BILAN

Publiée le 13/02/2020
Le bilan de ces 5 mois de voyage !

Retour en France

Après ces 5 mois de voyage, me voici de retour en France ! Le contraste est fort, surtout niveau température (départ Bangkok 35 degrés, arrivée Roissy - 2 degrés...). Je ressors de cette aventure heureuse et grandie. Plus qu'un bilan personnel (ça va, j'ai une psy pour ça), je tenais surtout à faire un bilan pays par pays, de ce beau voyage, avec mes coups de cœur et mes déceptions. 

Bilan Pérou

Temps passé : 3 semaines

Itinéraire :

  • Lima
  • Paracas
  • Arequipa
  • Cabanaconde / canyon de Colca
  • Cusco
  • Puno

Les transports :

Les transports au Pérou sont relativement bien organisés et il est facile de réserver un billet sur internet, avec une compagnie sûre et confortable. Petit bémol : beaucoup de routes sont défoncées, ça secoue.

Heures de bus : environ 53h passées dans les bus, sans compter les nombreux taxis, collectivos et autres moyens de transports que j'ai utilisé sur place.

Kilomètres parcourus : environ 2730 km, là encore sans compter tous les petits trajets effectués dans les villes.

Et le train ? Seulement 6h de train et 300 km, à mon grand regret car le seul train que j’ai pris était celui pour me rendre au Machu Picchu.

Mes coups de cœur :

  • La rainbow mountain, pour la difficulté physique récompensée par la magie du paysage.
  • La montana Machu Picchu, pour la grimpette ardue qui offre une vue sublime et permet d’éviter la foule.
  • Le convento de Santa Catalina à Arequipa pour ses couleurs incroyables.
  • Les îles Ballestas et la réserve naturelle de Paracas pour l’excursion vivifiante en mer et les lions de mer.
  • Le canyon de Colca pour la beauté des paysages et le défi sportif (rappelons le, j’ai failli y rester.

Ce que j’ai aimé / m’a amusé 

  • Les pyjamas et vêtements pour chiens ; les péruviens adorent habiller leurs anima
  • Les glaces ; il y a beaucoup de stands de glace et ils en mangent à toute heure de la journée, même le matin.
  • Les marchés locaux où on peut manger des spécialités  pour presque rien.
  • Les tenues traditionnelles, très hautes en couleur !
  • La gentillesse des péruviens, malgré le fait que le pays soit légèrement envahi de touristes.
  • Les restos « green » dans le quartier de San Blas à Cusco, hyper bons et salvateurs après le régime péruvien.
  • Les paysages qui sont tout simplement grandioses.
  • Les pisco sour !
  • Les touristes suréquipés (doudoune Columbia, bâtons de rando, frontale sur la tête) que tu vois passer sur un poney pendant les treks.

Ce que j’ai moins aimé :

  • La douche chaude 1 fois sur 4, surtout quand il fait 10 degrés dans l’auberge.
  • La foule au Machu Picchu.
  • La nourriture ; j’ai eu ma dose du fameux « riz / pommes de terre / maïs ».
  • Les contrastes de température de l’ordre de 20 à 30 degrés (mini short la journée et combo doudoune / gants / bonnet le soir).
  • Les taxis qui essaient en permanence de t’arnaquer.
  • Les remix de toutes les chansons connues, à la flûte de pan, en boucle dans les hostels et restos. 

Raibow mountain

Bilan Bolivie

Temps passé : 2 semaines

Itinéraire :

  • Copacabana
  • La Paz
  • Coroico
  • La Paz
  • Sucre
  • Potosi
  • Uyuni : Salar et sud Lipez

Les transports :

Contrairement au Pérou, les transports en Bolivie ne sont pas très bien organisés. Il est quasi impossible de connaître les trajets et horaires de bus via internet, et encore moins de réserver. Quant aux bus, ils sont globalement beaucoup moins confortables et safe qu’au Pérou. 

Heures de bus : environ 37 heures de bus, sans compter les taxis et collectivos dans les villes. Pour ce qui est du 4x4 dans le salar et le sud Lipez, on y a passé environ 20 heures, soit 57 heures de trajet en tout. 

Kilomètres parcourus : environ 1550 km de bus et 400 km en 4x4 soit presque 2000 km en tout.


