De Katmandou à Bodnath

Publiée le 09/09/2017
Notre première semaine se termine, et nous quittons le centre de Katmandou pour Bodnath, une ville limitrophe chargée d'histoire.

Un grand choc culturel

Notre arrivée à Katmandou s'est accompagnée (on s'en doutait mais jamais assez) d'un grand choc culturel. Tout est une aventure pour les français fraîchement débarqués que nous sommes, à commencer par se repérer dans cette gigantesque ville sans noms de rues affichés (on a vraiment bien cherché). Encore bien marquées par les stigmates du séisme de 2015, les rues sont soit en travaux, soit en attente urgente de travaux. Elles sont aussi le théâtre d'une circulation dantesque mêlant voitures, bus, motos (beaucoup de motos), vélos, vaches et piétons ; le sens de circulation semble laissé au choix du conducteur, et la communication par coups de klaxons est la norme. Cet environnement urbain met ainsi tous nos sens en alerte : on regarde à droite, à gauche, à droite, à gauche, encore à droite (on ne s'arrête jamais pour traverser, mais maintenant on maîtrise la technique !), on dirige nos pas aux sons des klaxons et des "taxi sir ?" (on a du mal à cacher qu'on n'est pas d'ici, vous vous en doutez...), et la poussière et les déchets abandonnés assaillent nos narines pendant qu'on vérifie où on met les pieds.

Une explosion de couleurs

Mais tout ce que l'on vient de vous raconter, ce n'est que le début, la surface des choses. Nos quelques jours passés dans ce dédale de ruelles nous ont permis d'en découvrir quelques trésors. D'abord les couleurs : les vêtements des femmes, les épices, les façades des maisons, les drapeaux de prières qui flottent au vent de partout... C'est un ravissement pour les yeux ! Et c'est aussi un ravissement pour les papilles ! Nous sommes maintenant de fins adeptes du masala tea (un thé aux feuilles macérées dans du lait et des épices, avec du sucre et du beurre de yack), des momos (des beignets fourrés avec plein d'épices), sans oublier le daal bhaat takari (le plat traditionnel népalais associant riz, curry de légumes et soupe de lentilles).

Une profonde spiritualité

Des temples à tous les coins de rue, des gens faisant des offrandes à tout moment de la journée, des cloches retentissant chaque matin dans les maisons, des points de couleur sur le front des hommes, des femmes et des enfants, des moines tibétains faisant tourner des moulins à prières autour des stupas... C'est aussi ça le Népal ; un beau et pacifique mélange entre hindouisme et bouddhisme qui rythme la vie quotidienne et les paysages. De l'autel des maux de dents sur une place centrale, au stupa de Swayambhunath qui domine la ville (gardée par des singes pas toujours commodes...), en passant par l'ancien Palais Royal (la royauté ayant été abolie en 2008 au Népal), Katmandou recèle de trésors architecturaux et historiques.

Après Katmandou l'indomptable et la fascinante, nous nous éloignons donc peu à peu vers la campagne. Mais difficile de ne pas la garder en mémoire et de la quitter vraiment, tant elle est vaste et entêtante... :) 


"Le voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux." Marcel Proust

Les vaches sacrées, reines de la rue
De grands défis électriques
4 commentaires

alain05

Bonjour,
A vous lire, on croirait y être, excellent vos photos surtout celle de la vache déambulant en toute impunité dans la rue ! nous attendons avec impatience la suite de votre aventure.
Faites attention à vous,
Grosses bises

  • il y a 2 mois

siscogomez

Merci pour ces photos.
Nous pensons bien à vous.
Attendons la suite de votre périple avec impatience !
Papa, Maman, Nathalie, Camille.

  • il y a 2 mois
Anne

Anne

Coucou les voyageurs,
Profitez et faites-nous rêver.
Anne

  • il y a 2 mois

Allaoui

Bonjour les Z'amis. La tempête de la rentrée, les réunions parents et la panne d'ordi étant derrière moi, me voici de retour pour ce vol virtuel qui va me faire voyager à vos côtés..Quel plaisir de vous lire et de savoir que vous êtes dans l'émerveillement total. Je suis sous le charme de vos récits et je vis un voyage intérieur: voyage des émotions, des couleurs, des goûts, un bain culturel avec les paysages et le vent spirituel, des anecdotes qui me rappellent l'Inde (ah les vaches......). Profitez à fond et continuez à nous envoyer notre billet d'avion à travers vos récits. J'attends la prochaine destination avec impatience. Tout le Besset vous embrasse.

  • il y a 2 mois