Santiago

Publiée le 12/02/2018
Au cours de nos deux semaines de volontariat à Santiago, nous en avons profité pour visiter la ville : en flânant dans les rues, visitant les musées et participant à des visites guidées.

Un petit aperçu de l'histoire de la ville

L'histoire du pays est marquée par la colonisation. Toutes les villes chiliennes ont une organisation similaire : une place centrale appelée "Plaza de Armas", de forme rectangulaire avec une église et des bâtiments administratifs autour de laquelle la ville se construit. 

Santiago a été construit dans une vallée, et est traversée par le fleuve Mapocho (aussi surnommé "rio caca" du fait de sa couleur marron). A l'origine la ville était construite au sud de ce fleuve qui créait une barrière géographique. Dès lors que le premier pont fût construit, le fleuve est devenu une frontière sociale : la population défavorisée fût expulsée au nord de ce fleuve par le gouvernement de l'époque.

Plus récemment, l'histoire du Chili a été marquée par la guerre froide. Jusqu'au 11 septembre 1973, le Chili était sous un régime socialiste (gouverné par Salvador Allende) Ce même jour un coup d'état dirigé par Pinochet (général en chef des armées) renversa le gouvernement et instaura une dictature jusqu'en 1990. Aujourd'hui ce sujet reste très sensible et divise la population. En effet, pour certains bien qu'Allende fût élu, il est critiqué pour avoir commis beaucoup d'expropriation, aussi bien chez les riches que les pauvres, et avoir persécuté les opposants. De plus, certains considèrent que la dictature a permis au Chili de devenir prospère, bien que cela n'excuse pas les actes commis. Tandis que d'autres n'acceptent toujours pas les crimes commis pendant la guerre. Nous avons pu mieux comprendre ce lourd passé grâce à différents musées et visites guidées.

Plaza de Armas

La vie à Santiago

Il y a deux collines au cœur de la ville : Santa Lucia y San Cristobal. Santa Lucia est la plus petite des deux et fût choisie par le fondateur de la ville pour y installer son château. San Cristobal haute de 1180m, nécessite une ascension de 30 min en plein soleil pour pouvoir la gravir. A son sommet, une grande statue de la vierge Marie surplombe la ville. On y trouve également un parc, l'un des plus grand de la ville et un zoo.

A l'ouest de la ville, on trouve des halles qui abritent le marché central. Un premier marché abrite des étals de poissons et quelques restaurants. Un autre est consacré à la vente de fruits et légumes. Ici, contrairement aux supermarchés, les prix sont inférieurs à ceux d'un marché français. Par exemple, un kilo de tomate coûte moins d'1€ et le concombre est à 0,50€ pièce. 

Notre auberge se situait dans le quartier populaire de "Bellavista", réputé pour sa vie nocture. On y trouve d'ailleurs beaucoup de couleurs et de jolis graffitis. Pendant ces deux semaines de travail à l'auberge nous avons rencontré d'autres jeunes et sommes sorties dans le quartier quelques fois. 

Vue de Santiago depuis San lucia
2 commentaires

mamicha

On apprend beaucoup avec vous
Quelle est la prochaine destination?
Plein de gros bisous et profitez bien
mamicha

  • il y a 3 mois

voyagedejeannetteetmelmel

On est à pucon là :) et après îles chiloe

  • il y a 3 mois