines de personnes en plein selfie, tu sens quand même venir que tu ne seras pas seul à méditer face à la nature. Jusqu'à... jusqu'à ce que des danseuses apparaissent à différents plans de la cascade. La marrade ! Bref, tant pis, nous trouvons ça un peu (trop) trop. La musique est suffisamment forte pour couvrir la (pourtant) énorme puissance d'eau qui chute. Nous trouvons ça dommage de nous retrouver devant une véritable parade Disneyland. Où sont les chars ?

La cascade de Kjosfoss

Le Vatnahalsen Hotel

Cet hôtel historique est vraisemblablement le seul de toute la vallée. Perché, il est complètement isolé, en dehors de la ligne ferroviaire que nous venons de prendre. C'est ce qui en fait une attraction à lui tout seul dans de nombreux guides. Une référence.

Le temps semble s'être arrêté dans cet hôtel centenaire. Et pourtant, rien ne manque ici, on dirait presque un Resort du début du siècle : salle de lecture, grands salons, salle de billard, bibliothèque, sauna... on s'imagine les riches norvégiens monoclés venir passer les hivers ici. Photos en noir et blanc que nous trouvons à l'appui. Le Courchevel de l'époque ?

La déco, les différentes salles, les moquettes et les tapisseries ne sont pas sans nous rappeler, et c'est la première référence à laquelle nous avons fait allusion en arrivant, à l'hôtel du film Shining. C'est assez marrant à vivre.

Carte postale du Vatnahalsen en 1908
Le Vatnahalsen en 2018
François découvrant les couloirs de l'établissement

Après notre arrivée, nous prenons le temps de parcourir les alentours, jusqu'à Reinunga (la gare ferroviaire précédente) et grimpons pour prendre un peu de hauteur sur la fameuse cascade. Ça grimpe vite mais les paysages sont magnifiques. Le ciel se fait cependant lourd.

Petite randonnée au dessus de Reinunga
Au dessus du lac de Reinunga

Une randonnée sous la pluie

Comme les jours précédents, le soleil n'est toujours pas de la partie. Pire encore, c'est presque une tempête qui s'agite dehors. 

T'imagines bien qu'avec une tempête à l'extérieur, le film Shining se diffuse rapidement à nouveau dans nos têtes. Qu'à cela ne tienne : nous bloggons, nous lisons, nous travaillons aux futures améliorations de blog-trotting pendant une matinée, et nous nous préparons même à une randonnée pluvieuse pour l'après-midi, et nous partons en marche.

Une randonnée autour du Vatnahalsen malgré la pluie

Il semblerait que le seul "commerce" du coin à voir soit une ferme de chèvres. Nous en ferons notre destination pour la journée.

Les chemins sont très raides : 400m de d- à l'aller, 400m de d+ au retour. Sous la pluie. Mais le café et le pancake au lait de chèvre sur place nous redonne de l'énergie. 3 bonnes heures de marche, mais de très jolies vues tout au long de notre activité.

Cascades rencontrées lors de notre randonnée pluvieuse
Une pause à la ferme ou nous sommes accueillis par les chèvres

Le fromage brun au lait de chèvre

Nous en avions entendu parlé, nous l'avons désormais gouté ! Le brunost (traduction littérale: fromage brun) est un terme pour désigner le fromage norvégien à pâte à brune et au goût caramélisé. Pas très appétissant à la vue, mais plutôt pas mauvais. Enfin... nous ne sommes pas d'accord tous le deux sur le goût.

La vallée est très belle, malgré la pluie.

Après plusieurs jours de vadrouille en Norvège, Yohanna n'a toujours pas mis un seul short. Elle se demande s'il fallait vraiment les prendre dans le sac... Pour l'instant, le pari est loin d'être gagné ! Il parait cependant que nous arrivons après la canicule, où il faisait jusqu'à 30 degré la semaine précédente.

Pour trouver malgré tout un peu de chaleur, nous profitons du sauna de l'hôtel. L'occasion de discuter un peu avec des norvégiens qui traversent la région en vélo et d'en savoir un peu plus globalement sur la culture norvégienne. Comme par exemple que les norvégiens profitent du sauna nus avec simplement une serviette autour de la taille. Nous l'anticipions avant de nous y rendre, mais par pudeur... nous y sommes quand même allés en maillot de bain. Foutus touristes.

Direction Oslo, par le train des glaciers

Après 2 jours au Vatnahalsen, nous prenons à nouveau le train, "le train des glaciers", comme ils l'appellent ici. Celui qui part de Myrdal, jusqu'à Oslo.

Cette ligne est tout bonnement magnifique, particulièrement entre Geido et Finse. Cette ligne ferroviaire, c'est comme être au cinéma : le confort de bons sièges, une allure stable, au milieu de décors montagneux superbes. Nous avons eu de la chance, il faisait (enfin) très beau.

Sur toute la première partie du trajet, une bonne heure, nous avançons au milieu des rocs, des lacs d'altitudes, des rivières. Cette portion est faisable en vélo, et après l'avoir découverte en train, c'est quelque chose que nous aurions voulu faire en pédalant pour pouvoir profiter au maximum de ces vallées. C'est pour l'instant les plus beaux paysages rencontrés sur notre chemin.

Le train des glaciers au départ de Myrdal en direction d'Oslo
Au départ de Myrdal

Notre prochaine étape se passera donc à Oslo, la capitale, où nous resterons 3 jours. Nous espérons enfin avoir du beau temps, et enfin publier des photos radieuses ! Restez pas loin !

3 commentaires

Jean-Pierre

JPP

Super !

  • il y a 3 ans
Fabien

GxiGloN

Que de belles photos !

  • il y a 3 ans
François

RonronEtYoyo

Merci !

  • il y a 3 ans