VIETNAM Nord-Est - Les ethnies minoritaires

Publiée le 23/11/2019
A la découverte des ethnies du Nord Vietnam en compagnie de Nghi notre guide.

Départ de Hanoï ce matin à 9h30 en voiture vers la province de Ha Giang qui se situe à la plus haute latitude du Vietnam près de la frontière chinoise, à 350 km au nord de Hanoï. Nous allons approcher avec modestie quelques une des 21 minorités du Nord Vietnam. Il y en a 54 dans tout le Vietnam. En fait les vietnamiens disent tous appartenir à une ethnie, l’ethnie majoritaire étant les Kinhs. 


Nord Vietnam

Certaines ethnies sont en train de disparaître, trop peu nombreuses en nombre, parfois moins de 100 membres, d’autre car elles abandonnent leur culture et leurs traditions: langues, costumes, coutumes et croyances. Le tourisme aident certaines à les maintenir en leur donnant les moyens financiers de rester sur leurs terres. 

District de Ha Giang

Jour 1: soirée dans un village Tay

Une halte sur la route pour faire une petite randonnée au milieu des paysages façonnés par les Tays. Ils sont présents en Chine, au Laos et au Vietnam.

Village Tays

Au Vietnam ils sont environ 1,5 million. Ils constituent le deuxième groupe ethnique le plus important après les Kinh. La plupart des Tàys vivent dans le nord du Vietnam où ils sont installés dans les vallées et au pied des montagnes.

Nord vietnam
Nord Vietnam

Il fait très froid ici en hiver, il neige parfois, les Tays prennent un grand soin de leurs buffles qui ont pour eux une grande valeur puisqu'ils sont leurs compagnons de labeur pour travailler les champs. Ainsi s'il fait trop froid ils leur font du feu pour les maintenir au chaud.

Buffle
Buffle
Stock de paille de riz, nourriture du buffle

Les Tays sont agriculteurs. Ils cultivent le riz, le maïs, le coton pour leurs vêtements. Ils élèvent bovins, volailles et chèvres. Ils sont autosuffisants grâce à la variété de leurs cultures.

Séchage du riz
Palmier pour les toitures des maisons

Nous avons passé la soirée dans un Homestay, en fait une maison d'hôtes, habitat traditionnel sur pilotis. L'accueil a été formidable.

Notre homestay et son bassin de poissons
Soirée Hotpot
Heureusement, dans le Hotpot il y avait aussi des pâtes😋

Et l'hospitalité des Tays demande une santé à toute épreuve! le problème c'est le "tchotchokouére", traduction phonétique de notre Tchin tchin!!!!

La Happy water
Ballade matinale pour Jean et moi

Malgré tout le matin nous étions en pleine forme et sommes allés nous promener dans le village en attendant que les autres se lèvent.

ballade

Les villages Tays sont installés au pied des montagnes et portent le nom d'une montagne ou d'une rivière. Chaque village est peuplé de 15  à 20 familles.

Rencontre😃
Chez les Tays
Village Tay

Toute la communauté s'entraide lorsqu'il y a des gros travaux à faire. Nous avons vu les villageois construire une route en ciment. Nghi notre guide nous a expliqué que le gouvernement donne les matériaux et les villageois travaillent ensemble pour réaliser l’ouvrage.  

Réfection d 'une toiture

Nous avons quitté nos hôtes à pied pour une longue ballade dans la montagne . Nous avions pris un délicieux petit-déjeuner: thé, café , pancakes qui sont en fait des crêpes de farine de riz et de blé (importé) et du miel qui n'en était probablement pas, d'après Nghi, qui sait que les abeilles ne produisent pas assez de miel pour nourrir autant de touristes.

Village Tays

Jour 2: soirée chez les Daos

Aujourd’hui nous sommes partis pour rejoindre un village Daos. Nous avons fait 2 magnifiques randonnées. Le téléphone de Jean affiche 12 km et 48 étages... Vous voyez ce que ça signifie! repos mérité! Nous sommes donc en montagne. Il fait beaucoup moins chaud que ce que nous avons connu jusqu'à présent.

Pays Tay
Nord Vietnam
pays tay
Pays Tay
Pays Tay
Petite halte pour se restaurer
Nord Vietnam

Ce soir nous sommes donc chez les Daos noirs (Daos Do). Cette ethnie comprend plusieurs groupes: .Dao Tien, Dao Lan Tien, Dao Quant Chet, Dao Ao Dai, Dao Dai Dan etc etc. Ils ont migré de Chine du XIII au XXème siècle.

