Buenos Aires, la chaude capitale argentine

Publiée le 13/08/2015
Du 24 au 29 décembre 2014. Nous voici à la dernière étape de notre voyage. L'ultime arrêt sud américain de notre périple. Buenos Aires est un passage incontournable. Nous avons déjà hâte de découvrir les multiples facettes attrayantes de la ville : monuments, culture, bouffe, vin, foot, danse, et bien d'autres...

Arrivée sur Buenos Aires

Nous débarquons dans la capitale argentine le 24 décembre, veillée de Nöel. Nous avons choisi le luxe de prendre un vol interne depuis Ushuaïa, pour nous éviter les 40 heures de bus qui traversent la Patagonie.

Arrivés en centre ville, nous nous activons à nous déplacer jusqu'à notre auberge. Les rues sont désertes, rien n'est ouvert ! Ca ne rigole pas avec les fêtes religieuses ! Nous nous interrogeons même si nous trouverons un endroit pour dîner ce soir... Des cookies pour un soir de Noël seraient un peu décevants.

La reception de l'auberge nous indique malgré tout un bistrot qui pourrait nous accueillir dignement pour ce repas de fête. Peine perdue, tout est fermé.... finalement, nous trouvons sur une place du quartier San Telmo un restaurant ouvert, proposant un menu de Noël à déguster sous les coups de talons d'un spectacle de flamenco.

Noël à Buenos Aires

En Europe, nous avons plutôt l'habitude de fêter Noël en famille, bien au chaud à l'intérieur. Ici, en capitale Argentine, l'habitude est plutôt de fêter Noël en famille, bien au chaud, à l'extérieur ! La température est encore supérieure à 30°C en cette fin décembre ! 

C'est un peu à la façon de notre Saint Sylvestre que les argentins fêtent Noël : sur les coups de minuit, des dizaines de pétards et des feux d'artifice s'allument et s'animent dans le ciel.

La nuit s'annonce chaude et très bruyante.

Visite du quartier de Puerto Madero

Nous passons notre première journée à Buenos Aires à flâner du coté des docks de Puerto Madero. C'est un ancien port aujourd'hui complètement revisité, autour duquel se modernisent les habitations en loft luxueux, bureaux et restaurants haut de gamme. La balade est très plaisante, et les coins d'ombre sont appréciés !

Nous en profitons pour faire un petit passage touristique à bord de la Fragata Sarmiento, ce navire de guerre ancien qui fit près de 40 fois le tour du monde entre 1897 et 1938 sans n'avoir jamais participé à un seul combat !

le Fragata Sarmiento
le quartier de Puerto Madero
Le quartier Puerto Madero

Le quartier historique et coloré de la Boca

Inévitable lors d'un passage à Buenos Aires, nous nous dirigeons vers le quartier populaire de la Boca. Nous sommes cependant bien avertis de la part de notre hôtel que ce quartier, très fréquenté aujourd'hui par les touristes, est craignos. Il ne faut pas s'éloigner du Caminito, célèbre rue du quartier.


Les façades de ce quartier sont toutes colorées. En effet, les surplus de peintures utilisées pour repeindre les bateaux du port voisin servaient à colorer les tôles ondulées revêtant les modestes maisons des travailleurs immigrants espagnols et italiens. (Un peu comme à Valparaiso, au Chili).

Nous errons sur le Caminito où se produisent artistes et danseurs de tango (contre quelques pièces !). Nous trouvons malgré tout ce lieu excessivement touristiques... les boutiques de souvenirs se jouxtent pour ne plus laisser place à l'authentisme. Il est dommage de ne pas pouvoir sortir des sentiers battus pour des raisons de sécurité... A trois jours de notre retour (et 0 problème au compteur), nous n'avons pas voulu tenter le diable.

Nous poursuivons notre visite du quartier par un passage devant... le mythique stade de la Bombonera !

Le quartier populaire de La Boca
La rue Caminito de La Boca
Des enseignes à la Boca

La Bombonera, stade mythique de la Boca Juniors

Pour Ronron, grand fan de foot, il était évident de passer ici, devant cette Mecque du football qui a vu naitre les talents de Diego Maradona, dieu vivant pour les argentins.

