Laguna de Quilotoa

Publiée le 29/11/2015
28 Novembre 2015 - Situé à 3500 mètres dans le cratère d'un volcan éteint, le lac de Quilotoa est un des plus beaux lieux de l'Equateur.

Zumbaaaa....Zumbahua !!

Routine habituelle, on se lève, on fait les sacs, on regarde sous le lit si on a rien oublié et direction le terminal de bus. On quitte la ville de Latacunga pour celle de Zumbahua, à environ 2h plus à l'est. Zumbahua n'est pas notre objectif principal mais c'est là qu'on va trouver les logements les moins chers et les plus sûrs. Notre but ici est le lac de Quilotoa, à 12 km de Zumbahua, mais le routard déconseille d'y loger, d'une part à cause des prix trop élevés, et d'autre part pour de nombreux vols recensés.

Sans le savoir, on arrive jour de marché. On pose nos affaires dans l'hôtel le plus proche, Oro Verde, 14$ la nuit, le moins cher qu'on ait eu jusqu'à présent et on file au marché. On a le droit aux habituels étales de nourritures, sacs de 20 kg de graines et de patates, mais surtout, cette fois la moitié du marché essaie de nous vendre de l'alpaga !

Le marché terminé, il faut maintenant nous rendre au lac. Un des moyens ici, prendre une camioneta, c'est à dire un particulier qui nous amène jusque là-bas en pickup. Ca tombe bien, jour de marché, il y en a pléthore ! On monte dans le premier venu.

Petite erreur stratégique ici !

On est monté dans la voiture sans demander le prix, ce qui fait qu'à la fin il peut bien nous dire ce qu'il veut mais qu'aussi vu le nombre de camioneta ce jour là, on aurait pu faire jouer la concurrence. Au final, on a payé 1$ de plus que ce qu'indiquait le routard (6$ dollars au lieu de 5$). Pas de grandes conséquences, mais c'est le genre d'erreurs qu'il faut qu'on arrive à gommer.

Marché de Zumbahua

Les sacs à gravats

Voici une astuce donnée par Ronron et Yohanna avant notre départ. Lors de nos trajets en bus, on emballe nos sacs de randonnée dans des sacs à gravats. Pour 2 raisons :

La première, bien sur, les protéger. D'autant plus qu'on a 6 mois à faire en Amérique du Sud, donc faut qu'ils tiennent jusqu'au bout. Après 15 jours d'utilisation, quand on voit l'état des sacs, on se dit que c'est une bonne chose.

Seconde raison, les sacs à gravats étant blancs et complètement neutre, dans le cas où une personne mal intentionnée visite la soute du bus, nos sacs ne seront pas visés en premier.

Le lac !

Nous voilà sur place. La vue est superbe. On est sur le bord du cratère à 3800 m et le lac se situe 320 m plus bas. On profite un moment des différents points de vue, puis on entreprend la descente. 

On se dit que la remontée va être difficile et en effet elle l'a été, 320 m de dénivelé sur un chemin de 1,7 km. Ca grimpe ! Les locaux ont trouvé l'astuce, ils louent des chevaux ou des mules pour faire la remontée, pour 10$. Mais on n'a pas craqué ! C'était très éprouvant, surtout que la pluie a pointé le bout de ses gouttes sur la fin et nous a obligé à maintenir la cadence.

Comme récompense on décide d'aller boire un chocolat chaud, dans un bar du village. Quasi chez l'habitant en fait. Ca correspond à la photo de la petite fille avec son chat.

On vous laisse apprécier les photos qui sont plus explicites que n'importe quel texte.

Le lac vue d'en haut
Le lac et le chemin qui y descend
Petit selfie avec le lac (vous avez vu ma nouvelle coupe ?)
petit selfie avec le lac
Un plongeon ?
Fier comme un coq
Il reste encore du chemin...
Toute fierote sur son caillou
Nos premiers alpagas. Et bien velus en plus !
Content !
Il y a de quoi habiller un village avec toute cette laine.
Le courageux
Sur le pont
Au bord du lac
Los dos
Les fainéants
La fainéante
Typique
Une famille accueillante
Piti chat !
Heureusement ce n'est pas le notre...
Parc de Zumbahua

Petite anecdote pour le retour du lac. On prend donc une camioneta. Cette fois on demande le prix, 5$ tout va bien. On prend la route et on observe le conducteur. On le trouve un peu jeune, environ 16 ans, et à côté de lui 2 de ses collègues, entre 12 et 14 ans.

La route se passe bien, il est prudent, mais on sent quand même son manque d'expérience. Arrivés à Zumbahua, un camion prend toute la largeur de la route, il faut manoeuvrer. Il panique un peu, ne sachant pas où regarder pour la marche arrière.

Là, son collègue de 12 ans lui dit de dégager de la voiture, il glisse à la place du conducteur, adapte son siège en 2 secondes. Clak ! Marche arrière au rétro. Clak ! Première, démarrage en côte, passage sur le trottoir et il nous dépose 100 m plus loin. Le gamin de 12 ans vient de nous donner une leçon de conduite :D

On sort de là les yeux grands ouverts et à moitié en train de se marrer. 

Bilan

La plus belle étape jusqu'ici ! A ne pas louper lors de votre passage en Equateur !

7 commentaires

François

RonronEtYoyo

Super étape ! Entraînante et drôle !

  • il y a 2 ans

JLetC

Époustouflant ...
Le dépaysement est total. Magnifiques photos.

  • il y a 2 ans

claudie

j'adore cette étape

  • il y a 2 ans

Sisi

Super et très jolis photos !

  • il y a 2 ans

TontonPhil

magnifique étape!

  • il y a 2 ans

tatannie

Coucou,,,,, merci pour vos recits et vos photos,,,,,c est vraiment passionnant,

  • il y a 2 ans
Jamy

Flober

Magnifique ! Les paysages sont incroyables !

  • il y a 1 an