Les jardins de Nalma

Publiée le 03/10/2017
Échappée de quinze jours dans un village perché des contreforts himalayens.

Après 5h de bus rebondissant, et 5h de marche-escalade dans la jungle (peuplée, paraît-il, de singes et de tigres... ce que nous n'avons appris qu'une fois arrivés), nous sommes arrivés à Nalma, petit village népalais perché entre jungle et rizières.

Volontariat chez l'habitant

Nous avons découvert ce village, et surtout la famille de Tek Gurung qui nous a accueillis, grâce au réseau Workaway. Ce réseau met en relation des voyageurs (désireux d'apprendre et de participer à des projets locaux) et des hôtes (souhaitant accueillir et échanger avec des étrangers). L'idée est donc de loger chez l'habitant en échange d'heures de travail journalier. À Nalma, le projet est celui d'un jardin en permaculture : guidés par Tek (notre hôte) et par les autres volontaires (qui s'étaient formés à la permaculture en Inde ou en Europe), nous avons donc participé aux travaux du jardin. Notre plus gros chantier a été la transplantation de petits plants de tomates. En effet, ici, la mousson étant tout juste terminée, les travaux au jardin commencent !

Ici les fruits et légumes  cultivés sont : la tomate, la pomme de terre, le chou, les haricots, le maïs, les fraises, les pommes, beaucoup d'ail, d'oignons et de courges, mais aussi de la cardamome, des bananes, des litchis, des papayes, des goyaves, de la canne à sucre et du café (...et d'autres plantes dont notre hôte ne connaissait le nom qu'en népalais... il nous reste des mystères à percer !).

Pour la petite anecdote, nos hôtes sont des Gurung : il s'agit de leur nom de famille et de leur caste. Au Népal, chaque caste se rapporte à un corps de métier principal : les Gurung sont des guerriers, et il y avait aussi dans le village la caste des tisserands et celle des cordonniers.

Dasain

Ce que nous n'avions pas prévu, c'est que notre séjour à Nalma coïnciderait exactement avec la fête de Dasain, l'une des plus grandes fêtes au Népal chaque année. A cette occasion, les écoles et beaucoup de commerces ferment pour que chacun puisse profiter des festivités.

Cette fête (d'origine hindouiste) célèbre la victoire de la déesse Durga sur les forces du mal (incarnées par le buffle démon Mahisasura).

Lors du 10ème jour de la fête (Dasain* signifiant "dix"), des milliers d'animaux sont sacrifiés en l'honneur de la déesse ; nous avons pu l'observer dans le village avec (dans l'ordre) l'abattage de buffles, de coqs, de poules et de chèvres... Dans les villes, le spectacle est encore plus impressionnant (nous étions donc bien contents d'être perdus à Nalma !). D'ordinaire, les népalais mangent peu de viande (voire pas du tout pour les bouddhistes). Mais à l'occasion de Dasain, les rassemblements familiaux et les sacrifices font que la viande est à tous les repas ou presque pendant 15 jours. 

Nous avons aussi assisté à des événements plus festifs, comme de nombreux spectacles de danse où les habitants nous ont bénis en nous mettant une tikka sur le front (un riz collant blanc ou rouge) et une écharpe blanche autour du cou.


*Nombres de 1 à 10 en nepali : ek, dui, tin, char, panch, cha, sat, at, nau, das.

La vie dans un village népalais

Ce que nous retiendrons certainement le plus de ce séjour, c'est d'avoir partagé avec simplicité la vie de villageois népalais. Nous n'étions plus considérés comme des touristes, mais comme des voyageurs, membres temporaires de la communauté. Nous avons acquis les bases de la langue népalaise, et connaissons maintenant une chanson en Nepali. Nous avons ainsi évolué aux côtés de notre incroyable famille d'accueil, de la cuisine au feu de bois jusqu'au robinet d'eau (commun au quartier... depuis 5 ans, car auparavant il fallait 2h de marche pour s'approvisionner en eau). Nos journées s'articulaient autour de la lessive matinale, des moments de repas partagés  et des soirées passées autour du plateau de jeu de Bag-Chal. C'est ainsi que pour le départ de notre "maison temporaire", il y avait beaucoup de nostalgie et de reconnaissance en nos cœurs ! 

Nous partons maintenant pour la suite de notre voyage dans l'Annapurna.

Namasté* à tous :)


*Formule de salutation très courante signifiant : "je salue le dieu qui sommeille en toi". Employée pour dire "bienvenue" ou "au revoir", elle se prononce les mains jointes devant la poitrine.

Les jardins de Nalma
Rizières et champs de millet
Prototype de machine à laver à pédales
Le Bag-Chal : jeu de réflexion opposant tigres et chèvres
Aperçu du caféier du jardin (les grains deviendront rouges à maturité)
Vue matinale sur l'Annapurna
Vue tardive sur l'Annapurna
Maison traditionnelle en pierres et terre sèche
8 commentaires

siscogomez

Bonjour.
Quels magnifiques paysages !
Nous sommes heureux de savoir que tout va bien. Mais nous aimerions que vous nous adressiez des photos de vous.
Bonne continuation à vous deux.
On pense fort à vous.
Papa, Maman, Nathalie, Camille.

  • il y a 1 an

edwina

Coucou les jeunes,
Apparemment vous vous portez à merveille, tant mieux!
Les photos sont très chouettes, merci pour ce mini voyage virtuel qui change les idées!!:)
On attend le prochain épisode,
Profitez,
Namasté à vous

  • il y a 1 an

Edna

Coucou,
Superbes photos qui me font voyager depuis mon bureau :-) MERCI !
Bises à vous deux

  • il y a 1 an

Allaoui

Merci encore pour ce beau récit qui nous a plongé dans le quotidien de votre famille d'accueil....Magnifiques ces moments de partage et d'échange. C'est un voyage dans le voyage. J'ai hâte de lire la suite de vos belles expériences les Z'amis.

  • il y a 1 an

alain05

Bonjour les apprentis jardiniers,
Vous avez eu une superbe idée, rien de tel que de cotoyer au quotidien une famille locale, pour s'imprégner de leur façon de penser de vivre et de travailler, bonne continuation.
Grosses bises de nous tous.

  • il y a 1 an

nadia

Lila et moi sommes heureuses de vous retrouver. Merci de partager avec nous votre formidable expérience. Namasté <3 (cf Lila)
A très bientôt.

  • il y a 1 an
Dommidi

dommidi

Bonjour
et merci pour vos récits et photos, félicitations. Une petite question sur votre séjour aux jardins Nalma, avez vous un contact sur place car nous souhaiterions avec mon épouse y séjourner quelques temps et partager la vie des villageois. Hors de la foule touristique de certains lieux du Népal
Merci et continuer à nous faire réver
Pascal

  • il y a 10 mois
Mathilde et Maxime

MathildeEtMaxime

Bonjour Pascal !
Merci pour votre enthousiasme à la lecture de notre blog, nous en sommes ravis :)
Pour séjourner à Nalma comme nous l'avons fait, nous vous invitons à rejoindre la plateforme Workaway.info. Vous pourrez ainsi communiquer avec la famille de Tek et Rabindra, inscrite sous le titre "Pratice Permaculture or Teach English to students at our school in the warm and welcoming community of Nalma". Il ne vous restera alors qu'à planifier avec eux votre venue !
Nous vous souhaitons plein de belles expériences au Népal :)
Maxime & Mathilde

  • il y a 10 mois