AUSTRALIE - Sydney et les blue mountains

Publiée le 13/11/2019
Après avoir quitté l'Amérique du Sud, me voici en Australie, à la découverte de Sydney !

Après un vol quelque peu compliqué (avion retardé de 7 heures), j'arrive tardivement à Sydney. Le décalage horaire est terrible, il est minuit à Sydney et 9 heures du matin à Santiago, impossible de dormir. C’est donc dans une sorte d’état second que j’entame ma première journée à Sydney. Mais la  fatigue est quasi instantanément oubliée, je suis surexcitée et ce à juste titre car Sydney est tout simplement incroyable.

Mon auberge, en dehors du fait qu’elle est immense, super cool et possède un roof top donnant sur le port et l’opéra, est très bien placée. Elle se situe dans le quartier The rocks, assez bobo et à 2 pas du port, de l’opéra house, du Harbour Bridge, du royal botanic garden et du CDB. J’ai donc pu tout faire à pied et profiter au maximum des lieux emblématiques de Sydney : le bonheur.


Vue depuis le rooftop de l'auberge, j'ai connu pire

L'opéra house, royal botanic garden et le CDB

Pour cette première journée je décide de débuter, bien évidemment, par l’opéra house, le symbole de Sydney.

Situé sur circular quay, donnant sur la baie, l’opéra house fait face au Harbour Bridge. L’architecture de l’opéra, en forme de voiles de bateau, le rend unique et immédiatement reconnaissable ; je suis super un peu émue de pouvoir le contempler, à ce moment précis je me dis que oui, je suis à Sydney, de l'autre côté de la planète, en train de vivre, indéniablement, ma meilleure vie (petite larme).


Circular quay
A la découverte de Sydney
Opéra house!
This beauty

Je me balade longuement autour de l’opéra pour observer son architecture mais je n’ai toutefois pas fait la visite intérieure, un peu onéreuse. Mais rien que de l’extérieur, c’est magnifique.

Ensuite, je me dirige vers le royal botanic garden, dans la continuité de l’opéra.

Le jardin est magnifique, bordé par l’océan et rempli de fleurs et de plantes tropicales. Là aussi, la vue sur l’opéra, le Harbour Bridge et CDB est superbe. Précision : ici tout le monde fait du sport, particulièrement dans le jardin botanique. Malgré la fatigue, je n’ai qu’une envie, mettre mes baskets et y aller. Sur une échelle de 1 à 10, l’énergie positive est à 10.


Royal botanic garden
Royal botanic garden
Des koalas un peu partout
Royal botanic garden
Vue sur le Harbour Bridge

Je continue la découverte de Sydney en traversant central park, d’où on peut voir la superbe St Mary’s cathedral. Je me rends ensuite jusqu’à China Town avant de remonter dans le CDB pour une petite session shopping (coucou le découvert). 

Saint Mary's cathedral
CBD

Cette première journée m’a transportée. Après 1 mois et demi en Amérique du Sud, dans des conditions parfois très inconfortables, et surtout après plusieurs jours passés dans le bordel désordre de Santiago, arriver dans une ville aussi belle, moderne et peace que Sydney est un vrai bonheur. Mais de toutes les façons, Sydney est une ville extrêmement agréable à vivre : bordée par l’océan, ensoleillée, avec des parcs à tous les coins de rue, ici tout paraît simple et tranquille. Et bien sûr, les habitants sont adorables, very helpfull (oui c’est insup ce genre d’anglicisme, I know) et très très respectueux. J’ai passé 1 semaine en mini short et débardeur, pas un regard déplacé, pas une remarque, pas une interpellation. Quand je pense à Paris, ses harceleurs, ses frotteurs du métro, ses parfaits inconnus qui pour une robe ou un décolleté se permettent insultes et/ou attitudes invasives voire flippantes, je me dis que le retour va être dur… Mais pour le moment, je profite de Sydney ! 

Harbour Bridge, Kirribilli et le Chinese garden of friendship

Aujourd’hui je pars à la découverte du Harbour Bridge, presque aussi emblématique que l’opéra house. Depuis mon auberge, je n’ai qu’à marcher 5 minutes et me voici sur le pont. Je le traverse à pied et malgré le bruit de la circulation, je m’y attarde pour admirer la vue sur la baie, l’opéra House et CDB. Il est possible de grimper en haut du pont, mais cela coûte 300 dollars, je passe mon tour ! 

Harbour Bridge
Vue depuis Harbour Bridge

Arrivée de l’autre côté du Harbour Bridge, je découvre le quartier, plus résidentiel, de Kirribilli et les différents points de vue qu’il offre sur la baie. Bien que ce soient les mêmes éléments (opéra house, Harbour Bridge et CDB), la vue est encore différente et toujours magnifique. A noter : de ce côté ci, il n’y a absolument personne. Je me balade donc pendant un long moment jusqu’à Lady Gowrie point, avant de rebrousser chemin. 

De l'autre côté du pont
L'opéra vu de l'autre côté
Balade à Kirribilli

Après avoir traversé à nouveau Harbour Bridge, je me promène dans le quartier The Rocks, très agréable, très cute, avec ses petites terrasses et ses boutiques bobo. 

Balade dans The Rocks
The Rocks
The Rocks

Je consacre la fin de la journée au Chinese garden of friendship, un autre parc célèbre de Sydney, symbole de l’amitié entre l’Australie et la Chine. situé en plein centre ville, le jardin est un véritable havre de paix. 

Chinese garden of friendship
Chinese garden of friendship
Chinese garden of friendship
Chinese garden of friendship

Le soir, c’est dodo tôt car le lendemain je pars avec Christina, mon amie germano-croate, visiter les blue mountains. 

Les blue mountains et une Halloween party très réussie.