Dans le quartier de la Boca, des statues, des affiches où des graffitis à l'effigie de Maradona décorent les rues.

Malheureusement, en étant en inter-saison, Ronron n'a pas pu réaliser le rêve de voir un match de foot dans ce stade... Nous serons obligés de revenir !!

Le super-clasico

Ici, le super-clasico (le match Boca Juniors - River Plate) est considéré comme le plus grand évèvement sportif au monde qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie.

L'ambiance explosive de ce match est reconnue tout autour de la planète football.

Pour ce genre ce match, les billetteries n'ouvrent même plus les ventes au grand public... Il est impératif de passer par des agences ou des abonnés tellement l'intérêt est grand.

Le stade de la Bombonera
Rencontre entre Ronron et Maradona

La recoleta et son cimetière

C'est le quartier le plus chic de la capitale. Une ballade ici est reposante, et son immense cimetière où reposent de nombreuses personnalités argentines (présidents, influents, militaires...) peut être visité.

Dans ce cimetière, nous y trouvons le tombeau d'Evita, femme emblématique pour les Portenos, habitants de la capitale Argentine.

Nous avons pris le temps de traverser le cimetière, mais étrangement sans en avoir été subjugués... Certes, les pierres tombales sont imposantes, pour ne pas dire artistiques, mais... ce n'est pas notre cam... tout simplement.

Etant donnée la chaleur, nous sommes plutôt allés nous mettre à l'ombre des tonnelles du marché de la Plaza Intendente Alvear, après quoi nous sommes allés boire un jus de fruit en terrasse.

Le cementerio de la Recoleta
Le cementerio de la Recoleta

Footballeurs de rue

Lors de nos pérégrinations, nous nous trouvons une fascinante attraction : les footballeurs de rue de la Plaza San Martin. De nombreux jeunes se rejoignent ici pour s'amuser à jongler athletiquement avec des ballons de foot.

Nous sommes restés ébahis plus d'une demi-heure yeux grands ouverts à les observer.

Des footballers de rue

Visite du centre ville de Buenos Aires

Nous nous joignons à une visite guidée du type "tour for tips" (visite gratuite rémunérée selon notre bon vouloir) pour visiter le centre ville de Buenos Aires.

Notre parcours nous a permis de visiter les quartiers Micro Centro et Congresso. 

Nous partons de la Plaza de Mayo qui est le point de départ des manifestations les plus véhémentes. Actuellement, des regroupements de manifestants s'organisent presque quotidiennement pour se plaindre du gouvernement. Même si ici, tous les prétextes sont bons pour manifester.

Au centre de la place de Mayo se trouve la Piramide de Mayo. Tous les jeudis, des manifestantes s'y retrouvent pour réclamer justice et reconnaissance après les vagues d'enlèvements et d'assassinats subits lors de la grande période de terreur qu'a connu le pays pendant la dictature argentine.

La Piramide de Mayo

La casa Rosada

Du côté est de la Plaza de Mayo se trouve la Casa Rosada qui n'est autre que le bureau de la présidente Cristina Kirchner. Nous avons pu traverser ce bâtiment, et profiter des belles installations des fêtes de Noël, dont un sapin décoré aux couleurs de l'Argentine !

La Casa Rosada
L'intérieur de la Casa Rosada
Le sapin de noël royal

Poursuite de la ville du centre ville de Buenos Aires

Nous traversons l'avenue 9 de Julio, la rue la plus large au monde (selon les portenos). Cette rue comporte jusqu'à 16 voies à l'endroit le plus large (pour plus de 100m!). Les Portenos sont un peu comme les marseillais chez nous, ils aiment bien se dire meilleurs que les autres ;) !

A un angle de l'avenue 9 de Julio se trouve l'Obelisco haut de 67m, édifié en 1936. C'est le rendez vous des habitants de Buenos Aires lors des grandes victoires sportives !

Le centre regorge de curiosités architecturales, que nous vous invitons à aller découvrir une fois (au moins) dans votre vie ;) !

L'Obelisco

San Telmo, notre coup de coeur Porteno

Ce quartier est plein de charme, mais il est aussi un des plus riches historiquement. Ici se sont déroulés de violents combats lorsque les troupes britanniques, en guerre avec l'Espagne, envahirent la ville.