Mes coups de cœur :

  • Le lac Titicaca et ses îles, pour la beauté et la quiétude du lac.
  • Le téléphérique de La Paz, pour la vue imprenable sur la ville.
  • La ville de Potosi, pour la vie et les couleurs de cette cité minière.
  • Le coucher de soleil dans le salar d’Uyuni, pour la beauté et l’émotion de ce moment.
  • La laguna Colorada, pour son incroyable mélange de blanc et de rouge, avec les touches roses des flamands.

Ce que j’ai aimé / m’a amusé :

  • Les chapeaux des boliviennes, négligemment posé sur leur tête.
  • Les baptêmes de voiture à Copacabana.
  • L’ambiance très très vivante de La Paz.
  • Le petit resto français « bon appétit » à Coroico.
  • Le match de Chollitas, catcheuses en costume bolivien traditionnel.
  • La douceur de Sucre et les explications sur l’histoire de la Bolivie.
  • Les fruits dans les marchés, tellement bons.
  • Les amulettes de toutes les couleurs vendues par les « sorcières ».
  • La gentillesse de notre guide dans le salar.
  • Les animaux dans le désert notamment les viscaches voleurs de fruit et le bébé renard des sables.
  • Les lagunes avec leur couleur pastel.

Ce que j’ai moins aimé :

  • La froideur, voire la malamabilité des boliviens ; à part quelques un(e)s, je n’ai malheureusement pas trouvé les boliviens très sympathiques, on a vraiment l’impression de les déranger…
  • Le climat à La Paz, froid et humide, rhume garanti.
  • La conduite souvent dangereuse voire suicidaire des chauffeurs de bus.
  • L’organisation (ou plutôt l’absence d’organisation) des transports : retard de plusieurs heures systématique.
  • L’auberge de jeunesse de Sucre, mal gérée et pas pratique. 
  • Le froid polaire dans le désert du Sud Lipez.

Salar de Uyuni

Bilan Chili

Temps passé : 3 semaines

Itinéraire :

  • San Pedro de Atacama et ses environs
  • Calama
  • Iquique et ses environs (Humber stone, Isluga, etc.) 
  • Santiago

Les transports :

Le Chili se distingue des précédents pays car sur les 3 semaines passées là bas, j’avais (ou plutôt nous car nous étions 4) un 4x4 ! Nous avons beaucoup roulé et ce fut vraiment agréable car nous étions très libres. Les routes du Chili sont en assez bon état, des lors que l’on ne s’aventure pas hors des sentiers battus. Clairement, avoir un 4x4 est indispensable pour pouvoir explorer un peu.  

Kilomètres parcourus en 4x4 : environ 1700 km.

Kilomètres parcourus en bus (dans le parc Isluga) : environ 700km.

Kilomètres parcourus en avion : environ 2000km

Je ne compte pas le nombre d’heures passées en voiture, ce qui est sûr, c’est que c’était très sympa d’être indépendant !

Mes coups de cœur :

  • L’ambiance « vacances et farniente » à San Pedro, après avoir gelé pendant 3 jours à Uyuni.
  • Les lacs de montagne sur la route 27, sublimes et perdus au milieu de nulle part.
  • Le lever du soleil au milieu du désert, seuls au monde.
  • Humberstone, la ville fantôme, digne d’un film d’horreur : génial !
  • Avoir notre propre véhicule : tellement de liberté.

Ce que j’ai aimé / m’a amusé :

  • Les expressions de mes amis suisses (nonante, natel, etc), je suis presque bilingue maintenant !
  • La rando à cheval dans la vallée de la mort, même si mon cheval était mollasson. 
  • Conduire le 4x4, même si on devait me mettre un rehausseur…
  • Le petit verre de vin offert pour le goûter, à l’hôtel de Calama.
  • La soirée pyjama à l’hôtel devant Pirates des Caraïbes.
  • Cuisiner ! Aller au marché, se faire à manger (soirée crêpes, soirée burgers…).
  • Le centre ville d’Iquique, avec ses façades géorgiennes très colorées.
  • Les étoiles de mer en grappe sur les plages d’Iquique.
  • Faire des centaines de borne sur des routes quasi désertes, au milieu de magnifiques paysages. 
  • Les sources chaudes.

Ce que j’ai moins aimé :

  • La pollution sur certaines plages d’Iquique.
  • L’attente interminable et les allers retours à l’aéroport pour savoir si on allait pouvoir quitter Iquique pendant les émeutes.
  • Les gaz lacrymogènes lancés à tour de bras par les forces de l’ordre, qui envahissaient l’auberge et nous empêchaient de respirer.