Cultures en terrasse chez les Daos

L'ethnie Dao est la 9ème en terme de nombre avec près d'un million de personnes.

Nord Vietnam

Ils vivent dans ces régions de moyenne montagne en bon entendement avec les autres ethnies.

Les « seins de la fée »,  collines Nui Doi

Ils sont majoritairement agriculteurs, ils ont des animaux mais cultivent surtout le riz et le maïs.

paysages du Nord Vietnam

Les Daos partagent la même langue. Ils tentent de préserver leurs coutumes en se mariant entre membres de la même ethnie.

Nord Vietnam
Cascade de Thong Bao
Nord Vietnam
Nord Vietnam
Paysages du Nord Vietnam, rizière
Paysages du district de Ha Giang Nord Vietnam
Le bourg Tam Son

Et une jolie rencontre dans un village pendant la randonnée

Femme Dao

Les membres des ethnies du Nord Vietnam portent généralement leur habit traditionnel, qu'ils tissent, cousent et brodent eux-même.

Habit traditionnel des Daos Rouges

Elle était très contente de nous inviter dans sa maison. Elle nous a raconté qu'elle a une vie triste et nous a demandé de revenir la voir. Elle est divorcée car son mari était volage. Elle eu 3 fils, 2 sont mariés et tous vivent à Hanoï. Elle a des neveux qui prennent soin d'elle.

Et bien sûr que fait-on quand on est invité?
Nghi notre guide
Finalement on s'habitue à la Happy water!!
Poursuite de la ballade
Cultures
Magnifiques paysages
Nous ne nous lassons pas
Randonnée
Image d'Epinal

Nous sommes satisfaits d'avoir fait organiser cette partie de notre voyage. Nous n'aurions jamais pu accéder par nous-mêmes à ces villages. Lorsqu’il ne sera pas possible de dormir au sein des villages par manque d’infrastructure nous dormirons à l'hôtel, comme demain soir. Certaines ethnies refusent la promiscuité avec les touristes. 

Festin chez les Daos 🤤
Notre hôte
Sa femme😊

La happy-water ce soir était à base d'alcool de maïs. j'ai réussi à feinter et à n'en boire qu'un verre, Jean n'a pas feinté il en a bu 4 🤣. Ceci dit, dans le cas où vous vous inquiéteriez pour nous, ça a un goût d'alcool assez désagréable mais ça n'est pas tant alcoolisé que ça. De telles doses, si c'était du cognac, nous mettraient par terre! en tout cas ça m'a déclenché un sacré mal de tête cette après-midi!!!

Notre homestay
Nord Vietnam
Nord Vietnam
Nord Vietnam

Jour 3: en route vers le pays des Hmongs

Nous sommes partis sous la pluie. "Non ce n'est pas de la pluie, c'est le soleil au dessus de la brume qui la transforme en gouttelettes" nous a précisé Nghi notre cher guide "oui Nghi, peut-être, mais le résultat est le même... il pleut!"

La brume transformée en goutelettes😂

Notre prochaine étape ce soir est la ville de Dong Van, à environ 40 km. Elle est située sur le "Haut plateau de Dong Van", à l'extrême nord du Vietnam.

Haut plateau de Dong Van

Cette région est classée Géoparc par l'UNESCO depuis 2010. C'est un plateau karstique qui nous offre des paysages grandioses! Il couvre 4 districts: Quan Ba, Yen Minh, Dong Van et Meo Vac.

Nord Vietnam

Ce plateau est une succession de roches karstiques. Ces paysages résultent des écoulements souterrains.  Ainsi, le karst est constitué par un ensemble de formes en surface mais également souterraines (grottes nombreuses) qui interagissent les unes sur les autres. Ces roches karstiques forment les paysages de la baie d'Halong.

Le Combat de Coq
Paysages karstiques

Le plateau de Dong Van est peuplé majoritairement de Hmongs.

Paysages karstiques

Les Hmongs sont environ 800 000 au Vietnam, 4 à 5 millions dans le monde. On les retrouve au Laos, au sud de la Chine, en Birmanie et en Thaïlande, On les appelle également les Miao ou Miaeu. Au Vietnam ils ne veulent pas être appelés ainsi car ce mot signifierait "barbares".