On part relativement tôt pour prendre le train à central station, direction le parc des  blue mountains, à 2 heures de Sydney. 

Le parc des blue mountains se situe à environ 100km de Sydney. Ces montagnes de grès sont appelées ainsi car, en raison de la couleur bleutée provenant des eucalyptus, les massifs sont enveloppés d’un halo bleuté

L’emblême des blue mountains est le pic rocheux des « three sisters », intitulé ainsi car on distingue nettement la forme de 3 « personnes ». Une soit disant légende aborigène prétendrait qu'il s'agit de 3 sœurs. 


Les three sisters et les blue mountains

Nous descendons à Katoomba station avant de prendre un bus pour écho point et le site des three sisters. Nous continuons ensuite à pied dans le parc pour admirer différents points de vue et les katoomba falls. 

Balade dans les blue mountains
Balade dans les blue mountains

Le parc est très beau, on peut y voir-et entendre- plein d’oiseaux. Il est aussi possible de prendre, à certains endroits, des téléphériques pour monter et descendre mais vu le prix, on préfère marcher ! 

Point de vue sympa

Après les cascades, on décide de repartir en direction des Wentworth falls et pour cela, il faut reprendre le train et s’arrêter 2 stations avant Katoomba. On monte donc dans le premier train qui passe en se disant qu’on a le temps d’aller voir ces cascades avant de rentrer à Sydney. Jusqu’ici, tout va bien. Mais notre train ne marque pas l’arrêt à la fameuse gare et on réalise-trop tard- que l’on a pris le seul train express de la journée. Retour, donc, à Sydney. 

Ce petit changement de programme nous laisse le temps d’aller acheter du maquillage pour halloween et on rentre se préparer à l’auberge où on se retrouve, malgré nous, invitées par le directeur à un événement organisé sur le roof top pour célébrer les 10 ans de la compagnie YHA et le millionième gest. Champagne et petits fours, déguisées en dia de los Muertos, pour le moment, c’est un chouette Halloween. 


Vue sur l'opéra !
Happy Halloween!

On poursuit la soirée dans un des plus gros clubs de Sydney, le Ivy : un immeuble dédié à la boîte, 4 étages avec 4 ambiances différentes et un roof top avec piscine, l’endroit est assez exceptionnel. La plupart des gens sont déguisés pour halloween, d’autres pas, cela donne un mélange assez comique. Ce qui est sûr, c’est qu’ici, les gens jouent le jeu et ne font pas semblant avec leurs costumes. Mention spéciale aux mecs déguisés en dinosaures. 

Soirée Halloween
Soirée Halloween
With my sweet Christina

Luna Park et le CDB

Après une courte nuit, on se motive pour aller au Luna Park, le célèbre parc d’attraction old fashioned de Sydney. On traverse Harbour Bridge et on découvre le Luna Park, qui a plus des allures de fête foraine que de véritable parc d’attractions. On y trouve plutôt des manèges pour enfants et des jeux typiques des fêtes foraines mais ce qui est génial, c’est l’atmosphère et l’ambiance légèrement surannées du lieu, resté dans son jus et joliment décoré, le tout en bordure d’océan. 

Hello Luna Park
Luna Park
Luna Park
Luna Park

Retour dans le centre pour une nouvelle session shopping avant de flâner dans le Queen Victoria building où se trouvent des boutiques de luxe. Si, évidemment, on ne peut rien s’offrir (à part un « tea for 2 » à 90 dollars, scones compris pour le prix), l’endroit vaut largement le détour. 

Conservé en l’état, le bâtiment et les galeries commerciales, qui datent de 1898, sont tout simplement sublimes, notamment les plafonds et les deux horloges suspendues. Ces horloges sont animées et représentent des scènes illustrant l'histoire de l’Australie et de l’angleterre. 

Le sapin de Noël, mais aussi les escaliers et tous les vitraux du centre sont splendides. 


Queen Victoria building
L'intérieur du queen Victoria building
Queen Victoria building
Une des deux horloges
Le sapin de Noël
Les vitraux

Après une soirée burgers a l’auberge, je m’endors pour ma dernière nuit dans cette ville magnifique. 

Coogee Beach, costal way et Bondi beach

Pour ma dernière journée à Sydney, je ne peux pas ne pas profiter un peu de l’océan et de la plage (c’est franchement miraculeux que j’ai réussi à faire autre chose que le poulet rôti sur la plage, quand on connaît mon amour pour le bronzage). 

Je pars donc pour Coogee Beach d’où je pourrais rejoindre Bondi Beach, the plage à Sydney, via la costal way

Coogee Beach est une plage relativement grande et les vagues sont impressionnantes. De là, je longe la costal way pendant environ 7 kilomètres ce qui me permet d’avoir des superbes points de vue sur l’océan. 


Coogee Beach
Vue sur l'océan
Costal way
Costal way

Après avoir traversé d’autres plages plus petites et admiré une exposition d’art contemporain en plein air, j’arrive à Bondi beach qui est la plage la plus grande de Sydney, célèbre pour ses piscines et son street art. Je peux lézarder quelques heures avant de rentrer à l’auberge et prendre mon bus pour Melbourne. 

Bondi beach
Expo en plein air
Bondi beach
Un peu de Street art
Beauté
On bronze un peu quand même

Je quitte Sydney avec un immense sentiment de frustration, tant j’aurais aimé rester plus longtemps ici et explorer encore plus cette ville. Je regrette notamment de ne pas avoir eu le temps d’aller dans les musées et dans le quartier de newtown connu pour ses street arts impressionnants. Cinq jours sont définitivement beaucoup trop courts pour profiter de cette ville. Mais je sais déjà que ce n’est que ma première fois à Sydney et il est certain que j’y reviendrai. Go to Melbourne! 

0 commentaire