La vallée de la mort au Chili

Bilan Australie

Temps passé : 4 semaines

Itinéraire :

  • Sydney
  • Melbourne
  • Adélaïde
  • Alice Springs
  • Uluru
  • Sydney

Les transports :

Les trajet en Australie sont, en raison de la taille du pays, un peu voire très longs. Soit c'est le bus, soit c’est l’avion. Et comme je ne pouvais pas me permettre de perdre 1 semaine dans les bus, j’ai pris 2 vols internes (explosion du budget).

Heures de bus : 24 heures seulement !

Kilomètres parcourus en bus : environ 1800 km.

Kilomètres parcourus en avion : environ 4000 km.

Et bien sûr à cela s’ajoute les 3 jours de camping vers l’Uluru, où nous avons dû rouler plus de 1500km.

Mes coups de cœurs :

  • La vue sur l’opéra house de Sydney, à Circular quay, avec en fond le Harbour Bridge et le CDB, un moment magique de mon voyage puisque c’est la toute première chose que j’aie vue en arrivant en Australie.
  • La fête d’halloween à Sydney, déguisée en dia de Los Muertos, avec champagne sur un rooftop.
  • L’ambiance australienne, tellement détendue, sereine, bienveillante. Je veux vivre là-bas !
  • Le Street art à tous les coins de rue (Fitzroy à Melbourne, Newtown à Sydney).
  • La national Library of Victoria, à Melbourne, une splendeur.
  • Le musée de Melbourne, tellement riche et intéressant.
  • Le lever de soleil face à l’Uluru, siroter mon café face à ce spectacle, magique.

Ce que j’ai aimé / m’a amusé :

  • Les jardins botaniques dans toutes les villes.
  • Les Luna Park surannés, ambiance désuète et rétro à souhait.
  • Le confort et la praticité des YHA (sauf la cuisine à Melbourne, Tchernobyl)
  • Retrouver mes « repères » après 2 mois et demi en Amérique du Sud : shopping, make up, centre ville moderne, que des trucs importants quoi ;)
  • Pouvoir manger des muffins et carrot cakes à peu près 14876 fois par jour.
  • La balade de Cogee à Bondi beach, magnifique.
  • Les « royal Arcades » dans toutes les villes, superbes passages couverts.
  • Dormir à la belle étoile pendant les 3 jours de camping à l’Uluru (aucune bestiole ne m’a attaquée).

Ce que j’ai moins aimé :

  • Devoir quitter l’Australie…
  • Les quelques jours de pluie à Melbourne (j’ai même carrément pris froid).
  • L’ambiance étrange voire pesante à Alice Springs.
  • Les mouches à l’Uluru, heureusement j’avais mon flies net (très classe).

Coucher de soleil face à l'Uluru

Bilan Myanmar

Temps passé : 3 semaines

Itinéraire :

  • Yangon
  • Inle
  • Bagan
  • Yangon
  • Hpa An
  • Malawmyine
  • Kinpun (Rocher d’or)
  • Yangon

Les transports :

C’est reparti pour les bus, et les bus de nuit, ma hantise… Le Myanmar ne fait pas exception à la règle de l’Asie du Sud est, les transports c’est le bordel. La palme revient à la gare routière de Yangon, un chaos total, sans un seul panneau en anglais, très facile pour trouver sa compagnie. Les bus sont à peu près corrects, même si la clim est si forte que je suis obligée de dormir dans mon sac de couchage. Et bien sûr, on s’arrête toutes les 20 minutes, pour pendre des gens, des sacs, des tas de trucs dont j’ignore la fonction. Mais ce n’est pas cher !

Heures de bus : environ 40h passées dans les bus, sans compter tous les tuk tuk, scooter, camion et autres.

Kilomètres parcourus : environ 2200 km, là encore sans compter tous les petits trajets effectués dans les villes.

J’ai également pu effectuer le trajet entre Hpa An et Malawmyine en bateau, soit environ 60 km.

Mes coups de cœur :

  • La balade en pirogue sur le lac Inle, à l’aube, entourée de ces paysages typiques de l’Asie
  • La vue de notre bungalow flottant au lac Inle, surtout au lever du soleil.
  • Le vol en montgolfière au dessus de Bagan au lever du soleil, un moment magique, suspendu dans le ciel et dans le temps
  • La Dhammayazika pagoda, au coucher du soleil, avec ses tons ocres et dorés, une merveille.
  • La pagode Shwedagon à Yangon pour la ferveur et l’atmosphère incroyable de ce lieu, si apaisante et si forte.

