Coups durs / Hard times

Publiée le 31/05/2016
Des moments difficiles.... pour le « fun »

Pas sur le moment .... plus tard !


Zebravous

Grèce : Réparation express de notre vitre en plexiglass cause casse légère
Grèce : Fuite sur le réservoir des eaux usées... réparation express et Go !
Des Oursins en Croatie  ! Mes pieds s’en souviennent encore !
Méthode a l’ancienne pour les faire ressortir !
Génial! j'ai glissé et suis tombé de la voiture: égratignures et bleus! dès le matin !!
Quelques modifications:
Le garage Zampetas à Thessalonique. (avec Toni, Alexandro, Babis)
- 30 degrés la nuit pompe à eau gelée et chauffage cassé ! En Turquie
Au moins, nous n'avons pas été blessés! Facture : 80€
Hassan qui a passé beaucoup de temps à essayer de réparer notre chauffage en Iran...
Uns des électrodes de notre chauffage qui était endommagé !!
Des ingénieurs à Téhéran nous ont fabriqué une nouvelle électrode !
Plus de peur que de mal..... mais au moins, Philippe n'a rien! (Iran)
Changement des plaquettes de frein en Iran: facture 0 € + repas offert!
Ensablés pour la 1ère fois! Nous avons décidé de dégonfler les pneus de moitié...
Première crevaison! Mais un gentil Omanais s'est arrêté pour nous aider !!
Explosion d'un pneu ! à Sur (Oman). chaleur et mauvaise qualité Coréenne !!!
Service de remorquage jusqu'à un garage à Sur ... facture: 0€ !

Turkministan ... Ouah !

 Nos sommes en Iran depuis deux mois … pays d’où nous ne voudrions pas partir … tellement les émotions sont extrêmes … mais voilà les visas sont notre « couperet ».

Notre prochaine destination est la Mongolie


Mais pour s’y rendre nous devons traverser les pays en « stan »

Kazakhstan, Ouzbekistan, kirguistan mais surtout le Turkménistan.


Le choc est brutal … c’est vrai, nous quittons une dictature religieuse mais avec le cœur rempli de leçons de vie ! Passé la frontière Iranienne, c’est la douane Turkmène qui nous attend !

Welcome dans une dictature militaire !


Déjà pour poser la situation, nous sommes chanceux d’obtenir le visa car nombreux sont les refus pour ceux qui viennent des pays occidentaux. Le visa est un « visa transit » de 30 jours (80 Dollar par personne) avec un tracé obligatoire et une interdiction de se rendre dans la capitale d’Achgabat.

Inutile de dire que cela ne motive pas ! mais bon nous n’avons pas d’autre choix.


Les seules infos que nous avons du pays c’est que le Président actuel est l’ancien dentiste du Président précedent. Il est interdit de fumer, il faut avoir de la monnaie du pays, la mode instaurée par le Président c’est les dents en or … le Président est mégalomane (des Statues de marbre blanc sont érigées dans la capitale), la pauvreté est à son extrême, des autoroutes … sans voitures, des cameras de surveillances dans tous les coins du pays, un peuple qui vit dans l’ignorance et la peur au ventre. Il en faut peu pour comparer ce pays a la Corée du Nord.


A peine passé le portail et les barbelés, l’accueil est anxiogène.

Aussitôt nous sommes séparé (histoire de mettre un peu de pression), contrôle et visite de notre camper dans une atmosphère de suspicion.

Eva passe la frontière vers l’Ouzbékistan, tandis que moi je serai invité (pour rester poli !!) dans un bureau a l’écart …

Et là, l’atmosphère devient surréaliste ! Cinq militaires m’attendent, Kalachnikov à la main. Je suis invité a m’asseoir. En face, a priori le supérieur, dents en or, médailles au veston ne m’adresse pas la parole … il se contente d’écrire ! Je comprend vite a quoi m’attendre.

C’est plus une accumulation de chiffres, de type facture, qu’une lettre. Et là sans complexes il m’annonce la note 25 + 35 + etc = 165 Dollar de taxes ! Naïf, je demande, en Anglais, à quoi correspondent ces taxes … mais là je découvre que personnes ne parlent Anglais …

Je n’ai droit qu’à de multiples et fermes « Dollar, Dollar ! ».

