Histoire et cenote...

Publiée le 25/12/2021
Entre histoire et plaisir, nous avons bien profité de cette veille de Noel.

A la découverte d'Ek Balam

Nous sommes partis tôt ce matin, afin d’éviter le surplus de touristes sur le site d’Ek Balam… Alors certes nous n’étions pas les seules, mais il n’y avait pas foule…Nous avons pu prendre notre temps, observer les différents édifices, monter en haut du temple de los Frisos qui surplombe la jungle…c’est jsute fou…du vert, des arbres à des milliers de kilométres…On comprend mieux pourquoi beaucoup de vestiges restent à découvrir. Ek Balam était une citée Maya qui comptait jusqu’à 18000 habitants.  Son nom signifie “Jaguar Noir” dans la langue maya.Il s’agit également de l’un des rares sites mayas où les visiteurs sont autorisés à escalader les structures.

De loin la structure la plus impressionnante à Ek Balam est le Templo de los Frisos. C’est la plus grande structure maya du Yucatan, mesurant 146 mètres de longueur, 55 mètres de largeur et 29 mètres de hauteur. Le temple a six niveaux, et une sculpture ressemblant à un monstre à l’entrée (peut-être un jaguar) avec d’énormes dents sculptées qui garde l’entrée du monde souterrain. Le monde souterrain est l’endroit où les anciens Mayas allaient après la mort.

En haut du temple...
L'entrée du temple...
Le temple
Vue du site
Nos aventuriers
Salutation au temple
Photo de famille en haut du temple..
Photo face au temple...

Au cenote du Samula

Nous apprécions vraiment visiter les cenotes et nous y baigner. C’est une belle sensation que de nager dans ces puits d’eau. D’ailleurs saviez vous que les dz’onot (« puits sacrés », en maya yucatèque), précieuses réserves d’eau douce pour une région presque sans rivières, permettaient de communiquer avec le monde souterrain Xibalba, dirigé par les dieux de la mort et de la maladie. La chute d’une immense météorite au nord de la péninsule du Yucatan serait à l’origine de la création d’une grande partie de ces innombrables réseaux souterrains immergés reliés à l’océan. A l’heure actuelle — grâce à l’imagerie satellite –, on estime à près de 10 000 le nombre d’entrées de cénotes dans cette partie du Mexique…(Merci Olivier Dumont, du Monde)…

Nous arrivons donc au cénote où sur l’immense parking il y a peu de voitures. Un homme nous aborde, très gentil, nous explique le fonctionnement du cenote, le règlement, nous raconte son histoire, vraiment très serviable…pour finalement nous demander à la fin ses 150 pesos…comment casser l’ambiance… Enfin bref, c’était veille de Noel, nous n’allons pas nous battre…

 

Puit de lumiére qui illumine le cenote…

Ce cenote à la particularité d’être éclairé par un filet de lumiére naturelle, qui vient taper dans une eau translucide…Vraiment très joli…Et puis il y a beaucoup de petits poissons, qui viennent manger les doigts de pieds…Nous avons mis nos masques, nos gilets et nous avons profité au maximum de l’endroit.

Dans le cenote
Puit de lumière
Puit de lumière
Cenote
Cenote

Fin de journée tranquille...

L’après midi a été assez relaxe…sauf pour petit bidou qui vient de collectionner une 3eme bosse en 3 jours...pauvre petit, le voici tout cabossé…

Afin de fêter le réveillon comme il se doit, nous avons bu l’apéro à l’hôtel avec le réceptionniste puis nous sommes partis un peu tard manger dans un resto…Bon nous n’avions pas réservé, donc nous avons cherché un petit moment pour finalement trouver une petite pizzeria…

Ce soir nous nous endormons en rêvant…certains à leurs futurs cadeaux que le père Noel (que nous avons croisé en vieille voiture toute rouillé, c"est vraiment la crise pour lui aussi...) déposera dans la chambre, d’autres à l’une des sept merveilles du monde…L’aventure continue…

 

0 commentaire