Ce que j’ai aimé / m’a amusé :

  • La gentillesse des birmans, de loin les personnes les plus adorables et aidantes que j'ai rencontré pendant le voyage (qu’en sera-t-il quand le tourisme se sera développé…).
  • L’authenticité des temples, même ceux qui étaient moins beaux comme le mont Popa.
  • Les villages lacustres au lac Inle.
  • Louer notre scooter à Bagan, tellement plus de liberté pour explorer le site.
  • Le lever de soleil avec les montgolfières qui s’envolent derrière les temples (vue terrestre cette fois-ci).
  • La piscine de notre hôtel à Bagan.
  • Manger pour presque rien, même au resto.
  • La campagne autour de Hpa An, rizières, monts karstiques, typiquement asiatiques.
  • Le Rocher d’or, pour l’ambiance hallucinante qui règne là-bas, plus que pour le rocher en lui-même.
  • Voir des stupas tous les 5 mètres, ça fait tourner la tête.
  • Les tenues des birmans : les femmes sont superbes avec leur sarong colorés et ultra féminins ; les hommes en portent aussi d’ailleurs. Et bien sûr, ils sont habillés comme s’il faisait 10 degrés (pull, bonnet, etc.), ça reste un mystère pour moi.

Ce que j’ai moins aimé :

  • Les bus de nuit avec la clim à -10 degrés.
  • Devoir marcher pieds nus à peu près tout le temps (je comprends que ce soit obligatoire dans les temples, mais souvent c’est obligatoire dans tout le site).
  • La pollution, les déchets jetés partout, comme souvent en Asie…
  • Le très grande difficulté à se faire comprendre, très peu de birmans parlent anglais et ceux qui le parlent le parlent très très mal et très peu de choses sont traduites (ex : cartes au restaurant).
  • La saleté de presque tous les sanitaires (mais genre à vomir).
  • Les birmans qui chiquent un mélange tabac/chaux/herbes et crachent à longueur de journée, immonde. Sans parler des dégâts sur les dents…

Bagan

Bilan Thaïlande

Temps passé : 4 semaines

Itinéraire :

  • Chiang Mai
  • Pai
  • Chiang Rai
  • Phuket
  • Ao Nang
  • Koh Lanta
  • Ko Pha Ngan
  • Bangkok

Les transports :

Comme pendant l’ensemble de mon voyage, je privilégie le bus pour me déplacer en Thaïlande. Et bien sûr, comme souvent en Asie, cela réserve des surprises. Entre les bus hors d’âge, les bus boite de nuit avec musique à fond et néons fluos, on ne s’ennuie jamais ! Mais cela fait partie du charme du voyage. J’ai également pris le bateau à de nombreuses reprises, pour me rendre dans les iles : c’est de loin le moyen de transport que je préfère !

Heures de bus : seulement 26h passées dans les bus, sans compter les mini-vans et les taxis entre les ports et les villes.

Heures de bateau : environ 14h de bateau, seul moyen de se rendre dans certaines îles.

Kilomètres parcourus : entre les bus, les bateaux et un vol interne de 2h, environ 3000 km parcourus.

Mes coups de cœur :

  • La balade avec les éléphants, dans la forêt, dans les environs de Chiang Mai. Je ne pensais pas que voir des éléphants de si près me plairait autant.
  • Les soirées à Chiang Rai, où l’on découvre la vie locale thaïlandaise autour du night market (pas celui où vont les touristes, celui où vont les thaïs).
  • Fêter noël à la plage ! Merci Koh Lanta !
  • Le nouvel an à l’Eden, à Ko Pha NGan, une soirée mémorable.
  • Les couchers de soleil, tous les soirs à la plage, des couleurs somptueuses et la douceur de vivre.

Ce que j’ai aimé / m’a amusé :

  • Les papaya salads, j’en ai mangé à presque tous les repas, si possible « medium spicy ».
  • Les temples très colorés à tous les coins de rue à Chiang Mai.
  • Le coucher de soleil au-dessus du canyon de Pai.
  • Le blue temple et le white temple à Chiang Rai, impressionnants malgré la foule.
  • Faire du shopping (avais-je réellement besoin de 4 maillots de bain ? Oui.).
  • La balade dans la jungle près de Chiang Rai, et surtout le bamboo rafting, même si on n’avançait pas très vite !
  • Prendre le bateau 2 fois par jour pour aller à Railey beach, et prendre le bateau de façon générale.
  • Bronzer !
  • Mon bungalow à 1 minute à pied de la plage à Ko Pha Ngan, douce vie garantie !
  • Les cocktails à toute heure.
  • L’ambiance vacances de la Thaïlande, même si j’ai conscience des dégâts que le tourisme de masse génère…
  • Toutes les belles rencontres que j’aie pu faire, merci la Thaïlande !

Ce que j’ai moins aimé :

  • Le côté « porte-monnaie ambulant », parfois très pesant. 
  • La fausse ambiance zen de Pai, zéro authenticité.
  • Les prix exorbitants à Ko Pha Ngan, mais c’est le jeu, surtout quand on y va pour le nouvel an.  
  • Les comportements de certains touristes… 

Coucher de soleil en Thaïlande

Bilan Vietnam

Temps passé : 3 semaines

Itinéraire :

  • Ho Chi Minh City
  • Hoi An
  • Hanoï
  • Halong
  • Ninh Binh

Les transports :

J’avais prévu, au début de mon voyage, de me déplacer principalement en bus, surtout en Asie. Mais je dois admettre qu’après tous ces trajets, j’étais arrivée à une certaine saturation. J’ai donc privilégié l’avion pour mes déplacements. Il faut savoir qu’ici, les billets d’avion coûtent à peine plus cher que les bus, pour des temps de trajet divisés par 10. J’ai également fait plusieurs excursions en mini-bus, notamment dans la partie nord du Vietnam.

Kilomètres parcourus : environ 1800 km en avion, avec 2 vols internes et environ 500 km en mini-bus, dans le nord du Vietnam, soit 2300 km en tout, sans compter tous les petits trajets et les balades en bateau dans la baie d’Halong.

Mes coups de cœur :

  • Hoi An à la tombée du jour, lorsque toutes les lanternes s’illuminent, magique.
  • La croisière dans la baie d’Halong : j’ai adoré découvrir cette sublime baie sur un bateau, en compagnie d’un groupe adorable. Le coucher de soleil dans la baie, entouré d’autres jonques, était superbe.
  • La gentillesse des vietnamiens, notamment mon adorable famille à Hoi An et tout le personnel de mon hostel à Hanoï, je peux dire que dans ces deux endroits et pour la première fois en 5 mois, je me suis sentie « chez moi ».
  • La balade en bateau près de Ninh Binh, dans la baie d’Halong terrestre.
  • L’atmosphère d’Hanoï. Malgré l’agitation et, parfois malheureusement, la pollution, j’ai adoré cette ville !

Ce que j’ai aimé / m’a amusé :

  • Les vietnamiens (et vietnamiennes, car ce sont souvent des femmes qui conduisent) qui roulent sur des vélos surchargés (fleurs, fruits, objets en tout genre).
  • Les traductions françaises plus ou moins correctes : banmi pour pain de mie, Trau Qué pour troquet, Ça Fé pour café.
  • Le fait qu’ils portent des chapeaux en permanence, pour certains des casques miliaires aussi.Les lanternes un peu partout, à Hoi An bien sûr, mais aussi dans les autres villes.
  • Les conducteurs de taxi-vélos qui imitent le bruit des klaxons avec leur voix.
  • Les balades à vélo à Hoi An.
  • Les nems et les banmis.
  • Le Note café à Hanoï, avec ses post-it qui recouvrent tout, du sol au plafond sur 3 étages.
  • Le Café de Paris à Hanoï, où je redécouvre les joies du fromage et du bon vin !
  • Le mélange des cultures et les influences chinoises et françaises dans les villes.
  • La beauté de la baie d’Halong, maritime ou terrestre.
  • Les remix musicaux, totalement improbables.

Ce que j’ai moins aimé :

  • Les problèmes de visa, et pourtant cette fois-ci j’avais bien fait la demande, mais j’ai dû repayer un autre visa.
  • Le taxi qui m’a arnaquée à la sortie de l’aéroport d’HCM (plus de 4 fois le prix normal).
  • La circulation infernale, à croire qu’ils sont dans Mario kart et reçoivent des points pour essayer d’écraser un maximum de passants.
  • La pollution, très très forte dans les villes. Ils portent tous des masques.
  • Ajouter des crevettes dans tous les plats, immangeables pour moi du coup. 

La baie d'Halong
0 commentaire