Oslo ; 3 jours en capitale

Publiée le 19/08/2018
Nous passons 3 jours à Oslo, la capitale du pays, et en profitons pour visiter les différents quartiers de la ville. Foyer culturel, nous enchainerons les musées !

À propos d'Oslo

Oslo abrite 600000 habitants, c'est la plus grande ville du pays. Fait surprenant, Oslo ne s'appelait pas Oslo jusqu'à 1924, mais Christiania, Ouep, la ville avait été détruite par un incendie en 1624, mais reconstruite par le roi danois Christian IV, d'où Christiania.

Premières découvertes, par forcément les meilleures

Nous arrivons en gare d'Oslo par le train des glaciers. Le voyage a été splendide, et l'arrivée en ville détonne. En sortant de la gare, les premiers regards se posent sur beaucoup de béton. Sacs sur le dos, nous nous mettons en marche après nous être orientés pour rejoindre l'hôtel où nous séjournerons 3 nuits.

Nos impressions suivantes ne sont pas plus réjouissantes : nous longeons la rue Storgata, et nous sommes surpris de voir de bien curieux regards perdus tout au long de notre transit. La Rue Storgata semble fréquentée de malheureux toxicomanes. Traits secs, regards sombres et vides, c'est un spectacle triste à voir. Difficile de ne pas se laisser atteindre moralement par le désespoir imagé par une démarche saccadée ou par une seringue à même le sol. Sale histoire, tristes histoires.

Nous arrivons à l'hôtel, un peu secoués, mais motivés à aller voir d'autres visages de la capitale.

L'opéra d'Oslo

Notre logement placé sur une carte, nous planifions nos différents itinéraires. Celui de ce soir sera d'aller rejoindre l'opéra d'Oslo, réputé pour son modernisme.

À propos de l'opéra d'Oslo

Cette oeuvre immense est la pièce maitresse de tout un plan de modernisation du front de mer. L'opéra est désormais une des constructions les plus emblématiques de toute la Scandinavie. Sans comparaison (mais quand même un peu) : l'opéra est aussi caractéristique que celui de Sydney, ou presque.

Le bâtiment représente un glacier flottant sur les eaux d'Oslo, et il a ouvert il y a 10 ans, en 2008. On peut se rendre sur le toit, et c'est vraiment agréable pour capter les rayons de soleil !

L'opéra d'Oslo
Le toit de l'opéra d'Oslo
Dans le hall de l'opéra d'Oslo

Aux alentours de l'opéra, nous tombons sur d'étranges radeaux : des saunas flottants ! Ces saunas semblent pouvoir se louer à la journée, et chacun y fera ce qu'il y veut : barbecue, musique, sauts dans le port... C'est appartement quelque chose qui se fait ici. Un concept à importer à Lyon ?

Des saunas flottants à Oslo

Hippie, yoga et sauna

Sur le chemin, nous tombons sur un coin de quais aménagé en un micro festival hippie. En vrai, on s'offre une bière (à 10euros, normal), pour profiter du soleil. Nous tombons sur des curiosités qu'on ne croise qu'à Oslo, comme un sauna géant (genre la taille d'un immeuble de 2 étages) en bois et en verre, en forme de tipi indien, ouvert aux festivaliers.

Le château et la forteresse de Akershus

Nous poursuivons notre marche de fin d'après midi sur les quais, ou nous traversons la forteresse d'Akershus.

La forteresse Akershus d'Oslo
Promenade dans le port, au second plan, la forteresse

La promenade de fin de journée se termine. Nous rentrons à l'hôtel.

La journée culturelle : notre marathon des musées Osloïtes

Aujourd'hui, nous avons pris le Oslo Pass, un passeport culturel proposé par la ville donnant libre accès à de nombreux musées de la ville. Alors nous comptons bien en profiter. Marathon culturel : go !

Le musée des beaux arts d'Oslo : la National Gallery

C'est un must-see de la ville d'Oslo. Nous nous y rendons, sous la pluie évidemment.

