J+9 : HIROSHIMA la cité martyre

Publiée le 13/09/2019
2 jours à HIROSHIMA, le premier pour le devoir de mémoire et le second pour visiter la splendide île de MIYAJIMA, située face à Hiroshima, qui abrite une des plus fameuses vues du Japon

Nous avons donc quitté cette magnifique ville de KYOTO pour un petit détour de 2 jours sur HIROSHIMA , non seulement pour essayer de comprendre l'horreur qui a frappé cette ville à 8h 16 min 2 s le 6 Août 1945 heure locale du Japon mais aussi la petite île de MIYAJIMA, classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1996.

HIROSHIMA : qui ne connaît pas cette ville martyre rasée entièrement par la première bombe atomique provoquant la mort de 130 000 personnes le temps d'un éclair de lumière et de la propagation d'une onde de choc destructrice !!

Nous ne savions pas à quoi nous attendre en y débarquant, simplement attirés par une curiosité peut -être un peu mal placée mais aussi pour le devoir de mémoire,.  Nous sommes tombés sur une ville qui est un véritable monument pour la paix.

Seul un bâtiment, situé à l'épicentre de l'explosion, subsiste en mémoire à cette tragédie. Il s'agit de l'ancien parc des expositions construit en 1915 par un architecte tchèque. De son élégant dôme ovale; il ne reste que l'ossature métallique noircie

Le A Bomb Dôme
Toujours le A bomb Dome

Face à ce bâtiment, sur une petite île lovée entre 2 bras de fleuve, a été aménagé le parc du Mémorial pour la Paix. Autrefois cette île de 12 hectares abritait un quartier populaire, entièrement ravagé par la bombe. 

Aujourd'hui de nombreux artistes ont souhaité contribuer au renouveau de cette terre, en y construisant et en y faisant don de stèles, fontaines, tours tous dédiés à la paix

La cloche de la paix avec le A bomb Dome en fond

Cette cloche que je vais faire sonner en hommage aux disparus dans la petite vidéo ci-dessous (voir lien) : 

Dans le PArc du Mémorial de la Paix

Nous avons terminé la visite de ce havre de paix par la découverte du Musée du Mémorial de la Paix, certes simple mais très poignant avec toutes ces photos d'êtres disparus où l'on peut s'y recueillir en méditant pour la paix.

Le soir de cette première journée, petite promenade le long de la rivière Motoyatsu pour y contempler une dernière fois le bâtiment pulvérisé et tous ces immeubles qui pourraient faire oublier le terrible passé

Le A bomb Dôme vu de nuit

Le lendemain , changement total de décor ! Cette dernière journée dans la partie la plus septentrionale japonaise que nous allons visiter  nous amène sur l'île de Miyajima, dont le sanctuaire marin d'Itsukushima serait, d'après les japonais, une merveille comparable à celle de la baie du Mont-Saint Michel.

Nous débutons par 35' de train puis une vingtaine de minutes de ferry pour rejoindre cette île , qui nous rappelle, toute proportions gardées, l'île de Moorea...surtout de par  son accès 

Et en avant pour Moorea.....pardon pour Miyajima

On ne peut que recommander aux voyageurs de consacrer au moins une journée à Miyajima.  D'abord pour profiter du village et de ses temples, ensuite pour explorer les reliefs dont notamment le Mont Misen accessible en téléphérique, au sommet duquel les vues sur l'île, les îles avoisinantes et la côte toute proche sont véritablement magnifiques. Des français rencontrés dans le périphérique ont surnommé ce lieu le Pain de Sucre japonais, faisant bien sûr référence à ce célèbre sommet qui domine les plages de Rio de Janeiro..


Petite vidéo au sommet du Pain de Sucre japonais (bien plus parlant que sur les photos) :

En route vers le sommet du Mont Misen, avec au loin la ville d'HIROSHIMA
Au sommet pour la photo souvenir
Au pied du Mont Misen, le temple Daisho-in
Le chemin pour accéder au temple Daisho-in
Promenade dans le village
Une des plages devant le village
Arrêt gourmandise !!!

Enfin pour terminer, "the last but not the least" comme le diraient nos amis anglophones, "le point d'orgue de cette journée" pour nous francophones : le sanctuaire d'Itsukushima,  lieu sacré du shintoïsme, classé lui aussi au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1996, Il a la particularité d'être en partie construit sur la mer. Planté les pieds dans l'eau à environ 200m du rivage, son célèbre torii (portail traditionnel japonais) flottant est l'emblème de l'île. Malheureusement ce dernier est actuellement en cours de rénovation afin d'offrir tous ses charmes lors des prochains Jeux Olympiques prévus l'année prochaine au Japon. 

Magnifique exemple de symbiose entre une architecture et un décor naturel, le sanctuaire datant de l'an 593 (pour les bâtiments les plus anciens) offre une vision variant au gré des marées. Il est composé de plusieurs bâtiments reliés par des pontons et des vérandas dont le principal est une salle de prières, devant laquelle nous avons pu assister à une cérémonie shintoïste

Vue d'ensemble de la Baie comparée par certains à celle du Mont Saint Michel
Une partie du sanctuaire
Cérémonie shintoïste dans la salle principale
Pour terminer, le célèbre Torii habillé de sa robe blanche pour préparer les J.O de 2020 !

Demain , départ pour la cité de TAKAYAMA, dans les pré-Alpes japonaises, surnommée la petite Kyoto des Alpes, et ses villages avoisinants, autres merveilles classées au Patrimoine mondial de l'humanité

1 commentaire

Eric Nelly

ericnelly

Très sympa toutes ces photos et commentaires! Merci 🙏

  • il y a 1 mois