Busan

Publiée le 27/08/2016
3 nuits dans la 2ème plus grande ville de Corée

Lundi 22 : d'une ville à une autre

Nous quittons Daegu pour nous rendre au sud, à Busan. Avant de prendre le train, nous avons repéré la « Chicken Alley » près de la gare où tous les restaurants proposent une spécialité de poulet. Nous allons dans un restaurant par hasard et nous faisons confiance au serveur pour commander notre plat (pas le choix de toute manière). Le plat arrive, des beignets de poulet, simples mais bons. Lorsque nous avons presque terminé le plat, un autre deux fois plus grand nous est servi. Après une conversation de langage des signes intensive avec le serveur, nous comprenons que c’est bien pour notre table. Impossible de terminer ! Après quelques bouchées nous voulons le doggybag, et le serveur sort de sa bouche « take away ? », premier mot anglais. Ce ne devait pas être la première fois que le restaurant impressionne les clients par sa quantité de nourriture servie…

Arrivés à Busan, les immenses immeubles au milieu des montagnes sont toujours là mais nous pouvons voir de temps en temps la mer au loin. Vers 18h nous decidons d’aller sur une côte où on a entendu dire qu’il y avait une promenade détente et romantique. Pour commencer, environ 200 marches à monter, d’accord pourquoi pas, c’est pour mieux redescendre n’est-ce pas ? Nous nous enfonçons dans la forêt et la balade devient vite une randonnée. C’est bien sympa, nous avons à notre gauche la forêt et à notre droite la mer. Après plus de 30 min de marche, la nuit commence à tomber, rendant la marche plus difficile car il n’y a aucune lumière. Nous rencontrons un randonneur qui va dans l’autre sens « Still one hour to go » dit-il, et il a bien raison ! Heureusement que sur la fin du parcours, nous pouvons voir la ville, les immeubles et les fameuses enseignes s’illuminer, c’est un tout autre paysage ! (malheureusement les photos rendent très mal)

Chicken run
La balade avant la tombée de la nuit

Mardi 23 : poissons et marchés

Une grosse journée est annoncée pour aujourd’hui, avec beaucoup de marche (pour changer).
Nous commençons par le village de Gamcheon, un village dans la ville de Busan, mais pas tout a fait traditionnel. Gamcheon a été construit par les habitants de Busan sur un flanc de montagne tout au long du XXème siècle, et ce sont les couleurs des habitations qui impressionnent. Plusieurs petits chemins nous permettent d’admirer des « poissons en bois » peints par les habitants et les visiteurs, renforçant le côté coloré du village.

Ensuite nous nous dirigeons vers le marché de Jagalchi, un très grand marché de poissons et de fruits de mer. Gros poissons, longs poissons, petits poissons, moules, raies et poulpes sont de la partie ! Les femmes qui préparent le poisson font face aux restaurants de barbecue et leurs aquariums (remplis de crabe, araignée de mer, concombre de mer et multitudes de poisson). Une très forte odeur dégage de ce marché, pas l’odeur de poisson frais mais celle de poissons séchés, il est assez bizarre de voir que les poissons exposés ne brillent pas par leur fraîcheur, ce qui est assez contradictoire lorsqu’on voit les dizaines de bateaux de pêche amarrés juste derrière.

Après avoir déjeuné – soupe de nouilles aux fruits de mer sans goût et soupe de graines ressemblant à du porridge – nous nous rendons au parc de Taejongdae, près d’une falaise (donc beaucoup de montées et de descentes) pour se « reposer » et admirer la mer ainsi que l’île japonaise Tsushima au loin. Ce que nous aimons dans cette ville de Busan, c’est qu’à côté des gratte-ciels, il y a énormément de parcs qui nous permettent d’oublier la ville le temps d’une après-midi.

Le soir, un petit tour dans le quartier de BIFF square, très animé avec marchands de rue, bars, boîte de nuits, karaoké clubs, salles de jeux etc… Il y a énormément de groupes de jeunes Coréens et il faut se frayer un chemin pour avancer dans la rue. Nous y goûtons une spécialité culinaire de Busan, le Ssiat-hotteok, un beignet sucré-salé rempli de graines. Verdict : c'est plutôt bon.

