Uvita

Publiée le 18/03/2020
Un petit coin de paradis !

Nous entamons la dernière ligne droite du voyage, et cette ligne droite longe toute la côte Pacifique du nord au sud. Nous avons posé nos valises pour deux nuits dans le minuscule village de Bahia, mitoyen d’Uvita. Pour arriver ici nous avons traversé deux villes qui ne nous ont pas vraiment enchantés : tout d’abord Jaco, horrible station balnéaire qui nous a fait fortement penser à Sihanoukville au Cambodge avec ses tours disgracieuses et son américanisation à outrance. Puis Quepos, porte d’entrée du fameux parc national Manuel Antonio, un peu plus agréable mais sans aucun charme pour autant. Et au bout de cette (chaude) route nous voici donc à Bahia et là ce fut l'émerveillement. Village qui a les pieds dans l’eau, Bahia est ultra-paisible et sa rue principale donne directement sur le parc Marino Ballena. Et quel parc ! Bien qu’il soit dépourvu de véritables sentiers de randonnée, le parc est en réalité plutôt un parc maritime que terrestre. Situé dans une sublime baie, nous sommes arrivés ici peu de temps avant le coucher de soleil, que vous pouvez admirer en photo de couverture ou ici :

Carte postale : )

Comme à Cahuita au tout début de notre voyage, quel bonheur de se baigner dans l’eau chaude en admirant le coucher de soleil…

Nous nous sommes baladés le lendemain sur cette même plage mais de jour, sous un soleil de plomb, jusqu’à la fameuse queue de baleine. Comme son nom l’indique ce parc est réputé pour être le lieu de reproduction des baleines durant l’hiver, et aussi incroyable que cela puisse paraître un énorme banc de sable et de rochers long d’un km apparaît à marée basse et vu du ciel il a la forme… d’une queue de baleine ! Voici la preuve (extrait google maps) :

La queue de baleine

Nous n'avons pas réalisé de "whales tour" en bateau car nous sommes en fin de saison de reproduction des baleines, donc très peu de chance d'en apercevoir à cette période.

L’immense plage qui s’étend de part et d’autre de cette queue de baleine est réellement sublime. Sûrement l’une des plus belles plages qu’il nous ait été donné de voir dans notre vie, tout simplement. En voici quelques photos :

Quand on vous dit que c'est immense
Les traditionels cocotiers
Superbe effet de miroir

Comme durant notre précédente étape nous nous sommes rendus à une cascade située dans la forêt près d’Uvita pour une pause fraîcheur idoine. Avec au passage un très joli papillon qui s’est posé…sur ma fesse : )

Le papillon coquin
Un nouvelle cascade tropicale

Bahia fut vraiment une très belle découverte, un lieu idéal pour se reposer, prendre le soleil et contempler la beauté du lieu. Et un coucher de soleil les pieds dans l'eau réellement magique. En plus de cela il y avait un restaurant japonais (improbable ici) avec d’excellents sushis locaux, ça change des casados : ) Le paradis on vous dit.

Notre prochaine étape sera déjà l’avant-dernière, elle nous emmènera à l'extrême sud-est du pays, mais nous y resterons 4 nuits.

Une autre pour la route, on ne s'en lasse pas

Point Coronavirus.

Il nous semble logique et nécessaire de parler de ce sujet. Le dernier tiers de notre séjour fut grandement marqué bien malgré nous par l’épidémie mondiale grandissante. Déjà parce que les premiers cas sont apparus au Costa Rica quelques jours après notre arrivée ici et surtout à cause de ce qui se passe en France. Ce n’est pas pour nous dédouaner ou nous donner bonne conscience mais le jour de notre départ nous étions tous très loin d’imaginer qu’un peu plus de deux semaines après la France allait être confinée. Nous pensons que si notre voyage avait eu lieu 2 semaines plus tard nous ne serions pas partis, déjà par crainte de voyager dans le stress du virus, en pensant à l’impact sur nos proches en France et surtout pour ne pas risquer de le transmettre ici au Costa Rica.

Cela dit nous croisons (en leur parlant de loin !) depuis quelques jours des touristes allemands, hollandais et surtout français qui viennent d’arriver au Costa Rica. Ils sont pour la plupart partis samedi 14 et dimanche 15 mars, nous trouvons cela extrêmement imprudent, égoïste et irresponsable. Nous nous sommes très brièvement posés la question d’un retour anticipé suite au discours de notre président le 16 mars mais sachant qu’il n’y a que 2 vols directs par semaine vers Paris nous allons sagement attendre notre vol de samedi. Voilà c’était le point coronavirus que nous refermons. Prenez toutes et tous soin de vous et surtout ne sortez pas et ne vous regroupez pas svp (comme on a pu voir à Paris ou ailleurs en France ce week-end...), pour le bien de tous.

Adios Bahia
1 commentaire

oliv58

J'avais adoré Uvita et le parque marino ballena. Nous étions logés à Dominical, a quelques kms au nord. Des endroits incroyables, avec cette rue unique en terre. Le changement avec le centre du pays est saisissant. Prenez soin de vous au retour.

  • il y a 7 mois
3 Voyages | 87 Étapes