Une route étroite et sinueuse
Haut plateau de Dong Van
Région de Dong Van

L'ethnie Hmong est la plus connue , elle est divisée en plusieurs sous-groupe et tous ont un costume différent qu'ils portent tous les jours. Les Hmongs étaient nomades, aujourd'hui ils sont sédentarisés.

Des paysages magnifiques
Haut plateau de Dong Van

La vie est très rude ici. D'autant plus que le gouvernement délaisse les Hmongs qui revendiquent leur indépendance.

Haut plateau de Dong Van

Les Hmongs sont pauvres et leur habitat est disséminé dans la montagne. De ce fait les enfants vont peu à l'école et beaucoup ne parlent pas le vietnamien

Jeune fille Hmong
Cultures en terrasse
Brume
Hmongs

Ici le maïs remplace le riz comme base de l'alimentation.

La montagne
La montagne
La montagne
Habitat Hmong
Habitat Hmong
Haut plateau karstique
Haut plateau de Dong Van
Ruches
Nord Vietnam
Vallée
Culture
dont ceux là qui sont bien bons😋

Au Vietnam il n'y a pas de régime de protection sociale, il y a bien une sorte d'assurance santé gratuite mais qui ne couvre qu'une liste restreinte de maladie. L'accès aux soins de santé ou à l'hôpital coute très cher.

Haut plateau de Dong Van

Il n'y a pas non plus d'assurance chômage et l'école est payante dés le plus jeune âge. Ainsi les gens pauvres n'envoient pas leurs enfants à l'école et lorsqu'ils le font c'est parfois au prix de la vente du peu de biens qu'ils possèdent.

Ramassage des plantes pour la nourriture des buffles

La majorité de la population du Vietnam vit à la campagne. Les terres ne leurs appartiennent pas, le gouvernement leur alloue des m2 de terres à cultiver en fonction de la composition de la famille.

Affiche de propagande
Plateau de Dong Van
Plateau de Dong Van

Dans l'après-midi nous avons visité un atelier de tissage. Les femmes tissent le chanvre et le lin.

Tissage du chanvre
Atelier de tissage

Alors, comme vous avez pu le voir nous avons randonné aujourd'hui sous la brume « transformée en gouttelettes » par le soleil qui était au-dessus des nuages. Ce soir nous dormons à l'hôtel car, dans cette région, les Hmongs ne sont pas organisés pour accueillir les touristes dans des homestay. Donc arrivés à l'hôtel nous avons posé nos chaussures.

Vous voyez le problème.

Et l'aventure du jour: 🤣 Jean a perdu sa polaire, oubliée sur quelque chaise ou dans un hôtel, nous ne nous souvenons pas et, ici, il fait froid. Donc après avoir posé nos chaussures trempées nous sommes partis acheter un vêtement chaud pour lui. Sachez que le XXL vietnamien c'est du M chez nous!!! on a fait toutes les boutiques de la ville, il ne rentrait dans rien! trop petit. Les vietnamiens ne sont ni grand ni corpulents, ils ont une nourriture très équilibrée et très saine eux!!! pourvu que ça dure car nous avons bien compris que les multinationales du lait et du sucre sont en train de les manipuler pour qu'ils boivent du lait avec tous les laitages qui vont avec et les magasins sont pleins de sucreries industrielles.

Le blouson de Jean

Nghi, en guide parfait tient à nous faire manger toutes les spécialités de la région. Ce soir donc il a commandé au restaurant du poulet noir; Ce poulet à les plumes noires et la peau et la chair noire.

Voilà le poulet noir
Notre repas de ce soir

Je vais donc suite à ces photos vous parler du sujet qui fâche et qui questionne tout bon occidental. Les vietnamiens mangent-ils du chat et du chien? et bien oui. La question est évidemment venue sur la table. Nghi nous a expliqué que le chat et le chien ne sont pas considérés comme des animaux de compagnie, ce sont des animaux qui sont l'allié de l'homme dans la vie quotidienne (Nghi a dit "des animaux utiles"), à l’instar de nos vaches ou nos chèvres, donc, quand ils ont fait leur travail: protégé la maison des voleurs ou mangé les souris qui attaquent le riz et qu'ils se font vieux et bien ils finissent à la casserole. Nghi a 27 ans, il nous a raconté que pendant son enfance, il date son récit de 15 ans en arrière, il vivait au sein d'une famille très pauvre. A cette époque il chassait les libellules pour les faire griller et les manger. Elle agrémentaient le riz. Si aujourd'hui lui peut s'en passer il nous a montré des photos, faites récemment d'enfants très fiers d'eux qui avaient attrapé des sauterelles. 