Je commence a faire le naïf et stupide qui ne comprend rien. Le ton monte. Je tente d’expliquer que j’ai payé mon visa et que nul part il est expliqué qu’il y aurait des taxes a payer. Rien a faire je n’aurai que comme réponses « Dollar, Dollar ! ». Moi, qui me faisait fort depuis notre départ de ne jamais jouer le jeu de la corruption avec comme stratégie de jouer la montre, j’ai toujours plus de temps que la police qui finit souvent par se lasser. Mais là je commence a comprendre que cela ne sera pas aisé.

Je tente, en montrant mon portefeuille, d’expliquer que je n’ai pas de Dollar, seulement des Rials (monnaie Iranienne = une cinquantaine de billets mais d’une valeur maximale de 200 euros).

Là, leur patience commence a s’epuiser, ils me bousculent, me prennent de force mon porte monnaie !

Il m’oblige a me rendre (accompagné) à la capitale pour retirer des Dollar et revenir le lendemain avec la valeur des 165 Dollar.

Je reste catégorique, je ne laisserai pas mon camper seul a la douane.

Nous arrivons en fin de journée, leur patience commence a sentir « le roussie».

Des silences s’ensuivent … ne connaissant pas la valeur du Rial Iranien, ils vont s’adresser a une Iranienne pour en connaître la valeur d’échange. C’est surréaliste !

Ils nous imposent donc de payer la valeur de 165 Dollar en Rial.

J e refuse et là c’est la menace de nous mettre dehors via l’Iran d’où nous revenons …

Je me rend compte, qu’au delà d’être menacant, qu’ils sont stupides ! Comment se rendre en Iran sans visa … impossible. Je continue de jouer la montre … rien n’y fera !

Un jeune militaire, pratiquant l’Anglais, nous conseille de payer, avant que cela degénére (car c’est ce qui nous pend au nez si nous continuons comme cela).

Nous payons et quittons au plus vite cette atmosphère nauséabonde.


Mais « les emmerdes » ne s’arrêtent pas là !

Quelques kilomètres plus loin nous nous arrêtons dans une station service pour y faire le plein

Un jeune commence par remplir le réservoir, je lui demande s’il prenne la carte bleue et là il nous annonce qu’ils ont la machine mais pas encore internet . Ouah ! Nous nous souvenons que nous avions encore un billet de 20 Dollar dans notre portefeuille. Ouf ! Donc se sera 20 Dollar seulement de gasoil … mais « Patatrac » le billet n’est plus dans le portefeuille … Je comprend rapidement que se sont les militaires qui nous l’on dérobé !

Que faire ? Les employés de la station service sont aussi ennuyés que nous et surtout stressés car il y a des cameras de surveillances partout … pas de la station mais du gouvernement !

L’un dans entre eux décide d’accompagner Eva a un guichet de la ville… interdite aux touristes ! Et là « niet » impossible de retirer.

Il se fait tard, nous décidons de rester dormir sur le parking de la station service … « il fera jour demain ». La soirée sera un moment surréaliste avec les employés : cigarette en cachette, discussion de leur situation muselée dans le pays, question sur l’occident etc. Le lendemain ne trouvant aucune solution, les employés avec qui s’était crée une confiance la veille, nous propose de partir sans finalement payer les 20 Dollar.


Et c’est avec se souvenir « bizarre » que nous décidons de quitter le pays en 2 jours et non 3 jours comme le visa nous l’autorise

Cela va paraître sûrement bizarre aux yeux de certains. Mais nous sommes content d’avoir vécu cette histoire.

Le voyage s’est aussi cela … adrénaline positive ou négative cela reste « instructif» … et puis c’est vrai … j’aime bien, aussi, ces moments « surréaliste ». L’ordinaire m’angoisse plus ...

Entrée remarquée en Russie (douanes)

 1er problème: une erreur sur mon visa, je serais Kazakh??!! Interview façon KGB dans un bureau avec un policier et un traducteur. Je dois prouver que je suis Français, parler de ma vie en détails depuis ma naissance. Ok le tour est joué! (ouf).

Suite ... pas mieux!

2nd problème: j'ai des médicaments à base de paracétamol qui contiennent du tramadol. Malheureusement, c'est formellement interdit en Russie; ça peut être une base pour faire de la drogue. Ils doivent me prendre en photo avec la boite de médicaments dans les mains comme si je détenais 1 kg de cocaïne. Des photos avec la plaque d'immatriculation de la voiture. Attestations, etc. 5h avec les douaniers. Génial. Mais à la fin, ils se sont vraiment excusés de cette situation procédurière, mais, ils nous ont expliqué que s'ils ne font pas leur job, ils auraient des sanctions de la part du big boss. Et c'est vrai. Nous repartons en bon terme at avec humour!

