BOLIVIE - De La Paz à Coroico

Publiée le 06/10/2019
Arrivée à La Paz, capitale de la Bolivie et excursion à Coroico !

La Paz

Je quitte les bords du lac Titicaca pour rejoindre La Paz, à 4h de route. Le bus est hors d’âge, la route défoncée, j’avais lu que les transports boliviens n’étaient pas de tout repos, c’est peu de le dire (et ce n’est que le début malheureusement…). Cerise sur le gâteau, on doit traverser le lac : le bus embarque donc sur une sorte de bac, constitué de vulgaires planches de bois, ça tangue, tout va bien

Finalement nous arrivons à La Paz et le spectacle de cette ville accrochée à la montagne, à 3600 m d'altitude, est impressionnant. 

Je pars à la découverte de la ville, extrêmement chaotique, bruyante et polluée, mais qui ne peut pas laisser indifférent ! Il y a quelques jolies places et rues typiques mais malheureusement, l’architecture coloniale a beaucoup souffert et le peu de belles façades qui subsistent sont défigurées par les immeubles en construction et les câbles électriques. Pareil côté transport, les avenues sont saturées et on a l’impression que les routes sont construites au détriment des monuments (ex : la Iglesia de San Francisco, pourtant très belle, est encerclée par les voitures, bus et autres). En gros, c’est le bordel


La plaza Murillo, la place des pigeons
La Iglesia San Francisco
La Paz

Je vais également au fameux « marché des sorcières » - assez décevant - où se vendent dans les stands amulettes, potions et squelettes de bestioles bizarres.

Le marché des sorcières
Potions et autres objets chelous

Autre balade sympa à la Paz, j’emprunte le téléphérique qui relie différents quartiers de la ville. Je dois dire que c’est très impressionnant. On survole les immeubles très rapidement et cela permet d’avoir un point de vue unique sur la ville, notamment le cimetière ! 

C'est parti !
Survol de La Paz
Dans le téléphérique
Survol de la ville et du cimetière
Les jolies couleurs de La Paz

Après les retrouvailles avec mes amis suisses, on part assister à un match de « chollitas » ; il s’agit d’un combat de catch féminin, où les catcheuses sont habillées en costume traditionnel. C’est un spectacle haut en couleur et assez drôle. Les chollitas enchaînent les figures de catch dans un tourbillon de jupes colorées, en hurlant sur le public au passage. 

Une chollitas
Le match
Qui va gagner ?
Les chollitas

La Paz est vraiment une ville particulière, de par sa taille et sa configuration. Ce n’est pas beau, c’est chaotique voire oppressant, mais cela a un côté fascinant. 

Dans les rues de La Paz
Plein de couleurs
Un peu de Street art
Des bus de très bon goût...

Coroico et la presque route de la mort

Je décide ensuite de partir pour Coroico, un village à 100km de La Paz, réputé pour ses belles balades dans les Yungas, entre l’Altiplano et la forêt amazonienne. Je m’attends à un bol d’air pur loin de La Paz, dans une végétation luxuriante en bord de montagne. Comment le dire poliment ? J’ai trouvé ça nul extrêmement décevant. 

Why ? 

Tout d’abord, la route pour y aller est atroce. Certes ce n’est plus la route de la mort car celle-ci a été fermée, justement à cause des morts (je valide cette décision), mais la route reste extrêmement dangereuse : précipices, ravins et autres trous sympas sans aucune barrière. Ajoutez à ça un chauffeur fou qui double dans les virages, une pluie battante et un épais brouillard, j'ai vraiment cru qu’on allait y passer. Et je n’étais pas la seule puisque j’étais avec 3 autres français dont un autre que moi qui a fini en larmes. C’est la première fois que je regrette autant d’être monté en voiture. On finit tout de même par arriver à Coroico après 2h d’angoisse absolue.

Ensuite, on ne peut pas dire que l’accueil dans ce village soit particulièrement chaleureux. Globalement, les gens ne sont pas très sympathiques : de l’auberge au resto en passant par les commerces, aucun sourire, on essaie de nous faire payer très très cher la moindre petite chose… 

Quant aux balades, là encore c'est la douche froide. Les guides et les brochures présentent le « chemin des 3 cascades » comme une superbe balade qui mène à 3 cascades naturelles. On décide de partir les explorer sauf que le chemin n’est pas très joli, malgré une vue assez dégagée sur les Yungas. On croise énormément de chiens errants (qui après nous avoir aboyé dessus finissent par nous suivre…). Et pour ce qui est des cascades, les deux premières ne sont que des filets d’eau qui dégringolent directement sur la piste, jonchée de déchets ; seule la troisième vaut réellement le coup. 



Coroico
Vue sur les Yungas
La balade est tout de même jolie
La troisième cascade, la seule digne d'intérêt

On décide de prendre un taxi pour aller voir un autre point d’eau, les piscines naturelles de Vagante, sur la rivière Rio Negro, en espérant avoir une bonne surprise. Le coin est joli même s’il n’a rien d’exceptionnel. Là encore, le problème des déchets abandonnés gâche quelque peu le paysage. 

Piscine de Vagante
Vagante
Le Rio negro

Globalement, cette excursion à Coroico a malheureusement été décevante et je préfère écourter mon séjour ici. Je sais que l’on ne peut pas toujours voir du beau et bientôt je serai au Salâr d’Uyuni qui promet d’être exceptionnel ! 

0 commentaire