Une petite photo pour faire passer la couleuvre😅

Enfin ce soir nous avons parlé religion. Plusieurs religions coexistent mais ce qui unit tous les vietnamiens est le culte des ancêtres pratiqué par tous quelque soit leur origine sociale. Ensuite vient le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme. Ces 3 là sont plus des philosophies morales que des religions. La religion chrétienne s'est peu implantée malgré les efforts des missionnaires car elle interdisait le culte des ancêtres et ne reconnaissait pas les divinités païennes.

Plateau de Dong Van

Demain nous faisons 2 randonnées (avec des chaussures trempées) et nous allons dans un village Hmong.

Ville de Dong Van

Finalement nos chaussures étaient  quasiment sèches! Ouf!

Jour 4: entre Dong Van et Méo Vac

La route  qui relie ces deux villes est réputée être une des plus extraordinaires et sauvages du Vietnam. Nous sommes encore en pays Hmongs.

Randonnée, ouf aujourd'hui il ne pleut pas!
Entre Dong Van et Méo Vac

En fait nous avons fait 2 randonnées aujourd'hui soit 13km, ce qui n'est pas beaucoup mais si je rajoute que nous avons monté 71 étages vous comprendrez que ce soir nous sommes épuisés!

Entre Dong Van et Méo Vac

Ce matin nous n'avons pas trop grimpé et avons malgré tout fait une ballade très jolie.

Entre Dong Van et Méo Vac
Prés de Dong Van

Le district de Méo Vac est le lieu de vie de plusieurs ethnies dont les Lolos, les Dzaos et les H'mongs. Ces ethnies éloignées de la modernisation des grandes villes ont su garder un rythme de vie, une culture et des costumes ancestraux.

Pays des Hmongs
Entre Dong Van et Méo Vac

Les Hmongs sont originaires du sud de la Chine (région du Guizhou). On les appelle aussi les Miao ("riz cru") mais les Hmongs se dénomment eux-mêmes les "montagnards", dénomination qui prend tout son sens lorsqu'on randonne dans cette région.

Entre Dong Van et Méo Vac

Ils sont réputés peu intégrés au reste de la population du Vietnam. Ils ont longtemps été traqués par l'armée vietnamienne pour avoir aidé les Français pendant la guerre d’Indochine puis les Américains pendant la guerre du Vietnam. Utilisée par les opposants au régime communiste de l’époque, cette ethnie paye toujours aujourd’hui un lourd tribut.

Habitat Hmong
District de Méo Vac
District de Méo Vac

Au cours des dernières décennies, une forte population de Hmongs a émigré aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada, en Allemagne, au Japon, en Argentine et en France, dont environ 2 000 en Guyane française.  Nghi en nous expliquant ça a évoqué avec émotion l'histoire des 39 vietnamiens, originaires principalement du centre du Vietnam, retrouvés morts dans un camion frigorifique près de Londres fin octobre 2019.

Un labeur éreintant
J'adore ce paysage

C'est dans ces montagnes que les Hmongs cultivaient le pavot, encouragés par les colons français pour leur consommation. Apparemment il est encore cultivé bien que le gouvernement encourage d'autres cultures comme celle du chanvre. Les Hmongs commercent peu, le pavot jadis était la seule production qu'ils vendaient. Aujourd'hui encore les seuls échanges commerciaux sont ceux qui ont lieu aux marchés hebdomadaires du district et ce sont des productions maraichères et fruitières.

Village Hmong

Aller au marché implique pour les Hmongs de marcher parfois toute la nuit car leur habitat est très dispersé et isolé parfois très haut dans la montagne.

Pays Hmong
Prés de Dong Van
Prés de Dong Van

Les Hmongs sont des maîtres dans l'art de canaliser l'eau au sommet des montagnes. Et c'est cette eau qui leur permet de cultiver sur les pentes des montagnes où ils façonnent ces terrasses magnifiques au prix d'un travail incroyable. Nous avons vu un ouvrier manœuvrer un tractopelle à flanc de montagne pour créer des terrasses. Le résultat était incontestablement très mauvais et la preuve à nos yeux que la main de l'homme ne peut être remplacée par la machine!!!!!

Cultures en terrasse
Cultures en terrasse

Les enfants Hmongs ne sont pas tous scolarisés et cela pour 2 raisons essentielles: la pauvreté de leurs familles qui ne peuvent financer l'école mais également en raison de l'habitat dispersé. Il faut parfois plusieurs heures de marche pour se rendre à l'école la plus proche.

Hello!!!
Ecole Hmong
Avec ses écoliers
Ecoliers Hmongs
Bye bye!!!!

Après un bon repas nous sommes repartis à l'assaut de la montagne. Là, vraiment,  c'était du sport. Nous avons marché pendant des heures le long d'un chemin étroit à flanc de montagne qui surplombait la route entre Dong Van et Méo Vac d'une distance d'environ 22 km.

Le sentier

Cette route toute en lacets est d'un grand intérêt. Elle passe par le col de Ma Pi Leng. Taillée à flanc de falaise elle offre une vue magnifique sur les pics calcaires.

Vers Meo Vac

En contrebas coule la rivière Nho Qué.

La rivière Nho Qué
Et toujours ces paysages extraordinaires

S'ils sont magnifiques ces paysages semblent peu hospitalierse. Pourtant les Hmongs s'y sont réfugiès au cours des siècles, y vivent et parviennent à cultiver les pentes!

Village Hmong
paysages
Habitat Hmong

La route grimpe jusqu'au col de Ma Pi Leng à 2000 m d'altitude.

Nghi au col de Ma Pi Leng
La route
Col de Ma Pi Leng

Au col de Ma Pi Leng se trouve un grand monument communiste.

Col de Ma pi Leng

Il commémore la construction de cette route par 1000 jeunes volontaires communistes et la population locale Hmong. Cette route a désenclavé la montagne et permis aux Hmongs de se déplacer (cela a permis aussi de mieux les contrôler...)

Paysages
Paysages

Jusqu'à la construction de cette route au début des années 60 il était trés difficile de se déplacer dans la région. Ma Pi Leng signifie le "nez du cheval" car seuls les chevaux parvenaient à passer le col. Les travaux ont duré 6 ans.

Depuis la route a pris le nom de "Route du Bonheur".

Ma Pi leng est à 2000 m d'altitude.

La rivière Nho Qué
District de Méo Vac
Enfant Hmong

Tout au long de ce sentier nous croisons les Hmongs. Il est incroyable de les voir travailler si haut cette paroi de montagne!

Habitation Hmong

L'habitat Hmong est bâti de plain-pied pour se protéger du froid.

vers le col de Ma Pi Leng
Paysages

Les Hmongs tentent de protéger leur culture, leur patrimoine et leurs traditions millénaires. Le gouvernement ne les aide pas dans ce sens, d'autant plus qu'il leur reproche leur désir d'indépendance.

La mise en place de nouvelles méthodes de culture pour remplacer la technique de culture sur brulis et la culture du pavot a donc peu de résultat de même que la scolarisation des enfants malgré la construction d'écoles plus proche des lieux de vie dans les montagnes.

Les Hmongs sont méfiants face à ces intrusions du gouvernement vietnamien.


La rivière Nho Qué
Arrivée à Méo Vac

A l'issue de cette journée culturelle et sportive nous avons passé la nuit dans un hôtel à  Méo Vac. Cette ville est à environ 1000 m d"altitude au milieu du plateau rocheux de Dong Van. Nous sommes en hiver, il fait froid.

Méo Vac est surnommée  "Nid d'aigle des Hmongs noirs" qui sont majoritaires ici.

Avant la contruction de la route et de l'ouverture du col de Ma Pi Leng cette ville était difficilement accessible.

Meo Vac
Notre repas de ce soir: Hot pot au poisson
Et bien sûr l’ happy water au maïs 😂

On va aller dormir maintenant😂😂😂

Jour 5: de Meo Vac à Bao Lac, à la découverte de l'ethnie des Lolos Noirs

Aujourd’hui, toujours d'après le téléphone de Jean seulement 9 km 200 mais... 70 étages, nous avons grimpé grimpé grimpé! Nous allons rentrer avec une forme d'enfer! Mais je vous le dis 70 étages ça crève!

Nous avons quitté Méo Vac tôt ce matin
Nous grimpons!

En fait nous avons emprunté le sentier des Hmongs. Eux, font ce trajet quotidiennement pour aller à Méo Vac ou pour rejoindre leurs cultures en terrasse à flanc de montagne; Nous avons croisé un enfant qui descendait chercher son frère à l'école, il l'avait amené tôt le matin. En fait les enfants commencent l'école à 7h00 et la finissent vers 11h00. Nous avons croisé également une vieille femme qui portait sur son dos la nourriture des buffles. Je n'imagine pas combien pesait son fardeau, au moins 50kg d'après Nghi.