Le Dernier Train pour Busan

Le BIFF Square est le lieu où se déroule chaque année le "Busan International Film Festival", nous rappelant que le cinéma coréen commence à se faire une réputation dans le monde. Je n'ai pas vu beaucoup de films pour le moment, mais dernièrement j'ai regardé Le Dernier Train pour Busan (Busanhaeng en coréen) de Sang Ho-Yeon. Un très bon film de zombie qui met l'accent sur les émotions. Alors que je m'attendais à une sorte de dépaysement, ce n'était pas le cas et c'était marrant de reconnaître les paysages et de pouvoir bien situer le lieu de l'action (Seoul Station, Cheonan, Daegu, Busan etc...)

Le village de Gamcheon
Un stand classique du marché de Jagalchi

Mercredi 24 : détente

Aujourd’hui, c’est journée un peu plus détente. Sauf le matin où nous visitons le temple de Beomesa au nord de la ville pour faire notre randonnée quotidienne. Un temple plus haut dans la montagne, proche d’une forteresse qui prévenait la ville des invasions ennemies.

Pour le déjeuner, nous nous rendons dans un restaurant par hasard où Coline a eu un très bon bulgogi –du bœuf mariné dans de la sauce soja, sucre et huile de sésame - et moi une soupe de queue de bœuf, décidément la cuisine coréenne n’a pas énormément de saveur, mais je garde espoir !

L’après-midi, dans le « Lotte Mall », un énorme centre commercial sur plus de 13 étages, très luxueux avec des enseignes de luxe bien de chez nous (Chanel, Dior, La Maison du Chocolat etc…), nous faisons du shopping  (montres, costume, robe de soirée…) un spa. Pour seulement 15.000 wons (~11€) par personne nous avons accès à des bains chauds, jacuzzi, bains massant, hammam, saunas de toute sorte. Petit hic : les hommes et les femmes sont séparés et il faut être nu. Entièrement. Mais nous nous reposons très bien ! (pas de photo cette fois-ci...)



Dans la paysage coréen, on retrouve à chaque coin de rue Samsung, Hyundai et Lotte. Les deux premières entreprises sont les plus connues dans le monde mais c'est bien Lotte qui est omniprésent ici. Cette multinationale coréo-japonaise spécialisée dans l'agroalimentaire touche de nombreux domaines : la grande distribution, la restauration, l’hôtellerie, la téléphonie, l'électronique, le logement etc...

Le soir nous retrouvons nos amis Maelie et JJ pour aller manger un barbecue coréen au charbon de bois tous ensemble (vous pouvez retrouver leur carnet de voyage ici) ! Porc mariné, tranches de bœuf, soju et plein d’accompagnements agrémentent le repas.
Pour le barbecue nous devons cuire nous même la viande et il faut faire attention à utiliser les bons ustensiles, l'usage de baguette est interdit pour retourner la viande.

Il y a plusieurs règles à table en Corée, tout d’abord toute la nourriture doit être prise avec soit les baguettes soit une cuillère, il est très mal vu de prendre la nourriture avec les doigts (même le pilon de poulet). La boisson doit être servie avec les deux mains et il ne faut pas se servir soi-même, de plus pour boire le soju, il faut que toute la table la boive cul-sec en même temps (je n’ai pas encore eu de l’expérience de le faire avec des Coréens, mais j’ai entendu dire que les bouteilles se vidaient très rapidement).

Les temples toujours en haut de la montagne
Soupe à la queue de boeuf

Quelques photos en plus

Vu de la plage (vous avez dit San Francisco?)
Un poisson composé de poissons au village de Gamcheon
Un poulpe au marché de Jagalchi
Cuisson du Ssiat-hotteok
Les moines sont en méditation
Rainy day
Salicorne pour Papa
La nuit commence à tomber sur Busan
Une balade agréable au bord de la mer
1 commentaire

François

RonronEtYoyo

les blocs d'info sont très intéressants ! (et la photo de couverture est impressionnante !)

  • il y a 4 ans