jour 4: le piton de la founaise

Publiée le 15/01/2021
ascension du piton de la fournaise de nuit, le gouffre de l'étang salé et la plage du même nom.

Nous avons mis le réveil à 2h00 pour partir au plus tôt car nous avons 48 mi' de trajet...

Les yeux encore collés nous partons pour  2h30, nous n'avons que 4h de sommeil mais l'idée d'aller gravir ce piton de la fournaise nous do n'ait la motivation nécessaire !

Nous arrivons au point de départ vers 3h30, il fait 9°c, je décide de troquer mon short contre un legging avec un pull et une veste, ce que je regretterai très vite car dès que l'on marche il fait chaud même à cette heure là !

Il y a une vingtaine de voitures sur le parking, nous allumons notre lampe frontale et c'est parti pour ce long periple ! 

Voie lactée
Choix du parcours !

Il n'est pas évident de progresser la nuit juste avec une lampe mais le sentier est super bien balisé avec des taches blanches rapprochées donc c'est plutôt rassurant !

Nous sommes plusieurs à monter à cette heure là, certains marchent d'un bon pas d'autres ont plus de difficultés comme nous, très vite il faut grimper, le souffle se fait court, il faut dire que nous ne sommes pas du tout sportifs et de gros fumeurs...

Au bout d'une heure ça commence à devenir un vrai calvaire  pour moi... A l'aide de ma ventoline je crapahute les rochers un a un, mon objectif, né pas écouter mon corps qui dit stop et arriver au plus vite sur les hauteurs pour assister au lever du soleil !

Sandru à du mal lui aussi mais il tient mieux le choc que moi !

Petit à petit on arrive à notre but et on assisté à un spectacle incroyable, on se pose pour assister au lever du soleil, boire un café et manger une barre de céréales pour reprendre un peu des forces ! 

Lever du jour !
Le soleil est là

Nous ne sommes plus très loin du cratère mais le sentier nous fait tourner autour pour faire une grande boucle, inconscients du danger sur le moment on décide de couper tout droit pour y accéder plus vite, il y a pas mal de failles et le sol est instable mais je crois qu'à ce moment là notre. Cerveau était sur off, nous voulions juste enfin atteindre notre but.... On lira au retour sur les panneaux de l'entrée qu'il ne faut surtout pas sortir du sentier balisé et s'approcher trop près du cratère car le bord peut s'effondrer à tout moment... On a eu tout faux pour le coup.... 

Cratère vu du drone
Photo que j'ai prise trop près du bord...

Nous sommes déjà exténués par la montée mais maintenant c'est le moment du retour, nous allons pouvoir enfin voir tout ce que nous avons gravit de nuit et on a pas été déçu des multiples paysages ! 

La fournaise
La fournaise
Le piton vu d'en bas

Vers 7h nous avons attaqué la descente, celle ci a été beaucoup dure pour sandru, moi j'étais plutôt à l'aise, comme quoi on se complète !

On voit beaucoup de gens attaquer l'ascension à cette heure là, il fait déjà très chaud, ça me laisse sans voix et je me dis qu'ils ont bien du courage !

Le chemin est long jusqu'aux escaliers qui permettent de remonter au parking, sur la route on peut voir le formica leo 

Vue du drone
Formica leo

Infos cratère formica leo

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Formica_Leo

Arrive enfin le moment où l'on arrive aux escaliers, ce matin quand on les a descendu on ne pensait pas encore au fait qu'il faudrait tout remonter à la fin de la rando !!

Ça a finit de nous couper les jambes, plus de 300 marches à gravir sous une grosse chaleur c'était la cerise sur le gâteau ! 

Cratère commerson 19 min

Sur le parking on peut apercevoir une centaine de voitures, rien à voir avec cette nuit finalement !

Sur la route du retour on s'arrêtera au bout de 20 min pour aller voir le cratère commerson.

Celui ci est accessible à pied tout près du parking, il est très très profond et large, tellement qu'on ne peut pas le prendre en photo de la passerelle suspendue faite pour le voir ! 

Cratère commerson

On rentrera au bungalow pour finir notre nuit mais tellement satisfait d'avoir réussi cette randonnée en 7h, on le gardera en tête toute notre vie mais on ferait pas ça tous les jours lol ! 

Gouffre de l'étang salé

Vers 15h on décide de repartir sur la côte pour aller voir le gouffre de l'étang salé, il y a un petit parking et juste en face on tombe nez à nez sur ce gouffre, 2 blocs de roches noires séparés par un courant d'eau qui se déchaîne et se fracassé au bout !

C'est surprenant et très beau à voir ! 

Gouffre de l'étang salé

Plage de l'étang salé 6 min

Nous continuons sur la route pour aller voir la plage de sable noir, elle est immense mais les gens ne se baignent qu'à un seul endroit balisé par des boues juste en face de la barrière de corail qui protège les gens des requins ! A savoir donc qu'on ne peut pas se baigner n' importe où ! 

Plage de l'étang salé
Plage de l'étang salé

On s'arrêtera dans un bar en face pour boire un coup, il fait 31 degrés et avec la fatigue de la matinée on a du mal à supporter tant de chaleur !...

On rentrera au bungalow un peu tôt en ayant fait quelques courses avant et on se couchera tôt ! On fera sûrement de beaux rêves cette nuit avec toutes ces belles choses qu'on a vu ! 

0 commentaire