Sentier des Hmongs
Les paysages, s'ils sont moins grandioses qu'hier restent magnifiques
Amarante
vers Meo Vac

Nous avons visité un village Hmong et mesuré toute leur pauvreté. Notre guide nous avait demandé de récupérer les brosses à dents offertes dans les hôtels, nous les avons données aux enfants ainsi que quelques gâteaux.

Maison Hmong

Au contraire des Daos qui construisent leurs maisons sur pilotis pour, à l'origine, se défendre des bêtes sauvages dont les tigres (il n'y a en a plus dans la région mais il en resterait quelques uns dans la baie d'Halong terrestre dans un immense parc protégé) les Hmongs, eux  construisent leurs maisons de plain-pied pour lutter  contre le froid.

Village Hmong

L'habitat est très sommaire, les maisons sont enfumées par le feu fait à même le sol pour la cuisine. Sans ouverture elles sont très sombres et la famille vit sur le sol en terre battue. Les Hmongs construisent leurs murs en pierre sèche pour protéger les potagers des animaux.

Village Hmong

Les Hmongs mangent essentiellement du maïs et des haricots de soja. Ils les broient avec des meules et en font une bouillie avec de l'eau.

Meule
Propagande

L'après-midi nous avons marché jusqu'à un village lolo. Cette ethnie a été rendue célèbre par l'émission "Rendez-vous en terre inconnue" tournée en 2010 dont l'invité était Frédéric MICHALAK. Depuis les français qui viennent au Nord Vietnam veulent visiter un village Lolo. Nous avons regardé ce documentaire quelques jours avant de partir de France; Nous avouons que nous aurions été déçus de ne pas rencontrer de Lolos.

Village Lolo

Les lolos sont, selon les sources qui divergent, de 2000 à 4000 à vivre au Vietnam. Les Lolos Fleuris vivent dans les districts de Méo Vac et Dong Van, les Lolos noirs dans le district de Bao Lac. Nous étions donc aujourd'hui chez les Lolos Noirs.

Village lolo

L'ethnie Lolo est un sous-groupe du groupe ethnique Yi de Chine. Ils sont encore plusieurs millions en Chine; Certains ont migré vers le Tonkin (actuel Vietnam) dés le XVème siècle pour fuir les persécutions.

Maison Lolo

Les maisons lolo ont toutes une terrasse où vit la famille.

Maison Lolo

Leurs maisons sont sur pilotis, les Lolos vivent à l'étage, les animaux dessous. Nghi nous a expliqué que les jeunes éduqués ont pris conscience que la promiscuité avec les animaux est vecteur de maladie ou de problème d'hygiène en général et qu'ils commencent à construire des enclos à l'extérieur de la maison.

Maison Lolo

Les Lolos sont agriculteurs, ils cultivent le riz, l'élevage, le maraichage. Ils tissent eux-même leur costume traditionnel de couleur noir qu'ils brodent et embellissent de tissus de couleur.

Confection du costume

Nghi  a obtenu une invitation dans une famille. Nous avons été reçus châleureusement.

Les vietnamiens offrent toujours du thé à leurs invités

9 personnes vivent dans la maison. L'homme qui nous a reçus est célibataire. Ils s'occupait ce jour là des enfants. Chez les Lolos ce rôle n'est pas dévolu uniquement aux femmes.

Notre hôte se fait une petite cigarette
L'hôtel du culte des ancètres avec Ho Chi Minh en plus

Beaucoup de Lolos travaillent en Chine. En fait nous avons entendu que, souvent, les hommes de ces ethnies minoritaires travaillent là-bas. Ils y sont exploités mais ils y gagnent quand même un peu d'argent alors qu'au Vietnam il n'y a pas de travail pour eux. Nous avons également entendu parler de sombres histoires de jeunes filles raptées pour être mariées à des chinois, le nombre de femmes étant déficitaire dans ce pays à cause de la politique de l'enfant unique qui a duré pendant 30 ans. Pendant cette période les petites filles étaient souvent tuées à la naissance ou les mères pratiquaient l'avortement, les garçons étant préférables. Les filles coûtent cher en raison de la dot et du fait qu'elles quittent la famille une fois mariée et ne s'occupent plus de leurs vieux parents. Nous avons également entendu parler de trafic d'êtres humains dont les organes seraient vendus. Tout ça est au conditionnel. En tout cas ce qui est certain c'est que toutes ces ethnies sont très pauvres et on peut imaginer que ces infos soient véridiques.

