5 raisons d'adorer Valparaiso

Publiée le 19/12/2014
Les 25 et 26 novembre 2014 - Nous passons 3 jours dans la ville côtière de Valparaiso, à moins de 2h de Santiago. Ensoleillée, animée, étudiante et relaxante à la fois, cette grande ville qui n’en a pas l’air est notre coup de coeur citadin de notre passage en Amérique latine.

Valparaiso dispose de très nombreux atouts pour plaire à tous ceux qui viendront lui rendre visite. Nous avons décidé d’en sélectionner 5 et de les mettre en avant, en les ponctuant de quelques une de nos anecdotes personnelles. En espérant que tout ça te donne envie de venir ici !

Pour sa colline aux milles couleurs

Inévitable d’y échapper. A peine arrivés au terminal de bus, il est impossible de ne pas être émerveillés par le patchwork de couleur qu’offre la colline sur laquelle est adossée Valparaiso.

La colline colorée de Valparaiso

Ici, tout ou presque est coloré. Rares sont les habitations qui sont de la couleur de celle du voisin, rares sont les ruelles qui ne sont pas peintes de multiples motifs. Aussi, tout est désordonné : les rues de la colline ne sont pas rectilignes, les centaines de câbles électriques sont organisés de la même façon que dans les autres villes d’Amérique latine, c'est à dire en vrac. Tout semble être en constante activité !

Façades colorées des rues de Valparaiso
Couleurs et noeuds de câbles des rues de Valparaiso
Patchwork de peinture à Valparaiso

Nous apprécions vraiment nous promener et errer dans ces rues vivantes et colorées. Nous nous sentons tellement en vacances ici ! Les claquettes et le short sont vivement recommandés ! Quel que soit le point de vue, la colline propose toujours son panorama bariolé à photographier. Du port, ou du sommet des Cerros : nous remplissons nos cartes mémoires.

Les collines de Valparaiso sont désormais inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco. Ce qui est une bonne chose, disons le ! En revanche, cette inscription flatteuse apporte aussi quelques désavantages. Cette inscription impose aux restaurations de bâtisses, par exemple, des contraintes difficiles à surmonter compte tenu de la typologie de la colline et de ses faibles voix d'accès. Les noeuds de câbles électriques douteux créent des incendies, qui dévastent des maisons, qui ne peuvent pas être reconstruite ou restaurées en restant dans les clous des clauses de l'inscription au patrimoine mondial de l'unesco. Ainsi, des demeures dévastées restes dans un mauvais état, au coeur de quartiers pittoresques.

Panache de couleurs des rues de Valparaiso
Les bâtiments colorés de Valparaiso

La région est très sismique et les façades de béton se dégradent vite. Pour pallier à ce problème et cacher la misère des fissures que les tremblements de terre laissent à leurs départs, on recouvre les façades par des taules. 

Malheureusement, la taule, ça rouille ! Pour éviter ce problème, les propriétaires peignent ces panneaux métalliques en prenant les restes des peintures utilisées pour les coques des bateaux. Tout ces mélanges de fins de pots donnent autant de variantes de couleurs désormais affichées sur les façades.

Pour l’anecdote, certaines rues sont tellement désordonnées qu’il n’y a même pas de numéro pour identifier les logements. Pour envoyer une lettre postale, il est carrément coutume d’indiquer directement sur l’enveloppe la couleur de la maison destinataire ! « La maison violette du milieu ».

Pour ses grafitis exceptionnels

Nous étions ravis de notre passage à Santiago pour admirer les façades colorées et peintes de superbes graffitis urbains. Valparaiso passe au niveau supérieur ! Comme conté dans le paragraphe précédent, une très grande majorité des maisons étaient peintes… mais certaines arborent même des dessins et motifs presque envoutants !

Voici une petite sélection.

Graffiti rencontré sur la Calle Alemania
Graffiti géant sur une façade de Valparaiso
Graffiti sur tout un immeuble de Valparaiso

Les habitants de Valpo, comme on l’appelle ici, respectent énormément le travail des artistes graffeurs. Un graffiti de qualité ne sera jamais dégradé ni recouvert par un autre. C’est pour cette raison que pour éviter les affichages sauvages ou les tags de vandales, les propriétaires proposent aux artistes de rues de disposer de leurs murs pour y peindre des motifs.

Parce qu’il y fait bon vivre

Valparaiso, on s’y sent bien, dès la première minute. Même avec nos gros et lourds sacs, nous savourons dès notre arrivée la bonne atmosphère de Valpo. Le bus qui nous amène jusqu’au quartier de notre auberge roule pied au plancher, fenêtres (et portes) grandes ouvertes, musique rock à fond (tellement décontracté qu'il a oublié de nous indiquer où descendre et que nous avons gagné un tour de ville gratis).