C'est ici que, grâce à une victoire improbable sur l'armée britannique malgré l'absence des espagnols, les portenos confortèrent leur idée de pouvoir se défendre sans l'aide de l'Espagne. Ils durent encore attendre 3 ans avant de pouvoir définitivement réclamer leur indépendance.

San Telmo fut un quartier chic, jusqu'à ce que la fièvre jaune pousse les riches propriétaires à s'exiler dans le quartier de la Recoleta. Les grandes demeurent anciennes furent alors utilisées pour loger les familles pauvres de l'époque.

Aujourd'hui, ces logements ont été remplacés par des boutiques d'antiquités. Les rues du quartier San Telmo sont de nos jours très populaires et bohèmes : moultes bristots aux terrasses sympas nous accueillent.

D'ailleurs, à deux pas de notre hôtel se trouve le Mercado San Telmo : un vieux marché toujours en activité où se côtoient fruits et légumes et antiquités. Notons d'ailleurs l'anecdote de pouvoir encore trouver des insignes et médailles de l'époque nazie sur les étals...

Le dimanche dans San Telmo

C'est le coup de coeur de notre visite à Buenos Aires : les rues du quartier de San Telmo le dimanche !

Nous avons la chance de retrouver Mathias et Diana, avec qui nous avions déjà passé quelques jours lors de notre tour dans le Sud Lipez en Bolivie !

Le dimanche, toutes les rues sont envahies de nombreux étals lors d'une brocante géante. Toutes sortes d'articles y sont vendus. Tout au long de la journée, nous sommes baignés d'une ambiance festive et chaude, typiquement sud américaine, où proximité et musique de rue se mêlent.

Danseurs de tango de tout âge, groupes de musique de tout genre, dégustations et achats variés ponctuent nos déambulations fascinées. 

Les danseurs de tango de San Telmo
Le marché dominicale de San Telmo

Les dimanches à San Telmo n'en finissent plus

Une fois les étals du marché géant évacués (et après avoir fait nos aux revoirs à Mathia et Diana qui continuent leur tour du monde en Asie), la place centrale du quartier se transforme en piste de danse. Amateurs et professionnels se côtoient pour s'adonner à la danse nationale : le tango.

Jupes fendues et talons hauts se mêlent aux maillots de foot pour ne former plus qu'un ensemble de passionnés.

La piste de tango de San Telmo
Entre Tango et Football son coeur balance

Dernier jour à Buenos Aires : retour en Europe

Lors de notre dernier jour, nous prenons le temps de visiter les quartiers de Palermo. Nous repensons à tous les moments incroyables que nous avons vécus au cours de ces 4 derniers mois de voyage.

C'est avec beaucoup d'émotion que nous prenons la direction de l'aéroport de Buenos Aires. Retour en Europe, où amis et familles nous attendent. Nous avons beaucoup de choses à raconter.

Amérique du sud, tu nous manqueras, mais ce n'est qu'un au revoir.

4 commentaires

Jean-Pierre

JPP

Très beau reportage ; ça donne envie d'y aller mais pas à Noël, je préfère être au chaud près de ma cheminée...
Sinon voyage exceptionnel, j'ai appris plein de choses. Je vous dirai pas quoi, j'ai trop honte quelquefois...
Fier de vous, de vos reportages. Grâce aux moyens de communication on ne s'est pas trop fait de souci même si vous nous avez manqué.

  • il y a 4 ans

Sylsyl

Bravo, bravo.....
L'expérience que vous avez vécue ( et dont vous vous êtes donnez les moyens de réaliser) est extraordinaire. Cela vous laissera des souvenirs un très long moment....
A quand le prochain voyage?

  • il y a 4 ans

oliv58

Merci infiniment pour ce partage de votre magnifique voyage. Des images et des émotions. Bravo !

  • il y a 2 ans
François

RonronEtYoyo

Merci Oliv :) !

  • il y a 2 ans
8 Voyages | 63 Étapes
Buenos Aires, Argentine
Étape du voyage
Début du voyage : 12/09/2014
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux