Les lignes de Nazca

Publiée le 15/11/2016
29 décembre 2015 - Dessinées sur le désert de Nazca, ces lignes représentant des formes géométriques ou des animaux stylisés s'étendent sur une surface de 450 km2. Mais ces géoglyphes ne peuvent être observés dans toute leur splendeur qu'à partir d'une certaine altitude...

Un site exceptionnel

Classé au Patrimoine mondial par l'Unesco en décembre 1994, les lignes de Nazca auraient probablement été dessinées entre l’an 300 et l’an 900 de notre ère. La plupart des archéologues pensent que ces dessins sont des copies de figures formées par les étoiles et qu’ils permettaient d’enregistrer le mouvement exact des astres. Mais beaucoup de questions se posent encore autour de ce mystérieux site du Pérou menacé par l’érosion et les changements climatiques.

Près au décollage...

Après le trajet depuis Ica en bus, nous voilà au terminal terrestre de Nazca. Les hommes sont à l'affût des touristes. Un d'eux ne nous lâchera pas et nous suivra un moment dans la rue afin d'essayer de nous convaincre de choisir son hotel. Il en viendra même à nous feintait une autre technique que nous ne connaissions pas... Arrivés devant l'hôtel que nous avions nous même choisi (par le biais du Routard), il s'introduit dans l'accueil et ressort aussitôt en nous disant "c'est complet". Nous trouvons ça louche et rentrons par nous même vérifier... Il avait profité d'un petit "som" du propriétaire de l'hôtel pour tenter un coup de poker. Comprenant que son tour de passe-passe n'avait pas marchait, il nous laisse tranquille. Bien essayé José, bien essayé !

Le gérant de l'hôtel nous propose d'organiser le vol au dessus des lignes de Nazca pour 70$ par personne + une petite taxe à l'aéroport. Attention aux arnaques ! Mais là ça à l'air d'être quelqu'un d'honnête... on s'y lance. C'est un des meilleurs prix qu'on ait vu. Même meilleur que le prix de l'escroc qu'on avait vu à Paracas.

Il est déjà tard, on trouve un des derniers restaurants ouvert. Spécialisé dans le poulet. Etonnant ! Et on profite d'une nuit bien méritée.

Le lendemain, un chauffeur vient nous chercher (un peu en retard mais ouf il ne nous a pas fait faux bon !) et nous pose à l'aéroport en nous expliquant très succinctement ce que nous devons faire. Nous déposons nos affaires auprès de la compagnie et nous passons sur la balance afin de connaître notre place dans le petit avion que nous allons prendre. Quel choc pour nous 2... nous avons perdu 3 et 4 kg en un mois et demi ! La bonne nouvelle du jour, on est refait :D

Nous devions être que tous les 4 dans l'avion mais finalement il y aura 2 personnes de plus. 

L'aéroport de Nazca
Positionnement dans l'avion en fonction du poids
Nos places dans l'avion
Et c'est parti mon kiki !
Camion sur la route
Vue d'en haut
La baleine
L'astronaute
Le singe
Le colibri

Petit malaise !

Le vol est top, la vue magnifique. Mais bordel, faut être costaud ! Les enchainements de virages à gauche, puis à droite, puis à gauche. Tout le monde commence à être dans le mal et à regarder droit devant soit. Fanny et Carine ne vont pas échapper au dégobillage. 

Ca ne s'arrange pas en sortant de l'avion... Carine ne tient plus debout ! Nous nous dirigeons donc vers une sorte d'infirmerie le temps que le malaise s'estompe. Puis nous rejoignons Fanny et guillaume à la sortie de l'aéroport pour attendre notre chauffeur.

Saveurs culinaires

Notre mission de l'après-midi: trouver un bus pour Cuzco. Sauf que, nous sommes le 30 décembre, c'est les fêtes de fin d'année. Après un, deux, trois compagnies de bus complètes, on commence à désespérer.

Un homme nous avait accosté une heure plus tôt en nous proposant le trajet avec sa compagnie et en nous disant que les autres étaient complets. On ne l'avait bien sur pas cru. Sur le retour, on retombe sur lui. Il nous propose 4 places pour le soir même. Exactement ce qu'on cherche. On redoute un peu l'état du bus mais on n'a pas vraiment le choix si on veut tenir le planning de Fanny et Guillaume.

La réservation faite nous nous promenons tranquillement le reste de la journée dans Nazca, en passant par la Plaza de Armas, le marché, la visite d'un petit musée et les bars de la ville où nous allons gouter notre première chicha morada.

La chicha morada

La chicha morada est une boisson non alcoolisée très réputée dans la région de Nazca. Elle est faite à base de maïs violet typique du Pérou.

Pour la préparer, il faut recouvrir 4 épis de maïs violet d'eau et faire bouillir pendant 1 à 2 heures avec de la cannelle et des clous de girofle. Une fois que les grains sont ramollis et que l'eau a pris la couleur violette, elle est filtrée et peu être bu chaude ou froide.

Le marché de Nazca
Les courges...
Maïs violet utilisé pour la chicha morada
Le marché
Les céréales
Allée du marché de Nazca
Vente d'oeufs de cailles dans la rue

Bilan

Malgré les nausées, nous ne regrettons en rien ce petit tour dans les airs qui nous à permis d'observé le Pérou d'une autre manière. Pourtant si haut, mais si petits face à ces lignes gigantesques qui nous donnent une grande estime pour ceux qui ont foulés ces terres avant nous.

Si jamais vous allez visitez Nazca... ramenez un souvenir à Alex... il a perdu durant notre voyage le petit porte-clé colibri des lignes de Nazca qu'il s'était offert !

0 commentaire