THAILANDE - Le Nord

Publiée le 05/02/2020
Après le Myanmar, je poursuis mon voyage en Thaïlande et je débute par le nord du pays, par Chiang Mai, Paï et Chiang Rai.

Chiang Mai, des temples et des éléphants

Je débute mon périple thaïlandais par le nord du pays et la ville de Chiang Mai, ancienne capitale du royaume de Lanna, encore entourée des anciennes douves et remparts de la cité.

Chiang Mai est une ville très agréable, notamment le centre, où l'on tombe sur des temples à tous les coins de rue. J’ai particulièrement aimé le temple Wat Phra Singh, très calme et apaisant, avec son jardin et ses lanternes multicolores. 

Le temple de Wat Phra Singh
Wat Phra Singh
Peintures murales dans le temple
Wat Phra Singh

La ville compte de nombreux temples, notamment celui de Wat Chedi Luang, en reconstruction, et celui de Wat Phantao

Wat Chedi Luang
Wat Chedi Luang
Wat Chedi Luang
Wat Phantao
Wat Phantao

Le moment fort de mon séjour à Chiang Mai est la visite d’un centre de soins pour éléphants. Les activités avec les animaux sont toujours source de questionnement, puisqu'on ne peut jamais savoir comment ils sont réellement traités. J'ai tenté de choisir un centre avec de bons avis sur trip advisor, en essayant de privilégier un forfait à la journée pour profiter au maximum des petites bêtes, sans que ça me coûte un bras, car c’est tout de même un petit budget.

Je pars donc pour la journée en compagnie d’un groupe de suédoises, direction le centre. A notre arrivée, on commence à préparer les cannes à sucre pour nourrir les éléphants. Un premier éléphant arrive et engloutit à une vitesse folle toutes les cannes à sucre. C’est la première fois que je vois cet animal de si près et je dois dire que c’est impressionnant ! Ils sont tellement grands et en même temps tellement mignons. Quand arrive le premier bébé, on n’entend plus que des “aaaaaaw” (un groupe de 6 filles, 1 bébé éléphant, on est au maximum de la niaiserie, mais je suis la première à couiner). Après avoir nourri les deux éléphants, on prépare des biberons pour les 2 autres bébés. Pour leur donner, c’est très compliqué car il faut être rapide (ce sont des goinfres) et en même temps, essayer de ne pas se faire écraser. En 10 minutes, tous les biberons sont vides. On continue à nourrir deux autres éléphants adultes, c’est très amusant et on voit que les éléphants sont plutôt contents.

Arrivée du premier éléphant
Avec les éléphants

Après les avoir nourri, on se balade avec eux dans le centre qui est assez grand, il y a beaucoup de terrain, des arbres et des bassins où les éléphants se baignent. Le but ici est juste de les observer, on peut les caresser (pas sûre qu’ils sentent quelque chose) et les frotter avec du sable mais il n’est pas question de leur grimper dessus. C'est vraiment amusant de les voir évoluer ensemble, les bébés courent partout pour essayer d’attraper de la nourriture et les femelles adultes se baladent tranquillement.

Les deux bébés éléphants
Pas sûre qu'il sente quelque chose

Après une pause dej, on prépare encore de la nourriture pour les éléphants, cette fois ce sont des boulettes avec des compléments alimentaires. Il faut savoir que les éléphants passent littéralement leur temps à manger, c’est incroyable. On part ensuite avec eux pour se balader dans la forêt. Ils ont visiblement l’habitude car ils restent près de nous et s’attaquent à toute végétation qui se présente. J’ai adoré ce moment car on peut vraiment les voir évoluer dans leur environnement naturel.

Préparation de la nourriture
Balade dans la forêt
Balade dans la forêt
Ce bébé éléphant est beaucoup trop mignon

Après notre petite balade, c’est le moment pour les éléphants d’aller se baigner. On les suit dans leur bassin (un peu à reculons, je dois bien l’admettre, car ils ne pensent malheureusement pas à faire leurs besoins avant d’aller dans le bassin… moment glamour). Mais finalement, c'est assez drôle de les voir se jeter dans l’eau !

