Montezuma - Tambor

Publiée le 16/03/2020
Après le centre voici le littoral Pacifique

Aurevoir les terres centrales du pays, place à son penchant ouest bordé par l’océan Pacifique. Nous nous sommes rendus tout d’abord pour 3 nuits tout au sud de la péninsule de Nicoya, à Tambor plus précisément. Première constatation, c’est bien différent de ce que nous avons vu jusqu’à présent. Bien plus sec dans les terres mais tout aussi dépaysant.

Le premier jour nous nous sommes attelés à la découverte du premier parc national créé au Costa Rica en 1963 : Cabo Blanco. Ce parc très sauvage à la pointe sud-ouest de la péninsule propose une randonnée d’une dizaine de km qui débouche sur une plage sauvage. La forêt traversée est connue pour être le royaume des singes hurleurs et nous confirmons ceci : des dizaines de singes noirs hurlant dans tous les sens toutes les 5 minutes. Vraiment intimidant (mais aussi magique) par moment. Nous avons également pu apercevoir d’autres animaux sur le trajet comme des singes capucins qui se chamaillaient, des coatis et toutes sortes d’oiseaux. Et voici la récompense après la marche pas forcément très difficile mais usante à cause de la chaleur :

Début de la randonnée
Un endroit très sauvage
Après l'effort, le réconfort

Cette même journée nous avons visité Montezuma, haut lieu des hippies dans le pays, aussi surnommé Montefuma, on vous laisse deviner pourquoi. Même si le village est réellement très mignon et ses plages le sont aussi, ce lieu ne nous a pas plus emballé que cela car très surfait et très « nouveaux hippies fortunés accrocs à Instagram », bien loin des concepts hippies des années 60-70 qui devaient régner ici. Sans parler des mecs complètement camés qui erraient dans le village… Nous sommes quand même allés à la cascade de Montezuma pour nous rafraîchir après la marche du matin et c’était vraiment très agréable ! Une belle cascade au milieu de la forêt et une eau bien fraîche comme il faut.

Petite plage vers Montezuma
Cascade de Montezuma

Le lendemain nous avions réservé une petite excursion snorkeling et repos aux Tortugua Islands, petit archipel réputé comme étant l’un des plus beau du pays. Nous avons eu la chance de partir de la très jolie réserve naturelle de Curu (le paradis des capucins) sur un tout petit bateau et non de Montezuma sur des gros bateaux avec de la musique et des matelas pneumatiques (véridique). Même si le snorkeling était vraiment mauvais (aucune visibilité, coraux totalement morts, quelques rares poissons…), notre petit bateau s’est posé sur une plage déserte, non loin d’une autre plage où accostaient tous les autres bateaux, remplie de transats en plastique et d’activités (payantes). Un très bon choix pour nous donc, et une plage très mignonne pour se reposer la matinée. De plus, il s’agit d’un lieu de tournage de l’émission Koh Lanta, notre 3e après Koh Rong au Cambodge et Koh Lanta bien sûr (Koh Rok pour être précis) en Thaïlande.

Les fameux capucins
Notre lieu de farniente pour la matinée

Cette escale dans la péninsule de Nicoya fut la bienvenue pour nous reposer, prendre du bon temps et profiter des joies du coin. La plage de Tambor (minuscule village) où nous dormions était très agréable avec le ballet continu des pélicans venant se nourrir dans l’océan. Nous avons eu le bonheur de voir nos premiers aras, et les plus jolis et connus de cette espèce : les aras Macao et leur splendide robe aux couleurs de l’arc en ciel. Nous avons appris qu’ils étaient toujours au minimum par deux, en effet ils se trouvent un partenaire tôt et s'unissent pour la vie : )

Le voyage continue toujours avec autant de bonheur !

Et n'oubliez pas, pura vida !
0 commentaire