Ce musée est un vrai condensé de chefs d'oeuvre. C'est même la plus grande collection d'art du pays. On peut y admirer des oeuvres de Munch (dont Le Cri, en photo ci dessous), mais aussi des Manet, Renoir, Matisse, Cézanne, Monet, Picasso, Rembrandt... Ce musée, c'est une sorte de Hit Parade Peinture : y'a tous les grands noms.

Nous y errons une bonne partie de la matinée avant de poursuivre notre rush.

"Le Cri", le fameux, de Edvard Munch

Profitant de notre Oslo Pass, nous montons sur les navettes fluviales. Elles nous permettent de rejoindre la presqu'île de Bigdoy et son quartier riche, où 3 musées nous intéressent. Dans notre fougue, nous en oublions de déjeuner...

En direction de Bigdoy par bateau

Norsk Folkemuseum, le musée des arts et traditions populaires de Norvège

C'était un musée particulièrement coché par Yohanna. Toujours grâce à notre Oslo Pass, nous y entrons gratuitement. 

Ce lieu est le plus grand musée de plein air du pays. Il s'agit, en plus des habituels vitrines et présentoirs de musée, de reconstitutions grandeur nature de différents environnements norvégiens au cours de l'Histoire. Des sentiers nous permettent de nous promener dans le temps et l'espace, et découvrir des habitudes de vies (du médiéval à l'époque moderne) norvégiennes. Tout un quartier du  début du XXe siècle est même reconstitué : bar, station service, apothicaire.... Un vrai voyage dans le temps.

En guise de (maigre) repas, nous craquons malgré tout sur une sorte de pancake cuit au feu de bois dans une des bâtisses. 

Le Norsk Folkemuseum : une belle réalisation, un beau musée. Un vrai musée de plein air.

Au musée Norsk Folkemuseum

Vikingskipshuset : le musée des bateaux vikings

Comment blogger sur notre voyage en Norvège sans aborder le sujet des fameux Vikings, redoutables guerriers d'antan ? C'est un musée qui, cette fois-ci, avait été grassement coché par François.

Dans ce musée, nous contemplons 3 navires, les fameux Drakkars, déterrés dans la région d'Oslo. Ce musée est un incontournable pour ceux qui veulent en savoir plus sur les vikings.

Un Drakkar viking découvert autour d'Oslo

Si tu as bien lu, tu as vu que j'ai bien dit "des drakkars enterrés dans la région d'Oslo". Ce n'est pas une faute !

Les chefs vikings étaient enterrés dans leur navire, entourés de victuailles ou animaux domestiques. Recouverts de terre pendant des siècles, ces navires sont aujourd'hui restaurés, ou pas, et rendus publiques en musée.

On a du mal à s'imaginer que les Vikings eurent un règne sur toute l'Europe (et plus) pendant 250 ans. Ils ont même été les premiers à mettre le pied sur les amériques. Mais notre ami Christophe leur à volé la vedette 400 ans plus tard, comme chacun le sait.

À propos des Vikings

Les vikings étaient redoutables. Ils croyaient qu'en étant valeureux au combat, ils pourraient atteindre leur paradis, le fameux Valhalla. Avec dévotion, ils parcouraient les mers en quête de butins : vivre riches ou mourir et finir au paradis. Des destins qui plaisaient à ce peuple.

Une nouvelle fois, l'entrée à ce musée est inclue dans l'Oslo Pass. Décidément, ce pass est un investissement comme on en fait plus.


Le Musée du Fram

Probablement le coup de coeur des musées d'Oslo. C'est tout un complexe dédié aux expéditions polaires de navigateurs norvégiens. Nous y restons un bon moment devant films, vitrines, et même pour visiter les authentiques bateaux autour desquels le musée à été construit. On aurait pu imaginer qu'ils aient déplacé les bateaux dans le musée, mais non, le musée a bien été construit autour. 

Une vraie réussite, ce n'est pas étonnant que ce musée soit le mieux noté sur TripAdvisor de tout le pays. Et devinez quoi ? Ce musée est aussi inclus dans l'Oslo Pass.

Un authentique bateau d'exploration au musée du Fram

Nous nous essayons à toutes sortes d'expériences et de lectures. Par exemple, nous savons désormais grâce à un simulateur de traction que Yoyo ne saurait pas traverser l'antarctique avec 300kg de traineau derrière elle. 