Une église surplombe la colline de Valparaiso

Parce qu’il fait bon presque toute l’année, Valparaiso est aussi la porte de Vina del Mar, la station balnéaire à quelques kilomètres de là. On distingue d’ailleurs les longues plages depuis les hauteurs des différents Cerros de la ville. L’air est particulièrement agréable, la température parfaite pour zoner et étaler notre flemme sur les terrasses.

Les palmiers au pied des constructions de bois de Valparaiso

La ville est considérée par les chiliens comme étant la capitale étudiante. Les prix sont moins élevés qu’à Santiago, aussi. Il est facile de manger des empenadas sur le pouce, de prendre un cornet de glace, de boire une bière en terrasse ou de tomber sur une manifestation musicale ou de danse au coin d’une rue. Ceux qui voudront dormir paisiblement, en revanche, devront s’équiper de bouchon, même durant les nuits la musique résonne dans les ruelles !

Valparaiso se jète dans l'océan pacifique

Valparaiso, une de ses forces est aussi que l’on peut y décliner ses visites : en amis, en couple, en famille, tout le monde y trouve son compte.

Pour ses funiculaires, monuments historiques chiliens

La ville est adossée à une colline, et les ruelles sont construites de telle sorte qu’il est parfois impossible de grimper en voiture dans certains coins. Grimper des rues à 40% avec le sac de courses, ça doit pas être de la tarte… Heureusement, la ville dispose de non pas un, ni deux, mais quiiiiinze funiculaires (appelés Ascensores) pour faire face à la géographie difficile de la ville.

Lors de notre visite de la ville, nous prenons un des funiculaires au départ du centre ville. Pour 100 pesos chilien (environ 15 centimes d’euros), nous nous retrouvons en quelques secondes une bonne centaine de mètres plus haut ! Rapide, pratique et pas cher !

Plus d’info sur ces ascenseurs si pittoresques : http://fr.wikipedia.org/wiki/Funiculaires_de_Valparaiso

Un des ascenseurs de Valparaiso
Funiculaires de Valparaiso : monuments historiques chiliens
Un funiculaire grimpant la colline de Valparaiso

Si tu aimes marcher, tu peux toujours t'essayer aux longues montées d'escalier !

Escaliers adossés à un funiculaire de Valparaiso
Ruelle peinte de Valparaiso

Pour ses chiens errants sympathiques

Partout en Amérique du sud, tu seras surpris du nombre de chiens errants qui trainent dans les rues. Dans les grandes villes ou dans les plus petites bourgades, il y a toujours des cabots qui courent derrière les voitures ou qui te coursent quand t’es à cheval. Valparaiso ne fait pas exception.

En revanche, ici, on vit avec et on les soigne : ils sont plutôt propres, bien portants et très chaleureux. Régulièrement, devant les portes d’entrées, des gamelles d’eau ou de nourriture sont à disposition des chiens errants. De ce fait, tous ces animaux ne sont pas du tout hostiles à l’Homme comme nous pourrions l’imaginer en premier abord. Bien au contraire ! Ils sont très curieux et demandent facilement la caresse.

Décidément, la gentillesse des chiliens semble sans limite !

Mais aussi...

Comme on ne limite pas les quelques super jours passés à Valparaiso à ces 5 raisons, voici moultes autres prétextes pour venir passer du temps ici.

Le Tour For Tips de la ville de Valparaiso est formidable, il permet en 3h de visiter une partie de la ville avec de très bonnes informations et anecdotes. Le Tour for Tips est organisé par des bénévoles, en échange d’une participation éventuelle en fin de circuit. Plus d’info ici : http://tours4tips.com/index-3.html

Chaque année, Valparaiso est la cible des plus cinglés des cyclistes. En effet, ses ruelles escarpées et inclinées sont l’attraction principale d’une course de VTT incroyablement rapide et folle. Redbull en est d’ailleurs le principal partenaire, ce qui en dit long sur les téméraires qui participent à cet évènement.

Les lieux de vie de Valparaiso ne manquent pas non plus de charme. Son port mêle petits rafiots et cargos de conteneurs. Son marché central coloré par des mètres de fruits frais. Sa place où flottent des drapeaux chiliens sur tous les versants.

Le marché central de Valparaiso
Les étals de fruits du marché de Valparaiso
Le port de Valparaiso
La place principale de Valparaiso

Valparaiso, nous avons aimé. Valparaiso, notre coup de coeur citadin d’Amérique latine. N'hésite pas à nous laisser un commentaire où même à partager cet article ! Nous avons apprécié le rédiger, nous espérons qu'il te plait, et qu'il plaira aux autres internautes voyageurs !

Voici une petite vidéo de nos 3 jours ici !

1 commentaire

Jean-Pierre

JPP

Beaucoup de charme et attrayant.

  • il y a 5 ans
8 Voyages | 63 Étapes
Valparaiso, Chili
Étape du voyage
Début du voyage : 12/09/2014
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux