France : Des petits bouts de nous

Publiée le 08/04/2020
Tel le Petit Poucet, nous avons semé des petits bouts de nous afin de retrouver le chemin de la maison.

Le Petit Poucet

Le retour à la maison

C'est ainsi que nous imaginions la fin de notre voyage, avec une conclusion faisant référence au comte de Perrault. 

La réalité est tout autre ! Une vilaine pandémie chamboule notre voyage mais ne nous met pas à terre, bien au contraire.

Nous sommes tellement conscients de la chance d'avoir vécu ce rêve en famille. La chance que la crise soit arrivée à la fin de notre voyage, contrairement à de nombreuses familles que nous avons rencontrées et qui ont dues rentrer TRES prématurément. La chance également d'avoir été rapatrié rapidement grâce à l'ambassade de France au Laos.

Un retour qui vaut son pesant d'or. Tout d'abord le vol est annoncé au 2 avril puis au 1er, puis de nouveau au 2. Nous sommes 370 français à profiter de ce rapatriement. 330 autres français sont encore coincés là-bas.
Notre avion : un A340-600 ! Jamais un tel avion ne s'était déposé sur le sol Laotien. Pourquoi ? Tout simplement parce que la piste n'est pas prévue pour. Courte et ne supportant pas plus de 275 000 tonnes. C'est un exploit que va réaliser la compagnie espagnole qui est venue nous chercher.  
Nous prenons place à bord. 2 équipages de vol sont présents pour assurer les 15 heures de vol. Le Premier pilote nous explique les conditions de la piste de décollage. L'avion a été allégé en kérosène et nécessitera un stop au Kazakhstan pour refaire le plein. Bref il va falloir serrer les fesses et s’arrêter de respirer au moment où l'avion quittera la tarmac. Un vrai spectacle pour le personnel au sol qui nous saluaient et nous filmaient. Ils n'avaient jamais vu ça !
L'avion prend son accélération à une vitesse phénoménale. Pas un mètre de piste n'a été gâché. l'A340-600 quitte le sol au dernier centimètre. Sublime, une explosion de joie à bord. Première fois de notre vie que nous voyons 100 % des passagers applaudir au décollage. S'en suivra un vol sans encombre, sans la moindre perturbation.

A l'arrivée à Paris, aucune prise de température. Nous sommes surpris de voir les douaniers et gendarmes sans masques, sachant que nous en portons continuellement depuis 15 jours. 
Nous louons une voiture pour rejoindre la maison. Le trajet Paris Valence n'aura jamais été aussi calme. Quelques camions, 2 barrages de gendarmes pour présenter notre attestation de rapatriement et nous voilà arrivé.

Sushi, chat fidèle, nous attend devant la porte de la maison comme si nous l'avions quittée la veille. Les enfants redécouvrent leur chambre. Ils sont heureux de retrouver leurs repères. Nous faisons notre premier apéro en vidéoconférence.

C'est ainsi que notre tour du monde s'achève. 

Au réveil..... nous sommes tous les 5 devant la carte du monde toujours accrochée au mur du salon.
Et demain on va où ?

Et demain on va où ? 😍

Parce qu'il faut conclure, Seb s'en fera un plaisir.

Petit à petit les regards ont changé. L'Asie s'est refermée, il a fallu rentrer.

Mais avant cela que ce fut beau ! On a fait notre tour du monde, celui dont nous rêvions. Il a été à la hauteur de nos rêves, parfois bien plus beau !

Ca peut paraître incroyable mais nous n'avons connu que des moments de bonheur. Bon je dois dire que beaucoup de gens ont prié pour nous, un grand MERCI à tous (ils étaient plus inquiets que nous ...hihihi).

Vivre quelques mois de ta vie où le temps s'arrête, tu te surprends à ne plus savoir quel jour nous sommes, voire quelle heure il est...c'est cool.

Le plaisir de revoir les amis du Québec, d'Amérique (N.Y.C - L.A.), de Polynésie, de Nouvelle-Zélande, qui nous avaient vraiment manqués. Leur accueil fut exceptionnel. Mais aussi la rencontre tout au long du voyage de nouveaux potes ! Tous ces moments à boire une bière avec eux, c'était juste génial.

Les membres de notre famille et les amis qui sont venus de France partager un bout de ce Tour Du Monde, ça aussi ça fait plaisir.

Il faut apprendre à ses enfants à rêver ! Leur apprendre, que même si parfois c'est compliqué, les rêves les plus fous, avec du temps et beaucoup d'envie, peuvent se réaliser. Mais surtout qu'il n'y a pas d'âge pour rêver.

Et si un jour vous entendez quelqu'un vous dire "J'aurais bien aimé faire ci ou ça, mais tu vois c'est trop tard....J'ai plus le temps...." faîtes-moi plaisir, ouvrez-lui les yeux.

L'avenir nous dira ce que les enfants auront retenu de ce tour du monde, mais de les avoir eu près de mois 24h/24, de les voir rire, s'amuser, grandir, ça a suffi à mon bonheur.

Et je finirai en disant merci à tous ceux qui ont suivi ce blog, Gwenh et Rozenn ont adoré vous donner des news... Un gros merci à mon épouse qui a juste été exceptionnelle, on construit parfois ses rêves à 2, à 5 et c'est encore plus beau. Et comme on s'est pas trop vu ces derniers mois,.. le corona virus nous a mis en confinement... que du bonheur.


Seb

5 commentaires

Burlot

BRAVO. Soyez prudents. Bon confinement après ce superbe voyage.
Gros bisous.

  • il y a 2 mois

BabChris

Welcome chez you^^

  • il y a 2 mois

Taties

Alors encore un grand merci à Rozenn et à Gwenh pour ce blog ! Et belle conclusion mon frère !😘

  • il y a 2 mois
Jenny

jennychamayou

On est content et soulagé de vous savoir bien arrivés. Vous avez vécu une expérience magnifique et hors du commun. Vous nous avez fait voyager avec vous et pour ça un grand merci. On a vraiment hâte de pouvoir vous revoir. Gros bisous à tous les cinq 😘

  • il y a 2 mois

yannvs26

Tout est dit mon cher Seb. Vivement que vous puissiez nous faire partager ça de vive voix

  • il y a 2 mois