Le centre Nobel de la Paix

Nous retournons sur le centre ville. Nous terminons notre journée culturelle au Centre Nobel de la Paix avant qu'il ne ferme, également accessible via notre pass favori.

C'est un musée très moderne qui met en avant la vie et l'oeuvre de ceux qui ont été lauréats du fameux prix Nobel de la Paix. C'est d'ailleurs ici qu'est remis le prix, chaque année, à l'anniversaire de la mort d'Alfred Nobel, qui était s'il fallait encore le rappeler l'inventeur de la dynamite et qui dans son testament légua son immense fortune pour la création du prix Nobel pour récompenser les hommes et femmes qui changent le monde.

Nous aurions pu y rester des heures entières, mais... la fin de journée arriva. Et le musée ferma ses portes avant que nous ne puissions tout visiter.

François dans le Centre Nobel de la Paix

Oslo Pass, il nous a permis de faire 5 musées dans la journée, et il inclus les navettes fluviales et les transports en commun. Il nous a coté 350 NOK par personne, soit environ 35euros. Donc indispensable dans la capitale.

Grunerlokka : un quartier haut en couleurs

C'est le quartier hipster de la ville ! De très beaux tags sur de nombreux murs (la plupart dans la rue Brennerivn). Certains sont immenses ! Il fait beau, c'est un plaisir de se promener ici.

Selfie dans le quartier de Grünerløkka
Un tag dans le quartier de Grunerlokka
Yohanna dans le quartier de Grunerlokka
Un tag dans le quartier de Grunerlokka
François dans le quartier de Grunerlokka
Selfie dans le quartier de grunerlokka

Le Parc Vigeland

Nous continuons notre marche citadine avec pour objectif de rejoindre le Parc Vigeland. En terme d'affluence, c'est le lieu le plus visité de Norvège. Il s'agit d'une exposition de plein air de 212 statues de l'artiste du même nom, Vigeland. On aurait pu croire ce parc élitiste et complexe à apprécier des statues, mais il en est tout autre : c'est très accessible, et les statues sont particulièrement saisissantes d'émotions. 

Et en plus, c'est un très joli parc. Parc Vigeland : c'est oui.

Dans les rues d'Oslo en direction du parc Vigeland
Yohanna dans le parc Vigeland
Dans le parc Vigeland
La fameuse sculpture "le jeune impétueux" de Vigeland

Fin de journée à Oslo

Nous traversons de nouveau la ville pour rejoindre notre hôtel. Nous tombons au hasard de l'horaire sur la relève de la garde devant la palais royal.

Enfin, nous nous offrons un diner mexicain de la rue Tromdheinsveiene pour le diner. Les Osloïtes aiment beaucoup la cuisine du monde.

Le centre d'Oslo

Cela fait une semaine que nous sommes en Norvège, et nous constatons depuis notre arrivée que les norvégiens sont très sensibles à la cause écologique. Les voitures électriques (Tesla, BMW...) sont légions. Aussi, la vie en capitale est de même très chère. Avec un salaire moyen à 6000euros mensuel, les norvégiens ont un niveau de vie élevé. Et ça se ressent sur le prix des bières.

Et ensuite ? Les îles Lofoten

Après 3 jours en capitale, nous transitons vers le nord du pays, au dessus du cercle polaire arctique, pour rejoindre les fameuses îles Lofoten pour y passer une semaine. La suite au prochain épisode !

À propos de notre passage à Oslo

  • Nous avons dormi à Anker Hotel. Pas un grand hôtel, un peu usine (car hôtel de conférence), mais suffisant. Quartier bof. À ne pas trop fréquenter le soir, j'imagine.
  • Oslo Pass : obligatoire lors d'une visite à Oslo
  • Pour vivre et diner comme les norvégiens : aller dans la rue Tromdheinsveiene, dans le quartier de Grunerlokka. Cuisine du monde et rue très vivante.

1 commentaire

Jean-Pierre

JPP

Très intéressant !

  • il y a 3 ans