La cuisine
Bye bye Lolos noirs,

Nous avons également compris que toutes ces ethnies vivent dans la misère, que la consanguinité et le manque d'hygiène les   déciment,  que les Lolos n’ont pas suffisamment d'eau dans le village et que chaque jour ils doivent aller puiser l'eau aux sources qu’ils ramènent à la force de leurs épaules pour assurer la subsistance de leur famille et du village. Peu d’enfants sont scolarisés car les écoles sont trop éloignées de leurs maisons et ils travaillent très jeunes aux champs. Ces ethnies nous ont semblé abandonnées par le gouvernement vietnamien même si aujourd'hui des routes mènent prés de certains villages ( pas tous)  et que  l'électricité y arrive (dans le village Lolo que nous avons visité seulement depuis 3 ans). 

Précieux bambou
Crépuscule sur le pays des Lolos Noirs
Et grand soleil sur Bao Lac

Nous avons passé la soirée dans Bao Lac où nous avons mangé la spécialité du coin: le canard. Il était aussi bon que le canard périgourdin! 😁 et avons dormi dans un super hôtel avec grande baie vitrée donnant sur la rue🤣

Vue directe sur la rue😂

Jour 6: de Bao Lac au lac Ba Be

Nous avons quitté Bao Lac ce matin après une petite expérience culinaire

Tout s'annonçait bien😋
Notre breakfast du jour 🤢

Un pho (soupe) avec une sorte de saucisse dedans. J'en avais mangé à midi à Cai Bé, c'était appétissant mais ce matin c'était difficile à avaler et encore plus quand le patron nous a rajouté un œuf poché dedans. Pour les spingrolls nous en avions mangé à Hué mais à midi. Déjà à midi c'est une expérience mais le matin...  En fait ces "springrolls" sont faits avec de la farine de riz et de l'eau, étalés à la louche sur une plaque perforée finement car elles cuisent à la vapeur, elles sont ensuite ramenées vers le centre ce qui donne l'impression qu'elles sont roulées.

Ensuite nous avons pris la route pour le lac Ba Be et les routes, sinueuses, tortueuses nous ont rappelé notre petit-déjeuner pendant 4 heures 🤮 (bon ce n'est pas vrai nous n'avons pas vomi... mais nous y avons pensé!!)

Café

Donc direction le lac Ba Bé. Aujourd'hui pas de marche en montagne! C'est notre dernier jour avec Nghi. Je ne vous cache pas que nous sommes déjà nostalgiques de ces merveilleux paysages et découvertes, du dynamisme et de la gentillesse de Nghi.

Nghi

Mais nous avons eu la chance de traverser encore monts et vallées qui nous ont offert une dernière fois ces magnifiques paysages de rizières.

Rizières
Vers le lac Ba Be
Rizières

En dehors de la saison du riz les rizières sont utilisées pour y planter des cultures maraîchères.

Rizières

Le lac Ba Bé, lac des Trois Baies, est situé dans la province de Bàc Can à 240 kilomètres de Hanoï. C’est l'un des cent plus grands lacs d'eau douce au monde. Il est au cœur d'un site protégé depuis 1978 nommé "Parc National de Ba bé" à 178 m d'altitude,  Il fait 8 km de long et atteint au maximum la largeur de 1 km.  il s'étend sur 500 ha avec une profondeur de 20 à 30 m.

La forêt

Le lac s'est formé il y a plus de 200 millions d'années et Il est entouré de montagnes calcaires, hautes de plus de 1.000 mètres. On y trouve des grottes, des sources souterraines et des îlots qui servent de refuges aux oiseaux et aux orchidées. La forêt vierge du parc national de Ba Bé a une superficie de 23.340 ha. On y a répertorié 620 espèces d'arbres et 422 espèces animales.

Jean

Pour arriver au lac nous avons emprunté la rivière Song Nang

Pêcheur

Le lac de Ba Bé ou lac des Trois Baies doit son nom au fait qu'en réalité il est formé de 3 lacs: Pelam, Pelu et Peleng,

Rivière Song Nang
Rivière Song Nang
Le seul cheval vietnamien rencontré au cours de notre voyage!
Notre batelier

A environ une demie-heure de l'embarquement la rivière passe sous la montagne et une magnifique grotte apparait, peuplée de 18 variétés de chauve-souris que nous avons cruellement éclairées😣.