C'est l'heure du bain avec les éléphants
Dans l'eau avec les éléphants

Je ne savais pas à quoi m’attendre (j’avais peur que les éléphants soient apathiques, un peu en mode zoo pour touristes) et j’ai adoré cette journée

Selféléphant !

De Paï à Chiang Rai

Paï est décrite par tous comme the place to be dans le nord. J’avais donc hâte de la découvrir, d’autant plus que la route pour s’y rendre, montagneuse et verte, laissait présager de très beaux paysages.

Effectivement, Paï est un lieu sympathique, mais je n’y ai pas trouvé l’authenticité survendue par tous les backpackers : succession de bars, restaurants et boutiques, il est difficile de ressentir une quelconque ambiance thaïlandaise ici (contrairement aux villes de Chiang Mai et Chiang Rai). On trouve néanmoins de très bon stand de streed food, mais ce n’est pas de la nourriture thaï, plutôt de la nourriture internationale (falafel, bruschetta, gaufres nutella et autres).  

Malgré tout, je pars explorer les environs de Paï, qui recèlent quelques beaux spots, notamment un joli bamboo bridge et un beau coucher de soleil au dessus du “canyon” de Paï. 

Bamboo bridge
Bamboo bridge
White buddha, dans les environs de Paï
Le joli coucher de soleil au dessus du canyon de Paï

N’étant pas spécialement emballée par Paï, je décide de partir vers Chiang Rai, en repassant par Chiang Mai puisqu’il n’y a pas de liaison directe. De ces trois villes, Chiang Rai est de loin ma préférée. Ce n’est pourtant pas la plus “belle” ni la plus “chill”, mais c’est certainement la plus authentique. Je découvre notamment le night market qui n’a tout simplement rien à voir avec les night markets pour touristes. C’est un vrai lieu de vie pour les habitants qui se bousculent le long des allées, en famille. Street food, concert et danses thaïlandaises sont au rendez-vous. 

Concert près du night market
Night market à Chiang Rai

Chiang Rai est également connu pour deux temples emblématiques, le white temple et le blue temple. Le premier, le Wat Rong Khun, est l’oeuvre récente d’un artiste thaïlandais, Chalermchai Kositpipat. Le temple est d’une blancheur pure, incrusté de morceaux de miroir. Mais ce qui frappe, c’est que, malgré cet aspect étincelant, le temple recèle de nombreux “clins d’oeil” à la culture pop, notamment les Comics et Marvels, mais aussi des parties un peu plus étonnantes avec des œuvres légèrement plus gores (têtes de mort un peu partout, etc.). 

Wat Rong Khun
Wat Rong Khun
Wat Rong Khun
Wat Rong Khun

Le blue temple, ou Wat Rong Suea, est lui aussi de construction assez récente et étonne par ses couleurs bleues intenses. Le temple n’est pas immense mais à l’intérieur, les couleurs sont encore plus vives et l’on découvre un magnifique bouddha blanc

Wat Rong Suea
Wat Rong Suea
Wat Rong Suea
Wat Rong Suea

Les environs de Chiang Rai sont propices aux excursions et je décide de partir pour une journée de rando, avec guide, dans la jungle. C’est parti pour une belle (et chaude) journée de marche, au programme, cascades, balades dans la forêt et bamboo rafting ! 

Cascade dans la jungle
Balade dans la jungle
Balade dans la jungle
Bamboo rafting pour la fin de la journée
C'est parti !
Retour à Chiang Rai !

Le nord de la Thaïlande mérite largement un détour, pour profiter de la nature, de magnifiques temples et d’une certaine douceur de vivre, loin des flots de touristes et de fêtards du sud, que je m’apprête à rejoindre, pour passer les fêtes de fin d’année ! 

0 commentaire