J+66 : KAMPOT, l'entrée poivrée dans le royaume du CAMBODGE

Publiée le 09/11/2019
Réputée pour son poivre le meilleur du monde et ses marais salants, la région de KAMPOT nous offre une douceur de vivre et une atmosphère qui se prêtent parfaitement à des après-midis à flâner dans ses rues aux bâtiments coloniaux pétries d’un charme d’antan

Petite ville de 50.000 habitants, la ville de KAMPOT occupe une position assez stratégique à proximité de la mer, à une trentaine de kms de la frontière vietnamienne, au Sud du Cambodge..

Passer du delta du Mékong  à cette région septentrionale du Cambodge, ce n'est pas qu'une frontière traversée. Les paysages changent, l'agitation permanente vietnamienne  se transforme en quiétude khmer. Les nombreux détritus que l'on voit le long des routes vietnamiennes subitement disparaissent.

La route reste cependant cahoteuse, et il nous faut tout de même près 4 heures pour parcourir les 50 kms qui séparent la ville frontière de Ha Tien vietnamienne de Kampot, dont une bonne heure et demie passée au poste frontière pour remplir les formalités d'usage. Le mini Van qui nous transporte entre ces 2 lieux est surchargé de touristes et de bagages. Le coffre, fermé par une simple cordelette, s'ouvre en plein trajet, et les valises explosent sur la chaussée poussièreuse. J'ai l'impression de revivre mon périple de jeune routard effectué il y  a 30 ans lorsque  j'avais déjà sillonné l'Asie du Sud Est avec mes modestes moyens de l'époque.

S'orienter à Kampot, c'est prendre un point de repère autour duquel tout s'organise : le rond-point du Durian, situé en plein centre de la ville

Le Rond Point avec la statue du Durian
Le même de nuit

Le charme de Kampot réside dans ses vieilles maisons de commerce au volets colorés, construites au début du XXème siècle par des marchands chinois, et par le fait qu’elle se situe en bord de fleuve.

Rue traditionnelle de KAmpot
Il est agréable d'y flâner
Boutique de poivre près de la rivière
la rivière Preaek Tuek Chhu traverse la ville de Kampot

Pratiquée dans la région depuis le 13e siècle, la culture du poivre bénéficie à Kampot d'une heureuse conjonction de facteurs : un sol riche en minéraux et un microclimat chaud et humide, avec de fréquentes précipitations. Eradiquée par les khmers rouges au profit des rizières, la culture du poivre ne retrouve sa vitalité qu'à partir de 2010.

La principale attraction touristique de Kampot est la visite de "La Plantation", projet familial, social et durable mis en place par un couple franco-belge depuis 2013 ; combinaison parfaite d’une culture traditionnelle et d’un traitement moderne du poivre  noir, rouge et blanc, mais aussi de Curcuma, de Piment oiseaux et autres cultures bios. On peut donc y découvrir notamment les différents types de poivre et le processus de production.

Arrivée dans le domaine de La Plantation
On arrive à la réception, qui sert aussi de bar et de lieu de dégustation des poivres
un des 2 restaurants de la propriété
Le fameux poivre de Kampot
Les grains de poivre encore en pousse
Dégustation de poivres

La région de Kampot, c'est aussi la ville de KEP, située à quelques kms de la frontière vietnamienne et réputée pour son marché aux crabes.

Pour rejoindre cette petite commune à partir de La Plantation, il nous faut emprunter une route en terre avec de beaux paysages et un lac artificiel qui permet aujourd'hui à la population de produire fruits et légumes

Le lac artificiel près de La Plantation
La route est très poussièreuse
On y produit entre autres de la canne à sucre
une maison le long du chemin
des cultures diverses
Et des bars branchés pour s'y désaltérer

Du début des années 1900 jusqu’aux années 1960, Kep était une ville de villégiature florissante pour l’élite française et cambodgienne. Pendant la période des Khmers rouges, beaucoup de maisons et villas coloniales françaises de Kep ont été détruites. Beaucoup de villas de Kep sont abandonnées, mais une partie de la splendeur ancienne de la ville est toujours apparente.

Aujourd'hui, la petite ville côtière retrouve un peu de sa splendeur grâce à sa plage et ses crabes qui en font une destination culinaire des plus prisées du Cambodge.

L'emblème de KEP
Son marché aux crabes
Une vendeuse de crabes sur le bord de mer
On y vend tous les produits issus de la mer
Sa plage
0 commentaire

1 Voyage | 21 Étapes