Suite... pas acceptable!

3ème problème : 1 km après les douanes, un homme nous bloque la route! "Passeports - dollars - documents du véhicule" en nous montrant son "faux" bureau: "vous devez prendre une assurance pour la voiture" nous crie t-il! En référence à plusieurs mauvaises histoires de voyageurs, nous refusons de la prendre! pour sûr, c'est une fausse compagnie d'assurance (contrat seulement écrit en mongol., aucun document pour prouver son activité, mais surtout très agressif). Ensuite, il a commencé à prendre des vidéos, nous essayions de partir mais il nous bloquait tout le temps le passage. Après une heure, et grâce à notre colère et fermeté, il a finalement laissé tomber. Conseils aux voyageurs: n'abandonnez jamais même si ça prend du temps!

Nous avons cassé nos suspensions à air en Mongolie à cause des routes défectueuses: 18€ !
Au milieu de nulle part en panne d'essence! Notre filtre à gazole bouché (2éme réservoir)

Réparations de la voiture après les routes endommagées en Mongolie !

La durite a dû être changée / les 4 pneus ont été remplacés par 4 pneus tout terrain / les 2 jantes ont dû être remplacées car trop endommagées  / les 2 shock absorbers ont dû être remplacés car trop usagées et trop vieilles .... 

Merci à Batmunkh pour son aide!
Mongolie : notre Zebramobile a fait connaissance d’un arbre ... réparation express !
Les conséquences des routes de Mongolie ...
Voir les détails de cette longue histoire sur la page « Russie »
La cabine est complètement déstructurée de la cellule !
Suite ...
Toujours aidés par les locaux et les amis ...
Ferry : Corée du Sud - Philippines

Vol durant le shipping Corée du Sud - Malaisie

Durant les 2 mois de transfert du véhicule en bateau certains se sont fait Noël avant l’heure ! Résultat : ordi, iPad, portable, enceinte bose, chargeur port, disque dur externe, jumelle, sac et chapeau ... mais surtout notre masquotte Zebrakid !!!

Résultat de la puce des sables (sandfly)
Séjour à l’hopital de Penang pour un Check Up complet
On a vu quelques méduses
Bis repetita : après Les Philippines, on a encore croisé des puces de sable en Malaisie
Changement des plaquettes de frein car pièce cassée. Ça chauffe dans les descentes !
Brûlure qui s’est transformée en infection cause bactérie (Indonésie)
Barre de transmission avant cassée cause usure en Indonesie
Check up complet dans le garage de Dwiko a Jakarta
Panne électronique à Bali ... direction garage !
Suite ...
Nouvelle décision ...
Les chauffeurs de la dépanneuse
Grace a Doddy (ami de Dwiko) nous allons enfin voir le bout du tunnel de nos emmerdes !
On a du temps ... on en profite pour apporter des améliorations à notre Zebramobile
L’equipe de Heru
Des inondations à Flores (Indonésie) ont raccourci le documentaire de 4 jours.
Dur dur les marches !!!
Sud Ouest de Sumba en Indonesie
Une partie de l’aide hospitalière que nous avons eue !
Suspension cassée
Patatrac !
Suite ...
Suite ...
C’est au garage de Totot à Manado (Sulawesi) que l’on va réparer les dégâts
Suite ...
Beau comme un camion ! N’est ce pas !
Bingo !
Suite ...
Suite ...
Infection due à une bête qui se trouverait dans les palmeraies.
Réparation au garage à Kuching en Malaisie
Problème de casse du différentiel en Thaïlande... de suite de l’aide !
Une équipe de “off road” s’est chargée de réparer pour un petit prix !
Accident de scooter à Kho Lanta
3 commentaires

belpech

los portougaich y zon ganiech bises

  • il y a 5 ans

jeje

tu aurais du faire un stage en ariege nous la neige on connais ??????? jeje

  • il y a 4 ans

jeje

vous voila arrivé au bout d'un petit calvaire , malheureusement il y en aura d'autres ,car les pays ne sont tous pas "équipé jap" alors vous avez voulu le club med , vous avez signé donc vous ........... courage quand meme et bisous le décor suffit

  • il y a 3 ans