Grotte de Dong Puong

La grotte a une hauteur de 30 m et elle est longue de 300 m. Elle fait partie d'un réseau de grandes grottes du parc National Ba Bé. Elle a été créée par le courant des rivières qui coulaient de la chaîne de montagne de Lung Nham.

Grotte de Dong Puong
Grotte de Dong Puong

On entre dans le lac peu de temps après avoir quitté la grotte. Et au milieu apparait l'ile "de la veuve": Po Giai Mai.

L'ile de la Veuve

Ce petit îlot est entouré de légendes. Selon les Tay, les 3 lacs qui forment Ba Bé Lake ont submergé d’anciennes terres cultivées, au milieu desquelles se trouvait le village de Nam Mau. Un jour, les villageois capturèrent un buffle errant. La bête dépecée, ils se partagèrent la viande, oubliant d'en donner à une vieille veuve. Les villageois ignoraient que ce buffle avait un propriétaire, qui se présenta au village déguisé en mendiant. Affamé, il sollicita la charité, mais n’obtint rien des villageois trop occupés à festoyer. Seule la vieille veuve fut généreuse avec lui en lui donnant à manger et en lui offrant le gîte pour la nuit. Dans la soirée, le mendiant lui demanda d’épandre une poignée de riz tout autour de sa masure. Soudain la pluie se mit à tomber, avec une violence inhabituelle, noyant la vallée. Les villageois périrent sous les eaux, tandis que les torrents emportaient tout. Une seule maison résista, celle de la veuve, sur l’îlot Po Gia Mai, l'île de la Veuve.

Rocailleuse mais accueillante!
L'ile de la Veuve
Ile de la Veuve
Pêcheur
Le lac de Ba Bé
Lac de Ba Bé

Nous sommes allés en bateau jusqu'au village de Pàc Ngoi. Il est peuplé par l'ethnie Tay. Actuellement l'hébergement est uniquement en Homestay mais Nghi nous a expliqué que les vietnamiens aiment beaucoup ce coin reconnu comme un site touristique important du Vietnam. De ce fait  des hôtels luxueux sont en cours de construction. Nghi craint que les abords du lac soient bétonnés dans les 10 prochaines années.

Village Tay de Pàc Ngoi

Le village de Pàc Ngoi est vraiment charmant avec ses maisons traditionnelles sur pilotis de l'ethnie Tay. Il compte environ 80 familles qui vivent essentiellement de culture de riz et maïs, de pêche et d'élevage de cochons, buffles et canards. Il y a plusieurs homestays car les Tays ont ouvert leur village au tourisme, plus précisément, pour le moment , à l'éco-tourisme.

Rizières
Rive du lac

La végétation du parc national Ba Bé est d'une grande richesse. On y trouve une grande variété d’arbres dont plusieurs essences rares. Plus de 400 espèces connues de plantes y ont été recensées. Le gou­vernement alloue des subventions aux vil­lageois pour qu'ils n'abattent pas les arbres. La faune rassemblerait des sangliers, des ours, des panthères, des singes et des oiseaux. Leur chasse est interdite, et la pêche est uniquement autori­sée aux villageois.

La forêt du parc Ba Bé

Les Tays du lac Ba Bé ne récoltent le riz qu'une fois par an car ces rizières ont la spécificité d'être immergées uniquement lorsque le lac est haut.

Séchage du riz
Séchage du riz
Vue de la terrasse de notre homestay

Notre homestay est de nouveau très accueillant, les hôtes sont, comme d'habitude à nos petits soins avec leur sourire si chaleureux. Le homestay est comparable au principe de nos chambres d'hôtes mais situé dans l'habitat traditionnel d'une ethnie; On s'y sent tout simplement bien.

Le thé disponible comme dans tous les hôtels ou homestay
Oui on s'y sent bien!

Et évidemment... l'happy water (de riz ce soir!), nous la préférons à celle au maïs!

L'happy water du soir
Dernier jour au Nord Vietnam😥
Crépuscule sur le lac Ba bé
1 commentaire

Tiriel

Désolé,car j'ai pris du retard dans la lecture de ton compte rendu de périple... Toujours aussi passionnant, instructif et illustré de magnifiques photos. Au risque de te décevoir, je ne connaissais pas du tout l'histoire d'Alexandre e Rhodes. Merci encore de nous partager vos aventures. Bisous et bon anniversaire à Jean ! 🎂

  • il y a 8 mois